France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

30 septembre 1954, Chéreng, Nord:

Référence pour ce cas: 30-sep-54-Chéreng. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Chéreng dans le Nord, le 30 septembre 1954 à 15:30 heures, un écolier de dix ans, Jean-Claude Delmotte, marchait le long du sentier de la chapelle, à proximité de la mairie et en bordure du bois de Chéreng, quand il a apercu à 300 mètres de lui une sphère de trois mètres de diamètre environ qui se trouvait posée dans un champ.

Par le sentier, il s'est avancé en direction de cet objet de couleur jaune orange et très brillant. La couleur de cette sphère d'abord marron pendant deux minutes est passée au jaune-orangé.

La lumière jaune variant progressivement d'intensité se met à briller fortement. Aussitôt, la sphère décolle à la verticale avec un faible bruit, tout en projetant des étincelles vers le bas (étincelles qui ressemblent à celles que font les "fers des chevaux sur le pavé") puis s'éloigne à très grande vitesse et disparaît aux yeux de l'enfant.

L'enfant remarque au niveau du lieu d'atterrissage des empreintes de pieds palmés de 16 cm de long. Elles sont disposées autour d'un cercle parfaitement délimité uniquement par ces marques qui sont toutes tournées vers l'extérieur, cercle ayant un diamètre de 1 mètre 50.

L'enfant a rapporté ceci à son instituteur, Mr. Fiolet.

Envoyés par le capitaine Gandoin de la gendarmerie de Roubaix, les gendarmes de la brigade de Forest-sur-Marque se rendirent sur les lieux. Malheureusement, le sol piétiné par les chevaux et les charrois agricoles ne portait plus de traces de pieds palmés. L'adjudant chef Millerot avait interrogé le témoin et deux autres enfants, M. Lison et J.L. Béranger.

Les auteurs indiquent comme sources un article dans le journal régional "La Voix du Nord", édition de Lille, page 6, le 6 octobre 1954, ainsi qu'une enquête de M. Sorez publiée dans "Recherches ufologiques du G.N.E.O.V.N.I numéro 3."

Les auteurs notent des divergences entre le récit de l'enfant comme publié dans le journal et l'histoire notée par l'enquête. Les anomalies ne sont pas très clairement précisées par les auteurs, ils indiquent: dans l'enquête, il dit qu'il a vu une sphère brillante décoller et prenant alors la forme d'une goutte d'eau orange orange, puis il a dit que cela a pris la forme d'une soucoupe brunâtre avec une bosse sur le dessus et une sur le dessous. D'abord effrayé et immobile, il a alors approché le champ et a vu les traces sur le sol qui ont été vues par ses camarades.

En outre, ils indiquent que le même enfant, le 3 octobre 1954, dans la matinée, a vu un engin voler haut dans le ciel et a alerté sa grand-mère mais malheureusement celle-ci est venu trop tard pour le voir.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue Belge indique qu'en 1954, le 30 septembre, en France, à Chéreng (Nord), "Jean-Claude Delmotte, 10 ans, marche le long du sentier de la chapelle en bordure du bois de Chéreng. A 300m de lui il aperçoit une sphère sombre qui devient jaune-orangé. La lumière jaune devient plus intense et se met à briller fortement. La sphère décolle à la verticale avec un faible bruit et jette des étincelles vers le bas. Seul le jeune témoin et ses petits camarades Lison et Besanger trouvent des empreintes de "pieds palmés" d'environ 16 cm de long. Lors de l'enquête le sol était piétiné par les chevaux et le charroi. (suite au 3 octobre 1954)".

La source est notée "M. FIGUET: J.L. RUCHON: 'Ovni, le premier dossier complet...' éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 95, 96".

[Ref. jd1:] JEAN-PIERRE D'HONDT:

Cet ufologue indique que le 30 septembre 1954, à Chéreng, dans le Nord, a eu lieu le cas suivant.

Le dimanche 3 octobre 1954 vers 20 une cinquantaine de personnes participant à la fête du hameau de l'Autour à Chéreng, aperçurent dans le ciel une forme oblongue rougeâtre qui après enquête s'avérera être vraisemblablement le premier croissant de lune.

L'instituteur parla de cette observation en classe dès le lundi matin à ses élèves et l'un d'eux, Jean-claude Delmotte, né le 6 novembre 1944, déclara avoir fait une observation le jeudi précédent, le 30 septembre 1954.

Ce jour là vers 16 ce jeune garçon marchait seul à l'entrée du chemin de la chapelle à proximité de la mairie, lorsqu'il vit à environ 300 mètres une sphère d'approximativement 3 mètres de diamètre, posée dans un champ situé à la limite du bois de Chéreng.

Suivant le sentier, il s'avança dans la direction de cette sphère, qui lui sembla légèrement aplatie sur sa partie supérieure. Cet objet d'abord de couleur marron passa au jaune orangé et variant d'intensité se mit à briller fortement. Aussitôt la sphère s'éleva à la verticale avec un faible bruit, en projetant des étincelles très rapides vers le bas, étincelles que le témoin comparera à celles que font les fers des chevaux sur les pavés. Puis l'objet s'éloigna à grande vitesse et disparut.

Le témoin s'étant alors approché de l'endroit d'où cette boule venait de s'élever, aperçut sur le sol un grand nombre d'empreintes en forme de pieds palmés d'environ 16 cm de longueur, disposées autour d'un cercle d'environ 1 mètre 50, parfaitement délimité par ces marques d'empreintes qui toutes étaient orientées vers l'extérieur.

L'instituteur Mr Piolet, dès qu'il apprit cette observation le lundi matin se rendit sur les lieux avec certains de ses élèves dont J.C. Delmotte et son camarade Jean-Luc Bésenger qui plus tard devait reproduire un dessin de ces traces. Ils constatèrent que les empreintes étaient toujours visibles.

Le mardi 5 octobre 1954 Mr Piolet et J.C. Delmotte ont été entendus par l'adjudant-chef Millerot de la brigade de gendarmerie de Forest-sur-Marque 59 qui a ouvert une enquête.

Les gendarmes se sont rendus sur les lieux de l'observation en compagnie des enfants à l'endroit où les traces avaient été constatées. Mais il avait plu entre temps et la terre détrempée ne laissait plus rien apparaître.

Les détails de cette enquête nous ont été rapportés par Mr Eugène Sorez qui était sur place dès le 5 octobre 1954 et qui a recueilli les dépositions des différents protagonistes de cette affaire.

Mr Eugène Sorez est devenu bien des années plus tard le président de l'association GNEOVNI dont Jean Pierre D'Hondt était également membre.

Mr. D'Hondt indique que les sources sont les journaux "La Voix du Nord" du mercredi 6-10-54 édition de Lille, "Nord Matin" du 6-10-54 édition de Lille, "Nord Eclair" du mardi 5-10-54, que ces articles de ces journaux donnent des éléments assez disparates, et qu'une autre source est l'enquête de Mr Sorez dans "Recherches Ufologiques" N.3.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Rencontres Avec des Extraterrestres Ce Jour-Là

30 septembre

[...]

1954 - A 15:30 à Chereng, France, Jean-Claude Delmotte, un élève d'école de dix ans, a vu une sphère d'un diamètre de trois mètre au bord de quelques bois, à environ 300 mètres de distance. Elle était de couleurs jaune-orange et tout à fait lumineuse. Il y avait des traces d'atterrissage: un cercle de 1,5 mètres de diamètre et des marques d'aterrissages de 16 centimètres de long. (Sources: La Voix du Nord, October 6, 1954; Michel Figuetet Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 95-96).

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Nord à Chéreng, le 30 septembre 1954, à 15:30 heures, "Un enfant de dix ans marche le long du sentier de la chapelle, à proximité de la mairie et en bordure du bois de Chéreng, il aperçoit à 300 m de lui, une sphère de trois mètres de diamètre environ qui se trouve posée dans un champ. Par le sentier, il s'avance en direction de cet objet de couleur jaune orange et très brillant. La couleur de cette sphère d'abord marron pendant deux minutes passe au jaune-orangé. La lumière jaune variant progressivement d'intensité se met à briller fortement. Aussitôt, elle décolle à la verticale avec un faible bruit, tout en projetant des étincelles vers le bas (étincelles qui ressemblent à celles que font les "fers de chevaux sur le pavé " puis s'éloigne à très grande vitesse et disparaît aux yeux du témoin. L'enfant remarque au niveau du lieu d'atterrissage des empreintes de pieds palmés de 16 cm de long. Elles sont disposées autour d'un cercle parfaitement délimité uniquement par ces marques qui sont toutes tournées vers l'extérieur (diamètre du cercle : 1 m 50). Envoyés par le capitaine de la gendarmerie de Roubaix les gendarmes de la brigade de Forest-sur-Marque se rendirent sur les lieux. Malheureusement, le sol piétiné par les chevaux et les charrois agricoles ne portait plus de traces de 'pieds palmés'."

Luc Chastan indique que la source est "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 30 septembre 1954 à 15:30 à Chereng, France, " Sphère de diamètre de 3m atterri dans champ près des bois. Empreintes de pas palmées de 16 cm trouvées à l'emplacement. Explication: Canular."

Et: "A 15:30 à Chereng, France, Jean-Claude Delmotte, dix ans, écolier, a vu une sphère de diamètre de trois-mètre au bord de quelques bois, à environ 300 mètres de loin. Elle était jaune-orange de couleurs et tout à fait lumineuse. Il y avait des traces d'atterrissage: un cercle de 1,5 mètres et deas marques de train d'atterrissage de 16 centimètres de long."

Et: "On a observé un objet. Des traces au solont été trouvées. On a observé une sphère, d'environ 10 pieds de large, dans une forêt pendant deux minutes."

Les sources sont indiquées comme Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Keyhoe, Donald E., Flying Saucer Conspiracy, Holt, New York, 1955; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Hatch, Larry, *U* computer database, Author, Redwood City, 2002; Hatch, Larry, internet data.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*30 sep. 1954 - A 15:30 à Chereng, France, Jean-Claude Delmotte, un élève d'école de dix ans, a vu une sphère d'un diamètre de trois mètre au bord de quelques bois, à environ 300 mètres de distance. Elle était de couleurs jaune-orange et tout à fait lumineuse. Il y avait des traces d'atterrissage: un cercle de 1,5 mètres de diamètre et des marques d'aterrissages de 16 centimètres de long. (Sources: La Voix du Nord, October 6, 1954; Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 95-96).

Notes:

La source habituellement plutôt confuse [ud1] indique "Hatch, Larry, données d'internet" en tant qu'une source. Il s'agit en réalité d'une page web où Larry Hatch notait quelques cas discrédités; cependant, le cas de Chereng que Mr. Hatch dit être discrédité n'est pas celui-ci mais le cas du 3 octobre; lequel a été en effet estimé par des enquêteurs pour avoir été provoqué par le croissant de lune.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Chéreng, Nord, Jean-Claude Delmotte, Millerot, Gandoin, Fiolet, enfant, palmé, cercle, traces, pas, objet, atterrissage, diurne, sphère, champ, brillant, lumineux, orange, brun, étincelles, rapide, Gendarmes, officiel, enquêtes, Sorez, GNEOVNI, goutte

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 16 janvier 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 11 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [jd1], [lc1], [ud1].
1.1 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [ni1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 novembre 2014