France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

début octobre 1954, Langres, Haute-Marne:

Référence pour ce cas: Déb-oct-54-Langres. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Rapportant de nombreuses observations des derniers jours, le journal national Paris-Presse du 14 octobre 1954 rapportait également une farce ayant eu lieu près de Langres:

On avait trouvé un dispositif en carton argenté, percé de "hublots", éclairé à l'intérieur par une lampe de poche électrique, et suspendu à dix-huit ballonnets d'enfants.

La chose avait été portée à la gendarmerie.

Rapports:

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Selon un forain, près de Clamecy:

UN MARTIEN
descend de son cigare
pour griller
une cigarette

DES gens assez terre à terre pour mettre en doute des phénomènes dûment constatés chaque jour par des milliers de Français commencent à se demander si ces histoires de cigares volants ne sont pas une réédition de l'affaire Garap et s'il ne s'agit pas d'une ingénieuse publicité montée par la Régie Nationale des Tabacs...

On a vu un Martien fumer!

Un marchand forain de Clamecy qui se rendait à la foire de Corbigny avec un ami a raconté que sur la route, à 5 heures du matin, le moteur de sa voiture s'était arrêté brusquement, tandis que les phares s'éteignaient.

- J'ai senti, dit-il, comme une décharge électrique et j'ai aperçu alors à une cinquantaine de mètres, dans un pré, un engin de forme cylindrique, d'un assez grand diamètre, d'une teinte grisâtre, autour duquel se mouvaient trois êtres de petite taille. Il m'a semblé que l'un d'eux fumait, car je distinguais nettement une petite lueur rouge dans le jour naissant. Mon camarade et moi étions comme immobilisés, dans l'impossibilité de faire un mouvement. Puis nous vîmes l'engin s'élever et prendre de la hauteur. A ce moment seulement nous pûmes remettre la voiture en marche et continuer notre route.

Un charron de la Carie, près de Clamecy, a déclaré, de son côté, qu'il avait aperçu le mystérieux engin. Mais il n'a pas vu les Martiens fumer. Les trois témoins ont été entendus par la gendarmerie.

Un habitant de Montbazès (Aveyron) a reçu lui aussi une décharge électrique en s'approchant d'un "engin rond de quatre à cinq mètres de diamètre qui rayonnait d'une intense luminosité" au milieu d'un pré. Cinq ouvriers qui travaillaient dans l'atelier d'un garagiste ont vu comme lui l'appareil s'élever ensuite sans bruit et à toute vitesse.

Un Iranien a failli être enlevé par des Uraniens

Enfin, à Téhéran, l'Etlaat, journal du soir, publie sans commentaires le récit d'un habitant de la ville qui se plaint d'avoir été victime d'une tentative d'enlèvement à bord d'une soucoupe.

L'engin était arrêté en pleine rue dans un quartier populeux de Téhéran. En s'en approchant, l'Iranien se sentit attiré par une force magnétique et poussa des cris de terreur qui ameutèrent les voisins. Sur quoi la soucoupe décolla..

- Le pilote, déclara le témoin, était de petite taille, vêtu de noir et avait une tête d'éléphant!...

Le professeur Oberth, spécialiste allemand des fusées, qui a fait hier à Oldenburg une nouvelle conférence sur les soucoupes estime que les Martiens - ou, pour parler comme lui, les Uraniens - "sont capables de lire les pensées des hommes par l'astro-psychologie."

Un professeur de mathématiques de Lisieux, un médecin et un cafetier du Beaujolais, un joueur de rugby lyonnais, un transporteur limousin ont vu hier des soucoupes, des boules de feu et des champignons lumineux. Près de Louviers, un artisan et son apprenti ont aperçu hier vers 3 heures du matin, sur la voie ferrée, une cloche de 3 mètres de haut qui lançait des étincelles verdâtres et fit à leur approche un bond de 10 mètres de haut. Les deux hommes bondirent aussi de surprise, mais beaucoup moins haut.

Enfin près de Langres, on a non seulement vu mais touché un cigare volant, qui a d'ailleurs été porté à la gendarmerie. Il était en carton argenté, percé de hublots, éclairé à l'intérieur par une lampe électrique de poche et suspendu à dix-huit ballonnets d'enfants.

Explications:

Cas négatif, farce.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Langres, Haute-Marne, farce, ballon, ballons d'enfants, hublots, lampe de poche, Gendarmes

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 10 janvier 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 janvier 2020.