France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

5 octobre 1954, Paris, Paris:

Référence pour ce cas: 5-oct-54-Paris. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ny1:] JOURNAL "NEW YORK TIMES-HERALD":

Scan

D'un Autre Monde

Encore des Soucoupes Volantes Rapportées en France

Par Robert N. Sturdevant

Un vendeur de boîtes en carton, Pierre Allo[?], a dit aux journalistes de Paris qu'il a repéré une soucoupe argentée énorme dans le ciel autour de 16:30 hier alors que son taxi était arrêté à une feu rouge près de la Porte Dorée, dans les périphéries Est de la ville.

Deux autres personnes, Gilbert Bacon et Paul Julien, ont rapporté avoir vu la même chose mais ont pensé que cela ressemblait plutôt à une aile volante. Tout les témoins ont parlé d'un bruit perçants et d'une queue de fumée qui a suivi l'objet.

C'étaient les derniers rapports des manifestations d'outre-monde qui s'étaient déversés de toutes les régions de la France pendant les deux dernières semaines.

Un député à l'Assemblée Nationale a demandé au ministère de l'air ce qu'il fait pour expliquer les prétendus phénomènes.

De Lille, on a signalé qu'un mineur retraité, connu comme un farceur par les gens du pays, avait fabriqué quelques montgolfières de trois mètres de diamètre qui s'étaient élevées dans les airs à l'aide de paille saturée d'essence attachée au fond.

Quand les ballons sont montés et se font fait attraper dans le vent, ils ont dégagé une lumière jaunâtre, à la consternation des personnes qui les ont vues au milieu de la nuit. Malheureusement pour le farceur, l'une d'elle a presque mis le feu à une meule de foin à l'atterrissage, et le mineur a été arrêté. Il est incuplé de ce que la loi française appelle "amusement dangereux."

Un cantonnier dans le centre de la France a également été attrapé à faire une plaisanterie.

Il avait rapporté avoir vu un cigare volant illuminé dans un champ près de son travail, et avait affirmé que qand il a approché l'objet, il avait été paralysé par une lumière étrange. Après quoi il a indiqué trois trous dans le sol qu'il a dit avoir été faits par l'objet.

Les gendarmes l'ont emmené quelques jours plus tard et ont perçu que les trous avaient été faits par les propres mains du cantonnier. Il a été détenu pour davantage d'action disciplinaire.

[Ref. bs1:] JOURNAL "THE BALTIMORE SUN":

Scan

Un français dit comment construire une "soucoupe"

Lille, France, 5 octobre (Reuter). Maintenant, pour faire une "soucoupe volante", vous prenez un papier gris fort et le mettez en forme sur le principe du ballon à air chaud.

Ensuite, vous allumez des chiffons trempés dans du kérosène, et l'air chaud élève les "soucoupes" brûlantes dans les vents. C'est ainsi que vous obtenez les lumières orange et jaune.

C'est, du moins, la façon dont un mineur à la retraite du village de Beuvry-les-Bethune l'a fait, a déclaré la police ce soir. Et cela peut expliquer au moins certaines des centaines de "soucoupes volantes" signalées dans le ciel ici récemment.

Ils ont déclaré que le mineur, dont le nom n'a pas été divulgué, a affirmé qu'il a fabriqué plus de 1000 de ces "soucoupes" pour une blague. La police l'a découvert après que l'un de ses gadgets a atterri près d'une meule de foin et l'a presque mis en feu.

Mais les "observations de soucoupes" se poursuivent en France - et pas seulement autour de Lille.

Plusieurs Parisiens ont déclaré avoir vu une "soucoupe volante" sur la capitale aujourd'hui.

Un vendeur voyageur, Pierre Allouis, qui l'a vu depuis un taxi, a déclaré qu'il s'agissait d'un grand disque argenté qui faisait un fort sifflement.

Le peintre Gibert Bacon a déclaré qu'il a vu la même "soucoupe" mais l'a décrite comme de forme triangulaire, comme une aile volante.

[Ref. er1:] JOURNAL "L'ECHO REPUBLICAIN":

La valse troublante continue...

Soucoupes à la française et à l'italienne

PARIS, 6. -- Plusieurs parisiens ont déclaré avoir vu hier après-midi des soucoupes volantes évoluant dans le ciel de la capitale. Des passants ont affirmé en avoir aperçu une vers 16 h. 30, près de la porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnage, se rendait à ses affaires en taxi lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge. Entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache de fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée.

Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bason, demeurant 35, faubourg St-Antoine, et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment, qui habite 3, rue de la Pompe; ce dernier toutefois, estime qu'il s'agit non d'une soucoupe, mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

BERGERAC, 4. -- M. Jean Defix, pompier à Bergerac, et M. Jean Labonne ont affirmé voir vu se poser, dans le jardin du second, un disque lumineux d'environ trois mètres de diamètre, soutenu par trois béquilles.

LEZIGNAN, 6. -- Deux habitants de Lézignan, MM. André Gardia et André Darsens, qui roulaient en camion sur la route départementale 3, ont affirmé avoir aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champs entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne (Aude).

L'appareil, ont-ils déclaré, mesurait environ dix mètres de diamètre. Avant qu'ils aient pu s'en approcher, il s'enveloppa d'une lueur éclatante et disparut.

DINAN, 6. -- A Mégrit (Côtes-du-Nord), un jeune cultivateur, M. Hen [Partie manquante]

loppé MM. André Gardia et André Darsens d'une lueur avant de disparaître. Celle de Clermont-Ferrand a littéralement cloué sur place les témoins qui voulaient la voir de près et a dégagé une forte odeur de nitro-benzine.

Quand l'engin s'éloigna, le malaise cessa avec l'odeur.

M. Lehérissé a affirmé avoir vu dans la cour de sa ferme un appareil de 1 mètre environ de diamètre, à l'intérieur duquel apparaissaient deux formes humaines, immobiles et de la taille d'un enfant.


DE MYSTERIEUX ENGINS DANS LE CIEL DE SAINT-LUPERCE ET JANVILLE

voir notre information page 4


NEVERS, 6. -- A Nevers, cinq habitants de Château-Chinon ont déclaré avoir vu, hier soir, à très haute altitude, une sorte de tache lumineuse qui se scinda en deux disques. Ceux-ci, disent-ils, se mirent à tourner en changeant plusieurs fois de couleur.

DUNKERQUE, 6. -- Un négociant de Dunkerque avait, il y a plusieurs jours, déclaré avoir aperçu d'étranges objets lumineux dans le ciel de Bray-Dunes. Une enquête avait été ouverte. Elle a conclu qu'il s'agissait de deux avions militaires dont le revêtement métallisé avait pu faire illusion.

SAINT-BRIEUC, 6. -- Plusieurs Briochains ont aperçu, la nuit dernière, une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaî-

- LA SUITE EN DERNIERE PAGE.

La belle histoire du pauvre pêcheur

Odorantes, colorées et habitées, les "soucoupes" sont aussi internationales. A Mantoue, elles sont passées en formations serrées et l'une d'elle s'est détachée du groupe pour faire un petit numéro de carrousel aérien qui a duré une heure... et a bloqué la circulation dans le centre de la ville, les témoins étant descendus dans la rue pour mieux voir.

A Roverbella, enfin, un pauvre pêcheur est entré en conversation avec un "Martien" vêtu de rouge, mais ils ne se sont pas compris et son interlocuteur a disparu quand il a vu apparaître la femme du pêcheur. Misogyne peut-être...

[Ref. pc1:] JOURNAL "LE POPULAIRE DU CENTRE":

Scan

Plusieurs Parisiens ont vu des "soucoupes" évoluer dans le ciel de la capitale

Paris, 6 octobre (A.F.P) -- Plusieurs Parisiens ont déclaré avoir vu hier après-midi des soucoupes volantes évoluant dans le ciel de la capitale, des passants ont affirmé en avoir aperçu une vers 16 h. 30, près de la Porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnages, se rendait à ses affaires en taxi, lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge. Entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache du fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée.

Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bacon, demeurant 25, faubourg Saint-Antoine, et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment, qui habite 3, rue de la Pompe. Ce dernier, toutefois, estime qu'il s'agit non d'une soucoupe volante mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

Au Bourget on explique qu'étant donné l'intensité de la circulation aérienne, il est impossible de confirmer par radar le passage de l'engin à une heure insuffisamment précise. D'autre part, le radar ne saurait enregistrer le passage d'un plus lourd que l'air que par une tache lumineuse quelle que soit la nature de l'engin.

[Partie manquante]

fois. La première à 10 kilomètres de Beaumont à 15 h. 45 elle se déplaçait en direction ouest-est.

Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant.

Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une curieuse sensation et furent comme cloués sur place. A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzine. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa et la soucoupe disparut. L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturges, près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes. L'engin évoluait au-dessus de la ville. Il se déplaçait à l'horizontale. Il a été visible pendant trois ou quatre minutes avant de disparaître. Une lumière intense se dégageait de l'appareil.

Nos lecteurs nous écrivent

M. Desbordes de St-Bonnet-de-Bellac déclare avoir aperçu dimanche dernier un disque lumineux se dirigeant sur Mézières-sur-Issoire. L'engin s'était immobilisé plusieurs minutes avant de disparaître vers l'ouest. Plusieurs personnes ont observé le phénomène.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Paris, le 5 octobre 1954 à 16:30, plusieurs personnes ont observé un "disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée." Selon l'un des observateurs, il aurait pu s'agir d'une "aile volante."

Les auteurs indiquent que leur source est La Montagne du 6 octobre 1954.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'à Paris le 5 octobre 1954 à 16:30 heures plusieurs personnes observent un "disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée ". Selon l'un des observateurs, il aurait pu s'agir d'une "aile volante".

Luc Chastan indique que sa source est "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré le cas 3 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541005 05.10.1954 Paris France 16.30
19541005 05.10.1954 Paris France 16.30
19541005 05.10.1954 La Porte Doree France 16.30

Explications:

Non encore recherchée. Jet possible.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Paris, journée, disque, objet, aile volante, argenté, Gilbert Bacon, Paul Julien, bruit

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 11 septembre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 janvier 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lc1].
1.1 Patrick Gross 29 octobre 2016 Addition [er1].
1.2 Patrick Gross 4 janvier 2017 Additions [pc1], [ub1].
1.3 Patrick Gross 16 septembre 2017 Addition [bs1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 septembre 2017.