-> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les avions secrets de l'US Air Force:

Lockheed SR-71 "Blackbird":

Le SR-71 Blackbird, nom de code Oxcart pendant son développement, vole avec un poussée colossale de 65.000 livres à une altitude de plus de 100.000 pieds et une vitesse de Mach 3,5, et a un rayon d'action de quatre mille miles. Il est non seulement quatre fois plus rapide que le U-2 mais vole sept miles plus haut - et l'U-2 était précédemment un le champion d'altitude.

SR-71 Blackbird en vol au-dessus du Sud de la Sierra Nevada - Fév. 1997.

L'Armée de l'Air a affirmé pendant longtemps que l'engin a une vitesse maximale de Mach 3,2 et un plafond opérationnel de 85.000 pieds, mais nous savons maintenant que le SR-71 peut monter au-dessus de 100.000 pieds. Quelques pilotes militaires revendiquent des altitudes au-dessus de 125.000 pieds mais ceci est probablement un peu exagéré. Comparé au chasseur à réaction Américain le plus rapide de son époque, le SR-71 a volé au moins 60 pour cent plus rapidement que la vitesse maximum de celui-ci avec post-combustion.

Des moteurs fusée expérimentaux avaient volé aussi rapidement pendant seulement deux ou trois minutes d'affilée avant de manquer de carburant. Mais le Blackbird peut filer à vitesse de croisière à plus de trois fois la vitesse du son, et voler de la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis en moins d'une heure avec un seul plein. L'avion peut également examiner plus de 100.000 milles carrés de la surface de la terre en une heure. Le Blackbirds se dilate réellement d'une trentaine de centimètres pendant le vol, à cause des températures extrêmes à laquelle sa coque en titane est portée par la vitesse. Sur bien des points, le Blackbird est le summum de la grâce et de la puissance, sans même mentionner sa vitesse époustouflante.

Le SR-71 a été l'objet de nombreuses controverses à propos de son véritable statut dans l'Armée de l'Air. Le 6 Mars 1990, le SR-71 avait été retiré après que l'appareil de numéro de série 64-17972 pulvérise le record de vitesse officiel entre Los Angeles et l'aéroport de Dulles à Washington. Le retrait soudain de l'avion avec peu d'opposition de l'U.S. Air Force a fait naître des spéculations à propos d'un possible successeur, désigné comme Aurora.

En date du 1er janvier 1997, deux équipages aériens de SR-71 et leurs avions avaient été déclaré prêts au service pour la première fois depuis la retraite de l'avion, sept ans avant. En 1994, le congrès avait alloué des fonds pour remettre ces deux avions de nouveau en service, et ces avions ont été ressortis du stockage, refourbis, et livrés à l'U.S. Air Force. (l'un avait été mis au service du centre de recherches Dryden de la NASA et l'autre aux ateliers Skunk Works.) Ces deux Blackbird et leurs équipages sont maintenant en service à la base aérienne d'Edwards à Washington DC, bien qu'administrativement, ils fassent partie de la 9ème escadrille de reconnaissance à Beale AFB. Ces SR-71 sont équipés de sondes de reconnaissance, y compris le système de radar "Advanced Synthetic Aperture Radar" qui fournit de l'imagerie quasiment en temps réel, par tous temps, de jour ou de nuit.

Les rapports officiels ont indiqué que l'avion espion supersonique était retiré pour économiser de coût annuel de 200 à 300 millions de dollars pour gérer la flotte, en faveur des systèmes satellites avancés. Cependant, des recherches de fond et quelques rapports suggèrent que le SR-71 n'ait plus été le summum en matière d'avion de reconnaissance. Des rumeurs concernant un avion espion hypersonique très avancé grandissaient chaque année. Ce n'est qu'en juillet 1994 quand le Comité d'Appropriation du sénat a alloué 100 millions de dollars pour remettre les trois SR-71 restant en service actif que les spéculations sur l'avion espion hypersonique sont devenues douteuses.

Cependant, ce n'a pas été la fin des histoires d'Aurora. En Janvier 1995, Popular Science a publié un article concernant un "Aurora révisioniste". L'avion d'attaque stealth A-17 de Northrop a émergé. Beaucoup de gens pensent que l'A-17 était réellement l'avion qui aurait été vu en formation par Chris Gibson au-dessus de la Mer du Nord en août 1989.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 juin 2003.