France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

11 octobre 1954, Clamecy, Nièvre:

Référence pour ce cas: 11-oct-54-Clamecy. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ad1:] JOURNAL "L'ARDENNAIS":

Scan

La chronique des soucoupes

LOUVIERS. -- Un artisan et son apprenti ont affirmé avoir aperçu, sur la voie ferrée Evreux-Louviers, alors qu'ils roulaient en motocyclette, vers 3 heures du matin, un engin en forme de cloche, de 2 m. 60 à 3 mètres de haut, qui se trouvait à un mètre au-dessus du sol. L'engin émettait des étincelles aux reflets verdâtres et rougeâtres. Il fit d'abord un bon de 10 à 12 mètres, tandis que jaillissait de sa base une lueur orangée.

La partie inférieure de l'appareil avait la forme d'un anneau.

Un ouvrier agricole se joignit aux deux hommes pour observer le phénomène. Tous trois déclarent que la "cloche" demeure visible pendant près d'une heure. Puis la lueur orange devient plus vive, et l'appareil s'élève très rapidement à la verticale, prenant la direction de l'est.

LISIEUX. -- M. Bon, Professeur de mathématiques à Lisieux, a aperçu au début de l'après-midi à Saint-Germain-de-Livet, à 2 ou 300 mètres de la route, au-dessus d'un bois, un disque argenté d'un diamètre de 7 à 8 mètres, qui s'est élevé soudain dans le ciel, sans bruit.

Le disque était animé d'un mouvement rapide de rotation. Après avoir piqué vers le sol d'une altitude d'environ 800 mètres il est brusquement reparti à l'horizontale à une allure vertigineuse.

LA ROCHE-SUR-YON. -- Mme Drouilard, demeurant à La Roche-sur-Yon, a déclaré avoir vu dans le ciel, lundi soir vers 23 h. 30, un engin lumineux ressemblant à un champignon, qui se déplaçait rapidement sans bruit.

NEVERS. -- Deux habitants de Clamecy (Nièvre), MM. Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains, ont déclaré avoir aperçu dans un pré, à proximité de Corbigny, un engin de forme cylindrique.

Ils déclarent qu'alors qu'ils étaient à une cinquantaine de mètres de l'appareil, ils ont ressenti une décharge électrique, tandis que le moteur de leur camion s'arrêtait et que les phares s'éteignaient. Lorsque l'engin eut disparu les phares se rallumèrent mais ils durent remettre le moteur en marche.

LYON. -- Le Dr Durand, conseiller général du canton de Belleville-sur-Saône et M. Bourgeois, cafetier à Saint-Georges de Reneins, ont vu au-dessus de la chapelle de Brouilly, une soucoupe volante.

D'autre part, lundi soir vers 19 h. 30, deux sportifs, MM. Dubois, joueur de rugby et Coulon, champion de natation, ont aperçu, volant à basse altitude, en direction de Montgelas, une boule de feu qui changea plusieurs fois de couleur.

TOULOUSE. -- Deux habitants de la banlieue toulousaine, MM. Pierre Vidal et son neveu Angel Hurle, ont pu voir hier matin, au petit jour, à une centaine de mètres à peine de leur maison une fusée géante qui, partie d'un champ disparut rapidement dans le ciel en engendrant une clarté d'une rare intensité.

Les deux hommes se rendirent ensuite à l'endroit où ils situaient le point de départ du mystérieux engin. Là ils constatèrent que l'herbe avait été tassée sur une surface circulaire ayant 6 mètres de diamètre. au centre de cette zone ils découvrirent dans le sol, quatre empreintes paraissant avoir été laissées par les pieds d'un lourd appareil.

L'herbe était couverte de gouttelettes provenant de la condensation de vapeur grasse et qui dégageait une odeur de pétrole.

Les services de police se sont rendus sur les lieux.

CHATEAUBRIANT. -- Un garçonnet de 13 ans, le petit Gilbert Lelay, affirme avoir vu mardi soir, vers 22 h. 30, un engin mystérieux dans une prairie à quelques 600 mètres du domicile de ses parents, au village de Sainte-Marie en Erbray, près de Chateaubriant.

L'enfant déclare être resté dix minutes à observer, à une dizaine de mètres, cet engin qui avait la forme d'un cigare phosphorescent.

Un passager, un homme vêtu d'un complet et d'un chapeau gris, chaussé de bottes, lui aurait déclaré en français: "Regarde, mais ne touche pas". Il lui mit la main sur l'épaule, tandis que, de l'autre, il tenait une boule lançant des feux violets. Il monta dans l'appareil par une porte qu'il fit claquer. Sur ce qui pourrait être un tableau de bord, se trouvaient plusieurs boutons multicolores.

Toujours selon l'enfant, l'engin s'éleva lentement à la verticale, lançant des feux dans toutes les directions, fit deux tours dans les airs et disparut subitement.

A l'étranger

VIENNE. -- M. Harald Kreutzberg, le Serge Lifar autrichien, habitant Seefeld au Tyrol a observé alors qu'il se trouvait dans son jardin, une soucoupe volante qui a survolé la petite localité pendant quelques secondes avant de se diriger vers le nord et disparaître derrière des montagnes.

Quelques habitants de Seefeld ont également observé le phénomène et ont tenté vainement de photographier l'engin mystérieux.

[Ref. qh1:] JOURNAL "LE QUOTIDIEN DE LA HAUTE-LOIRE":

[...]

LA VOITURE DES FORAINS STOPPEE PAR UN RAYON MYSTERIEUX

La même aventure est arrivée à deux marchands forains de Clamecy (Nièvre) MM. Henry Gallois et Louis Vigneron qui se rendaient en camionnette de bonne heure, à la foire de Corbigny. "Alors que je circulais sur le milieu de la route a déclaré M Gallois, j'ai ressenti comme une décharge de courant électrique sur tout le corps. Quelques secondes plus tard le moteur de ma voiture s'est arrêté et les phares se sont éteints."

"Puis j'eus comme le souffle coupé, car à cinquante mètres de moi environ, je venais d'apercevoir un engin de forme cylindrique d'un assez grand diamètre que j'ai pu comparer aux soucoupes. Cet engin avait une teinte grisâtre, mais je ne pus en distinguer les caractéristiques exactes. J'ai nettement vu à bord de cet engin, trois êtres de petite taille, qui m'ont paru de forme bizarre, mais dont il m'a été impossible de distinguer les traits. Il m'a semblé que l'un d'eux fumait, ou alors c'était une petite lumière qui se trouvait à bord. Mon camarade et moi nous étions immobilisés à l'intérieur du véhicule et dans l'impossibilité de nous déplacer. Ce n'est qu'après la disparition de cet engin et de ses occupants que nous avons pu continuer notre route. L'apparition n'a duré que quelques secondes, mais elle fut très nette et aucun doute n'existe pour moi". M. Louis Vigneron, a confirmé en tous points les dires de M. Gallois. D'autre part, M. Henry Chaumeau, charron à la Carie, près de Clamecy, a certifié avoir également vu cet engin...

[...]

D'autre part, M. Henry Chaumeau, charron à la Carie, près de Clamecy, a certifié avoir également vu cet engin...

[...]

Article complet ici.

[Ref. fs1] "FRANCE SOIR" NEWSPAPER:

Scan

Trois "petits êtres" dans une soucoupe électrique

NEVERS, 13 octobre (Dép. "Fr-soir"). Deux commerçants de Clamecy, M. Louis Vigneron et Henri Gallois, qui se rendaient, hier matin, vers 6 heures, à bord de leur camionnette à la foire de Cordigny, ont aperçu, dans un champ, à cinquante mètres environ de la route, un engin de forme cylindrique d'un assez grand diamètre.

Au même instant, le moteur de la camionnette s'arrêtait et les phares d'éteignaient.

- J'ai eu, a déclaré M. Gallois, le souffle coupé. Mon corps fut parcouru par des sortes de décharges électriques. J'ai pu distinguer très nettement l'engin qui ressemblait à une soucoupe.

"J'ai aperçu, s'agitant autour de la machine, trois êtres de petite taille qui m'ont paru de forme humaine. Nous étions comme immobilisés à l'intérieur de la voiture et dans l'impossibilité de nous déplacer. Ce n'est qu'après que l'engin se fut envolé avec une rapidité inouïe que nous avons pu continuer notre route".

M. Vigneron a confirmé les déclarations de son compagnon ainsi qu'un troisième témoin, M. Henri Chameau, charron à La Carte, commune de Clamecy.

Voiture stoppée par le passage d'une boule rougeâtre

SAINT-ETIENNE, 12 octobre (Dép. "France-Soir"). -- Deux Geugnonnais, MM. Jeannot et Garnier, qui regagnaient leur domicile en automobile, ont été, dimanche soir, les témoins d'un phénomène inexplicable.

Brusquement, leur véhicule fut survolé par une sorte de boule rougeâtre qui passa comme un éclair. Le moteur de la voiture s'arrêta et ils furent privés de lumière. Quelques instants plus tard, alors que l'apparition lumineuse s'était estompée à l'horizon, les phares de la voiture fonctionnèrent à nouveau et le moteur se remit à ronfler.

[Ref. pr1:] JOURNAL INCONNU DU 14 OCTOBRE:

Scan

DEUX "MARTIENS"

traversent une route nationale du Tarn
avant de s'envoler dans leur soucoupe!

Après nous avoir amené des "Martiennes" géantes, voilà que les soucoupes volantes se mettent à véhiculer des lilliputiens qui effectuent des patrouilles de reconnaissance sur les routes nationales.

Cette nouvelle variété d' "humains interplanétaires" nous est révélée par M. Jean-Pierre Mitto, agent technique, qui affirme avoir vu, samedi soir vers 20 h. 30, les passagers d'une soucoupe traverser la route nationale 631 au lieu dit "La Caiffe".

- Rentrant de Toulouse en automobile, je roulais à vive allure. J'ai soudain distingué, ainsi que mes deux parents qui m'accompagnaient, deux petits personnages de la taille d'un enfant de 11 à 12 ans, traversant la route à quatre ou cinq mètres de la voiture, lesquels montèrent dans le pré. J'ai stoppé aussitôt. Le temps de descendre et nous vîmes s'envoler à la verticale un grand disque rouge d'un diamètre de six mètres environ. L'engin disparut dans le ciel, en quelques secondes...

Arrêtée par un rayon lumineux!

MM. Henri Gallois et Louis Vigneron, forains, qui circulaient en camionnette, ont été stoppés par un rayon lumineux. Voici la déclaration de M. Gallois:

- Je roulais eu milieu de la chaussée, non loin de Clamecy, lorsque j'ai ressenti la décharge électrique. Le moteur s'arr^ta et les phares s'éteignirent. soudain, j'aperçus dans un pré un engin de forme cylindrique d'un diamètre assez grand. J'ai vu nettement autour de cet appareil trois petits êtres qui se mouvaient prestement.

L'apparition n'a duré que quelques secondes, mais elle était très nette et aucun doute n'est possible.

M. Vigneron a confirmé les dires de M. Gallois.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel note que l'observation a eu lieu un quart d'heure plus tard que celle de Fonfrède ce même jour, soit à 4 heure trente minutes. Les témoins sont Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains à Clamecy, qui se rendaient à la foire de Corbigny.

Michel indique que M. Gallois a rapporté:

"Je roulais au milieu de la chaussée non loin de Clamecy, lorsque brutalement, près du lieu-dit Sassier, je ressentis dans tout mon corps comme une décharge électrique. En même temps, le moteur s'arrêta et les phares s'éteignirent. Paralysés, incapable de faire un mouvement, nous nous demandions ce qui arrivait et regardions autour de nous. C'est alors que dans le pré bordant la route, à une cinquantaine de mètres, nous aperçûmes un engin rond, auprès duquel nous pûmes distinguer très nettement trois êtres de petite taille qui se mouvaient avec des gestes vifs. Leurs silhouettes disparurent bientôt dans celle de l'engin, qui s'envola rapidement. Presque aussitôt, nos phares se rallumèrent et nous pûmes partir."

Michel indique que M. Vigneron confirma entièrement les détails du récit de son compagnon.

Il place le lieu de l'observation sur une carte sensée montrer des alignements:

Carte par Aimé Michel

[Ref. mc1:] "MICHEL CARROUGES":

L'auteur indique que le 11 octobre 1954 en Saône et Loire, "Gallois et Vigneron. Auto. Engin rond et petits pilotes à 50 m du bord de la route. Les témoins ressentent une décharge électrique. Moteur calé. Phares éteints. (M. II, p. 268.)"

Michel Carrouges indique plus loin comme un cas avec petits occupants mais manquant de précisions celui dont le témoin est M. Gallois, près de Clamecy en Saône-et-Loire, le 11 octobre 1954.

Il note que M. Gallois a eu une bonne vue de la soucoupe mais n'a pas pu détailler les êtres.

[Ref. ue1:] NICAP:

Le NICAP a listé que le 11 octobre 1954, à Clamecy, dans la Nièvre, France, un moteur de voiture et des phares sont tombés en panne, les passagers ont senti un choc et un engourdissement, un OVNI rond a décollé d'un champ voisin.

[Ref. me1:] "MECCANO MAGAZINE":

Scan

Trois petits êtres qui se mouvaient avec des gestes vifs.

Un quart d'heure plus tard [que le cas à Fonfrède le 11 octobre 1954 à 4 heures du matin], 250 kilomètres plus au nord, MM. Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains à Clamecy, se rendaient à Corbigny, lorsqu'une aventure étonnante leur advint.

"Je roulais au milieu de la chaussée non loin de Clamecy, dit M. Gallois, lorsque brusquement, près du lieudit Sassier, je ressentis dans tout mon corps comme une décharge électrique. En même temps, le moteur s'arrêta et les phares s'éteignirent. Paralysés, incapables de faire un mouvement, nous nous demandions ce qui arrivait et nous regardions autour de nous. C'est alors que dans le pré bordant la route, à une cinquantaine de mètres de nous, nous aperçûmes un engin rond auprès duquel nous pûmes distinguer très nettement trois êtres de petite taille qui se mouvaient avec des gestes vifs. Leurs silhouettes disparurent bientôt dans celle de l'engin qui s'envola rapidement. Presque aussitôt, nos phares se rallumèrent et nous pûmes repartir."

Le jour s'étant levé, il fallut attendre le soir pour assister à de nouvelles et étranges rencontres.

[Ref. gc2:] LEONARD G. CRAMP:

("Fig 48. Tableau de quelques effets typiques d'OVNIS sur voitures et personnes à diverses distances.")

LIEU. DATE. EFFETS. DISTANCE APPROX. DE L'OVNI.
Clamency (Nievre) France. Octobre 1954 'Choc électrique', moteur de voiture & phares s'éteignent en même temps. 150 pieds.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

303 -003.51936 47.46060 11 10 1954 06 00 1 CLAMECY-CORBIGNY F 031333 C * 268

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

234

11 Octobre 1954, 04h30. Sassier (France):

Près de "La Carie", MM. Gallois et Vigneron, qui conduisaient de Clamecy à Corbigny, sentirent un "choc électrique", tandis que les phares de la voiture s'éteignaient. Ils virent un objet dans les pâturages, à environ 50 mètres. Il était cylindrique assez épais, et trois petits êtres se tenaient auprès. Aucune lumière n'était visible, à l'exception d'un petit point rougeâtre. Les deux témoins furent paralysés jusqu'au départ de l'objet. Un troisième témoin, M. Chaumeau, vit un objet lumineux voler au-dessus des bois de La Carie. (Libération, le Parisien, 14 oct 1954).

[Ref. ni1:] NICAP - RICHARD HALL:

Le livre du NICAP indique que le 11 octobre 1954 à Clamecy (Nièvre), France, un moteur de voiture et des phares sont tombés en panne, les passagers ont senti un choc et un engourdissement; un OVNI rond a décollé d'un champ voisin.

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 11 octobre 1954, un vendeur de Clamecy qui allait en voiture à la foire de Corbigny avec un ami, a rapporté que le moteur et les phares de la voiture s'arrêtèrent subitement. Il a ressenti quelque chose d'analogue à un choc électrique et a vu alors un appareil qui avait atterri dans un pâturage à environ 50 mètres de la route.

Il était cylindrique, d'un diamètre assez large, et trois petits personnages se tenaient à son côté. La seule lumière visible était une petite lueur rougeâtre qui a été comparée au bout d'une cigarette. Les deux témoins étaient incapables de bouger. Quand l'appareil s'est envolé, ils ont pu continuer leur route.

[Ref. jp1:] JADER U. PEREIRA:

Cet ufologue a classé ce cas comme à exclure en raison d'une source imprécise ou enquête insuffisante:

Scan

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les auteurs indiquent qu'à Corbigny dans la Nièvre, le 11 octobre 1954 à 14:30, Henri Gallois et Louis vigneron, marchands forains de Clamecy, se rendaient au marché de Corbigny et en arrivant à proximité de cette ville, ils ont ressenti "comme une violente commotion électrique." Au même moment leur moteur à calé et leur phares se sont éteints.

Les auteurs citent:

"Nous avons alors aperçu dans un pré, en bordure de la route, un engin rond auprès duquel s'affairaient trois petits êtres. Ils disparurent bientôt à l'intérieur de l'engin, qui décolla presque aussitôt. Les phares du camion se sont alors rallumés. Le moteur du camion est reparti au premier coup de démarreur."

Les auteurs ajoutent que dans un hameau voisin, un agriculteur a aperçu un engin lumineux s'élever derrière un bois et disparaître rapidement dans les nuages.

[Ref. rs1:] RAY STANFORD:

En son livre concernant le célèbre atterrissage d'un OVNI à Socorro, Ray Stanford indique un certain nombre d'autres observations d'engins en forme d'oeuf qui peuvent être significatifs à cet égard.

Parmi ces cas, il indique que le 11 octobre 1954, près de Corbigny, France, un vendeur et son ami ont éprouvé une panne soudaine de moteur et de phares et une sensation électrique dans leurs corps.

Ensuite un engin a été observé d'environ 150 pieds de distance, au large de la route, approximativement cylindrique de forme.

Trois petits humanoïdes ont été vus tout près, et les témoins se sont trouvés incapables de se déplacer jusqu'à ce que les occupants et l'engin soient partis.

[Ref. ns1:] RICHARD NIEMTZOW ET JOHN SCHUESSLER:

Les auteurs indiquent que Mr. Gallois et Mr. Vigneron, de France, ont vu un engin à seulement 50 m de distance dans un pâturage le 11 octobre 1954, et ont été paralysés jusqu'au départ de l'engin.

[Ref. mr1:] MARK RODEGHIER:

Mark Rodeghier indique que le 11 octobre 11, 1954, à 0430, en France, près de Sassier, Henri Gallois et Louis Vigneron, conduisant à une foire à Corbigny, ont tous les deux soudainement senti des décharges électriques à travers leurs corps. Le moteur de la voiture est mort et les phares se sont éteints, ils sont devenus paralysés et ont vu sur la terre, à 50 mètres de loin, un objet rond et trois petits personnages près de l'objet. Les personnages ont disparu dans l'objet, qui a alors filé rapidement. Les phares se sont rallumés, la paralysie a fini, et le moteur a pu être remis en marche. Un résidant d'un village voisin a rapporté un OVNI en même temps.

La source est indiquée comme "Michel."

[Ref. ls1:] LEONARD STRINGFIELD:

L'auteur indique que le 11 octobre 1954, à Sassier, près de La Carie, Mr. Gallois et Mr. Vigneron qui conduisaient de Clamecy à Corbigny, ont senti une décharge électrique tandis que leurs phares se sont éteints. Ils ont alors vu un engin dans un pâturage cinquante mètres de parti. Il était cylindrique et assez épais, et trois petits êtres se tenaient près. Aucune lumière n'a été vue sauf un point rouge. Les deux témoins ont été paralysés jusqu'au départ de l'engin. Un troisième témoin avait vu un objet éclairé voler au-dessus des bois à La Carie.

[Ref. pd1:] PIERRE DELVAL:

Dans son chapitre sur les cas de paralysie ou de somnolences des témoins d'OVNI lors de leur expérience, Pierre Delval indique 12 cas relevant de la vague française de 1954, dont celui à Corbigny dans le département de la Nièvre, le 11 octobre 1954 à 04:30.

Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains, se rendaient en camion à la foire de Corbigny quand au lieu-dit "Sassier", Gallois a soudain ressenti comme une décharge électrique dans tout son corps.

En même temps, le moteur s'est arrêté et les phares se sont éteints.

Paralysés, incapables de faire le moindre mouvement, ils ont regardé autour d'eux en se demandant ce qui se passait, et ont alors vu qu'il y avait dans un pré bordant la route, à environ cinquante mètres, un engin rond auprès duquel s'agitaient trois êtres de petite taille.

Les êtres ont bientôt disparu dans l'engin qui a décollé rapidement.

Les phares se sont rallumés et les deux hommes, maîtres de leurs mouvements, ont pu repartir.

Un troisième témoin, Monsieur Chameau, a vu la scène en partie, et a confirmé le récit de Gallois et Vigneron.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les auteurs indiquent que le 11 octobre 1954, à 04:30, à Clamecy, Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains domiciliés rue du Marché à Clamecy, se rendant de bonne heure à la foire de Corbigny, venaient à peine de quitter Clamecy au lieu-dit "Le Fassié" que leur camionnette a calé et que les phares se sont éteints, alors que quelques secondes avant ils avaient ressenti comme une décharge électrique sur tout le corps.

Ils ont alors vu dans un champ bordant la route un engin rond d'un assez grand diamètre et d'une teinte grisâtre, dont ils n'ont pas distingué les détails, et à proximité de l'engin, trois petites silhouettes se mouvant avec des gestes vifs, disparaissant rapidement dans l'engin qui s'est envolé rapidement.

A ce moment, les phares de leur véhicule se sont rallumés, et leur moteur est reparti au premier coup de démarreur.

Mr. Gallois a déclaré à son arrivée à Corbigny à un journaliste de "La Montagne" qu'au moment où les phares se sont éteints et que le moteur a calé, il a eu le souffle coupé car il a vu à environ cinquante mètres de lui un "engin de forme cylindrique d'un assez grand diamètre que j'ai pu comparer aux 'soucoupes'."

Il a déclaré qu'il a nettement vu à bord de cet engin trois êtres de petite taille qui lui ont paru de forme bizarre mais dont il n'a pas pu distinguer les traits, qu'il lui a semblé que l'un d'entre eux fumait ou alors, que c'était une petit lumière qui se trouvait à bord. Il a ajouté que lui et son camarade se trouvaient immobilisés dans leur véhicule, qu'il leur était impossible de se déplacer, qu'ils n'ont pu le faire qu'une fois l'engin parti.

Il a précisé que l'observation n'a duré que quelques secondes mais qu'elle a été nette et qu'aucun doute n'existe pour lui.

Mr. Henri Chalumeau, charron au lieu-dit "La Carie", a certifié avoir également vu l'engin.

Les auteurs indiquent que les sources sont le catalogue Vallée, cas 234; Quincy; Aimé Michel dans "A Propos des Soucoupes Volantes" p.196, C. Garreau et R. Lavier dans "Face aux Extraterrestres" page 100; La Montagne du 13 octobre 1954, Libération et Le Parisien du 14 octobre 1954.

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les auteurs indiquent que le journal La Montagne du 15 octobre 1954 "rend compte en détail" d'une "observation singulière dont auraient été témoins" Mr. Gallois et Mr. Vigneron, marchands forains de Clamecy, qui ont assisté à l'atterrissage d'un objet cylindrique dans un pré en bordure de la route, quand au même moment leur véhicule a calé, les phares se sont éteints et qu'ils ont ressenti un violent choc électrique sur le corps.

Les auteurs indiquent que les témoins d'accordent à dire qu'ils ont observé trois êtres de petite taille et de forme bizarre et "il m'a semblé que l'un d'eux fumait, ou bien qu'une petite lumière se trouvait à bord."

Les auteurs notent que l'article du journal se termine sur une interrogation quant à quand le mystère des soucoupes volantes sera éclairci, et qu'ils ont dans leur fichier un deuxième article sur le cas, du Figaro, au 14 octobre 1954, qui ne parle pas d'occupants. Ils notent que "dans certains ouvrages" il est dit que les occupants de l'engin étaient en dehors de l'engin.

Les auteurs disent ensuite qu'ils ont retrouvé Mr. Gallois, qu'il se souvient parfaitement de l'observation, qu'il lui ont "confirmé" que c'était une bonne plaisanterie, que l'arrêt de moteur, des phares, le choc électrique étaient une "rigolade", ce à quoi les auteurs concluent que "le Martien fumeur à vécu."

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

1 octobre. Sassier, France. (4:15 a.m.)

Un autre incident électromagnétique a eu lieu 15 minutes plus tard à Sassier où deux vendeurs itinérants, M. Louis Vigneron et M. Henri Gallois, ont combattu un objet étrange et ses occupants. Dans les mots de M. Gallois: "Je conduisais au milieu de la route, quand soudain, près de Sassier, je sentis quelque chose comme un choc électrique dans tout mon corps. En même temps, le moteur de la voiture s'arrêta et les lumières s'éteignirent. Nous nous sommes demandés ce qui se passait, c'est-à-dire que, dans un champ qui bordait la route à environ 165 pieds, nous voyions un objet rond, à côté de quoi nous voyions clairement trois petits êtres qui semblaient se déplacer rapidement. Leus silhouettes disparurent bientôt à l'intérieur de 'objet en forme de soucoupe qui s'envola immédiatement.

"Presque tout de suite, mes lumières se sont remises en marche et nous avons pu partir." 103.

  • 101. Michel, Aime. "Flying Saucers in Europe." Fate. janvier 1958. p.76.
  • 102. Ibid.
  • 103. Ibid, (rapport de presse cité)

[Ref. si1:] JEAN SIDER:

Jean Sider indique que le 11 octobre 1954, Henri Gallois et Louis Vigneron sont en voiture vers Clamecy près du hameau de Cary, quand Henri Gallois ressent une commotion électrique, que le moteur cale et que les phares s'éteignent. Un objet rond est alors remarqué dans un pré à 50 mètres de la route, et trois petits êtres qui y disparaissent avant son envol.

Jean Sider indique qu'une autre source dit qu'un monsieur Chameau, résidant à Cary, a vu l'objet qui s'élevait au-dessus des bois le même jour à la même heure.

Jean Sider indique que les sources sont Michel Figuet page 148, et Aimé Michel pages 196-197, que Figuet nomme le hameau "La Carie" au lieu de Cary, et que Barthel et Brucker ont "abusivement banalisé" le cas mais qu'il est inutile d'épiloguer à ce sujet.

Jean Sider décrit le cas encore à une autre page d'une façon semblable sauf qu'il est dit que les deux hommes sentent la décharge électrique et observent l'évébement, et que Mr. Chaumeau n'est pas mentionné.

[Ref. mf1:] FRANCAT, MICHEL FIGUET:

11.10.1954

Clamecy

Canular: B.B. p. 80-81.

("B.B." se réfère au livre de Barthel et Brucker, voir la référence [bb1].)

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique que le 11 octobre 1954 en France à Corbigny - Sassier dans la Nièvre, près de La Carie, messieurs Gallois et Vigneron en camion ont senti à 04 h 30 un choc électrique tandis que les phares de la voiture s'éteignaient. Ils ont vu un objet dans les pâturages à environ 50 m, cylindrique et assez épais, et trois petits êtres se tenant auprès. Il n'y avait aucune lumière visible sauf un petit point rougeâtre. Les deux témoins ont été paralysés jusqu'au départ de l'objet.

Mr. Chaumeau, indépendamment des deux autres témoins, a vu un objet lumineux voler au-dessus des bois de La Carie.

La source est indiquée comme Jacques Vallée dans "Chronique des apparitions ET", Denoel 1972, coll. J'Ai Lu, pages 275, 276.

[Ref. kb1:] KEITH BASTERFIELD:

L'ufologue australien indique que le 11 octobre 1954 à 0430 à Sassier, France, les témoins masculins Gallois et Vigneron, en conduisant, ont senti "un choc électrique" à travers le corps. Le moteur de voiture a calé et les phares se sont éteints. Ils sont devenus paralysés. 50m en avant d'eux ils ont vu une machine et trois petits personnages. Ces personnages sont entrés dans l'objet et l'objet a volé au loin. Les phares de voiture se sont allumés et la paralysie a cessé, et le moteur a pu être remis en marche.

Il dit que c'est l'un des 15 cas en France en 1954 où il y avait une paralysie rapportée du témoin ou des témoins quand ils étaient à une certaine distance d'un OVNI de basse altitude, distances qui sont 6m (1 cas), 20m (2), 50m (2) 100m (1) et 150m (1). Il ajoute qu'il semble y avoir peu doute au sujet d'un rapport entre l'OVNI et la paralysie, puisque la paralysie a débuté lors de l'observation de l'OVNI et a ensuite cessée quand l'OVNI est parti.

La source est notée "Michel, A. 1958. Flying Saucers and the Straight Line Mystery. New York. Criterion Books. p158."

[Ref. js1:] JOHN SCHUESSLER:

John Schuessler indique que le 11 octobre 1954, en France, à Sassier, à 04:30, Henri Gallois et Louis Vigneron, conduisant dans une voiture, ont senti des décharges électriques dans leurs corps et sont devenus paralysés. Le moteur de la voiture est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont vu un objet cylindrique dans le champ et trois petits êtres près de lui. Quand l'OVNI est parti, tout est revenu à la normale. Il y avait un témoin indépendant également.

Les sources sont indiquées comme UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS; Official UFO, Feb. 76; Michel.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Donald Johnson indique que le 11 octobre 1954, à Sassier, près de La Carie, France, deux hommes, messieurs Gallois et Vigneron, conduisaient par Clamecy à Corbigny quand ils ont senti "une décharge électrique" en même temps que leurs phares de voiture sont morts. Ils ont alors vu un engin dans un pâturage à 50 mètres de loin. Il était cylindrique et assez épais dans la forme. Trois humanoïdes nains se tenaient à proximité. Aucune lumière n'a été vue, excepté un petit point de lumière rougeâtre. Les deux témoins étaient paralysés jusqu'au départ de l'engin. Un troisième témoin, M. Chaumeau, avait vu un objet éclairé voler au-dessus des bois à La Carie, France.

La source est indiquée comme Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, pp. 224-225.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que le 11 octobre 1954 à 04:30 heures, deux marchands forains se rendaient à la foire de Corbigny. A peine avaient-ils quitté Clamecy, au lieu-dit "Le Fassié ", que leur camionnette a calé et que les phares se sont éteints. Quelques secondes avant, ils avaient ressenti comme une décharge de courant électrique sur tout le corps. Ils voient alors, dans un champ bordant la route, à une cinquantaine de mètres, un engin rond de teinte grisâtre dont ils ne peuvent distinguer les détails, et à proximité de cet objet, le manège de trois petites silhouettes qui se meuvent avec des gestes vifs et qui disparaissent bientôt dans l'engin qui s'envole rapidement. A ce moment, les phares du véhicule se sont rallumés et le moteur du camion est reparti au premier coup de démarreur. Un autre témoin à "La Carie ", a certifié avoir également vu cet engin. Interviewé par un journaliste du journal La Montagne, un des témoins à son arrivée à Corbigny a déclaré: "Au moment où le moteur cala et les phares s'éteignirent, j'eus le souffle coupé, car à une cinquantaine de mètres de moi, environ, je venais d'apercevoir un engin de forme cylindrique d'un assez grand diamètre, que j'ai pu comparer aux "soucoupes". J'ai nettement vu, à bord de cet engin, trois êtres de petite taille, qui m'ont paru de forme bizarre, mais dont il m'a été impossible de distinguer les traits. Il m'a semblé que l'un d'eux fumait, ou alors, c'était une petite lumière qui se trouvait à bord. Mon camarade et moi, nous étions immobilisés à l'intérieur du véhicule et dans l'impossibilité de nous déplacer. Ce n'est qu'après la disparition de l'engin et de ses occupants que nous avons pu continuer notre route. L'apparition n'a duré que quelques secondes mais elle fut très nette et aucun doute n'existe pour moi".

Luc Chastan indique que les êtres mesuraient de 1 m à 1.20 m, et que les sources sont Mini catalogue chronologique des observations OVNI par Van Overmeire Godelieve, http://users.skynet.be/sky84985/; Chroniques des apparitions E.T. par Vallée Jacques DENOEL 1972 - coll. J'AI L; Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. éd. Alain Lefeuvre 1979.

[Ref. rh1:] RICHARD HALL:

TABLE 1. OBSERVATIONS D'OCCUPANTS D'OVNIS, 1954-1963

[...]

11 octobre 1954 Henri Gallois, Louis Vigneron, Clamecy (Nièvre), France 4:30 du matin.

Trois petites figures; en route pour une foire, ressenti un choc, paralysie, le moteur et les lumières se sont arrêtés; les êtres sont entrés dans l'engin rond et ont décollé.

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Jérôme Beau indique que le 11 octobre 1954, à 04:30, à Sassier, France, près de "La Carie", MM. Gallois et Vigneron, conduisant de Clamecy à Corbigny, sentent un choc électrique tandis que les phares de la voiture s'éteignent. "Ils voient 1 objet dans les pâturages, à environ 50 m. Il est cylindrique assez épais, et 3 petits êtres se tenaient auprès. Aucune lumière n'est visible, à l'exception de 1 petit point rougâtre [sic]. Les 2 témoins sont paralysés jusqu'au départ de l'objet. Un 3ème témoin, M. Chaumeau, voit un objet lumineux voler au-dessus des bois de La Carie."

Jérôme Beau indique comme source "Libération, le Parisien, 14 octobre 1954."

[Ref. ar1:] ALBERT ROSALES:

147.

Lieu. Clamecy-Sassier, France

Date: 11 octobre 1954

Heure: 0430A

Tandis qu'ils roulaient, Henri Gallois et Louis Vigneron ont senti quelque chose comme une décharge électrique, qui les a paralysés; en même temps le moteur a calé et les phares se sont éteints. Alors ils ont vu, à 50 yards au loin, un objet cylindrique. 3 petites figures, faisant des mouvements animés et des gestes, ont été vues entrer dans la soucoupe, qui a volé au loin; les phares se sont rallumés, et ils ont pu à nouveau se déplacer.

Humcat 1954-86

Source: Aime Michel

Type: B

[Ref. mp1:] MICHEL PADRINES:

Michel Padrines indique que le 11 octobre 1954, à 04:30, à Sassier, France, près de "La Carie", MM. Gallois et Vigneron, conduisant de Clamecy à Corbigny, sentent un choc électrique tandis que les phares de la voiture s'éteignent. "Ils voient 1 objet dans les pâturages, à environ 50 m. Il est cylindrique assez épais, et 3 petits êtres se tenaient auprès. Aucune lumière n'est visible, à l'exception de 1 petit point rougâtre [sic]. Les 2 témoins sont paralysés jusqu'au départ de l'objet. Un 3ème témoin, M. Chaumeau, voit un objet lumineux voler au-dessus des bois de La Carie."

Michel Padrines indique comme source "Libération, le Parisien, 14 octobre 1954."

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 octobre 1954 à 06:00, à Clamecy, France, un objet a été observé, des effets électromagnétique et physiologiques ont été notés, il y avait des témoins indépendants multiples. Deux témoins masculins expérimentés ont observé un disque blanc, à environ 30 mètres de distance, sur une route pendant plus de 12 minutes. Trois nains de 3.5 pieds de haut ont été vus.

Les sources sont indiquées comme Webb, David, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Pereira, Jader U., Les Extra-Terrestres, Phenomenes Spatiaux, Paris, 1974; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, Anatomy of a Phenomenon, Henry Regnery, Chicago, 1965; Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Binder, Otto, What We Really Know About Flying Saucers, Fawcett T1863, Greenwich, 1967; Hall, Richard H., The UFO Evidence, NICAP, Washington, 1964; Flying Saucers, Flying Saucers Magazine, (Palmer); Olsen, Thomas M., The Reference for Outstanding UFO Sighting Reports, UFOIRC, Riderwood, 1966; Delaire, J. Bernard, UFO Register Volume 7 (1976), Data Research, Oxford, 1976; Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, London, 1979; Hall, Richard H., The UFO Evidence, Volume II: A Thirty-Year Report, Scarecrow Press, Lanham, 2000, ISBN:0-8103-3881-8; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002; Stringfield, L.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 octobre 1954 à Clamecy, France, un moteur de voiture et des phares ont défailli, des passagers ont senti un choc et de l'engourdissement, un OVNI rond s'est enlevé du champ voisin, une boule a été observée.

La source est indiquée comme "NICAP Sighting Information Database."

[Ref. ud3:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 octobre 1954 à 04:30, à Clamecy-Sassier, France, en conduisant, Henri Gallois et Louis Vigneron ont senti quelque chose comme un électrique, qui les a paralysé; en même temps le moteur a calé et les phares se sont éteints. Alors ils ont vu, à 50 mètres de loin, un objet cylindrique. 3 petits personnages faisant des mouvements et les gestes animés, ont été vus entrer dans la soucoupe, qui a volé au loin; les phares se sont rallumés, et ils ont pu bouger de nouveau.

La source est un lien brisé.

[Ref. ud4:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 octobre 1954 à 04:30, à Sassier, France, un engin cylindrique a été vu avec trois nains se tenant debout près de lui par messieurs Gallois et Vigneron qui conduisaient de Clamecy à Corbigny et qui ont senti "une décharge électrique" pendant que les phares de voiture s'éteignaient. Ils ont alors vu un engin dans un pâturage à 50 mètres de loin. Il était cylindrique, assez épais, et trois nains se tenaient tout près. Aucune lumière n'a été vue excepté un petit point rougeâtre. Les deux témoins ont été "paralysés" jusqu'au départ de l'engin. Un troisième témoin, M. Chaumeau, avait vu un objet éclairé voler au-dessus des bois à La Carie.

Le site web commente qu'on a observé un objet, des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés, il y avait des témoins indépendants multiples, un cylindre rouge, autour de 100 pieds de distance, a été observé par deux témoins masculins expérimentés sur une route pendant plus de 12 minutes, leurs noms étaient Gallois et Vigneron. Trois nains de 3.5 pieds de haut ont été vus.

La source est indiquée comme "Vallee Magonia Database".

[Ref. un1:] SITE WEB "UFO NORTHWEST":

Le site web indique que le Dr. Jacques Vallee a écrit un livre intitulé "Passport to Magnolia" [sic] qui a mis en évidence des incidents français d'humanoïdes associés à des OVNIS en 1954, qui ont été également décrits dans le livre plus récent "Situation Red - The UFO Siege" (1977) par Leonard H. Stringfield, incluant ce qui suit:

Le 11 octobre à Sassier, près de La Carie, Messieurs Gallois et Vigneron qui conduisaient de Clamercy à Corbigny, ont senti une décharge électrique tandis que les phares de la voiture sont morts. Ils ont alors vu un engin dans un pâturage à cinquante mètres de loin. Il était cylindrique et assez épais, et trois nains se tenaient près. Aucune lumière n'a été vue, excepté un point rougeâtre. Les deux témoins ont été paralysés jusqu'au départ de l'engin. Un troisième témoin avait vu un objet éclairé voler au-dessus des bois à La Carie.

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON:

11 octobre 1954 0430hrs Sassier (NIEVRE:.. FRANCE)

Les marchands de grains Henri Gallois et Louis Vigneron conduisaient de Clamecy à Corbigny quand ils ont senti une décharge électrique tandis que leurs phares de voiture sont morts. Ils ont alors vu un objet dans un pâturage à 50m de distance. c'était cylindrique, assez épais et trois nains faisaient des mouvements et des gestes vifs et animés à proximité. Aucune lumière n'a été observée, sauf pour un petit point rougeâtre. Les deux hommes ont été paralysés jusqu'à ce que l'engin soit parti. Un troisième témoin, Henri Chameau, avait vu un objet éclairé s'élever sur les bois de La Carie

Michel 1958, p.158.
Vallee cas 234, citant Liberation + Le Parisien both of 14 Oct 1954.

[Ref. ta1:] "THINK ABOUT IT" WEBSITE:

Lieu: Clamecy-Sassier, France

Date: 11 octobre 1954

Heure: 0430A

En conduisant, Henri Gallois et Louis Vigneron ont senti quelque chose comme un choc électrique, qui les a paralysés; en même temps le moteur a calé et les phares se sont éteints. Alors ils ont vu, à 50 mètres de là, un objet cylindrique. 3 petits personnages qui effectuaient des mouvements et des gestes vifs, ont été vus entrer dans la soucoupe, qui s'est envolée; les phares se sont remis en marche, et ils ont pu bouger à nouveau.

Source: Aime Michel;Jacques Vallee, Passport to Magonia 234

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*11 oct. 1954 - A 04h30 du matin dans Sassier, près de La Carie, Nièvre, France, deux hommes, MM. Gallois et Vigneron, conduisaient de Clamecy à Corbigny quand ils ont senti un "choc électrique" au moment même où les phares de leur voiture sont morts. Ils ont alors vu un engin dans un pâturage à 50 mètres. Il était cylindrique et assez épais en forme. Trois humanoïdes nains se tenaient à proximité. Aucune lumière n'a été vue, sauf un petit point de lumière rougeâtre. Les deux témoins étaient paralysés jusqu'à ce que l'engin parte. Un troisième témoin, M. Chaumeau, avait vu voler un objet éclairé sur les bois de La Carie, France. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 158; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, pp. 224-225, cas n°234; Richard Hall, The UFO Evidence, p. 74; Thomas M. Olsen, The Reference for Outstanding UFO Reports, cas 52).

[Ref. jg1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique que la rencontre rapprochée du troisième type de Clamecy, Nièvre, le 11 octobre 1954, à 04:30 était un canular.

Henri Gallois et Louis Vigneron, marchands forains, se rendaient de bonne heure à la foire de Corbigny. A peine avaient-ils dépassé Clamecy, au lieu-dit "Le Fassié" que leur camionnette a calé et que les phares se sont éteints. Quelques secondes avant, les témoins avaient ressenti comme une décharge de courant électrique sur tout le corps. C'est alors qu'ils ont vu dans un champ bordant la route, à une cinquantaine de mètres, un engin rond d'un assez grand diamètre et de teinte grisâtre, dont ils n'ont pas pu distinguer les détails. A proximité de cet objet, les témoins ont observé trois êtres de petite taille et de forme bizarre qui se mouvaient avec des gestes vifs, et ont bientôt disparu dans l'engin qui s'est envolé rapidement.

Julien Gonzalez indique que les sources de ce compte rendu sont Le Journal du Centre du 13 octobre 1954; Le Parisien du 14 octobre 1954; Aimé Michel, "Mystérieux Objets Célestes", page 268; C. Garreau R. Lavier, "Face aux Extra-Terrestres", page 100; Jean Sider, Le Dossier 1954 et l'imposture rationaliste, page 195.

Il indique qu'en réalité, le lendemain, Le Journal du Centre du 14 octobre 1954 avait révélé dans un article intitulé "La soucoupe a bu la tasse" que toute l'histoire avait été inventée par MM. Gallois et Vigneron. Aucun autre journal n'avait répercuté cette information et ce cas est donc resté pendant plus de 40 ans dans les catalogues ufologiques. Il ajoute qu'il avait lui-même contacté M. Gallois en 2000, qui lui a confirmé la mystification.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 18 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541000 00.10.1954 Clamency France RR II
19541011 11.10.1954 Sassier France RR II
19541011 11.10.1954 Clamecy-Sassier France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France Nuit RR II
19541011 11.10.1954 Sassier France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France Début de jour
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Sassier France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France 06.00
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR II
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Clamecy France RR III
19541011 11.10.1954 Sassier France RR III
19541011 11.10.1954 Sassier France RR III

Explications:

Inventé par les témoins.

Barthel et Brucker affirmaient [bb1] qu'ils avaient dans leur fichiers le journal le Figaro du 24 octobre 1954, lequel n'aurait pas fait mention d'ccupants. J'ai ici présenté une copie de cette source, [fs1], laquelle mentionne bien des occupants, y compris dans le titre en gros caractère!

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Clamecy, Saône-et-Loire, La Carie, Gallois, Vigneron, Clamecy, Corbigny, arrêt, phares, voiture, choc, électrique, objet, atterrissage, cylindrique, multiple, paralysie, lumineux, occupants, petits

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 7 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 14 décembre 2008 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions: [fr1], [bb1], [gl1], [go1], [jb1], [ls1], [ud1], [ud2], [ud3], [ud4], [lc1].
1.1 Patrick Gross 20 décembre 2008 Addition [ni1], [mp1].
1.2 Patrick Gross 24 décembre 2008 Addition [mc1].
1.3 Patrick Gross 28 juin 2010 Addition [jv5].
1.4 Patrick Gross 3 juillet 2010 Addition [gc2].
1.5 Patrick Gross 16 août 2010 Addition [un1].
1.6 Patrick Gross 26 septembre 2014 Addition [ad1], [ni1], [ta1].
1.6 Patrick Gross 21 décembre 2016 Additions [lg1], [ub1].
1.7 Patrick Gross 31 décembre 2016 Addition [fs1], [jg1]. Dans les Explications, addition du paragraphe "Barthel et Brucker..."
1.8 Patrick Gross 5 janvier 2017 Addition [pr1].
2.0 Patrick Gross 31 janvier 2017 Additions [me1], [jp1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 31 janvier 2017.