Tremonton 1952 -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le film couleur de Tremonton, Utah, 2 juillet 1952:

Quand un officier et photographe de l'US Navy nommé Delbert C. Newhouse et son épouse roulaient le long d'une route à sept milles de Tremonton et ont repéré une formation d'objets brillants d'aspect métallique et en forme de disque contre un ciel bleu lumineux, vous avez un rapport d'observation intéressant par un observateur qualifié, digne de confiance et instruit, et son épouse.

Quand cet officier a la chance de pouvoir utiliser une caméra 16mm équipée d'un téléobjectif pour obtenir 12 mètres de film de ces objets manoeuvrant, et de soumettre le film au projet Bluebook pour évaluation, et quand ce film est étudié pendant trois mois au laboratoire de Reconnaissance Photographie du renseignement militaire, et quand leur conclusion convainc le chef du projet Bluebook que le film montre des engins volants extra-terrestres, vous avez plus qu'un bon rapport d'observation.

Quand l'équipe de Bluebook sent que c'est une preuve de la réalité des OVNIS en tant qu'engins extraterrestres, et juge qu'une équipe scientifique devrait être réunie pour regarder cette preuve parmi d'autres, vous pouvez espérer que cette preuve sera rendue publique et que certaines conclusions le seront également. Mais si cette réunion de scientifiques est organisée par la C.I.A, alors cela se transforme en preuve ... que le film montre des oiseaux.

En voici toute l'histoire entièrement documentée.

Dans ce dossier:

Cliquez! Les événements: l'observation, le film, le témoin, les analyses, une discussion.
Cliquez! La transcription d'une interview filmée du témoin en 1956.
Cliquez! Le récit détaillé de toute l'affaire par le Capitaine Edward J. Ruppelt, chef du projet Blue Book de l'USAF.
Cliquez! Les commentaires par Kevin Randle.
Cliquez! Le cas résumé par le GEPAN, organisme d'étude des OVNIS organisé par le gouvernement Français.
Cliquez! L'analyse de l'Air Force publiée par Greene-Rouse.
Cliquez! La présentation de l'analyste Robert L. Baker aux auditions du Committee on Science & Astronautics, 1968.
Cliquez! La conclusion du Panel Robertson.
Cliquez! Informations additionnelles sur Thornton Page, du Panel Robertson.
Cliquez! The Condon Report, cas numéro 49.
Cliquez! Lettre des relations publiques de l'Air Force au Major Keyhoe du NICAP, 27 Novembre 57.
Cliquez! Lettre par le Pr. James E. McDonald à Arthur C. Lundahl, 4 Mai 1970.
Cliquez! Extrait de "Unconventional Flying Objects: A Scientific Analysis," par Paul R. Hill.
Cliquez! Article: "Les soucoupes brillantes de Tremonton sont l'une des meilleures observations d'OVNIS."
Cliquez! Article du journal Deseret News, 1996.
Cliquez! Images du film.
Cliquez! Le film en MPEG et des adresses pour le commander en vidéo.
Cliquez! Références.
Image d'une version informatique du film.

Le commentaire de Paul R. Hill:

Ce qui suit est extrait de l'ouvrage:

"Unconventional Flying Objects: A Scientific Analysis", par Paul R. Hill.

J'ai mis en gras moi-même les lignes qui se réfèrent directement au cas du film de Tremonton.

Les débuts

J'ai fait mes débuts dans l'analyse des manoeuvres d'objet peu habituels dans les années 50. Ce travail était sans aucun doute stimulé par mon observation d'objets peu commun le 16 Juillet 1952. Mon observation a eu lieu au sommet de la vague d'observations de cette année là, étroitement cernée par l'observation Pan Am du 14 juillet dans mon propre voisinage et la grande vague de Washington DC du 19 Juillet 1952. Mon observation a été étudié par le projet Blue Book, et classifié en tant qu'inconnu, et la première mention publique en fut donnée par le Major Edward Ruppelt aux pages 157-58 dans son rapport sur les objets volants non identifiés.

Mon background en matière d'expériences de vol avec des plate-formes soutenues par fusée était utile à la compréhension du contrôle des objets peu conventionnels, c'est à dire, à la compréhension de la façon dont ils manoeuvrent. Cela m'a permis de corréler leurs manoeuvres de tilt quinze ans avant que l'idée n'en vienne à un membre du Comité Condon. Dans son livre, le Dr. David Saunders dit, "... de l'information pourrait être obtenue par une analyse soigneuse de la relation (si il y en a une) entre les changements d'attitude (inclinaison) d'un OVNI simple et les changements de sa direction, ou de sa vitesse du vol. Les questions relatives à cette approches étaient une partie de mon questionnaire pour les rapports d'observation d'OVNIS que le projet Condon ne s'est jamais donné la peine d'employer." (p. 232)

Bien que je n'ai pas inventé l'idée de piloter des plate-formes, j'ai construit les premières capables de subir des essais en vol et capables de manoeuvres dans des vols d'essai. Elles étaient du type "tilt-to-control", la poussée restant coïncidente avec l'axe de symétrie. Je n'ai pas réalisé avant que j'aie éprouvé la contrôlabilité superbe de mon dispositif que les objets non conventionnels pourraient être commandés selon les mêmes principes. Si cette idée était correcte, j'avais alors de l'équipement presque parfait pour simuler leurs manoeuvres. Un autre aspect encourageant était que les soucoupes non identifiées ont même ressemblé à une plate-forme volante.

Je réalisais bientôt les mouvements de pendule et de chute de feuille morte, les inversions soudaines, les manoeuvres d'inclinaison-et-virage, et les oscillation style "pièce de un dollar," qui étaient sans doute les premières simulations de manoeuvre de vol des OVNIS. Je faisait ces manoeuvres parce qu'elles s'imposaient naturellement, autant que parce qu'il y avait un certain plaisir à les réaliser, autant que pour n'importe quelle autre raison. Bien que quelques données au sujet de certaine de ces manoeuvres, telles que la chute de feuille morte et les inversions de cours soudaines, aient été également commune à ce moment, les données au sujet d'autres types de manoeuvres, tel que l'inclinaison-et-virage, étaient difficiles à obtenir et les expériences étaient presque en avance sur les données. Mais pendant que les données arrivaient pendant les années 50, l'exactitude des simulations de manoeuvres d'OVNIS est devenue de plus en plus évidente. Au moment où j'ai vu le film de Tremonton, Utah, avec des disques manoeuvrant avec des arrêts et des arrêts sur place, dans lequel je pouvais distinguer les plans circulaires et les passages intermédiaires sur les bords dans leurs opérations "inclinaison-et-virage," j'ai été totalement convaincu que l'analyse des manoeuvres des OVNIS telle que présentée dans la section XI sont les analyses correctes.

J'ai été empêché de faire toutes déclarations au sujet de cette application de mon travail par le Comité consultatif national officiel pour la politique de l'aéronautique (NACA) [future NASA]. Cette politique était que les soucoupes volantes sont inexistantes. Le Directeur le la NACA, le Dr. Hugh L. Dryden, a fait une déclaration publique à cet effet à peu près à ce moment, et il m'avait été ordonné par mon supérieur dans des canaux officiels que mon nom ne pourrait pas être employé en liaison avec mon observation ou de quelque façon qui associerait le NACA avec ces objets. Les fonctionnaires de la recherche de la NACA étaient tous les scientifiques avec une formation au management dans laquelle la nécessité d'une politique non ambiguë avait été soulignée. Clairement, j'étais destiné a rester tout aussi non identifié que les objets volants. Quand le nom de l'organisation a été changé de NACA en NASA, la National Aeronautics and Space Administration, les mêmes fonctionnaires sont restés les responsables et il n'y a eu aucun changement de cette politique. La seule différence était que les hommes allaient dans l'espace; quand les astronautes ont aperçu des inconnus dans l'espace, les officiels restés au sol ne pouvaient plus rationnellement les contredire. Mais ils pouvaient couper la diffusion du son [vers les téléspectateurs].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 mars 2002