France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

17 septembre 1954, Gelles, Puy-de-Dôme:

Référence pour ce cas: 17-sep-54-Gelles. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

De nombreux journaux avaient rapporté succinctement qu'une habitante de Gelles dans le Puy-de-Dôme, "Mme. Vve Melles", avait "affirmé avoir aperçu dans le ciel un engin lumineux de forme allongée 'dans le genre d'un cigare'. L'engin se déplaçait sans bruit."

Le cas a été daté du 24 septembre 1954 "aux premières heures de la nuit" par l'ufologue Aimé Michel, se référant au journal France-Soir du 26 septembre 1954. Cela a été copié par bien d'autres, avec cette date du 24 septembre 1954. Michel en faisait l'un des points d'observation de sa fameuse "ligne BAVIC" du 24 septembre 1954, ligne sur laquelle il assurait que six observations avaient eu lieu ce jour-là.

Mais en 1976, l'ufologue Michel Jeantheau a examiné de près la date de cette observation et a trouvé l'article dont s'était servi Aimé Michel, qui est en réalité pensait-il Le Parisien Libéré du 27 septembre 1954, qui ne donnait pas de date. Il a ensuite trouvé la date dans le journal régional La Montagne du 24 septembre 1954, page 3, dont il donnait le début:

"Vendredi 17 septembre, vers 19h15, Mme Veuve Mellée, de Gelles, canton de Rochefort-Montagne, prenait le frais près de sa villa, lorsqu'elle aperçut dans le ciel", etc.

Il ajoute que d'autres témoins étaient mentionnés, dont des voisins de Mme Mellée, les Estrades et les Gannes.

Le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit N° 125 de mai 1973 avait en fait déjà trouvé le cas à Gelles à 19:30 le 17 septembre 1954, mais n'ayant pas compris qu'il s'agissait du même cas, notait en doublon la version 24 septembre 1954 d'Aimé Michel.

Malgré les éclaircissements de Michel Jeantheau, d'autres par la suite continueront à mal dater le cas dans des articles sur la ligne "BAVIC", et personne n'a vu que cela a pu être la traînée d'avion parfois pris pour un OVNI à la même heure à Clermont-Ferrant, 24 km à l'Est de Gelles.

Rapports:

[Ref. lm1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

"CIGARES" ET "SOUCOUPES" APERCUS EN AUVERGNE

CLERMONT-FERRAND. -- Six habitants de Langeac (Haute-Loire) ont vu une lueur blanche se déplacer dans le ciel en direction du Sud.

Une habitante de Gelles (Puy-de-Dôme), Mme Vve Melles, a affirmé avoir aperçu dans le ciel un engin lumineux de forme allongée "dans le genre d'un cigare". L'engin se déplaçait sans bruit.

Un habitant de Clermont-Ferrand cueillait des champignons: il a aperçu dans le ciel, à haute altitude, une traînée lumineuse "légèrement colorée en rose".

Des joueurs de rugby à l'entraînement au stade de Vichy ont aperçu un "cigare volant".

... et près de La Rochelle

LA ROCHELLE. -- A Charron (Charente-Maritime) trois pêcheurs et un douanier déclarent avoir aperçu, au cours d'une de ces dernières nuits, une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage avant de disparaître.

[Ref. ml1:] JOURNAL "LE MIDI LIBRE":

Soucoupes volantes

d'un ballon de rugby et paraissaient se trouver à une hauteur considérable."

Dans la Meurthe-et-Moselle, plusieurs dizaines d'ouvriers de "Sidelor", habitant la région de Lantefontaine-les-Baroches (M.-et-M.). affirment avoir aperçu dans le ciel six cigares volants entre 4 h. 30 et 5 h. 30.

"Nous avons d'abord aperçu, ont-ils dit, deux "cigares", puis après, quatre autres appareils sont venus se joindre aux deux premiers. Tous restèrent un moment immobile pour finalement disparaître instantanément.

Au Puy, Mme Chaumard, demeurant au quartier de la Girète, a vu dans le ciel un engin ayant la forme d'un cigare rougeoyant à une extrémité, silencieux et paraissant immobile. Elle a pu observer l'engin pendant près d'un quart d'heure, puis le "cigare" a brusquement disparu en prenant de l'altitude.

Les mêmes observations ont été faites par six habitants de Langeac (Haute-Loire) et plusieurs habitants de Gelles (Puy-de-Dôme) ou de Clermont-Ferrand.

Dans cette région, des joueurs de rugby à l'entraînement au stade de Vichy ont aperçu un "cigare volant".

Dans l'Aveyron

De Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron, on signale qu'un propriétaire de Vabre-Tézac, M. Marre, a aperçu une masse de couleur jaunâtre qui s'éloignait vers le sud, sans laisser derrière elle la moindre trace de fumée.

L'attention de M. Marre avait été attirée par le bruit d'un moteur.

D'autres habitants de la localité ont également entendu, de l'intérieur de leur maison, le même bruit, mais n'étant pas sortis, ils n'ont pas aperçu la singulière "masse."

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN - REPUBLIQUE:

Nouvelle invasion de cigares volants dans le ciel de France
Des témoins affirment: "Ils avaient la dimension d'un ballon de rugby"

Bayonne, 25 septembre. -- Des Bayonnais affirment avoir vu, cet après-midi, très haut dans le ciel, en direction nord-est, trois objets mystérieux de teinte claire, tranchant sur le ciel pur à cette heure là.

Un gardien de la paix, M. Carrions, qui se trouvait dans le quartier des Halles, a observé ces trois engins immobiles, disposés en triangle, de forme légèrement ovale. Ils avaient, dit-il, la dimension d'un ballon de rugby et paraissaient se trouver à une hauteur considérable.

Des passants ont déclaré avoir vu les mêmes objets lumineux en d'autres points.

En Meurthe et Moselle

Plusieurs dizaines d'ouvriers de "Sidelor" habitant la région de Lantefontaine-les-Baroches (Meurthe et Moselle) affirment avoir aperçu dans le ciel, six cigares volants, entre 4 h 30 et 5 h 30. "Nous avons d'abord aperçu, ont-ils déclaré, deux "cigares" puis quatre autres appareils sont venus se joindre aux deux premiers. Tous restèrent un moment parfaitement immobile pour finalement disparaître instantanément". Ces déclarations sont confirmées par plusieurs autres personnes.

Au Puy

Mme Chaumard, demeurant quartier de la Girette au Puy, a vu dans le ciel, un engin ayant la forme d'un cigare rougeoyant à une extrémité. Silencieux et paraissant immobile, elle a pu observer l'engin pendant près d'un quart d'heure, puis le "cigare" a brusquement disparu en prenant de l'altitude.

Dans le ciel d'Auvergne

Clermont Ferrand. -- Six habitants de Langeac (Haute Loire) ont vu une lueur blanche se déplacer dans le ciel en direction du sol.

Une habitante de Gelles (Puy de Dôme), Mme Veuve Melles a affirmée avoir aperçu dans le ciel, un engin lumineux de forme allongée "dans le genre cigare". L'engin se déplaçait sans bruit. Un habitant de Clermont Ferrand cueillait des champignons: il a aperçu dans le ciel à haute altitude, une traînée lumineuse "légèrement colorée rose".

Les joueurs de rugby, à l'entraînement au stade de Vichy, ont aperçu un cigare volant.

Près de la Rochelle

La Rochelle. -- A la Charron - (Charente Maritime), trois pêcheurs et un observateur douanier déclarent avoir aperçu, au cours d'une de ces dernières nuits, une formation de soucoupes volantes évoluant très bas et survolant le rivage, avant de disparaître.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel rapporte que le 24 septembre 1954 il y a eu une observation par un grand nombre de témoins à Gelles dans le Puy-de-Dôme.

Il indique qu'aux premières heures de la nuit, les témoins ont vu passer un engin lumineux "en forme de cigare" qui traverse le ciel à assez vive allure et sans bruit.

Aimé Michel note que le cas est succinctement rapporté par le journal "France-Soir" du 26 septembre, 1954.

[Ref. fs1:] FRANK B. SALISBURY:

2. Gelles, début de la nuit: Les témoins ont vu un objet lumineux et en forme de cigare traverser le ciel assez à grande vitesse et sans bruit.

[Ref. jv6:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que pour la journée du 24 septembre 1954, la presse française a mentionné un certain nombre d'observations, dont l'une à Gelles, dans le Puy-de-Dôme, au début de la nuit, d'un "phénomène simple".

Jacques Vallée indique que l'observation était du type "IV"; ce qu'il définit comme une observation où un "objet anormal" a été vu en mouvement de translation dans l'atmosphère, quelles que soient les accélérations, variations lumineuses ou rotations auxquelles ce mouvement serait associé.

Il note que les observations de type IV "pourraient être jugées insuffisantes", que la moitié des témoignages de ce jour "serait rejetée dans le cadre d'une enquête officielle opérant sur les critère habituels".

Il note que l'observation de Gelles était d'un "engin lumineux en forme de 'cigare' qui traverse le ciel à assez vive allure et sans bruit" et demande s'il faut "l'exclure 'immédiatement' comme un météore?" et commente qu'il ne peut répondre.

[Ref. pi2:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "PHENOMENES INCONNUS":

Six observations d'Engins Spatiaux de Provenance Indéterminée se retrouvaient, le 24 Septembre 1954 sur une seule et même ligne longue de 485 kilomètres, ligne reliant Bayonne [en réalité le 23] et Vichy [en réalité sans date précise] en passant par Lencouacq [en réalité le 23], Tulle [en réalité le 22], Ussel [en réalité le 20] et Gelles [en réalité le 17]; les lecteurs ayant suivi les recherches des années passées dans la branche orthoténique ont reconnu la fameuse ligne "BAVIC" qui résiste à tous les examens des sceptiques.

[Ref. am4:] AIME MICHEL:

C'est ainsi que le 24 septembre 1954 il y a en France (et il n'y a que) neuf observations: à Lantefontaine [En réalité le 23], Vichy [En réalité sans date précise], Gelles, Ussel [En réalité le 20], Tulle [En réalité le 22], Lencouaq [En réalité le 23], Bayonne [En réalité le 23], Langeac [En réalité le 22], Le Puy [En réalité le 23]. Pour s'en assurer, il suffit de consulter "France-Soir" du 26, "Paris-Presse" du 28, "La Croix" du 28, "Le Parisien Libéré" du 27, où sont consignées ces observations.

Consulter quatre journaux parisiens, est-ce si laborieux? Cela fait, cherchons ces lieux sur une carte. On constate que Vichy, Gelles, Ussel, Tulle, Lencouaq et Bayonne sont sur une droite unique et absolument rigoureuse, et que Le Puy et Langeac s'alignent sur Tulle. Seul Lantefontaine n'est pas aligné. Dès lors: a) est-ce vrai?; b) est-ce explicable ? C'est Vallée qui est allé le plus loin dans l'explication. Il a cependant laissé cet alignement et de nombreux autres inexpliqués; c) ai-je inventé les quatre journaux?; d) est-il vraisemblable que des correspondants locaux qui ne se connaissent pas aient inventé tout cela de façon que, trois ans plus tard, on le découvré aligné sur un grand cercle?

[Ref. pi1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "PHENOMENES INCONNUS":

- Carte rep. A

(I): BAVIC (Bayonne - Vichy)

  1. Bayonne [en réalité le 23]
  2. Lencouacq [en réalité le 23]
  3. Tulle [en réalité le 22]
  4. Ussel [en réalité le 20]
  5. Gelles [en réalité le 17]
  6. Vichy [en réalité sans date précise]

"BAVIC" est un alignement orthoténique (journée du 24-9-1954, carte N° 1 de "MOC" d'Aimé Michel.)

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT:"

Le magazine indique que le 24 septembre 1954, en soirée, à Gelles, dans le Puy-de-Dôme, un engin lumineux en forme de cigare a été vu. Le magazine indique Aimé Michel en référence.

Le magazine indique par ailleurs que le 17 septembre 1954, à 19:30, à Gelles, dans le Puy-de-Dôme, un engin lumineux en forme de cigare s'est déplacé lentement du Sud vers le Nord, vu par Mme Mellée, de Estrade, et par M. et Mme Ganne.

[Ref. io1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "INFO-OVNI":

ET BAVIC DANS TOUT CELA!

Et oui, il reste BAVIC! car l'orthoténie, plus ou moins consciemment, a fini par s'identifier à cette ligne. Pour cette mémorable journée du 24/09/1954, il demeure indéniable qu'au défi de toutes les "certitudes du hasard", six lieux d'observations (Vichy, Gelles, Ussel, Tulle, Lencouacq et Bayonne) demeurent parfaitement alignés.

Faute de pouvoir réfuter l'alignement, de nombreux chercheurs s'ingénièrent à lui dénier toute signification.

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent que le cas n'a pas de caractère exceptionnel puisque Jacques vallée dans son livre "Les phénomènes insolites de l'espace" explique que vu le manque de détails, le témoin, Mme Veuve Melles, a pu voir n'importe quoi,

[Ref. mf1:] MICHEL FIGUET:

DATE LIEU EXPLICATION
18.10.1954 Gelles TD - Elucidés par MM. Barthel et Brucker p. 137

[Ref. ph1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "PHENOMENA":

L'orthoténie

Il est beau de se remémorer que c'est son ami, le poète Jean Cocteau, qui soufflera à Aimé Michel l'idée de chercher un ordre dans les observations de «mystérieux objets célestes» apparus durant l'automne 1954.

Aimé Michel va, pour commencer, minutieusement pointer sur une carte les observations du 14 octobre 1954, effectuées entre 18h30 et 19h35. Sa stupéfaction sera grande en découvrant que cinq points semblent s'aligner parfaitement. Il reprend alors l'ensemble des observations, et les rapporte, par tranche de 24 heures, sur une carte. Là encore, tout semble s'ordonner selon des droites dont la plus célèbre, celle du 24 septembre 1954, sera consacrée sous le nom de "ligne BAVIC", contraction de BAyonne et VIChy, qui alignera pas moins de six observations (Bayonne [en réalité le 23], Lencouacq [en réalité le 23], Tulle [en réalité le 22], Ussel [en réalité le 20], Gelles [en réalité le 17] et Vichy) [sans date précise].

[Ref. mj1:] MICHEL JEANTHEAU:

L'ufologue Michel Jeantheau a examiné de près la date de cette observation sensée être un des points d'un alignement d'observation allégué par l'ufologue Aimé Michel et baptisé "ligne BAVIC" pour "BAyonne-VIChy".

Faisant des recherches en 1976 dans la presse, il trouve l'article dont s'est servi Aimé Michel qui est dans le Parisien Libéré du 27 septembre 1954, qui dit, sans indication de date:

"Une habitante de Gelles (Puy-de-Dôme), Mme Veuve Melles, a affirmé avoir aperçu dans le ciel un engin lumineux de forme allongée "dans le genre d'un cigare". L'engin se déplaçait sans bruit."

Mais le paragraphe commence par "Clermont-Ferrand, 25 septembre", ce qui signifie que le rédacteur se trouvait à Clermont-Ferrand le 25 septembre 1954, donc l'observation n'est pas postérieure à cette date.

Il trouve finalement la date dans le journal local "La Montagne" du 24 septembre 1954, page 3, dont voici la version:

"Vendredi 17 septembre, vers 19h15, Mme Veuve Mellée, de Gelles, canton de Rochefort-Montagne, prenait le frais près de sa villa, lorsqu'elle aperçut dans le ciel etc..."

Il note que le nom du témoin est Mellée et non Melles, et que d'autres témoins sont mentionnés, dont des voisins de Mme Mellée, les Estrades et les Gannes, et que l'observation s'est produite vers 19:15.

[Ref. jc1:] JACQUES COSTAGLIOLA:

L'auteur indique que le 24 septembre 1954, il y a eu 9 observations dont 6 alignées sur la ligne Bayonne-Vichy, dont une de ces observations était à "Celles".

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

3787: 1954/09/17 19:30 1 2:46:40 E 45:46:00 N 3333 WEU FRN PDD 6:6

GELLES,FR:RAPIDE SILCX LUMn.CGR >>NE S/L::+24SEP54 LUMn.CGR >>N/r3p71:/LDLNN°125

RefN°197 WEINSTEIN, D: French Newsclips 1954 Page No. 16 : PAYS DE FERMES

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le "Puy de Dômes" à Gelles le 17 septembre 1954 à 19:30 heures, "Trois personnes ont observé un engin lumineux en forme de cigare orangé se déplaçant lentement du Sud vers le Nord."

La source est indiquée être mon site web à "http://ufologie.net".

[Ref. lc2:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le "Puy de Dômes" à Gelles le 24 septembre 1954 à une heure inconnue "en soirée un objet lumineux de la forme d'un cigare est observé par une femme."

Luc Chastan note que les sources sont "M.O.C. par Michel Aimé ** Arthaud 1958" et "Var Matin".

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540924 24.09.1954 Gelles France Nuit LN
19540924 24.09.1954 Gelles France

Explications:

Informations totalement insuffisantes. Mais à 19:15, il y a eu une méprise causée par une traînée d'avion, à Clermont-Ferrand, à à peu près 35 km à l'Est-Sud-Est de là.

Aimé Michel parle d'observations multiples qui excluraient un avion comme explication de certaines des observations du 17 septembre 1954. Je tiens à faire le point sur ce que je sais à ce sujet, donc.

Voici une carte des lieux indiqués dans les différentes versions des observations à considérer, celle du 17 septembre 1954 entre 19 heures et 19 heures 30 dans le Puy-de-Dôme ou non loin:

La largeur du territoire montré ici est d'environ 200 km.

Les cas sont en réalité:

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Gelles, Puy-de-Dôme, engin, objet, lumineux, cigare, multiple, Mellée, Estrade, Ganne, soir

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 11 avril 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 15 juin 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lc1].
1.1 Patrick Gross 28 janvier 2010 Addition [vm1], [lc2].
1.1 Patrick Gross 11 février 2010 Addition [jc1].
1.2 Patrick Gross 9 février 2017 Addition [ub1].
1.3 Patrick Gross 29 juin 2019 Additions [jv6], [pi2], [pi1], [bb1], [am4], [io1], [mf2], [ph1], [lh1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 juin 2019.