France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

27 septembre 1954, Foussignargues, Gard:

Référence pour ce cas: 27-sep-54-Foussignargues. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. pr1:] JOURNAL "LE PROVENCAL":

Scan

Un objet lumineux et rond comme une tomate aurait atterri dans la nuit près de Bessèges

Bessèges (C.P.).
Aux témoignages de nombreuses personnes qui, un peu partout en France, ont déclaré avoir vu des soucoupes volantes, nous devons ajouter celui de deux habitants du hameau de Revety, commune de Foussignargues, à 2 km de Bessèges.

M. Louis Roche, cantonnier à Bessèges, âgé de 62 ans, habite avec son épouse, une maison de campagne située sur une colline ensoleillée et plantée de châtaigniers, à 200 mètres de la route départementale 51 qui conduit de Bessèges à Saint-Ambroix.

C'est tout près de leur domicile, dans un pré appartenant à M. Camille Soustelle, de Bessèges, qu'ils ont aperçu le mystérieux engin.

Une lumière rouge dans la nuit

Dans la nuit de dimanche à lundi, à 2 h. 40, Mme Fernande Roche, ne pouvant trouver le sommeil, se leva et passa sur la terrasse qui longe la façade de la maison.

Soudain, elle crut être victime d'une hallucination: elle voyait, en effet, très distinctement à cent mètres de chez elle, en direction de la route "une chose ronde comme une tomate rouge avec cinq ou six tiges se dressant verticalement, grosses comme la moitié de son poignet."

"Je me suis passé plusieurs fois la main sur les yeux, ajoute Mme Roche. Je n'ai pas osé appeler, mais j'ai réveillé mon mari en lui disant "Lève-toi, je crois que je vois une soucoupe volante".

M. Roche vit lui aussi la lumière rouge. Il est affirmatif sur ce point.

Pour lui, l'objet avait la forme d'un bouquet.

Au bout d'une vingtaine de minutes d'observation et en raison du froid, les deux époux rentrèrent dans la maison. Une demi-heure plus tard, M. Roche se levait à nouveau et constatait que "ça y était encore". Il se couchait ensuite et tout avait disparu au petit matin.

Nous avons rapporté très exactement le témoignage de M. et Mme Roche. On s'étonnera peut-être qu'il soit aussi tardif, mais en l'occurrence, l'explication est simple: les deux époux craignaient la raillerie et nous l'ont dit sans ambages.

[Ref. in1:] JOURNAL "L'INDEPENDANT":

Scan

CIGARES EN GROUPE DANS LE HAUT-RHIN...

ET BOULES DE FEU EN ROUSSILLON

MULHOUSE. -- Deux personnes ont déclaré avoir aperçu un engin lumineux dans le ciel, à Rixheim. A l'aide de jumelles, elles ont constaté qu'il avait la forme d'un long cigare. Une douzaine de petits cigares satellites l'entouraient. Un cheminot en service de nuit a déclaré avoir observé le même phénomène.

BESSEGES. -- Deux habitants de la commune de Foussignargues, près de Bessèges, ont déclaré avoir aperçu dans un pré, à proximité de leur maison, dans la nuit de dimanche à lundi, un engin lumineux rouge vif entouré de tiges verticales.

PAU. --- Jeudi matin, vers 11 h. 45, de nombreuses personnes ont aperçu dans le ciel, à très haute altitude, un engin mystérieux ayant la forme d'un ballon long et brillant. L'engin venait du Sud et se dirigeait vers le Nord-Ouest.

NEVERS. -- M. Raymond Deloire, 20 ans, ouvrier agricole à Langeron (Nièvre), qui circulait à bicyclette sur la route de St-Pierre-le-Moutiers, a aperçu dans le ciel un mystérieux objet de forme demi-sphérique émettant à l'avant une vive lueur orange, des flammes jaillissaient de l'arrière. L'engin se déplaçait sans bruit avec une grande rapidité en direction du Nord-Est.

PERPIGNAN. -- M. Jean-Bertrand Petit, demeurant au Mas Conte, près de Perpignan, arrosait ses salades, vers 3 h. 1/2 du matin, lorsqu'il aperçut dans le ciel une boule de feu. L'apparition fut brève et ne laissa pas de traces.

A Thuir, jeudi, vers 18 h. 15, un engin ayant la forme d'un tonneau auréolé de feu a été vu par une personne digne de foi. L'appareil, qui marchait à faible allure, a disparu en direction de la mer.

D'autre part, plusieurs Perpignanais affirment avoir vu hier, vers 14 heures, au-dessus de la ville, un globe lumineux, tantôt rouge, tantôt blanc et qui évolua pendant plusieurs minutes avant de se fondre dans le ciel.

Un globe lumineux demeure une heure au-dessus de Fleury-d'Aude

FLEURY-D'AUDE (C.P.). -- Hier soir, de 21 heures à 22 heures, la population de Fleury a pu voir un globe lumineux, dont la couleur passait du rouge au vert, puis au blanc, se déplacer lentement au-dessus de la localité. L'engin marquait des temps d'immobilité et il fut alors possible de déceler qu'il avait un mouvement de rotation.

Le globe lumineux se dirigea ensuite en direction de Béziers et disparut.

Une boule brillante au-dessus de Puivert

PUIVERT. -- M. Saboureau, limonadier à Bélesta (Ariège) faisait le trajet Bélesta-Puivert en camionnette, quand il a aperçu dans le ciel, hier vers 17 heures, une boule très brillante comme un soleil suivant la direction nord-sud, volant à une altitude qu'il estime à 2.000 mètres, et se déplaçant à une vitesse relativement réduite.

La boule se déplaçait sans le moindre bruit et était suivie d'une longue queue de fumée grise. M. Saboureau ayant arrêté son véhicule pour mieux observer, a pu voir, après quelques minutes l'engin disparaître dans la direction d'Ax-les-Termes. Son observation lui permet d'affirmer de façon absolue qu'il ne s'agissait pas d'un avion.

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN REPUBLIQUE":

Toujours les soucoupes et cigares

Perpignan, 1er octobre. -- Au mas de Bruzy, près de Perpignan, plusieurs vendangeurs ont déclaré avoir aperçu dans le ciel un objet brillant ayant la forme d'une soucoupe.

Après avoir évolué à la verticale en laissant une traînée blanche, l'engin disparut dans les nuages.

A Mulhouse, deux personnes ont déclaré avoir aperçu un engin lumineux dans le ciel de Rixheim, à l'aide de jumelles, elles ont constaté qu'il avait la forme d'un long cigare, une douzaine de petits satellites l'entourait. Un cheminot de service de nuit a déclaré avoir observé le même phénomène.

A Bessegues, deux habitants de la commune de Foussignargues, près de Bessegues, ont déclaré avoir aperçu dans un pré, à proximité de leur maison, dans la nuit de dimanche à lundi, un engin lumineux rouge vif entouré de tiges verticales.

A Nevers, M. Raymond Deloire, 20 ans, ouvrier agricole à Langeron (Nièvre) qui circulait sur la route de St Pierre les Moutiers, a aperçu dans le ciel, un mystérieux objet de forme demi sphérique émettant à l'avant une vive lueur orange, des flammes jaillissaient à l'arrière. L'engin se déplaçait sans bruit avec une grande rapidité en direction du nord-est.

[Ref. le1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

Le "météore" de Suède n'était pas une arme robot ...mais un avion à réaction

Stockholm. -- Le "météore de Bjuv", photographié dans la nuit de lundi à mardi par un habitant de cette localité, n'était qu'un avion à réaction, a estimé l'état major suédois en en examinant la photo de l'engin. Pourtant, le professeur Bertil Lindblad, attaché à l'observatoire de Lund, après agrandissement, avait cru détecter une arme-robot.

En se basant sur la direction prise par l'objet, on avait pensé qu'il pourrait venir des côtés de l'Allemagne orientale où, selon certaines informations, les Russes procéderaient actuellement à des expériences de fusées.

Toujours les soucoupes

D'autre part, des "soucoupes volantes" continuent d'être signalées aux quatre coins du ciel de France. Il ne se passe plus de jour que des témoins de bonne foi n'aient aperçu "des engins mystérieux" aux formes bizarroïdes, et filant à grande allure dans un silence impressionnant.

Près de Perpignan, plusieurs vendangeurs ont déclaré avoir aperçu dans le ciel un objet brillant ayant la forme d'une soucoupe. Après avoir évolué à la verticale en laissant une traînée blanche, l'engin disparut dans les nuages.

Deux personnes ont déclaré avoir aperçu un engin lumineux dans la nuit de jeudi à vendredi, à Rixheim (Haut-Rhin). A l'aide de jumelles, elles ont constaté qu'il avait la forme d'un long cigare. Une douzaine de petits cigares l'entouraient. Un cheminot en service de nuit a déclaré avoir observé le même phénomène.

Deux habitants de la commune de Foussignargues, près de Bessèges, ont aperçu dans un pré, à proximité de leur maison, dans la nuit de dimanche à lundi, un engin lumineux rouge vif entouré de tiges verticales.

A Pau, jeudi, de nombreuses personnes ont vu dans le ciel, à très haute altitude, un engin mystérieux ayant la forme d'un ballon long et brillant. L'engin venait du sud et se dirigeait vers le nord-ouest.

Enfin, M. Raymond Deloire, 20 ans, ouvrier agricole à Langeron (Nièvre), qui circulait l'autre nuit à bicyclette sur la route de Saint-Pierre-le-Moutier, a aperçu dans le ciel un mystérieux objet de forme demi-sphérique émettant à l'avant une vive lueur orange. Des flammes jaillissaient de l'arrière. L'engin se déplaçait sans bruit avec une grande rapidité en direction du nord-est.

[Ref. pr2:] JOURNAL "LE PROVENCAL":

Scan

LES SOUCOUPES

Suite de la première page

sur tout mon corps des picotements électriques, ma vue se brouille et... j'éprouve la plus belle peur de ma vie."

Nombreux témoignages

Trente ou quarante secondes passèrent, puis l'engin s'éleva lentement, tourna sur lui-même et disparut à toute vitesse sans bruit, ni flamme, ni fumée.

Le récit de Goujon a été confirmé non seulement par son camarade Pichet, mais aussi par de nombreux cyclistes qui passaient sur la route et qui, eux aussi, observèrent l'extraordinaire engin.

Tous les voyageurs d'un car ont également vu la soucoupe volante de Foussignargues

Bessèges (C.P.).

Nous avons relaté dans notre numéro de vendredi dans quelle conditions M. Louis Roche, cantonnier domicilié à Revêty, avait vu, ainsi que sa femme, un mystérieux engin lumineux posé dans un pré à proximité de sa maison de campagne.

De nombreux témoignages sont venus corroborer ces affirmations.

Dans la même nuit de dimanche à lundi, un car rentrant de Vals-les-Bains passait à Foussignargues vers 2 h. 30 du matin et continuait sa route en direction de Gagnières.

Au carrefour des routes s'arrêta une passagère, Mme Julien et l'un [illisible: de ses fils] Ces deux personnes regagnaient Bessèges à pied. C'est alors que Mme Julien fit remarquer à son fils une espèce de fusée descendante, de couleur jaune et rouge avec un cercle blanc dans le fond.

Pendant ce temps, les voyageurs du car qui filait sur Gagnières apercevaient, à la même heure, une lumière rouge dans le ciel.

Ces diverses déclarations correspondent à celles de M. et Mme Roche. Nous avons tenu à les rapporter avec objectivité.

Une question écrite au ministre de l'Air à propos des "soucoupes volantes"

Paris (A.F.P.).

Dans une question écrite, M. Jean Nocher, député de la Loire, fait part au secrétaire d'Etat à l'Air de l'émotion suscitée dans le public par les nombreux et divers témoignages concernant les "soucoupes volantes".

Il lui demande "si ces prédécesseurs au secrétariat d'Etat à l'Air s'étaient préoccupés, comme aux Etats-Unis et en U.R.S.S. depuis de longues années, d'ouvrir une enquête sur la présence dans notre atmosphère d'objets volants non identifiés.

"Si oui, il lui demande les résultats publiables de ces investigations, sinon il lui demande de constituer une commission largement étendue à toutes les branches scientifiques intéressées afin d'étudier objectivement ce phénomène en en dégageant la vérité des erreurs ou des mystifications possibles."

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu indique que le 27 septembre 1954 en France à 2:30 du matin, un car revenant de Vals-les-Bains a déposé à Foussignargues une voyageuse et son fils, qui ont gagné à pied leur domicile à Bessèges. Ils ont soudain vu une "espèce de fusée descendant de couleur jaune et rouge sur un fond circulaire blanc". Tous les voyageurs du car qui roulait déjà quelques centaines de mètres plus loin ont aussi vu l'engin qui semblait manoeuvrer pour atterrir.

10 minutes plus tard à 02:40 heure du matin. Mr. Louis Roche, cantonnier à Bessèges, vivant dans une maison de campagne située à 200 de la route départementale 51 allant vers Saint-Ambroix, était réveillé par une exclamation de son épouse.

Elle ne pouvait pas dormir et était sortie sur la terrasse qui longe l'avant de la maison, et a soudainement pensé qu'elle avait des hallucinations car elle voyait clairement à 100 mètres de la maison dans la direction de la route "une chose ronde comme une tomate rouge avec 5 ou 6 tiges se dressant verticalement et d'une épaisseur appréciable. "

Guieu quotes:

"Je me suis passé plusieurs fois la main sur les yeux. Je n'ai pas osé appelé mais j'ai réveillé mon mari."

Mr. Roche a dû admettre l'évidence: un objet lumineux rouge qui avait vaguement la forme d'un "bouquet renversé" était posé au sol. Après 20 minutes d'observation et en raison du froid, ils sont retournés à l'intérieur. Une demi-heure plus tard Mr. Roche s'est levé encore et a noté que la "chose" était toujours là. Il est retourné au lit et le matin il a vu que tout avait disparu.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel relate que le 27 septembre 1954, à Foussignargues dans le Gard, vers 02:30 du matin, le car qui circulait sur la route nationale 130 dépose Mme André et son fils Julien qui rentraient de Vals-les-Bains.

Mme Julien et son fils marchent ensuite le long de la route départementale 51 en direction de Bessèges, à un kilomètre de là, où se trouve leur domicile. A ce moment, ils aperçoivent un objet lumineux de couleur rougeâtre dans le ciel, qui est entouré d'un halo plus pâle. L'objet lumineux descend du côté de l'Est en ralentissant et finit par être masqué par une colline.

Pendant ce temps, leur car avait repris son itinéraire sur la route nationale 130 pour rejoindre Gagnières, et se trouvait à quelques centaines de mètres au Nord de Mme André et son fils. Tous les voyageurs dans le car ont également vu la bizarre lueur rouge descendant vers le sol.

Aimé Michel rapporte également que le 27 septembre 1954, Madame Roche, résidant au lieu-dit Revêty dans les collines ou passe la route départementale 51 dans le Gard, était dehors sur sa terrasse à 02:40 du matin pour prendre l'air frais.

Quand elle est sortie sur la terrasse, son regard a tout de suite été attiré par une lueur rouge diffusée par un objet rond et lumineux apparemment posé à terre, à une centaine de mètre en contrebas de chez elle, du côté de la route.

Aimé Michel rapporte les propos du témoin ainsi:

"L'objet me fit penser à une sorte de tomate lumineuse. Cinq ou six petites tiges verticales, d'une épaisseur appréciable, sortaient de son centre par-dessus."

Mme Roche n'arrivant pas à croire ce qu'elle voyait a observé la chose pendant un moment, sans que rien ne se passe, puis est allé réveiller son mari, Louis Roche, cantonnier à Bessèges. M. Roche est sorti etr a constaté que son épouse ne rêvait pas. Tous deux sont restés à regarder le spectacle pendant vingt minutes sans avoir osé aller voir de plus près, puis sont rentrés se coucher, car il faisait froid.

Mr. Roche était cependant inquiet et ne trouvait pas le sommeil, c'est pourquoi vers 03:30 du matin, il s'est levé et a ainsi vu que l'objet avec sa lueur rouge était toujours là. Il est rentré encore plus inquiet, pour constater le lendemain matin qu'il n'y avait plus rien et que l'emplacement ne portait pas de traces.

Il indique comme source le journal "Paris-Presse" du 2 octobre 1954.

[Ref. lo1:] JIM LORENZEN:

Le 27 septembre 1954, des observations ont été faites à Perpignan près de Foussignorgues [sic], à Lemps, Premanon et Rixheim. Une fois de plus ces observations tombent sur une ligne droite, l'observation de Rixheim était d'une forme de cigare stationnaire, Rixheim se trouve à une extrémité de la ligne. Deux autres observations du 27 septembre s'alignent sur celles de Rixheim, à l'est de Paris, et celle de Francles, mais pas sur la même ligne que les autres.

[Ref. mc1:] "MICHEL CARROUGES":

Michel Carrouges indique que l'observation Roche a été faite à 100 mètres et a duré 20 minutes.

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que dans la nuit du 26 au 17 septembre 1954, à environ 02:30 du matin, un autobus revenant de Vals-les-Bains par la route N-130 dans le département de Gard, s'est arrêté à Foussignargues pour déposer Mme Julien et son fils André. Ils s'étaient tourné vers leur village de Bessèges, à environ un demi-mile de là, quand ils ont remarqué un objet lumineux rougeâtre dans le ciel à l'est, encerclé par un halo de lumière plus faible, qui a semblé se déplacer vers le sol.

Dix minutes plus tard, Mme Roche, vivant à un endroit appelé Revety, est sortie sur sa terrasse pour prendre l'air, quand son attention a été immédiatement attirée par la lumière rouge venant d'un objet lumineux rond apparemment sur le sol près de la route à cent mètres de là ou à peu près, et plus bas. Elle a décrit plus tard que "c'était plutôt comme une tomate lumineuse." "Cinq ou six tiges verticales, plutôt épaisses, sortaient de son centre par le haut."

Mme Roche et son mari se sont tenus là observant pendant vingt minutes, n'osant pas descendre et regarder de plus près. Comme il faisait froid, ils sont finalement partis. L'objet était toujours là à 03:30. Le matin il avait disparu.

[Ref. jv6:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que le 27 septembre 1954, il y a eu un intéressant témoignage à Foussignargues.

Il dit ensuite qu'il y avait des cas dans la vague française de 1954 confirmés par des enquêtes officielles, avec des témoins d'une évidente bonne foi et souvent doués d'une cultures scientifique ou technique, et il dit que le cas de Foussignargues en est un exemple.

Il indique qu'à 2:30 heure du matin, Mme Julien et son fils André, de Bessège, a Foussignargues, sont descendus de l'autobus qui les ramenait à Val-les-Bains et continuait vers Vallières. Ils marchaient vers chet eux quand ils ont vu un objet lumineux de couleur rougeâtre dans le ciel, entouré d'un halo plus pâle, descendant à l'est, disparaissant derrière une colline.

On a appris plus tard que des voyageurs dans l'autobus ont fait une observation semblable à partir d'un point à quelques centaines de mètres au nord-est.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

146 -004.15250 44.28000 27 09 1954 03 20 1 FOUSSIGNARGUES F 001744 C** 140

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que le 27 septembre 1954 à Foussignargues, Mme Julien et son fils André, de Bessègues, descendaient du car qui les ramenaient de Val des Bains en Ardèche. Le car repartit vers Gagnières, et Mme Julien et son fils se sont dirigés vers leur domicile à Foussignargues. Ils ont alors aperçu un objet lumineux de couleur rougeâtre entouré d'un halo plus pâle dans le ciel, qui descendait vers l'est, et a été perdu de vue derrière une colline.

On a appris ensuite que les voyageurs du car avaient fait une observation similaire depuis un point situé quelques centaines de mètres au nord-est.

Dix minutes après l'observation de Mme Julien, son fils, et par ailleurs de passagers d'un bus vers Foussignargues, Mme Roche qui habitait au lieu dit Revêti dans les collines dominant la route, aperçu depuis sa terrasse une lueur rouge diffusée par un objet rond, lumineux et apparemment posé au sol à une centaine de mètres en contrebas.

Jacques Vallée rapport ce propos de Mme Roche:

"L'objet me fit penser à une espèce de tomate lumineuse. Cinq ou six tiges verticales, d'une épaisseur appréciable, sortaient de son centre, par dessus."

Le phénomène a été observé par Mme et Mr. Roche pendant vingt minutes. Comme rien ne se passait, ils sont rentrés chez eux. Mr Roche, inquiet, est ressorti à 03:30 du matin et a vu l'objet à la même place diffusant la même lueur rouge. Comme la crainte l'a emporté sur la curiosité, il ne s'est pas approché de l'objet et est rentré chez lui. A l'aube tout avait disparu et on ne trouva aucune trace.

Jacques Vallée indique que ceci se trouve dans la presse française du 2 et du 6 octobre 1954.

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 27 septembre 1954 à Foussignargues, des gens dans un bus ont vu les premiers un objet rougeâtre descendre du ciel. Plus tard, M. et Mme Roche remarquent un objet au sol, doucement lumineux, à une petite distance de chez eux, mais ils ont peur de s'en approcher. L'objet reste là plusieurs heures. Il fut décrit comme "une sorte de tomate brillante, avec des antennes au sommet".

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

157

27 Septembre 1954, 02h30, Foussignargues (France)

Au lieu-dit "Reverty," des gens dans un autocar ont vu d'abord une lumière rougeâtre qui descendait. Plus tard, M. et Mme. Roche aperçurent un objet au sol, qui luisait faiblement non loin de chez eux, mais ils eurent peur de s'approcher. L'objet resta là plusieurs heures. On le décrivit comme "une sorte de tomate luisante surmontée d'antennes."

(18; M 84; Anatomy 71) (Paris-Presse, Le Figaro, France-Soir, 2 Octobre 1954.)

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux ufologues et auteurs résument le cas à Foussignargues dans le département du Gard le 2 octobre 1954 vers 14:30 à partir de coupures de presse et de leurs dossiers personnels.

Ils indiquent qu'un car de touristes qui rentrait de Vals les bains s'est arrêté au carrefour de Bessèges pour y déposer deux des voyageurs, Mme Julien et son fils aîné. A ce moment est apparu dans le ciel un objet lumineux de couleur rougeâtre entouré d'un halo plus pâle. L'objet est descendu en ralentissant et a été caché à la vue par une colline. Mme Julien, son fils et tous les passagers du car en ont suivi les évolutions.

Derrière la colline, la femme du cantonnier de Bessège, Mme Louis Roche, ne pouvant pas trouver le sommeil, est sortie sur sa terrasse pour prendre le frais. Son regard a été immédiatement attiré par la lueur rougeâtre diffusée par un objet rond et lumineux posé à terre à une centaine de mètres en contrebas, du côté de la route. Mme Roche rapporte:

"On aurait dit une espèce de tomate lumineuse. Cinq ou six petites tiges verticales, d'une épaisseur appréciable, sortaient de son centre, par dessus."

Mme Roche a continué à observer ceci pendant quelques minutes, et comme rien ne se passait, elle a réveillé son mari et tous les deux observent la "tomate" pendant une vingtaine de minutes, mais sans oser s'éloigner de chez eux pour aller voir. Comme il fait froid sur la terrasse, tous deux rentrèrent ensuite dans la maison et se sont recouchés. M. Roche est resté inquiet et mal à l'aise, et à 03:30, il s'est levé à nouveau et est retourné sur la terrasse, d'où il a constaté que l'objet était toujours là, immobile.

M. Roche a hésité en envisageant d'aller voir de plus près, mais finalement la prudence l'a emporté et il est retourné se coucher. Le matin, il est retourné sur la terrasse mais il n'y avait plus rien à voir. Il est allé sur l'emplacement où l'objet avait été mais il n'a trouvé aucune trace.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Foussignargues dans le Gard au lieu-dit "Revety", le 27 septembre 1954 à 02:30, les passagers d'un autocar ont aperçu dans le ciel un objet lumineux rougeâtre entouré d'un halo plus pâle qui est descendu en ralentissant. Il a disparu derrière une colline. Derrière cette colline, Mme Roche, ne pouvant dormir, s'est rendue sur sa terrasse pour prendre le frais. Elle a alors aperçu, posé dans un champ, un objet ayant la forme d'une tomate lumineuse avec cinq à six tigelles sortant de son centre par le haut. Elle a observé cette chose pendant quelques minutes, puis s'est décidée à réveiller son mari. Ils ont tous deux observé l'objet pendant une vingtaine de minutes, malgré le froid, puis sont rentrés se coucher. Vers 03:30, mal à l'aise et inquiet, Louis Roche s'est relevé, est retourné sur sa terrasse, et a vu que la chose était toujours posée dans le champ, M. Roche s'est recouché. Au matin, l'objet n'était plus visible. Aucune trace n'a été trouvée par le témoin sur le lieu d'atterrissage.

Les sources sont données comme le catalogue Vallée, cas 158; Face aux Extraterrestres par C. Garreau et R. Lavier p.107; "A propos des Soucoupes volantes" par Aimé Michel p. 110; Quincy; Dauphiné Libéré du 1/10/1954; Paris-Presse, Figaro, France-Soir du 2/10/1954.

[Ref. jg1:] JEAN-FRANCOIS GILLES:

L'ufologue français Jean-François Gilles avait établi un catalogue informatisé d'atterrissages sur le sol français entre le 26 septembre et le 18 octobre 1954 afin d'étudier si leur répartition géographique était le fait du hasard ou non.

UFO LANDINGS ON THE CONTINENTAL TERRITORY OF FRANCE
FROM SEPTEMBER 26, 1954 TO OCTOBER 18, 1954
ICOD Désignation (57) Date JV4 JV1 COMMENTS
002 0500 FOUSSIGNARGUES RF30 540927 157 146

ICOD est un code interne au listing. (57) est la colonne 57 du catalogue informatique UFOCAT initié par le comité Condon, RF désigne la France et le chiffre est le département. JV4 est le numéro du cas dans le listing de "Chroniques ..." de Jacques Vallée. JV1 est le numéro du cas dans le listing Magonia de Jacques Vallée. CE2, CE3 se réfère à la classification Hynek.

V F G
ICOD Longitude Latitude Longitude Latitude Longitude Latitude
0500 -4.153 44.280 -4.125 44286 -4.125 44.290

V,F,G sont des codes pour les personnes ayant déterminé les coordonnées: V = Jacques Vallée, ufologue, F = Jean Charles Fumoux, officier de l'Armée de l'Air, G = Jean François Gille, ufologue.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 27 septembre, en France, à Foussignarques, "Au lieu-dit 'Revety', des gens dans un autocar ont d'abord vu une lumière rougeâtre qui descendait. Plus tard, M. et Mme Roche aperçurent un objet au sol, qui luisait faiblement non loin de chez eux, mais ils eurent peur de s'approcher. L'objet resta là plusieurs heures. On le décrivit comme 'une sorte de tomate luissante surmontée d'antennes'."

Les sources sont notées "Paris-Presse, le Figaro, France-soir, 2 Oct. 1954. Anatomy 71", et il y a un remerciement à Wim van Utrecht.

Elle indique qu'une autre version est: "A 02 h 30 à Foussignarques (Gard) les personnes dans un bus et les voyageurs descendus de ce car, Mme Julien et son fils André, voient soudain une espèce de fusée descendante jaune et rouge sur fond circulaire blanc."

La source en est donnée comme "Jimmy GUIEU: "Black-out sur les S.V." - Fleuve Noir 1956 - p. 148 à 149".

[Ref. go2:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 27 septembre, en France, à Bessèges, "A 02 h 40 les époux Roche voient "une chose ronde comme une tomate rouge" à 100 m de chez eux. Cette chose avait 5 ou 6 tiges se dressant verticalement dessus. M. Roche disait que c'était quelque chose comme un bouquet renversé. Au bout de 20 minutes, cette chose étant toujours en place, les époux vont se coucher."

La source est notée "Jimmy GUIEU: 'Black-out sur les S.V.' - Fleuve Noir 1956 - p. 148 à 149".

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Rencontres Avec des Extraterrestres Ce Jour-Là

27 septembre

[...]

1954 - Foussignargues, France. A "Revety," les gens dans un autobus ont vu une lumière rougeâtre avec un halo descendant du ciel à 2:30 heure du matin. Plus tard, M. et Mme Louis Roche ont noté un objet rouge incandescent doucement sur la terre à une courte distance de leur maison, mais avaient peur de l'approcher. Il est restée là pendant plusieurs heures. Il a été décrit comme une "sorte de tomate incandescente, avec des antennes sur le dessus."

(Sources: Jacques Vallée, Passport to Magonia, p. 212; Michel Figuet and Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France, pp. 89-90).

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Septembre 1954

[...]

Lun 27

02:30 Près de Foussignargues, au lieu-dit "Revety", des gens dans un bus voient un objet rougeâtre descendre du ciel. Plus tard, M. et Mme Roche remarquent un objet au sol, doucement lumineux, à une petite distance de chez eux, mais ils ont peur de s'en approcher. L'objet reste là plusieurs heures, avec des antennes au sommet. Il est décrit comme une sorte de tomate luisante surmontée d'antennes.

[...]

Les sources sont notées comme: Paris-Presse, Le Figaro, France-soir, 2 octobre 1954; "Vallée, J., Anatomy 71"; et "Vallée, J., cas n° 20, 'Rapport sur l'analyse de 200 observations documentées faites en 1954'"

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le Gard (30) à Foussignargues le 27 septembre 1954 à 02:30 heures, "Au lieu-dit "Revety", les passagers d'un autocar aperçoivent dans le ciel un objet lumineux rougeâtre entouré d'un halo plus pâle qui descend en ralentissant. Il disparaît derrière une colline."

"Derrière cette colline, une femme, ne pouvant dormir, se rend sur sa terrasse pour prendre le frais. Elle aperçoit alors, posé dans un champ, un objet ayant la forme d'une tomate lumineuse avec cinq à six tigelles sortant de son centre par le haut. Elle observe cette chose pendant quelques minutes, puis se décide à réveiller son mari. Ils observent l'objet pendant une vingtaine de minutes, malgré le froid, puis rentrent se coucher. Vers 3 h 30, mal à l'aise et inquiet, le mari se relève, retourne sur sa terrasse. La chose est toujours posée dans le champ, il se recouche. Au matin, l'objet n'est plus visible. Aucune trace ne fut trouvée par le témoin sur le lieu d'atterrissage."

La source est indiquée comme: "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 27 septembre 1954 à 02:30 à Foussignargues, France, "Une sorte de tomate incandescente, avec des antennes sur le dessus" a atterri. "Explication: Planète."

Et: "Foussignargues, France. A 'Revety,' des gens dans un autobus ont vu une lumière rougeâtre avec un halo descendre du ciel à 2:30 heure du matin. Ensuite M. et Mme Louis Roche ont remarqué un objet rouge doucement incandescent sur la terre à une courte distance de leur maison, mais avaient peur de l'approcher. Il est restée là pendant plusieurs heures. Elle a été décrite comme 'une sorte de tomate incandescente, avec des antennes sur le dessus.'"

Et: "A 'Revety,' des gens dans un autobus ont vu une lumière rougeâtre avec un halo descendre du ciel à 2:30 heure du matin. Ensuite M. et Mme Louis Roche ont remarqué un objet rouge doucement incandescent sur la terre à une courte distance de leur maison, mais avaient peur de l'approcher. Il est restée là pendant plusieurs heures. Elle a été décrite comme 'une sorte de tomate incandescente, avec des antennes sur le dessus.'"

Et: "un objet a été aperçu par des témoins indépendants multiples qui avait un aspect et une performance acrobatique aérienne au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus. Une boule rouge a été observée par deux témoins, un couple marié, à une ferme pendant plus de 60 minutes (Julien; Roche)."

La source est indiquée comme Vallee Magonia Database.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 27 septembre 1954 à 02:40 à Besseges, France, "Un objet a été aperçu par des témoins indépendants multiples qui avait un aspect et une performance acrobatique aérienne au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus. Explication: Planète."

Et: "Un objet a été observé un objet par deux témoins, un couple marié, à une ferme pendant plusieurs heures."

Les sources sont indiquées comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Rogerson, Peter, World-Wide Catalog of Type 1 Reports; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*27 sep. 1954 - Foussignargues, France. A "Revety," les gens dans un autobus ont vu une lumière rougeâtre avec un halo descendant du ciel à 2:30 heure du matin. Plus tard, M. et Mme Louis Roche ont noté un objet rouge incandescent doucement sur la terre à une courte distance de leur maison, mais avaient peur de l'approcher. Il est restée là pendant plusieurs heures. Il a été décrit comme une "sorte de tomate incandescente, avec des antennes sur le dessus." (Sources: Jacques Vallee, Passport to Magonia, p. 212; Michel Figuet & Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 89-90).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 11 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France 02.00 RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR II
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignargues France RR I
19540927 27.09.1954 Foussignarques France NL
19540927 27.09.1954 Revety France

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Foussignargues, Gard, Revety, Roche, rouge, lumière, lumineux, atterrissage, objet, lumineux, antenne, antennes

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 juillet 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [go2], [jb1], [lc1], [ud1], [ud2].
1.1 Patrick Gross 25 février 2010 Addition [vm1].
1.4 Patrick Gross 12 mars 2010 Addition [jg1].
1.3 Patrick Gross 14 mars 2010 Addition [mc1].
1.4 Patrick Gross 25 mai 2010 Addition [le1].
1.5 Patrick Gross 18 juin 2010 Addition [jv5].
1.6 Patrick Gross 2 juillet 2010 Additions [jv3], [jv6].
1.7 Patrick Gross 24 octobre 2011 Addition [in1].
1.8 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [in1].
1.9 Patrick Gross 5 février 2017 Addition [ub1].
2.0 Patrick Gross 23 mars 2017 Addition [lo1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 23 mars 2017.