France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Fin septembre 1954, Charron, Charente-Maritime:

Référence pour ce cas: Fin-sep-54-Charron. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Plusieurs journaux rapportaient qu'à Charron, en Charente-Maritime, trois pêcheurs et un douanier avaient déclaré avoir aperçu "au cours d'une de ces dernières nuits", une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage avant de disparaître.

D'autres journaux indiquent que cela s'est produit par une nuit sombre et sans lune, et que c'était "une éblouissante boule de feu."

Le premier journal a en parler semble avoir été France-Soir, écrivant le 25 septembre 1954:

"La Rochelle, 24 septembre /de notre correspondant part. par téléphone) Trois bouchoteurs de Charron (Charente-Maritime) accompagnés d'un douanier, prétendent avoir aperçu, l'autre nuit, dans le ciel, une véritable escadrille de soucoupes volantes..."

Bien qu'aucun journal ne semble avoir donné une date précise, il est donc survenu nécessairement avant le 24 septembre 1954, ce qui n'a pas empêché Aimé Michel et Jacques Vallée de le dater du 24, et de le considérer comme partie du prétendu "alignement" d'obsevations de Bayonne à Vichy ("BAVIC") du 24 octobre 1954.

Rapports:

[Ref. lm1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

"CIGARES" ET "SOUCOUPES" APERCUS EN AUVERGNE

CLERMONT-FERRAND. -- Six habitants de Langeac (Haute-Loire) ont vu une lueur blanche se déplacer dans le ciel en direction du Sud.

Une habitante de Gelles (Puy-de-Dôme), Mme Vve Melles, a affirmé avoir aperçu dans le ciel un engin lumineux de forme allongée "dans le genre d'un cigare". L'engin se déplaçait sans bruit.

Un habitant de Clermont-Ferrand cueillait des champignons: il a aperçu dans le ciel, à haute altitude, une traînée lumineuse "légèrement colorée en rose".

Des joueurs de rugby à l'entraînement au stade de Vichy ont aperçu un "cigare volant".

... et près de La Rochelle

LA ROCHELLE. -- A Charron (Charente-Maritime) trois pêcheurs et un douanier déclarent avoir aperçu, au cours d'une de ces dernières nuits, une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage avant de disparaître.

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN - REPUBLIQUE:

Nouvelle invasion de cigares volants dans le ciel de France
Des témoins affirment: "Ils avaient la dimension d'un ballon de rugby"

Bayonne, 25 septembre. -- Des Bayonnais affirment avoir vu, cet après-midi, très haut dans le ciel, en direction nord-est, trois objets mystérieux de teinte claire, tranchant sur le ciel pur à cette heure là.

Un gardien de la paix, M. Carrions, qui se trouvait dans le quartier des Halles, a observé ces trois engins immobiles, disposés en triangle, de forme légèrement ovale. Ils avaient, dit-il, la dimension d'un ballon de rugby et paraissaient se trouver à une hauteur considérable.

Des passants ont déclaré avoir vu les mêmes objets lumineux en d'autres points.

En Meurthe et Moselle

Plusieurs dizaines d'ouvriers de "Sidelor" habitant la région de Lantefontaine-les-Baroches (Meurthe et Moselle) affirment avoir aperçu dans le ciel, six cigares volants, entre 4 h 30 et 5 h 30. "Nous avons d'abord aperçu, ont-ils déclaré, deux "cigares" puis quatre autres appareils sont venus se joindre aux deux premiers. Tous restèrent un moment parfaitement immobile pour finalement disparaître instantanément". Ces déclarations sont confirmées par plusieurs autres personnes.

Au Puy

Mme Chaumard, demeurant quartier de la Girette au Puy, a vu dans le ciel, un engin ayant la forme d'un cigare rougeoyant à une extrémité. Silencieux et paraissant immobile, elle a pu observer l'engin pendant près d'un quart d'heure, puis le "cigare" a brusquement disparu en prenant de l'altitude.

Dans le ciel d'Auvergne

Clermont Ferrand. -– Six habitants de Langeac (Haute Loire) ont vu une lueur blanche se déplacer dans le ciel en direction du sol.

Une habitante de Gelles (Puy de Dôme), Mme Veuve Melles a affirmée avoir aperçu dans le ciel, un engin lumineux de forme allongée "dans le genre cigare". L'engin se déplaçait sans bruit. Un habitant de Clermont Ferrand cueillait des champignons: il a aperçu dans le ciel à haute altitude, une traînée lumineuse "légèrement colorée rose".

Les joueurs de rugby, à l'entraînement au stade de Vichy, ont aperçu un cigare volant.

Près de la Rochelle

La Rochelle. -– A la Charron – (Charente Maritime), trois pêcheurs et un observateur douanier déclarent avoir aperçu, au cours d'une de ces dernières nuits, une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage, avant de disparaître.

[Ref. ml1] JOURNAL "LE MIDI LIBRE":

Le ciel de France est sillonné de "cigares" et de "soucoupes volantes"

Paris. 25 septembre. -- De plusieurs localités de France, on signale l'apparition de "cigares" ou de "soucoupes volantes" dans le ciel.

C'est ainsi qu'à Charron (Charente-Maritime), trois pêcheurs et un douanier déclarent avoir aperçu au cours d'une de ces dernières nuits, une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage avant de disparaître.

A Bayonne, des habitants affirment avoir vu, très haut dans le ciel, trois objets mystérieux de teinte claire, tranchant sur le ciel. Un gardien de la paix, M. Corrions, a observé ces trois engins immobiles, disposés en triangle, de forme légèrement ovale. "Ils avaient, a-t-il dit, la dimension

(Lire la suite à la 2e page)

[Ref. mj1:] MICHEL JEANTHEAU:

En recherchant dans sa documentation pour vérifier les cas situés au 24 septembre 1954 supposé former un alignement avec Bayonne et Vichy comme points de référence, Michel Jeantheau vérifie un cas que Jacques Vallée indique au 25 septembre 1954 à Charron.

Michel Jeantheau trouve l'article suivant dans le journal France-Soir du 25 septembre 1954:

"La Rochelle, 24 septembre /de notre correspondant part. par téléphone) Trois bouchoteurs de Charron (Charente-Maritime) accompagnés d'un douanier, prétendent avoir aperçu, l'autre nuit, dans le ciel, une véritable escadrille de soucoupes volantes..."

Jeantheau note qui puisque le correspondant appelle au 24 septembre et dit "l'autre nuit" le cas ne peut pas être daté du 25 septembre et a du se produire avant le 24.

Jeantheau découvre dans France-Dimanche du 3 octobre 1954, que le cas a eu lieu à 5 heures du matin. Les noms des témoins y sont donnés, mais pas la date exacte. Il n'y est pas question d'escadrille de soucoupe mais de lumière rouge et blanchâtre.

Les journaux Sud-Ouest et La Nouvelle République de Bordeaux et du Sud-Ouest du dimanche 26 septembre 1954 lui confirment l'heure de 5 heures du matin et lui apprennent que cela s'est produit par une nuit sombre et sans lune, mais la date n'est pas indiquée. Le phénomène y est décrit comme "une éblouissante boule de feu."

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Charente Maritime à Charron le 24 septembre 1954 à une heure non connue "Trois pécheurs et un douanier déclarent avoir aperçu une formation de 'soucoupes volantes' évoluant très bas et survolant le rivage. (date imprécise mais en relation avec d'autres cas classiquement datés du 24)"

Luc Chastan note que la source est "Le Midi Libre".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 24 septembre 1954 à Charron, France, "Cortège d'objets." "Un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Des effets physiologiques ont été notés. Des lumières nocturnes ont été observées par quatre témoins."

La source est indiquée comme Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540924 24.09.1954 Charron France NL

Notes:

Non seulement, comme indiqué par Michel Jeantheau, la date n'est pas celle des autres observations dites initialement être sur la fameuse ligne "Bayonne-Vichy" ou BAVIC" du 24 octobre 1954, mais encore il me semble qu'il faut beaucoup d'imagination pour situer Charron sur cette ligne:

Le seul problème, maintenant, c'est qu'en lisant Michel Jeantheau, on est mené à croire que cette observation a été placée sur la ligne droite BAVIC par Michel et Vallée, mais ce n'était pas le cas. Ils ne plaçaient que les observations du 24 septembre 1954 à Bayonne, Lencouacq, Tulle, Ussel, Gelles, Vichy sur cette ligne. Donc, la date est fausse, comme certaines des dates de ces 6 observations sur BAVIC d'ailleurs, mais on ne devrait pas penser que l'erreur de la date de l'observation de Charron est pertinente pour une critique de BAVIC.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Charron, Charente-Maritime, multiple, douanier, nuit, formation, pêcheurs, bas

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 11 avril 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 10 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [vm1], [lc1], [ud1].
1.1 Patrick Gross 31 janvier 2017 Addition [ub1].
1.2 Patrick Gross 14 février 2017 Additions du Résumé et des Notes.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 février 2017.