France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

< Précédent  Tous  Suivant >

4 octobre 1954, Grandvillars, Territoire de Belfort:

Référence pour ce cas: 4-oct-54-Grandvillars.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional L'Alsace du 6 octobre 1954 rapportait, entre autres observations:

Dans le Territoire de Belfort, M. Lucien Bourgeois, 58 ans, aléseur aux usines DMC se trouvait lundi vers 18 h 45 devant son habitation à Grandvillars. Soudain son attention fut attirée par une vive lueur dans le ciel, produite par un engin de forme allongée et lumineux qui se déplaçait lentement vers l'ouest. M. Bourgeois alerta aussitôt plusieurs de ses voisins qui purent, une demi-heure durant, observer ce curieux phénomène.

Rapports:

[Ref. lae1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Scan.

Des soucoupes volantes en Côte d'Ivoire

L'administrateur en chef de Danane fait un rapport officiel au gouverneur du territoire

Abidjan, 5 octobre

Des soucoupes volantes ont été aperçues en Côte d'Ivoire. La nouvelle a été connue par un rapport officiel adressé au gouverneur de la Côte d'Ivoire par M. Vernhet, administrateur en chef de la subdivision de Danane, ville située à 500 kilomètres au nord-est d'Abidjan.

Les faits remontent au 19 septembre, mais ils n'ont été rendus officiels qu'hier à la suite de renseignements précis et d'une enquête.

Outre la population, le chef de poste de gendarmerie, le médecin chef du centre médical, le Révérend Père Vyard, des missions de Lyon, M. Vernhet, chef de la subdivision et sa femme, réunis dans la cour de la résidence, aperçurent le 19 septembre de 20 h 30 à 21 h 05 un engin correspondant exactement à ceux observés en France, mais qui ne se posa pas.

Il s'agissait d'un point lumineux, entouré d'un halo qui d'abord grandit rapidement, se déplaçant en se rapprochant ou s'écartant de l'horizon. Les témoins virent l'engin allumer un phare puissant, tantôt dirigé en haut, tantôt en bas. L'engin, de forme ovoïde, était surmonté d'une coupole et des rayons lumineux semblaient se déplacer de chaque côté.

Lorsqu'il disparut, après avoir évolué une demi-heure, les témoins virent nettement deux halos lumineux, de forme ovale, se former sur l'endroit présumé de l'engin. Celui-ci se déplaçait sans aucun bruit.

L'administrateur Vernhet a joint à son rapport un croquis détaillé des différentes phases observées ainsi que de la forme de l'appareil.

Le même jour, à Soubre, à 250 km au nord-ouest d'Abidjan, et dans la même direction, des phénomènes semblables ont été observés. Le chef

(Lire la suite page 3)

Scan.

Soucoupes volantes

(Suite de la 1re page)

de la subdivision de Soubre a confirmé l'existence du phénomène auquel il a assisté.

L'épidémie continue...

Dans le Territoire de Belfort, M. Lucien Bourgeois, 58 ans, aléseur aux usines DMC se trouvait lundi vers 18 h 45 devant son habitation à Grandvillars. Soudain son attention fut attirée par une vive lueur dans le ciel, produite par un engin de forme allongée et lumineux qui se déplaçait lentement vers l'ouest. M. Bourgeois alerta aussitôt plusieurs de ses voisins qui purent, une demi-heure durant, observer ce curieux phénomène.

En Moselle un jeune homme de 19 ans, M. Pierre Laplace, électricien aux Ets. Kuhlmann à Dieuze (Moselle), a vu dimanche soir à 20 h 07 un grand disque lumineux, de couleur verte, à la hauteur du bois des Brides, entre Vergaville et Kerprich (Moselle).

L'engin qui émettait de vives lueurs atterrit à proximité de Benestroff. Une trentaine de passants qui s'étaient arrêtés sur la route pour suivre les évolutions, confirment formellement les déclarations de M. Laplace. Plusieurs témoins tentèrent de se rendre en moto vers le point d'atterrissage présumé de l'engin, mais à ce moment, l'appareil reprit de la hauteur et disparut définitivement à 21 heures.

Dans le Nord, une centaine de personnes ont vu évoluer dans le ciel entre Annoeuillin et Provins, dimanche soir, trois "croissants volants", pendant 25 minutes.

A Lyon, un journaliste affirme avoir observé à l'aide d'une jumelle, au-dessus de la colline de Sainte-Foy, un disque lumineux rouge orange, suivi d'autres disques brillants, plus petits. Le phénomène dura environ 20 minutes.

Un peu partout des soucoupes, cigares, disques, boules et autres objets "volants" ont été vus, notamment à Chancelade (Haute-Vienne), Willer (Haut-Rhin), Gouesnach, près de Quimper, Bautignecourt, Ambazac (Haute-Vienne), Dijon, Marcoing, près de Cambrai, Pommier (Indre), Rouen, Ajaccio, La Rochelle, Quimper, Cholet et Vannes.

Un "constructeur de soucoupes" est découvert

Lille, 5 octobre. -- Un mineur retraité, de Beuvry-les-Béthune, connu comme un farceur, n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes, pour s'amuser aux dépens des habitants des localités voisines.

S'inspirant du système de la montgolfière, le joyeux retraité fabriquait des engins de trois mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris fort, soigneusement collées. A la base de la "soucoupe", se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pour voir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et oranges.

C'est à la suite de la découverte, près d'une meule de paille à laquelle un de ces engins avait failli communiquer le feu, que les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité. On devait d'ailleurs découvrir chez celui-ci, de nombreux modèles de "soucoupes volantes", prototypes que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord.

Le mystificateur prétend qu'il a déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins, mais comme c'est un farceur il se vante peut-être. Quant à ses "soucoupes", elles suivent naturellement la direction et la vitesse du vent et elles ne peuvent donc pas êtres assimilées aux engins habituels qui évoluent à grande vitesse dans tous les sens, s'arrêtent net, etc...

Quoi qu'il en soit, le farceur va être condamné pour amusement dangereux.

[Ref. ads1:] JOURNAL "L'ARDENNAIS":

Enfin! Paris a eu aussi ses soucoupes!

Il y a quelques jours, un journaliste de la radio diffusion française se plaignait amèrement du dédain que semblaient manifester les "Uranides" et leurs véhicules célestes à l'égard de la capitale. Seuls les habitants des campagnes paraissaient intéresser les voyageurs interplanétaires qui les approchaient volontiers et tentaient même d'entrer en conversation avec eux. Et bien il ne s'agissait pas d'un privilège arbitraire. L'injustice est réparée. Paris, la grande ville, a eu ses soucoupes volantes!

Plusieurs parisiens ont en effet déclaré avoir vu, mardi après-midi, des engins évoluant dans le ciel. Des passants ont affirmé en avoir aperçu un vers 16h30, prés de la Porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnage, se rendait â ses affaires en taxi, lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge; entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache de fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée. Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bacon et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment. Ces derniers, toutefois, estiment qu'ils s'agit non d'une soucoupe mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

Au Bourget, on explique qu'étant donné l'intensité de la circulation aérienne, il est impossible de confirmer par radar le passage de l'engin à une heure insuffisamment précisée. D'autre part, le radar ne saurait enregistrer le passage d'un plus lourd que l'air que par une tache lumineuse quelle que soit la nature de l'engin.

Enfin ! Paris a eu, aussi, ses soucoupes!

(Suite de la première page)

LEZIGNAN. -- Deux habitants de Lezignan, MM. André Garcia et André Darzens, qui roulaient en camion sur la route départementale D3, ont affirmé avoir aperçu un engin en forme de disque se poser dans un champ entre le village de Lagrasse et le hameau de Villemagne (Aude).

L'appareil, ont-ils déclaré, mesurait environ dix mètres de diamètre. Avant qu'ils aient pu s'en approcher, il les enveloppa d'une lueur éclatante et disparut.

BERGERAC. -- M. Jean Defix, pompier à Bergerac, et M. Jean Labonne, ont affirmé avoir vu se poser, dans le jardin du second, un disque lumineux d'environ 3 mètres de diamètre, soutenu par trois béquilles.

DINAN. -- A Megrit (Côtes du Nord), un jeune cultivateur, M. Henri Leherissé, a affirmé avoir vu dans la cour de sa ferme un appareil d'un diamètre de 1 mètre environ, aux alentours duquel apparaissaient deux formes humaines immobiles et de la taille d'un enfant.

NEVERS. -- A Nevers, cinq habitants de Château-Chinon ont déclaré avoir vu lundi soir, à très haute altitude, une sorte de tache lumineuse qui se scinda en deux disques. Ceux-ci, disent-ils, se mirent à tourner en changeant plusieurs fois de couleur.

DUNKERQUE. -- Un négociant de Dunkerque avait, il y a plusieurs jours, déclaré avoir aperçu d'étrange objets lumineux dans le ciel de Bray-Dunes. Une enquête avait été ouverte. Elle a conclu qu'il s'agissait de deux avions militaires dont le revêtement métallique avait pu faire illusion.

CLERMONT-FERRAND. -- Deux soucoupes ont été aperçues mardi dans le ciel clermontois. La première à 10 kilomètres de Beaumont à 15 h. 45. Elle se déplaçait en direction ouest-est. Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant.

Quand ils ne furent plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place. A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzène. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa. et la soucoupe disparut.

L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturgue, près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes. L'engin évoluait au-dessus de ln ville. Il se déplaçait à l'horizontale. Il a été visible pendant 3 à 4 minutes avant de disparaitre. Une lumière intense se dégageait de l'appareil.

SAINT-BRIEUC. -- Plusieurs Briochains ont aperçu, au cours de la nuit de mardi à mercredi, une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaître. Ils ont pu l'observer pendant plus d'une heure.

Le même phénomène a été constaté à Trégueux ou un cycliste est rentré chez lui effrayé par ce qu'il avait vu.

LA ROCHELLE. -- Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs personnes de Thouare-sur-Vie (Vendée) ont aperçu dans le ciel une dizaine d'objets lumineux ayant une forme allongée et qui passaient à une très grande vitesse et à haute altitude.

LA ROCHELLE. -- M. et Mme. Guillemoteau se trouvaient devant leur ferme lorsqu'ils ont aperçu à un mètre environ du sol, une soucoupe sphérique pouvant mesurer 2 é 3 mètres de hauteur et d'un diamètre de 5 mètres.

L'engin, qui ne produisait aucun bruit, s'arrêta quelques minutes, puis monta à la verticale. M. Guillemoteau, le lendemain se rendit à l'endroit où il avait vu l'engin et put relever des traces huileuses sur l'herbe.

QUIMPER. -- Vers 4 heures mardi matin, M. Pierre Lucas, ouvrier boulanger à Loctudy (Finistère), qui était occupé à puiser de l'eau dans ln cour de la boulangerie, aperçut soudain dans la nuit un engin de la forme d'une soucoupe de 2 m 50 à 3 m de diamètre. Il en vit sortir un individu mesurant environ 1 m 20 qui s'approchait de lui et lui tapa sur l'épaule en articulant des paroles inintelligibles.

L'ouvrier boulanger réussit à garder son sang-froid et rentra au fournil où l'inconnu le suivit. A la lumière, M. Lucas put dévisager le visiteur. Il avait le visage velu et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau. Le jeune homme appela son patron, mais avant que celui-ci ait eu le temps de descendre, l'inconnu avait disparu ainsi que sa soucoupe dont on ne retrouva aucune trace.

Un marchand de bière de Concarneau a, de son côté, déclaré avoir vu dans le ciel deux disques lumineux de la forme de tables rondes prolongées d'une sorte de queue. L'un des disques était immobile tandis que l'autre évoluait à proximité. Les deux disques disparurent au bout de dix minutes après avoir lancé une fusée.

L'Italie ne reste pas en marge de cette invasion

MANTOUE. -- Le trafic a été interrompu pendant plus d'une heure au centre de Mantoue par des groupes de personnes rassemblées pour observer un étrange "objet blanc" qui, à une forte hauteur se détachait nettement sur le fond du ciel bleu.

Après avoir effectué des évolutions extrêmement rapides, l'engin de forme sphérique - et qui d'après certains témoins, faisait partie "d'une formation de soucoupes volantes" - est resté pendant quelques temps immobile dans le ciel, avant de disparaitre à l'horizon.

D'autre part, les "Uranides" semblent vouloir visiter toute la péninsule. En effet, un pêcheur de Roverbella, en province de Mantoue, a déclaré avoir été approché pendant la nuit par un mystérieux individu, vêtu de rouge, qui lui aurait adressé "des mots inintelligibles" et qui se serait rapidement éloigné avant que le pêcheur ait eu le temps d'appeler sa femme.

Enfin, d'une foule de témoignages soucoupes, disques, cigares, sphères et autres objets volants ont été vus à Quend (Somme), à Grandvillars (territoire de Belfort), à Magnac-Laval (Haute-Vienne), à Saint-Jean-d'Angely (Charente-Maritime), à Forgès (Corrèze), à Perros-Guirrec (Côtes-du-Nord).

Enfin, d'une foule de témoignages dont il est permis de douter vient s'ajouter parfois une information comme celle que nous produisons ci-dessous et dont l'indiscutable sérieux laisse cois les plus sceptiques.

MELUN. -- Le journal de Coulommiers, "Le Pays Briard", publie une lettre adressée par un de ses lecteurs, M. Eugène Farnier, membre de la Société des ingénieurs civils de France, a propos d'une soucoupe volante.

Dans cette lettre, M. Farnier précise qu'il a vu au-dessus de sa propriété, à Jouy-sur-Morin, un gros disque de 8 à 10 mètres de diamètre "tournant sur lui-même", laissant échapper des lueurs rouges-violettes, avec une queue rappelant un peu l'arrivée d'un avion à réaction. "L'engin se trouvait à environ 400 mètres de hauteur ct plana plus de 20 minutes au-dessus de moi. J'ai donc, dit M. Farnier, eu le loisir de bien l'examiner. L'engin disparut ensuite en direction de Coulommiers."

Dans sa lettre M. Farnier précise: "Ancien commissaire de l'aéro-club de France, ayant été dans l'aviation, je n'ai pu être victime d'une hallucination. Cet engin n'était pas un ballon. Mais une aile épaisse planant sur place et se déplaçant à très grande vitesse en prenant progressivement de la hauteur."

Explications:

Carte.

Le 4 octobre 1954 à 18:45 depuis Grandvillars et vers l'Ouest, il y a encore le soleil avec 1/3 de sa surface sous l'horizon - pour le témoin, il est caché par le relief, mais le point ici est qu'il fait encore jour.

Une demi-heure plus tard, la nuit commence à tomber mais à peine, le sommet du soleil dépassant encore un peu l'horizon.

Il n'y a donc dans mon opinion aucune chance que l'observation à cette heure-là puisse être celle d'une étoile ou d'une planète.

Par contre, une explication plausible, parmi d'autres peut-être, serait que ce soleil en train de se coucher ait éclairé un nuage ou une traînée d'avion par en-dessous.

A noter que le témoin n'a peut-être nullement parler d'une "soucoupe volante", mais peut-être juste de "curieux phénomène": le journaliste ayant probablement utilisé le terme "engin" de son propre chef, puisque les autres observations dans l'article seraient toutes celles "d'engins" dans son esprit.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Grandvillars, Territoire de Belfort, Lucien Bourgeois, lueur, engin, allongé, lumineux, lent, multiple, durée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 3 juin 2010 Première publication.
1.1 Patrick Gross 21 avril 2022 Addition [ads1].
1.2 Patrick Gross 23 juin 2022 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 23 juin 2022.