Avions secrets -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les bases secrètes de l'US Air Force:

Area 51, Groom Lake, Nevada:

Highly magnified image of Area 51

Tous les matins, au moins 500 personnes se présentent à l'entrée gardée appartenant à EG&G au Nord-Ouest de l'aéroport de McCarran Airport à Las Vegas, au Nevada. A cet endroit ils embarquent à bord d'une petite flottes de Boieng 737-200s sans identifications extérieures. Utilisant un nombre à trois chiffres précédé du mot "Janet" comme identifiants pour leur communications, les Boeings volent vers le Nord toutes les demi-heures.

Leur destination est Groom Lake, une instalation tellement secrète que son existence est niée par les agences gouvernementales et les sous-traitants qui ont des liens avec ces installations. A la fin de 1955, fut ajouté un ensemble de pistes pour les vols d'essais de l'avion espion U-2 de Lockheed.

Depuis cette époque, Groom Lake fut considérablement agrandi, pour répondre aux besoins de tests des avions les plus avancés du monde. 44 ans après sa création, Groom Lake permit la mise au point du Lockheed U-2, du SR-71 Blackbird, du chasseur invisible F-117, du bombardier invisible Northrop B-2, du mystérieux Aurora, et peut-être aussi d'engin volants extra-terrestres.

Tony LeVier, le pilote d'essai de Lockheed assigné au tests de l'avion espion U-2, affirme être celui qui a vu en Groom Lake un endroit idéal pour ce genre de tests La CIA confia alors à l'ingénieur du projet U-2 le soin de construire un site sécurisé. Em Mars 1955, Johnson envoya LeVier et le dirigeant de Skunk Works Dorsey Kammerer en visite sur plusieur sites de tests de la Californie du Sud, du Nevada, et de l'Arizona. Après deux semaines, LeVier fit son rapport à Johnson et celui-ci opta pour Groom Lake.

Plusieurs noms de codes furent attribués au site de Groom Lake depuis sa construction. Johnson le nommair "Paradise Ranch". Lorsque son équipe d'ingénieurs commença à occuper les lieux en Juillet 1955, il le nommèrent simplement "Le Ranch". Le nom officiel était en fait Watertown Strip, d'après un quartier New Yorkais oú Allen Dulles, le directeur de la CIA est né. En Juin 1958, le site était officiellement désiné "Area 51" par la commission de l'énergie atomique (AEC). Les terrains voisins appartenant à l'AEC furent connus sous le nom de Nevada Test Site et divisés en de nombreuses "Area". De part son utilisation au cinéma et dans des séries TV, le nom "Area 51" est maintenant mondialement familier, bien que cette appelation fut abandonnée dans les années 70.

Vers 1970, le System Command de l'US Air Force prit la responsabilité des opérations de Groom Lake. Les tests de l'U-" et du SR-71 étaient achvé, les deux appareils servant de façon opérationnelle dans des missions de reconnaissance et d'espionnage. Des avions sans pilotes furent alors testés, dont les Model 147 Lightning Bug, Model 154 Firefly, et D-21 Tagboard. En 1967, les Etats-Unis firent l'acquisition de leur premier MiG 21 et poursuivaient leurs efforts pour obtenir des avions et des armes russes.

En 1975, la série d'exercices d'entrainement réaliste "Red Flag" débuta à Nellis AFB, utilisant de larges surfaces autour de Groom Lake. Mais une grande partie de l'espace aérien environnant cette zone centrale restait interdite pour ces essais. Ces zones furent nommées d'abord "Red Square", puis eurent le nom semi-officiel de "Dreamland" quand apparurent une série d'aéronefs très nouveaux à la fin des années 70. On y expérimentait notament le Have Blue et le Tacit Blue, prototypes d'avions invisibles au radars. Ces tests furent accompagnée d'un renforcement drastique de la sécurité autour de Groom Lake.

La base de Groom Lake grandir considérablement dans les années 80. la piste principale 14/32 fut étendue vers le Sud, une autre piste de plus de 6 kilomètres apparut vers le Nord, un piste moins longue apparut en parallèle au début des années 90. Des abris semi enterrés furent construits afin de permettre aux avions de sortir et décoller très rapidement pour échapper aux satellites espions. De nouveaux radars, des équipements de télémétrie et d'autres moyens de communication, des entrepots et des ateliers d'assemblages furent construits. Les logements du personnel furent rebatis, y compris une aire de récréation pour abriter 2000 personnes. Aujourd'hui, Groom Lake semble administré par le "Detachement 3" de l'Air Force Flight Test Center de Edwards AFB.

Le périmètre de sécurité enfla également: jusqu'en 1984, il était en effet possible de voir la base depuis la Bald Mountain et d'autres collines au Nord du lac. Malgré une expropriation de ces terrains, il reste encore deux flancs de colline qui offrent vue sur la base à une dizaine de km, White Sides Peak et Freedom Ridge. Ces points ont ensuite été annexés par les autorités en 1995.

Clairement marqué mais pas réellement clôturé, la frontière entière de la base est patrouillée par une force anonyme de sécurité pourvue d'équipements de pointe en matière de surveillance. Les senseurs électroniques à distance détectent les mouvements le long des voies connues et des routes non carossables menant vers l'installation. On a longtemps été tout à fait convaincu que l'équipement de surveillance est si avancé qu'il est capable de détecter une personne venant près de la frontière, et la distinguer des animaux. La patrouille au sol, souvent appelée les "Cammo Dudes", sont aidées par des hélicoptères Sikorsky MH-60G Hawk équipé de FLIR.

White Jeep Cherokees patrol the border.

Depuis que les vols d'éssai du Tacit Blue ont pris fin en 1985, seulement deux "Black Projects" ont été vraisemblablement volé depuis la base secrète, depuis officiellement reconnus. Il s'agit du Lockheed Advanced Cruise Missile (ACM), décommandé en 1992, et le Northrop Tri-Service Stand-Off Attack Missile, décommandé en 1994. Quelles activités ont donc lieu à Groom Lake?

En 1989, un nommé Bob Lazar se présenta sur une station de télévision de Las Vegas et a clamé qu'il avait été employé au secteur 51 afin de faire du "reverse engineering" de soucoupes volantes. Il affirma que neuf de ces engins en forme de disque ont été pilotés par les gens d'un service fortement fortement cloisonné appelé "S-4" au lac Papoose, à 10 miles au Sud-Ouest de Groom Lake.

L'histoire de Lazar a été largement critiquée et un lien plus crédible aux objets en forme de disque est qu'ils sont des bancs d'essai pour les systèmes de propulsion anti-gravité, étant testés à Groom Lake. Une telle technologie représenterait un saut sans précédent digne du secret le plus extrême. Il en serait de même d'un avion espion hypersonique opérationnel avec un autre nouveau système de propulsion, tel que l'onde de détonation ou Pulse Engines ou les scramjets à hydrogène.

Il y a beaucoup de preuves indirectes pour relier Groom Lake avec (au moins) des véhicules expérimentaux fortement supersoniques. Il a même été affirmé qu'une combinaison avion/avion porteur du genre de l'A-12/D-21 aurait volé, sous le nom de Super Valkyrie. Des indications par les observateurs de la base et ailleurs suggèrent également d'autres programmes top screts qui auraient été menés à Groom Lake ces dernières années:

  • Reconnaissance Stealth depuis des hautes altitudes: un grand véhicule subsonique autorisant le vol à longue durée conjointement développé par Lockheed et Boeing pour remplacer les capacités du SR-71 pour survoler des territoires interdits à volonté. Basé sur l'offre refusée de travaux de Skunk Works pour le Bombardier Tactique Avançé (ATB) - le B-2, il a été décommandé en 1992 après qu'au moins $300 millions aient été dépensés, et remplacés par l'UAV Tier 3 Minus (le Lockheed Darkstar).
  • Transport Secret D'Assaut: Probablement une configuration en delta avec des possibilités avançées de décollage vertical mais avec un bruit et une signature radar très bas. Décommandé probablement en 1993 en faveur du développement ultérieur du Bell/Boeing V-22 Osprey.
  • Hélicoptère Stealth: différentes conceptions avec l'accent sur la réduction du bruit des pales explorant également les nouvelles technologies pour réduire la signature radar des pales et le flux. (le nouvel hélicoptère d'attaque Sikorsky, le successeur de l'Apache - le Comanche, incorpore des technologies stealth.)
  • Technologie de Dissimulation: des technologies de dissimulation sous forme de panneaux electrochromatiques montés sur les appareils volants est dite en cours de test à l'Area 51.

Récemment, une nouvelle théorie qui a une très bonne base est apparue, qui propose une explication quant aux objets incandescents vus au-dessus des installations de Groom Lake. Le chercheur Tom Mahood a mentionné sa théorie que ces objets se déplaçant à des vitessess incroyables avec des changements directionnels soudains, émettant une lueur peu ordinaire, pourraient en fait être le résultat de systèmes expérimentaux de rayons de protons.

Source:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 août 2001