France 1954 -> Homeclick!
Cette page en françaisCliquez!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 septembre 1954, Montgeron, Essonne:

Référence pour ce cas: 22-sep-54-Montgeron. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. sm1:] MAGAZINE "SEMAINE DU MONDE":

[...]

"Tout ce que je peux dire, c'est que ça avait une queue... Ainsi résuma son témoignage Mme Chatelin (ph. 1).

Mme Chatelin a 60 ans; elle est employée aux usines de chaussures André, métier qui ne prédispose pas aux trouble imaginatifs. Et pourtant, elle aussi, elle a vu une soucoupe volante.

J'habite Norville (S. et O.), dit-elle; je rentrais d'une réunion syndicale. Dans le ciel, au-dessus du château, j'ai vu une lune deux fois plus grosse que la vraie. En plus, elle avait une queue. Je me suis pincée pour m'assurer que je ne rêvais pas: l'engin a eu une espèce de soubresaut. Puis il a émis des flammes et a disparu...

Mme Vasseur, qui habite 25, rue Sénart, à Montgeron, n'avait rien vu. Mais son fils Marcel, qui a seize ans, a soudain poussé un cri:

- Maman, a-t-il dit, il y a le feu...

Mme Vasseur s'est précipitée à la fenêtre de la salle à manger:

- C'était, précise-t-elle, moins [...]

[Ref. me1:] ARCHIVES ALEXANDER MEBANE:

"Tout que je puis dire est que cela avait une queue." Ainsi Mme. Chatelin (photo 1) a résumé son témoignage. Mme Chatelin, 60 ans, est employée à l'usine de chaussures André, qui n'est pas un commerce qui prédispose à une imagination excessive. Néanmoins, elle a vu une soucoupe volante.

"J'habite à Norville (Seine-et-Oise) dit-elle; "Je rentrais à la maison après une réunion syndicale. Dans le ciel au-dessus du château j'ai vu une lune deux fois plus grande que la vraie. En outre, elle avait une queue. Je me suis pincée pour s'assurer je ne rêvais pas. La machine a fait une sorte de soubressaut.Ensuite elle craché des flammes et a disparu."

Mme. Vasseur, qui vit au 25 de la rue Senart, à Montgeron, n'a rien vu. Mais son fils, Marcel, 16 ans, a soudainement crié "Maman, il y a le feu." Mme. Vasseur a couru à genêtre de la salle à manger. "C'était plus bas que les étoiles", énonce-t-elle, "et plus petit que la lune. Mais c'était rond et blanc. L'objet est demeuré immobile, puis il est descendu au niveau des sommets des toits. Avec des jumelles, j'ai pu voir qu'il avait des lumières vertes et rouges (comme dans "La Guerre Des Mondes.")

Ces deux observations (Mme. Chatelin et Mme. Vasseur) se sont produites le même jour: 22 septembre 1954, à 19:35.

[Ref. ub1:] "UFODATENBANK.DE":

Cette base de données a enregistré le cas deux fois, comme "Sénart" est probablement ce cas dans la "rue de Sénart" (Aimé Michel l'avait incorrectement notée comme "à Sénart").

Numéro de cas Nouveau numéro de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Remarques Identification
22.09.1954 Senart France Nuit NL
22.09.1954 Rueil Montgeron France 20.30 NL

Notes:

En 1954, le département pour La Norville était la Seine-et-Oise.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Montgeron, Seine-et-Oise, Essonne, lumineux, objet, Vasseur, Marcel Vasseur, rond, blanc, bas, immobile, descente, jumelles, vert, rouge

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 12 ocrobre 2016 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 12 octobre 2016.