France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

7 octobre 1954, Monteux, Vaucluse

Référence pour ce cas: 7-oct-54-Monteux. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. lp1:] JOURNAL "LE PROVENCAL":

ENTRE MONTEUX ET ALTHEN-LES-PALUDS

Un cultivateur affirme avoir vu un engin inconnu et phosphorescent dans un champ

Avignon (C.P.).

Jeudi vers 14 h. 30 M. René Margaillon, 40 ans, habitant dans la commune de Monteux (Vaucluse), quartier des Pourpiasses, se rendait à ses occupations agricoles avec sa charrette. Tout à coup, à environ une centaine de mètres dans un champ, il aperçut une engin mystérieux. Gardant tout son sang-froid, il arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'engin. Celui-ci, d'après lui, mesurait 2 m 50 de hauteur et il était phosphorescent. D'un seul coup, il ne vit plus rien et resta suffoqué pendant quelques secondes.

Racontant son aventure à qui voulait l'entendre, M. Margaillon fut l'objet de plaisanteries en particulier des amis venus le voir. Mais le cultivateur est formel dans ses déclarations. Il a bien vu un engin mystérieux qui n'a laissé aucune trace.

De quoi s'agit-il? Nous l'ignorons.

De toute façon, cette aventure a fait grand bruit dans les environs.

Une masse ovale incandescente sur la région d'Uzès

Observée par plusieurs personnes

Uzès (C.P.).

USSEZ (C.P.). -- Samedi dernier, vers 20 heures, M. Court, fermier au Mas Blanc, près d'Uzès, a aperçu en fermant le portail de sa maison une masse ovale, orange, incandescente, qui brillait d'un très vif éclat. Elle se trouvait approximativement entre Montaren et Cerviers, à 1 km environ du Mas Blanc et semblait légèrement surélevée au-dessus du sol.

Cette masse allongée était traversée d'un mouvement oscillatoire.

[illisible] appela sa femme en tout hâte. Cette dernière, après avoir vu le phénomène, appela à son tour le docteur Fabre, conseiller municipal, et sa famille qui dînait à ce moment-là.

Le docteur, Mme Fabre, et ses jeunes filles, Catherine et Claude, se rendirent compte de la réalité du phénomène. Au moment où le docteur Fabre s'apprêtait à téléphoner à la gendarmerie, la forme orangée s'amenuisa et disparut dans le lointain.

Un cigare dans le ciel de Saint-Menet

Saint Menet.

"Il était exactement 14 h. 16, je me trouvais avec ma femme dans la conciergerie de l'usine Nestlé, à Saint-Menet, quand l'engin m'est apparu." Ainsi s'exprime Panzani Pascal, concierge à la dite usine. Et M. Panzani qui jure sur son honneur d'ancien gendarme de dire toute la vérité ajoute: "De forme cylindrique, l'objet qui semblait en aluminium était très brillant. Après son apparition au-dessus de Saint-Menet et La Millière à environ 500 mètres d'altitude, il disparut en quelques secondes en direction des collines de Cassis."

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu écrivit à propos de ce cas donné comme au 7 octobre 1954 à 14:30 avec comme témoin René M. habitant le quartier de la Pourpiasse à Monteux dans le Vaucluse et qui se rendait à ses occupations avec sa charrette:

"Tout à coup, à environ une centaine de mètres, dans un champ, il aperçut un engin bizarre, arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'appareil phosphorescent. Il était d'apparence métallique et mesurait environ 2,50 m de haut, et était de forme à peu près sphérique. Intrigué le témoin considéra longuement cet astronef, puis, tout à coup, il ne vit plus rien. L'engin avait spontanément disparu."

L'auteur insiste sur la réelle disparition de l'engin, arguant que le témoin n'a pas halluciné puisqu'il avait calmement arrêté la charette, mis le frein, et marché vers l'engin sans affolement.

Il commente que l'astronef devait soit être capable d'invisibilité, soit venir d'une autre dimension, ce qui lui semble plausible puisque "d'éminents savants" aux Etats-Unis travaillent sur un procédé de transmission de la matière par ondes radio.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 7 octobre 1954, à 14:30, au village de Monteux, Mr. Margaillan a assisté à l'envol d'un engin posé dans un champ. Au moment où l'objet s'est envolé, M. Margaillan qui avait couru vers l'engin au lieu de se sauver, a ressenti une paralysie suffocante qui dura plusieurs secondes.

Aimé Michel indique que sa description de l'engin est rigoureusement la même que celle de René Ott, témoin de l'événement à Schwoben ce même jour [le lendemain].

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

264 -004.99761 48.49200 07 10 1954 19 30 1 MONTEUX-VAUCLUSE F 0011332 C 244

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 7 octobre 1954, M. Margaillon a aperçu un objet qui s'était posé dans un champ à Monteux en France. L'objet avait la forme d'un hémisphère et un diamètre d'environ 2.50 mètres. Le témoin cherchait l'air et s'est senti paralysé pendant qu'il examinait l'objet. L'auteur note que le manque d'air subit revient souvent dans les dépositions des personnes témoins d'atterrissages d'OVNIS.

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

208

7 Octobre 1954, 14:30, Monteux (France)

M. Margaillan a vu un objet ayant atterri dans un champ. Il était hémisphérique et il avait environ 2,5 mètres de diamètre. Le témoin a manqué d'air et s'est senti "paralysé." (M 145; Magonia)

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs indiquent qu'à Monteux dans le Vaucluse, le 7 octobre 1954, à 14:30, selon des coupures de presse et leurs dossiers personnels, un cultivateur de ce village, René Margaillou, 40 ans, travaillait dans ses champs, entre ce village et Althen-les-Paluds. Il a rapporté:

"Tout à coup, sans que je l'aie vu arriver, j'ai aperçu un engin bizarre, à une centaine de mètres. J'ai arrêté mon attelage. J'ai bloqué le frein de ma charrette. Je me suis avancé en direction de cet engin phosphorescent. Ça semblait métallique, et à peu près rond, avec un diamètre d'environ 2,50 m. Je le regardais tout en avançant. Il s'est alors passé une vraie "diablerie": d'un seul coup, il a disparu. Comme évaporé! Sans laisser la moindre trace! Et pourtant, tout ça, c'était bien matériel! Je n'ai pas rêvé!"

Les auteurs notent que toute l'attitude de René Margaillou prouve qu'il n'a pas été victime d'une hallucination, et se demandent si un démarrage à une vitesse proche de la lumière qui ne laisse aucune persistance rétinienne a eu lieu.

[Ref. pd1:] PIERRE DELVAL:

Dans son chapitre sur les cas de paralysie ou de somnolences des témoins d'OVNI lors de leur expérience, Pierre Delval indique 12 cas relevant de la vague française de 1954, dont celui à Monteux dans le département du Vaucluse le 7 octobre 1954 à 14:30.

René Margaillan, agriculteur, se rendait dans ses champs sur sa charrette. A une centaine de mètres, posé dans un pré, il a aperçu un engin phosphorescent d'apparence métallique, vaguement sphérique, de 2,50 mètres de diamètre.

Soudain, il a "manqué d'air" et s'est senti "paralysé", puis l'engin s'est évanoui sur place, et tout est redevenu normal.

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs notent ce cas au 7 octobre 1954:

"Monteux - 84 - 14 h 30: canular après enquête."

Ailleurs ils notent que le 7 octobre 1954 à Monteux dans le Vaucluse, un témoin a prétendu avoir été paralysé à l'atterrissage d'un "objet", et que c'était une invention de toute pièce par Mr. Margaillan, que l'on appelle encore "monsieur soucoupe" à la mairie.

[Ref. fr1] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 7 octobre 1954 à 14:30, René Margaillon, cultivateur se rend au travail. Dans le quartier de la Pourpiasse, entre Monteux et Althen-des-Paluds, à environ 100 mètres de lui, il voit, posé dans un champ un engin de forme à peu près sphérique, phosphorescent et d'apparence métallique d'environ 2 m 50 de haut ou de diamètre. Il racontera:

"J'ai arrêté mon attelage. J'ai bloqué le frein de ma charrette. Je me suis alors avancé en direction de cet objet phosphorescent et d'apparence métallique. Je l'ai regardé longuement et, d'un seul coup, il a spontanément disparu, comme évaporé."

Les auteurs notent les insuffisances des récits d'un effet possible sur le témoin chez les divers ufologues qui premettent plusieurs interprétations:

Le témoin a ressenti une paralysie suffocante qui a duré plusieurs secondes selon Aimé Michel dans A propos des S. V., p. 181.

Le témoin s'est mis à haleter et s'est senti "paralysé" selon Jacques Vallée, cas n°208, et groupe G.A.B.R.I.E.L. "spécial paralysie" revue Ouranos.

Il commente: "Jimmy Guieu, dans Black out sur les S.V.. p. 198 cite: le témoin fut suffoqué par cette effarante disparition. Dans ce cas, nous ne savons pas s'il s'agit d'effets physiques ou de peur?"

C. Garreau et R. Lavier dans Face aux E.T., page 165, ne parlent pas de paralysie ni de suffocation.

[Ref. mf1:] FRANCAT, MICHEL FIGUET:

11.10.1954

Monteux

Canular, après contre enquête. B.B.

("B.B." se réfère au livre de Barthel et Brucker, voir les références.)

[Ref. jv7:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que le 7 octobre 1954, M. Margaillon a vu un objet qui avait atterri dans un champ à Monteux, France. Il avait la forme d'un un hémisphère, d'environ deux mètres et demi de diamètre. Le témoin a haleté pour avoir de l'air et s'est senti paralysé pendant l'observation.

Vallée commente que le manque soudain d'air "est fréquemment rapporté" par des témoins des atterrissages, "de même que les yeux particuliers des petites entités: rougeâtre-orange, luminescents dans l'obscurité."

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

7 octobre. Monteux, France, (pas d'heure connue)

Un autre "atterrissage" aurait eu lieu au voisinage de Monteux, en France, le 7, quand un M. Margaillon a rencontré un objet en forme de meule de foin au sol qu'il estimait avoir environ 8 pieds de diamètre. M. Margaillon se sentait tellement paralysé pour une raison quelconque, que même sa respiration était affectée et il haletait pour avoir de l'air. 68.

  • 68. Vallee, Jacques. Passport to Magonia. Chicago, Ill.: Henry Regnery, 1969. p.85.

[Ref. jf1:] MICHEL FIGUET ET HENRI JULIEN:

Dans leur livre commun, les deux ufologues rapportent que le 7 octobre 1954, à 14:30, M. René M., qui habite dans le quartier "la Pourpiasse" à Monteux, se rend à ses occupations avec son cheval et sa charrette.

Il se trouve entre Althen-les-Paluds et Monteux lorsqu'il aperçoit un engin de forme sphérique peu banal posé dans un champ à environ 100 mètres devant lui.

L'engin pourrait avoir 2 mètres 20, il est d'apparence métallique et paraît phosphorescent.

René M. a déclaré:

"J'ai arrêté l'attelage et bloqué le frein de la charrette. Et je me suis avancé, à pied, vers cet objet étonnant que j'ai pu observer pendant un bon moment. En m'approchant j'ai ressenti une suffocation; puis j'ai été comme paralysé. Ca m'a duré plusieurs minutes. Alors le phénomène a disparu d'un seul coup, comme s'il s'était évaporé sur place."

[Ref. se1:] JOHN SCHUESSLER:

1954/10/07 FRANCE, MONTEUX

Source: Official UFO, Feb. 76

Un témoin a couru vers un OVNI qui avait atterridans un champ. Quand il a décollé, il a été forcé d'haleter pour avoir de l'air et a éprouvé une paralysie suffoquante qui a duré pendant plusieurs minutes.

EFFETS:
Paralysie
Problèmes de respiration

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue note qu'en 1954, le 7 octobre, en France, à Monteux (Vaucluse), René Margaillan, ou Margaillou, a vu à 14 h 30 un objet ayant atterri dans un champ. Il était hémisphérique et il avait environ 25 m. Le témoin a manqué d'air et s'est senti paralysé.

Elle indique que la source en est Jacques Vallée: "Chronique des apparitions ET" - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 271.

Van Overmeire note que toutes les autres sources notent un diamètre de 2.50 mètres et non pas 25 mètres.

Elle indique que dans Jimmy GUIEU: "Black-out sur les S.V.", fleuve noir, page 198, le récit est: "Il aperçut un engin bizarre, arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'appareil phosphorescent. Il était d'apparence métallique et mesurait environ 2,50 m de haut, et était de forme à peu près sphérique. Intrigué le témoin considéra longuement cet astronef, puis, tout à coup, il ne vit plus rien. L'engin avait spontanément disparu."

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique que le 7 octobre 1954 en France à Monteux (Vaucluse), "René Margaillan a vu à 14 h 30 un objet ayant atterri dans un champ. Il était hémisphérique et il avait environ 25 m (note de vog: les autres auteurs disent: 2,50 m) de diamètre. Le témoin a manqué d'air et s'est senti paralysé."

Elle indique que la source est "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 271".

Elle ajoute qu'une autre version est: "Il aperçut un engin bizarre, arrêta son attelage, bloqua le frein et s'avança en direction de l'appareil phosphorescent. Il était d'apparence métallique et mesurait environ 2,50 m de haut, et était de forme à peu près sphérique. Intrigué le témoin considéra longuement cet astronef, puis, tout à coup, il ne vit plus rien. L'engin avait spontanément disparu."

Elle indique que la source en est "Jimmy GUIEU: 'Black-out sur les S.V.' - FLEUVE NOIR- p. 198".

[Ref. kb1:] KEITH BASTERFIELD:

L'ufologue australien indique que le 7 octobre 1954, à 14:30 à Monteux, France, le témoin masculin Margaillan a vu un objet posé en train de décoller d'un champ. Il a couru vers lui et au moment où il a décollé il a souffert d'une paralysie qui a duré plusieurs minutes.

La source est indiquée être le catalogue Vallée.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Donald Johnson indique que le 7 octobre 1954, à Monteux, France, à 14:30, Rene Margaillon, un fermier, voyageait entre Monteux et Althen-des-Paluds quand il a vu un objet métallique qui avait atterri dans un champ. Il était hémisphérique, environ 2,5 mètres de diamètre. Le témoin a haleté pour avoir de l'air et s'est senti "paralysé."

Les sources sont indiquées comme Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 145; Jacques Vallee, Passport to Magonia, p. 220; Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, p. 131.

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Jeudi 7 octobre 1954

[...]

14:30 A de Monteux (France), R. Margaillon observe un objet qui s'est posé dans un champ. Il a la forme d'un hémisphère d'environ 2,50 (25 ?) m de diamètre. Le témoin manque d'air et se sent paralysé pendant l'observation.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Vaucluse à Monteux le 7 octobre 1954 à 14:30 heures, un témoin se rend au travail. Entre Monteux et Althen-des-Paluds, à environ 100 mètres de lui, il a vu, posé dans un champ, un engin de forme à peu près sphérique, phosphorescent et d'apparence métallique, d'environ 2 m 50 de haut ou de diamètre.

Il a dit: "J'ai arrêté mon attelage. J'ai bloqué le frein de ma charrette. Je me suis alors avancé en direction de cet objet phosphorescent et d'apparence métallique. Je l'ai regardé longuement et, d'un seul coup, il a spontanément disparu, comme évaporé."

Luc Chastan note que plusieurs interprétations d'un effet possible sur le témoin en fonction des auteurs:

Le témoin a ressenti une paralysie suffocante qui a duré plusieurs secondes selon Aimé Michel dans A propos des S. V., p. 181.

Le témoin s'est mis à haleter et s'est senti "paralysé" selon Jacques Vallée, cas n°208, et groupe G.A.B.R.I.E.L. "spécial paralysie" revue Ouranos.

Il commente: "Jimmy Guieu, dans Black out sur les S.V.. p. 198 cite: le témoin fut suffoqué par cette effarante disparition. Dans ce cas, nous ne savons pas s'il s'agit d'effets physiques ou de peur?"

C. Garreau et R. Lavier dans Face aux E.T., page 165, ne parlent pas de paralysie ni de suffocation.

Les sources sont indiquées comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. jb2:] JEROME BEAU:

Jérôme Beau indique que le 7 octobre 1957 à 14:30 à Monteux (France), R. Margaillon observe un objet qui s'est posé dans un champ qui a la forme d'un hémisphère d'environ 2,50 (25 ?) m de diamètre. Le témoin manque d'air et se sent paralysé pendant l'observation.

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 7 octobre 1954 à 14:30, à Monteux, France, R. Margaillan a vu un objet qui avait atterri dans un champ. Il était hémisphérique, d'environ 2,5 mètres de diamètre. Le témoin a haleté pour avoir de l'air et s'est senti "paralysé."

Le site commente: "on a observé un objet. Des effets physiologiques ont été notés. Un témoin masculin a observé une boule, d'environ 5 pieds de large, à une ferme pendant plus de 15 minutes."

Les sources sont indiquées comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Sparks, Brad, Computer Catalog of Type 9 Cases (N=150); Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Vallee, Jacques, Passport to Magonia, Henry Regnery, Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Hall, Richard H., The UFO Evidence, NICAP, Washington, 1964; Vallee, Jacques, Dimensions: A Casebook of Alien Contact, Contemporary Books, Chicago, 1988, ISBN:0-8092-4586-8; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*7 oct. 1954 - Monteux, France. A 14h30 René Margaillon, un agriculteur, voyageait entre Monteux et Althen-des-Paluds quand vu un objet métallique qui avait atterri dans un champ. Il est hémisphérique, d'environ 2,5 mètres de diamètre. Le témoin eut le souffle coupé et se sentait "paralysé". (Source: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 145; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 220, cas n° 208; Michel Figuet & Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 131).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 13 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE I
19541007 07.10.1954 Monteux France CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France 14.30 CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France Nachmittags CE II
19541007 07.10.1954 Monteux France CE II
19541007 07.10.1954 Montreux [sic, Monteux] France
19541007 07.10.1954 Montreux [sic, Monteux] France
19541007 07.10.1954 Monteux France CE II

Explications:

Non encore recherchée. Le cas au "11" octobre 1954 à Monteux et à 14:30 aurait été un canular selon Barthel et Brucker: même cas, confusion de dates?

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Monteux, Vaucluse, Margaillan, Margaillou, objet, atterrissage, hémisphère, hémisphérique, grand, effets, paralysé, rond, disparition, champ, canular, charrette

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 18 décembre 2008 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [kb1], [dj1], [go1], [jb2], [lc1], [ud1].
1.1 Patrick Gross 24 juin 2010 Addition [se1].
1.2 Patrick Gross 26 juin 2010 Addition [jv5].
1.3 Patrick Gross 14 août 2013 Addition [pr1].
1.4 Patrick Gross 7 octobre 2014 Addition [ni1].
1.5 Patrick Gross 19 décembre 2016. Additions [lg1], [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 déCembre 2016.