France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 septembre 1954, Dole, Jura:

Référence pour ce cas: 22-sep-54-Dole. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. le1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

Seraient-ce des "Voltigeurs de pointe"...

Six "Cigares volantes" auraient survolé le Pays-Haut...

JOEUF. (De notre rédaction). -- La région de l'Est va finir par être envahie par des êtres venus d'on ne sait d'où, si l'on en croit tous les témoins qui, depuis quelques jours, affirment avoir aperçu ça et là, cigares et soucoupes volantes, à moins qu'il ne s'agisse d'engins utilisés dans le cadre des grandes manoeuvres aériennes qui se déroulent actuellement.

Toujours est-il qu'hier matin encore, plusieurs dizaines d'ouvriers de Sidelor, habitant la région de Lantéfontaine-les-Baroches (Meurthe-et-Moselle), affirment avoir aperçu dans le ciel six "cigares volants".

"Entre 4 heures 30 et 5 heures 30, nous a dit l'un d'eux, nous nous apprêtions à prendre le car pour gagner l'usine d'Homecourt, quand nous avons d'abord aperçu dans le ciel deux engins en forme de cigare. Il faisait nuit, et pourtant nous apercevions nettement les lueurs passant du rouge à l'orange, et dont les dimensions croissaient et décroissaient alternativement.

"Peu après, quatre autres engins sont venus se joindre aux deux premiers, et tous restèrent un moment parfaitement immobiles, pour finalement disparaître instantanément.

Ces déclarations sont confirmées par plusieurs personnes. Nous les versons au dossier des apparitions inexpliquées et extraordinaires, qui doit s'enfler prodigieusement en ce moment.

Hier matin, également vers 5 heures, des témoins dignes de foi aperçurent à Homecourt, au-dessus du quartier de la Petite-Fin, à haute altitude, ce qu'ils prirent pour un "cigare volant".

Néanmoins, il se pourrait, comme certaines personne pensent pouvoir l'affirmer, qu'il se soit agi là d'un phénomène de réverbération d'une coulée de poche sur le crassier de Sainte-Marie. Les reflets lumineux, projetés sur un nuage, auraient pu donner l'image d'un "cigare".

... et une "soucoupe", Dole

DOLE (de notre correspondant). -- Mercredi soir, deux jeunes Dolois qui se trouvaient sur la promenade du jardin Philippe, ont été témoins d'un phénomène étrange.

Nous sommes allés interviewer l'un d'eux. Il s'agit de M. Jackie Chapoutot, 17 ans, domicilié rue des Dames-d'Ounan, et travaillant à l'usine Delbost à Dole.

Il nous a fait la déclaration suivante: "Je me promenais dans le jardin Philippe mercredi vers 20 h. 30, en compagnie d'un camarade, M. André Lacour, 15 ans, élève au collège moderne technique de Dôle.

Soudain, notre attention fut attirée par un bruit étrange, semblable à un sifflement, beaucoup moins fort cependant que celui des avions à réaction. Nous aperçûmes alors, dans le ciel, une vive lueur de couleur verte, qui venait du Nord-Est et se dirigeait sur le Sud-Ouest.

Cette apparition qui aurait la grosseur d'un ballon de football était suivie d'une traînée incandescente. L'objet passa à vive allure et disparut en direction de l'usine de l'Idéal-Standard.

A peine étions-nous revenus de notre surprise que l'engin apparaissait de nouveau au-dessus de Dôle. Il resta immobile à hauteur du grand-pont environ 4 secondes, durant lesquelles nous distinguâmes nettement sa forme sphérique, puis il reparti brusquement du "côté par lequel il était venu".

D'autres personnes auraient été témoins de ce phénomène qui a laissé ces deux jeunes gens très perplexes.

[Ref. pr1:] JOURNAL FRANCAIS INCONNU DU 5 OCTOBRE 1954:

Encore et toujours les soucoupes volantes!

Perpignan. -- Un chauffeur de camion, qui effectuait hier matin le ramassage du lait, aux environs de Cabestany (Pyrénées-Orientales), a déclaré avoir aperçu devant son véhicule un "globe brillant", de couleur bleuâtre, "qui évoluait à une altitude d'environ 180 mètres en produisant un bourdonnement très doux."

Ayant arrêté son camion, le chauffeur a pu observer les évolutions de l'engin pendant près d'un quart d'heure puis, brusquement, celui-ci se serait élevé dans le ciel et aurait disparu en direction de la mer.

La Rochelle. -- Une soucoupe volante aurait été aperçue à Auge (Deux-Sèvres).

D'autre part, M. Picaud, directeur d'une brasserie à Sainte-Pozenne, a déclaré avoir aperçu pendant quelques minutes, alors qu'il circulait sur la route de Fontenay-le-Comte, un curieux disque d'un jaune étincelant.

Brest. -- Les habitants de Landeda et de l'Aberwrac'h (Finistère) ont aperçu hier soir à haute altitude un engin de forme circulaire et ressemblant à une "soucoupe volante".

Melun. -- Plusieurs habitants de la commune de Rebais ont déclaré avoir aperçu un engin étrange, très brillant, circulant à la nuit tombée dans le ciel, au-dessus de Rebais.

Les témoins ont précisé que l'appareil, qui circulait très doucement, s'était ensuite dirigé vers Coulommiers, après avoir augmenté sa vitesse, et avait disparu.

Avant-hier matin, des CRS, ont également aperçu un disque lumineux dans le ciel, au-dessus de Vaudoy.

Montpellier. -- Mme Picot de la Baume, domiciliée à Montpellier, a déclaré avoir aperçu, à une altitude d'environ 1.500 mètres, un appareil en forme de cigare, brillant et qui paraissait entouré d'un halo. L'engin, qu'elle put observer une minute environ, disparut tout d'un coup en direction de l'est, sans faire de bruit et sans laisser de trace.

EN AFRIQUE DU NORD

Casablanca. -- Des témoins dignes de foi ont aperçu hier soir, dans le ciel de Kourigra à environ 130 kilomètres de Casablanca, un engin de forme circulaire, de couleur rouge, évoluant à une altitude élevée et à grande vitesse et qui semblait cracher des flammes d'un bleu vert [comme le ferait un météore].

Safi [Maroc]. -- Un engin de forme allongée a été aperçu, hier soir vers 20 h 30, dans le ciel de Safi, par des témoins dignes de foi. Le "cigare" se déplaçait à une grande vitesse, d'est en nord-ouest. Il était entouré d'une lumière bleuté et laissait derrière lui une traînée lumineuse. Les témoins ont affirmé que cet engin n'avait aucun rapport avec un avion à réaction [mais avait peut-être "un rapport" avec un météore.]

Saint-Brieuc. -- Plusieurs personnes ont affirmé avoir vu à 300 ou 400 mètres d'elles, hier soir, vers 20 h. 45, un "cigare volant" à une altitude de 50 mètres environ. L'engin, ont-elles déclaré, pouvait avoir 13 mètres de longueur et s'éclairait par intermittence de lueurs roses. Il se déplaçait sans bruit.

Brest. -- Mme Henry, cultivatrice à Gouesnou (Finistère) a affirmé avoir aperçu, jeudi, puis vendredi, le soir à la même heure, un engin cylindrique mauve qui se déplaçait sans bruit d'ouest en est.

Lille. -- M. Anicet Corneille, ouvrier agricole, a déclaré avoir aperçu hier soir, à Comines un engin ayant la forme d'un cigare, de 8 à 10 mètres de longueur sur 3 mètres de largeur, qui évoluait à une quarantaine de mètres de hauteur et dégageait une vive lueur violette. Après avoir survolé la ville pendant quelques secondes, l'engin aurait disparu dans le ciel.

Les déclarations de M. Corneille ont été confirmées par un automobiliste tourquenois de passage à Comines.

Montceau-les-Mines. -- Deux ouvriers maçons, MM. Romain Sebastiani et Buratto, tous deux coureurs cyclistes, ont déclaré avoir aperçu, en bordure de la route de Blanzy à Montceau, un engin décoller avec un sifflement strident. L'appareil avait, ont-ils dit, la forme d'un cigare de couleur jaune très foncé, d'une longueur de trois mètres et d'un diamètre d'environ 50 à 80 centimètres.

Une soucoupe près de Seurre?...

Un habitant du Meix, village situé près de Seurre, M. Lucien Minet, 19 ans, a constaté à son tour une étrange apparition. Il se trouvait sur le pas de sa porte, vers 9 heures du soir, lorsqu'il aperçut dans le ciel une lueur verte se déplaçant lentement. Un sifflement accompagnait cette apparition qui dura une quinzaine de secondes. Le jeune homme eut le temps d'appeler sa mère qui put, elle aussi, constater le phénomène.

Deux jeunes Dolois ont vu deux fois des "soucoupes"

Dole (C.P.). -- Les deux jeunes Dolois, Jacky Chapoutot et André Lacour, qui "aperçurent une soucoupe volante" la semaine dernière à Dole, ont remarqué le même phénomène mercredi, vers 20 heures, alors qu'ils se trouvaient à deux points différents de la ville.

"Je ne croyais pas aux soucoupes volantes, nous dit Jacky Chapoutot, mais cette fois je suis certain de ce que j'ai vu. D'ailleurs, je m'intéresse particulièrement à l'aviation et ce qui se promenait dans le ciel de Dole se déplaçait à une vitesse qui n'a certainement pas encore été atteinte dans les engins que nous connaissons. Je dois d'ailleurs ajouter pour être complet, que la semaine dernière, comme cette fois-ci j'ai entendu, alors qu'apparaissait cette soucoupe, un ronflement d'avion qui semblait évoluer sans feu de position."

Dans la Nièvre: un disque orange

Nevers (C.P.). -- Un ouvrier agricole, Raymond Delovre, 20 ans, a aperçu entre Saint-Pierre-le-Moutier et Langeron une sorte de disque se déplaçant vers le N.-E. Ce corps céleste émettait une vive lumière orange tandis qu'une lumière jaune jaillissait à l'arrière. L'apparition se maintenait sur un plan horizontal et fut remarquée durant quelques secondes.

[Ref. bb1] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent qu'ils ont parlé au témoin de l'observation du 22 septembre 1954 à Dôle qui leur a décrit avoir vu vers 20 h 30, une lueur fugitive, très lumineuse qui traversa le ciel sans s'arrêter avec une trajectoire rectiligne.

Les auteurs citent ensuite un article du journal "Le Bien Public" du 25 septembre 1954, qui selon eux n'a pas respecté la description de ce témoin en décrivant l'observation "avec force détails":

"Deux jeunes Dôlois qui se trouvaient dans le jardin Philippe ont été témoin d'un phénomène étrange. Voici ce qu'a déclaré l'un d'eux, Jacky Chapoutot, 17 ans, demeurant à Dôle: "Je me promenais dans le jardin Philippe, accompagné d'un camarade, André Lacour, 21 ans, élève au collège moderne technique de Dôle. Soudain notre attention fut attirée par un bruit étrange semblable à un sifflement. Levant les yeux nous aperçûmes dans le ciel une vive lueur de couleur verte venant du Nord-Est, se dirigeant vers le Sud-Ouest. Cette apparition qui avait la grosseur d'un ballon de football était suivie d'une traînée incandescente. L'objet passa à vive allure et disparut. A peine étions nous revenus de notre surprise que l'engin apparaissait à nouveau au-dessus de Dôle. Il resta immobile à hauteur du grand pont environ 4 secondes durant lesquelles nous distinguâmes nettement sa forme sphérique, puis il repartit brusquement du côté où il était venu."

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 22 septembre 1954, à 20:30 à Dole, France, "Un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un objet a été observé par deux témoins."

La source est indiquée comme Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540922 22.09.1954 Dole France 20.30 NL

Brève discussion:

Barthel et Brucker sont comme d'habitude très étonnants et peu désireux apparemment de ne pas ajouter de confusions dans ce récit qui aurait pu être simplement éclairé si effectivement ils ont parlé au témoin et s'ils avaient pris la peine d'en extraire un compte rendu d'enquête en bonne et due forme, compte rendus d'enquêtes par ailleurs totalement absents de leur livre.

Ils suggèrent que le récit dans le journal ne correspondrait pas à celui du témoin. En réalité, ce qui apparaît, c'est que la premier phénomène observé est décrit de la même manière dans le journal et dans les propos qu'ils attribuent au témoin: d'une part "une lueur fugitive, très lumineuse qui traversa le ciel sans s'arrêter avec une trajectoire rectiligne" et d'autre part "une vive lueur de couleur verte venant du Nord-Est, se dirigeant vers le Sud-Ouest, qui avait la grosseur d'un ballon de football était suivie d'une traînée incandescente", "passa à vive allure et disparut." Dans les deux cas nous avons la description identique d'un météore.

Ils accusent le journal d'ajouter "force détails" (tandis qu'ils reprochent le manque de détails des comptes-rendus de presse par ailleurs). Mais en fait, le premier détail "ajouté" est celui du son étrange de sifflement. Il est au contraire parfaitement possible que si les témoin ont bien assisté à l'entrée dans l'atmosphère d'une grosse météorite, ils ont pu aussi bien entendre un bruit étrange. Les spécialistes des météores ont parfois encore tendance à penser qu'il est impossible d'entendre une météorite traverser l'air puisque la vitesse du son dans l'air est incroyablement inférieure à celle du météore. Pourtant, il existe de très nombreux cas de témoins de météores qui disent avoir d'abord entendu un son étrange ou des sons étranges, et ont alors seulement regardé dans le ciel justement à cause de ces sons, et y ont vu un météore. C'est le spécialiste australien Colin Keay qui a résolu l'énigme: le météore ionise l'air et cela crée des ondes radio basse fréquence, qui elles, arrivent aux environs des témoins quasi instantanément puisqu'elles voyagent à la vitesse de la lumière. Le seul problème était qu'en principe, on n'entend pas d'ondes radio avec les oreilles. Mais Keay a mis en place toutes sortes d'expériences pour résoudre ce mystère et en 2001, a remarqué que de telles ondes radio font vibrer toutes sortes de matériaux, comme par exemple du papier aluminium, des aiguilles de sapin, des cheveux frisées etc. Ce sont ces sons, souvent étranges, variant même d'une personne à l'autre, que les témoins peuvent percevoir avec leurs oreilles.

L'autre détail que le journal aurait "ajouté" est celui de la traînée. Il est évident qu'ils en ont probablement vu une, et que Barthel et Brucker ont peut-être simplement omis d'interroger sérieusement ce témoin.

D'autre part, les témoins disent que l'objet est de nouveau apparu. Mais cette fois, il a une forme sphérique, n'a plus de traînée, et repart "du côté où il était venu." Cela ne peut évidemment pas être un météore, ni le météore qu'ils venaient de voir. C'était autre chose, qui reste non identifié. Il est possible que ce soit un embellissement du journal, mais le manque de Barthel et Brucker à indiquer exactement ce que le témoin à dit et quelles questions ils ont posées ou oublié de poser est la raison pour laquelle on ne peut guère savoir ce qui s'est passé exactement.

Et finalement, il semble que ni les témoins ni le journal n'aient explicitement parlé de soucoupe volante, et que ce cas là soit totalement absent de la casuistique ufologique, Barthel et Brucker étant les seuls à l'y introduire à ma connaissance. S'agit-il encore une fois de leur part de leur bonne vieille tactique sceptique qui consiste à ajouter aux OVNIS des non-OVNIS ou des phénomènes naturels pour mieux convaincre leur lecteurs que tout OVNI est un phénomène naturel banal ou autre farce?

De fait, ils écrivent bel et bien que ce cas démontre que tous les autres cas du 22 septembre 1954 sont des observations de ce même météore. Je les cite: "Nous avions le 22 septembre 1954, 10 observations "d'OVNIS"; nous n'avons plus rien, nous avons pu par une simple enquête identifier les objets volants qui ne l'étaient pas!"

Explications:

Possible météore, et peut-être avion par la suite.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Dôle, Jura, Jacky Chapoutot, André Lacour, rapide, lumineux, traînée, son, vert

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 juillet 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 17 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [ud1].
1.1 Patrick Gross 1 juin 2010 Addition [le1].
1.2 Patrick Gross 22 décembre 2016 Addition [pr1].
1.3 Patrick Gross 31 janvier 2017 Addition [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 31 janvier 2017.