Tremonton 1952 -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le film couleur de Tremonton, Utah, 2 juillet 1952:

Quand un officier et photographe de l'US Navy nommé Delbert C. Newhouse et son épouse roulaient le long d'une route à sept milles de Tremonton et ont repéré une formation d'objets brillants d'aspect métallique et en forme de disque contre un ciel bleu lumineux, vous avez un rapport d'observation intéressant par un observateur qualifié, digne de confiance et instruit, et son épouse.

Quand cet officier a la chance de pouvoir utiliser une caméra 16mm équipée d'un téléobjectif pour obtenir 12 mètres de film de ces objets manoeuvrant, et de soumettre le film au projet Bluebook pour évaluation, et quand ce film est étudié pendant trois mois au laboratoire de Reconnaissance Photographie du renseignement militaire, et quand leur conclusion convainc le chef du projet Bluebook que le film montre des engins volants extra-terrestres, vous avez plus qu'un bon rapport d'observation.

Quand l'équipe de Bluebook sent que c'est une preuve de la réalité des OVNIS en tant qu'engins extraterrestres, et juge qu'une équipe scientifique devrait être réunie pour regarder cette preuve parmi d'autres, vous pouvez espérer que cette preuve sera rendue publique et que certaines conclusions le seront également. Mais si cette réunion de scientifiques est organisée par la C.I.A, alors cela se transforme en preuve ... que le film montre des oiseaux.

En voici toute l'histoire entièrement documentée.

Dans ce dossier:

Cliquez! Les événements: l'observation, le film, le témoin, les analyses, une discussion.
Cliquez! La transcription d'une interview filmée du témoin en 1956.
Cliquez! Le récit détaillé de toute l'affaire par le Capitaine Edward J. Ruppelt, chef du projet Blue Book de l'USAF.
Cliquez! Les commentaires par Kevin Randle.
Cliquez! Le cas résumé par le GEPAN, organisme d'étude des OVNIS organisé par le gouvernement Français.
Cliquez! L'analyse de l'Air Force publiée par Greene-Rouse.
Cliquez! La présentation de l'analyste Robert L. Baker aux auditions du Committee on Science & Astronautics, 1968.
Cliquez! La conclusion du Panel Robertson.
Cliquez! Informations additionnelles sur Thornton Page, du Panel Robertson.
Cliquez! The Condon Report, cas numéro 49.
Cliquez! Lettre des relations publiques de l'Air Force au Major Keyhoe du NICAP, 27 Novembre 57.
Cliquez! Lettre par le Pr. James E. McDonald à Arthur C. Lundahl, 4 Mai 1970.
Cliquez! Extrait de "Unconventional Flying Objects: A Scientific Analysis," par Paul R. Hill.
Cliquez! Article: "Les soucoupes brillantes de Tremonton sont l'une des meilleures observations d'OVNIS."
Cliquez! Article du journal Deseret News, 1996.
Cliquez! Images du film.
Cliquez! Le film en MPEG et des adresses pour le commander en vidéo.
Cliquez! Références.
Image d'une version informatique du film.

Le rapport du Panel Robertson:

As a measure of the panel's investigative technique, Delbert Newhouser's Tremonton, New Jersey, film was dismissed as a flock of geese. This overlooks Newhouse's testimony that initially, before he began filming, the objects were close enough to be distinguished as silvery discs.

This 1953 report summarizes the meetings, conclusions and recommendations of a CIA-organized panel officially known as the "Scientific Advisory Panel on Unidentified Flying Objects". The once-secret report probes the potential national security threats of UFOs, and offers some startling suggestions for how to "debunk" sightings and monitor possibly "subversive" groups composed of private citizens who investigated UFOs. Here is the extract of the report in relation to the Tremonton filimg:

(...)

Par exemple, des histoires de cas impliquant des radars ou des observations simultanées radar et visuelles ont été choisies par le Dr. Alvarez tandis que les rapports de phénomènes d'aérolithes nocturnes verts lumineux, et les suggestions de programmes de recherche ont été conduits par le Dr. Page. Après ces remarques, les films cinématographiques des observations de Tremonton, dans l'Utah (2 Juillet 1952) et de Great Falls, dans le Montana (15 Août 1950) ont été montrés. La séance a été levée à 12:00.

(...)

Parmi les histoires de cas d'observations significatifs discutées en détail se trouvaient les cas suivants:

Bellefontaine, Ohio (1er Août 1952); Tremonton, Utah (2 Juillet 1952);
Great Falls, Montana (15 Août 1950);
Yaak, Montana (1er Septembre 1952);
Secteur de Washington, D.C. (19 Juillet 1952); et
Haneda A.F.B., Japon (5 Août 1952);
Port Huron, Michigan (29 Juillet 1952); et
Presque Isle, Maine (10 Octobre 1952).

(...)

OBSERVATION DE TREMONTON, UTAH

Ce cas a été considéré comme significatif en raison de l'excellente preuve justificative sous forme de films cinématographiques Kodachrome (environ 1600 images). Le panel a étudié ces films, les antécédents, l'interprétation de l'ATIC's, et a reçu un briefing par des représentants du laboratoire d'interprétation de photo de l'US Navy sur leur analyse du film. Cette équipe avait dépensé (à la demande de l'Armée de l'Air) approximativement 1000 heures-homme de temps professionnel et de semi-professionnel dans la préparation de graphique des différentes images du film, montrant le mouvement apparent et relatif des objets et la variation dans leur intensité lumineuse. C'était l'opinion des représentants de P.I.L. que les objets aperçus n'étaient pas des oiseaux, des ballons ou avion, n'étaient "pas des réflexions parce qu'il n'y avait aucun clignotement alors qu'ils ont voyagé sur 60 degrés d'arc" et étaient, donc, "lumineux en eux mêmes." Des graphique du mouvement et de la variation de l'intensité lumineuse des objets ont été montrées. Alors que les membres du Panel étaient impressionnés par l'enthousiasme, l'intelligence et l'ampleur évidents de l'effort de l'équipe de P.I.L., ils ne purent pas accepter les conclusions tirées. Certaines raisons de ceci sont comme suit:

a. Un objet semi-sphérique peut aisément produire une réflexion de lumière du soleil sans "clignoter" par 60 degré d'arc de trajet.

b. Bien qu'aucune donnée n'ait été disponible sur l' "albedo" d'oiseaux ou de ballons de polyéthylène dans la lumière du soleil, les mouvements, les tailles et les luminosités apparentes des objets ont été considérés comme fortement suggestives d'oiseaux, en particulier après que le panel ait regardé un film court montrant la réflectivité élevée des mouettes dans la lumière du soleil.

c. La description par le P.I.L. des objets aperçus en tant que circulaires, de couleurs "bleuâtre-blanc" serait prévue dans les cas de réflexions spéculaires de la lumière du soleil des surfaces convexes où le brillant de la réflexion obscurcirait d'autres parties de l'objet.

d. On a pensé que des objets dans le grand cas de Great falls sont probablement des avion, et les lumières brillantes, de telles réflexions.

e. Il n'y avait aucune raison valide pour que la tenter de relier les objets dans l'observation de Tremonton à ceux observés dans le cas de Great Falls. Ceci a pu avoir été dû à une mauvaise compréhension dans leur directive. On suspecte fortement les objets dans l'observation de great Falls d'être des réflexions d'avions dont on sait qu'ils étaient dans le secteur.

f. Le changement d'intensité des lumières de Tremonton était trop grand pour l'acceptation de l'hypothèse du P.I.L. que l'intensité apparente de mouvement et de changer des lumières ont indiqué une vitesse extrêmement grande sur de petits trajets orbitaux.

g. Manque apparent de conseils des investigateurs par ceux au courant des rapports et des explications des OVNIS.

h. Analyse de l'intensité de la lumière des objets faits à partir de doubles plutôt que du film original. On a noté que le film original a un fond beaucoup plus clair (affectant l'éclat relatif de l'objet) et les objets y semblent beaucoup moins lumineux.

i. La méthode d'obtention des données d'intensité de la lumière a semblé invalide en raison de l'inaptitude de l'équipement et de prétentions incertaines dans la constitution des valeurs moyennes des données lues.

j. Aucune donnée n'avait été obtenue sur la sensibilité du film Kodachrome à la lumière de diverses intensités en utilisant le même type d'appareil photo aux mêmes ouvertures d'objectif.

k. Les fréquences de "tremblement" des mains (disponibles sur la partie précédente du film de Tremonton) n'ont pas été enlevées des graphiques traçant la trajectoire des objets, à l'extrémité du film.

Le panel croit avec force que les données disponibles sur cette observation sont suffisantes pour l'identification sans équivoque si d'autres données sont obtenues en photographiant des ballons "oreillers" de polyéthylène libérés près de l'emplacement dans des conditions atmosphériques semblables, en vérifiant les caractéristiques de vol d'oiseau et de réflexion avec des ornithologues compétents et calculant les forces apparentes d'accélérations agissant sur des objets lors de leur trajets. On a conclu que les résultats de tels essais mèneraient probablement a des explications de valeur crédible, ou a un programme de formation éducatif. Cependant, le panel a noté que le coût de l'effort technique et de main d'oeuvre exigé pour conduire a expliquer chacun des milliers de rapports, ou plus, reçus tous les ans par les canaux (1.900 en 1952) ne pouvait pas être justifié. On a estimé qu'il y aura toujours des observations, pour lesquels les données complètes manquent, qui peuvent seulement être expliqué par un effort disproportionné et dans un long délai, le cas échéant. Le long retard à expliquer une observation tend à éliminer n'importe quelle valeur de renseignement. Le programme de formation éducatif ou devrait avoir comme but important l'élimination du sentiment populaire que chaque observation, quelle que soit la pauvreté des données, devrait être expliquée en détail.

L'attention doit être attirée sur le fait que pour les scientifiques, l'acceptation de phénomènes nouveaux, implique une documentation convaincante et complète. En d'autres termes, le fardeau de la preuve est à la charge de l'observateur, non par à celle de celui qui donne une explication.

DANGERS POTENTIELS EN RAPPORT

Les membres du Panel étaient en accord avec l'opinion de l'O/SI que, bien que l'évidence de menace directe de ces observations ait complètement manqué, des dangers relatifs pourraient jaillir, résultant de:

a. Identification erronée d'engins ennemis réels par le personnel de la défense.

b. Surcharge des canaux de communications d'urgence par de "fausses" informations (analogie du "rapport signal sur bruit" de Berkner).

c. La sensibilité du public pour l'hystérie de masse et une plus grande vulnérabilité à la guerre psychologique ennemie possible.

Bien que cela ne concerne pas la C.I.A, les deux premiers de ces problèmes peuvent sérieusement affecter le système de renseignement et de de défense aérienne, et devrait être étudié par des experts, probablement du CDA. Si les OVNIS sont discrédités en réponse à la "panique des soucoupes volantes", ou si les canaux de communications sont saturés avec des rapports faux et mal documentés, nos possibilités de détecter une activité hostile seront réduites.

Le Dr. Page a noté qu'un ciblage ou un filtrage plus compétent ou plus proche de la source des observations rapportées est exigé, et que ceci peut mieux être accompli au mieux par un programme éducatif.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 mars 2002