France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

26 octobre 1954, La Badière, Creuse:

Référence pour ce cas: 26-Oct-54-LaBadiere. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. lm1:] JOURNAL "LA MONTAGNE":

Faits divers

AU RAYON DES SOUCOUPES
D'où vient cet être au pouvoir exceptionnel?

Guéret. -– Enfin, la Creuse a reçu la visite d'une soucoupe volante et d'un être au pouvoir magique.

Après Mme Alice Paquet, de Saint-Pardoux-le-Neuf, qui affirme avoir vu évoluer au-dessus d'elle un engin mystérieux et silencieux, un habitant de la Vaureille, commune d'Alleyrat, M. Bousard, 47 ans, a précisé les faits suivants au maire d'abord, aux gendarmes ensuite:

"S'étant rendu dans la soirée, à la mairie d'Alleyrat, pour y retirer un papier, il était reparti du bourg vers 22 h 30 à bicyclette. Vers 22 h 45 il se trouvait au lieu dit "La Badière", lorsqu'il aperçut soudain quelqu'un qui se trouvait sur le bas-côté de la route."

"Je me suis arrêté, dit-il, pour voir de quoi il s'agissait tout en restant toutefois à califourchon sur ma bicyclette. J'eus l'impression que j'avais affaire à un homme: comme je me baissais, celui-ci se relevait brusquement en braquant sur moi deux puissantes lampes projetant une lumière très intense, couleur bleu clair. Cet être avait également de chaque côté de la tête, une lampe émettant une lumière verte, beaucoup plus faible que les deux précédentes. D'une taille de 1 m 60 environ, il était vêtu comme un scaphandrier. Comme il se levait, je sentis une pression que je ne puis définir mais comparable à un souffle extrêmement violent qui me projeta de l'autre côté de la route."

"Je suis resté environ 10 minutes sans pouvoir crier ne pouvant appeler au secours. Pendant ce temps les deux lampes qui émettaient une lumière bleue, étaient braquées dans ma direction. Ensuite l'être traversa la route et disparut subitement sans qu'il me soit possible de voir la direction prise par lui. J'eus très peur. En tombant sous les effets des lampes, je ressentis – et je ressens toujours – des douleurs dans la jambe et la main droite."

"J'affirme que je n'étais pas ivre: qu'il ne s'agit nullement d'une hallucination et que je n'eus pas affaire à un habitant du pays."

Les gendarmes qui ont enregistré cette curieuse déposition disent que M. Bousard paraît effectivement souffrir des deux membres indiqués et qu'il donne l'impression de subir une assez forte gêne. Sa main droite est enflée et il éprouve des difficultés à écrire. Le vélo ne porte aucune trace de chute ou de collision.

Sur le lieu indiqué par le cultivateur, la terre était fraîchement remuée comme par un frottement circulaire de 0 m 70 de diamètre. Aucune marque de pas n'est visible aux alentours.

Comme bien on pense ce fait extraordinaire fait l'objet de tous les commentaires des habitants d'Alleyrat. Les uns croient fermement à la venue en ce lieu d'un être inconnu, qu'ils ne sont pas éloignés de prendre pour un "Martien". La grande majorité reste toutefois quelque peu sceptique bien que M. Bousard ait la réputation d'un homme sensé.

[Ref. le1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

Et voici l'arme secrète des "Martiens":
le rayon bleu clair...

Guéret. -- Un cultivateur du village de La Vaureille, M. Aimé Bousard, 47 ans, a raconté aux gendarmes d'Aubusson "l'étrange rencontre" qu'il fit mardi soir en revenant du bourd d'Alleyrat (Creuse).

"Au lieu-dit "La Madière", a-t-il déclaré, j'aperçus une forme qui se mouvait sur la bas-côté de la route. Je m'arrêtais pour mieux observer l'individu. Celui-ci, qui était baissé, se releva brusquement, braquant sur moi deux puissantes lampes projetant une lumière bleu clair très dense. Il avait aussi, de chaque côté de la tête, une lampe de couleur vert clair qui émettait des rayons beaucoup plus faibles que les autres. Il paraissait haut de 1 m. 60 et j'ai cru d'abord qu'il était vêtu d'un scaphandre.

"Soudain, sous l'effet d'une pression comparable à un souffle j'ai été projeté de l'autre côté de la route où je suis resté dix minutes sans pouvoir crier ou appeler au secours. Les lampes bleu-clair demeuraient braquées sur moi. Elles s'éteignirent enfin. L'être traversa la route et disparu[t] brusquement. J'ai ressenti et je ressens encore des douleurs dans les jambes à la main droite [sic]."

A l'endroit indiqué par le cultivateur, les gendarmes ont constaté que la terre avait été fraîchement remuée. L'herbe avait été arrachée sur une superficie de 70 centimètres de diamètre. Aucune trace de pas n'a pu être relevée.

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN - REPUBLIQUE":

Soucoupe par ci,
Soucoupe par là,
Un cultivateur soufflé!

Guéret. -- Un cultivateur du village de La Vaureille, M. Aimé Bousard, 47 ans, a raconté aux gendarmes d'Aubusson, l'"étrange rencontre" qu'il fit en revenant du bourg d'Alleyrat (Creuse). Au lieu-dit "La Madière", a-t-il déclaré, j'aperçus une forme qui se mouvait sur le bas côté de la route. Je m'arrêtais pour mieux observé l'individu. Celui-ci, qui étais baissé, se releva brusquement, braquant sur moi deux projecteurs puissants, lampes projetant une lumière bleu clair très dense. Il avait aussi, de chaque côté de la tête, une lampe verte claire très dense qui émettait des rayons beaucoup plus faibles que les autres. Il paraissait haut d'un mètre soixante et j'ai cru d'abord qu'il était vêtu d'un scaphandre.

"Soudain, sous l'effet d'une pression comparable à un souffle, j'ai été projeté de l'autre côté de la route où je suis resté dix minutes sans pouvoir crier ou appeler au secours. Les lampes bleu clair demeuraient braquées sur moi. J'ai ressenti et je ressens encore des douleurs dans les jambes et à la main droite."

A l'endroit indiqué par le cultivateur, les gendarmes ont constaté que la terre avait été fraîchement remuée. L'herbe avait été arrachée sur une superficie de 70 cm de diamètre. Aucune trace de pas n'a été relevée.

Chaudron volant

Tarbes. -- Un camionneur de Tarbes, M. Vincent Casamajou, qui se dirigeait le matin vers 06h, avec un chargement en direction d'Angoulème, en compagnie de sa femme, a aperçu dans son rétroviseur, une étrange lueur blanche. Ayant rangé son camion sur la bas côté de la route, il vit, ainsi que sa femme, un engin qui venait de décoller d'un pré, à moins de 50 mètres. L'appareil, qui avait la forme d'un immense chaudron, s'élevait à une grande vitesse, suivant un angle de 45°. Il laissait derrière lui une traînée blanche, il disparut dans les nuages.

M. Casamajou et sa femme ont affirmé que ce "chaudron" était gros comme un camion de 5 tonnes et volait sans bruit.

Soucoupe ivre et cigare rose bonbon

Rome. -- Trois employés de la préfecture de police de Modène ont fait des déclarations concernant l'apparition d'une "machine" étrangère dans le ciel de cette ville. Ils ont affirmé que l'appareil après avoir parcouru plusieurs kilomètres en zigzag se serait arrêté juste au-dessus du terrain d'aviation en lançant des fusées lumineuses dans toutes les directions, après quoi, il se serait éloigné vertigineusement vers les Apennins.

A Florence, des centaines de personnes qui assistaient à une séance d'entraînement de l'équipe local de football, ainsi que les joueurs de cette équipe ont affirmé que plusieurs "objets imprécisables" d'un blanc absolu ont traversé le ciel en formation, se dirigeant du nord vers le sud. Ces "objets" comprenaient des "cigares" et des "disques".

Un autre engin, de forme cylindrique et d'une couleur rose très marquée, a traversé, selon trois témoins, le ciel de Verola à forte allure, en direction du nord-ouest.

[Ref. tr1:] JOURNAL "THE TIMES RECORD":

Scan

Les Soucoupes Volantes De Retour En France

Paris (INS) -- La France, qui a eu plus que sa part de soucoupes volantes récemment, a deux autres rapports à ajouter à la liste.

Un agriculteur de 47 ans à Aubusson a affirmé qu'il avait été paralysé pendant 10 minutes par des "lumières bleues" qui lui ont été pointées dessus par "une créature dans une sorte de tenue de plongée". Et un résident d'Angoulême a déclaré qu'il a vu un "chaudron volant" aussi grand qu'un camion de cinq tonnes décollant d'un pré.

[Ref. cp1:] JOURNAL "THE COURIER-POST":

Scan

Plus de "soucoupes volantes" rapportées en France

Paris, le 30 oct. (INS) -- La France, qui a eu plus que sa part de soucoupes volantes récemment, a deux autres rapports à ajouter à la liste.

Un agriculteur de 47 ans à Aubusson a affirmé qu'il avait été paralysé pendant 10 minutes par des "lumières bleues" qui lui ont été pointées dessus par "une créature dans une sorte de tenue de plongée". Et un résident d'Angoulême a déclaré qu'il a vu un "chaudron volant" aussi grand qu'un camion de cinq tonnes décollant d'un pré.

[Ref. dr1:] JOURNAL "THE DAILY REPORTER":

Scan

La France Rapporte Deux Soucoupes Volantes de Plus

PARIS, le 30 oct. (INS) -- La France, qui a eu plus que sa part de soucoupes volantes récemment, a deux autres rapports à ajouter à la liste.

Un agriculteur de 47 ans à Aubusson a affirmé qu'il avait été paralysé pendant 10 minutes par des "lumières bleues" qui lui ont été pointées dessus par "une créature dans une sorte de tenue de plongée". Et un résident d'Angoulême a déclaré qu'il a vu un "chaudron volant" aussi grand qu'un camion de cinq tonnes décollant d'un pré.

[Ref. is1:] JOURNAL "THE INDIANAPOLIS STAR":

Scan

La France Rapporte Plus de Soucoupes

Paris (INS) -- La France, qui a eu plus que sa part de soucoupes volantes récemment, a deux autres rapports à ajouter à la liste.

Un agriculteur de 47 ans à Aubusson a affirmé qu'il avait été paralysé pendant 10 minutes par des "lumières bleues" qui lui ont été pointées dessus par "une créature dans une sorte de tenue de plongée". Et un résident d'Angoulême a déclaré qu'il a vu un "chaudron volant" aussi grand qu'un camion.

[Ref. nj1:] JOURNAL "THE NEWS-JOURNAL":

Scan

Les Histoires Françaises De Soucoupe Augmentent, Des Rayons Sont Ajoutés

Paris, 30 oct. INS -- La France, qui a eu plus que sa part de soucoupes volantes récemment, a deux autres rapports à ajouter à la liste.

Un agriculteur de 47 ans à Aubusson a affirmé qu'il avait été paralysé pendant 10 minutes par des "lumières bleues" qui lui ont été pointées dessus par "une créature dans une sorte de tenue de plongée". Et un résident d'Angoulême a déclaré qu'il a vu un "chaudron volant" aussi grand qu'un camion.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu indique que le 26 octobre 1954, dans la Creuse, un cultivateur du village de Vaureille, Aimé Boussard, 47 ans a vu au lieu-dit "La Madière" près d'Alleyrat une silhouette qui se déplaçait sur le bas côté de la route.

Jimmy Guieu cite, disant qu'il s'agit de déclarations du témoin aux gendarmes d'Aubusson qui ont enquêté sur l'affaire:

"Le m'attêtais pour mieux observer l'individu. Celui-ci, qui était baissé, se releva brusquement, braquant sur moi deux puissantes 'lampes' projetant sur moi une lumière bleu-clair très dense. Il avait aussi, à chaque côté de la tête, une 'lampe' qui émettait des rayons beaucoup plus faibles que les autres. Il paraissait haut d'environ 1 m 60 et portait une sorte de scaphandre. Soudain, sous l'effet d'une pression comparable à un souffle extrêmement violent, j'ai été projeté de l'autre côté de la route où je suis resté dix minutes, paralysé sans pouvoir crier ou appeler au secours. Les lampes bleu-clair demeuraient braquées sur moi. Elles s'éteignirent enfin. L'être traversa la route et disparut brusquement. J'ai ressenti et je ressens encore des douleurs dans les jambes et à la main droite."

Jimmy Guieu dit que les gendarmes ont trouvé à l'endroit indiqué par le témoin la terre fraichement remuée, que l'herbe avait été arrachée sur une superficie de 70 centimètres de diamètre, et qu'aucune trace de pas n'a été trouvée.

[Ref. mc1:] "MICHEL CARROUGES":

L'auteur note que le 26 octobre 1954 au soir, M. Boussard, à La Madière dans la Creuse, a vu un scaphandrier qui lui a paru avoir 1.60 mètres, mais il n'y pas vu de soucoupe.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

394 -002.14821 45.99000 26 10 1954 LA VAUREILLE-CREUSE F 011122 G

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

311

26 Octobre, soir. La Madière (France):

Aimé Boussard (47 ans), fermier, se trouva soudain en présence d'un individu de taille normale 1,60 m, revêtu d'une sorte de combinaison avec deux lumières vert-pâle de chaque côté du casque. Cet individu dirigea vers lui le rayon de deux lumières bleues, et il fut renversé en arrière. Mais aucun engin ne fut observé. (92) (Le Parisien, 28 oct. 1954).

[Ref. cb1:] CHARLES BOWEN:

Cet ufologue a découvert que l'histoire a été expliquée: le fermier André Boussard avait apparemment tiré sur un automobiliste en panne au bord de la route.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux ufologues datent le cas au 26 octobre 1954, comme le fait Jacques Vallée.

M. Boussard [sic] avait la réputation d'être un vantard désagréable et avait été rossé par des jeunes. "Profitant du contexte et des nombreuses observations faites à l'époque, il avait inventé cette histoire pour expliquer à son avantage les contusions qu'il portait."

[Ref. mf1] FRANCAT, MICHEL FIGUET:

26.10.1954

Alleyrat

Invention du témoin. "OVNI" p. 670.

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

26 octobre. La Madiere, France. (Soir)

Un fermier a dit qu'un personnage de taille normale habillée dans un équipement "de type costume de plongée" lui a envoyé deux faisceaux d'énergie le jetant au sol. Si le supposé être venait d'une soucoupe, elle n'était pas garée où la victime, M. Aime Boussard, aurait pu la voirr 207.

  • 206. Paris, France. Le Parisien. 28 octobre 54.
  • 207. Ibid.

[Ref. se1:] JOHN SCHUESSLER:

1954/10/26 FRANCE, LA MADIERE

Source: Official UFO, Feb. 76

Un humanoïde de cinq pied a dirigé un double faisceau de deux lumières bleues sur un fermier. Le témoin a été jeté vers l'arrière.

EFFETS:
Faisceau de lumière
Impact corporel

[Ref. lh1:] LARRY HATCH:

1954/10/26 ALLEYRAT = La Madiere = Vaureille, France: Figure w/lites: /r8 #311. + Bowen: Humanoids. Un fermier tire sur un automobiliste en panne! /r30 p670.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique dans son catalogue qu'en 1954, le 26 octobre en France, à Alleyrat - La Madière, ou La Badière, "Le soir Aimé Boussard, fermier, se trouva soudain en présence d'un individu de taille normale (1,60m) revêtu d'une sorte de combinaison avec deux lumières vert pâle de chaque côté du casque. Cet individu dirigea vers lui le rayon de deux lumières bleues et il fut renversé en arrière. Aucun engin ne fut observé."

Les sources sont notées "Le Parisien, 28 oct 1954" et "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 289".

Elle ajoute qu'en réalité "le témoin était connu comme un vantard désagréable et avait été rossé par des jeunes. Profitant du contexte et des nombreuses observations faites à l'époque, il avait inventé cette histoire pour expliquer à son avantage les contusions qu'il portait."

La source est notée "M. FIGUET/ J.L. RUCHON: 'Ovni, Premier dossier complet...' éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 670, 671".

[Ref. ar1:] ALBERT ROSALES:

205.

Lieu. La Madiere France

Date: 26 octobre 1954

Heure: soir

Aime Brousard, 47 ans, s'est arrêté pour regarder quelqu'un sur un sentier. Cette personne, qui s'était accroupie, s'est levée soudainement et a tourné sur lui 2 lampes bleu-clair très lumineuses. Sur les côtés de sa tête casquée il y avait 2 lampes vert clair plus faibles. L'effet de la lumière bleue sur Brousard devait le jeter de l'autre côté de la route, où il s'est étendu paralysé, incapable d'appeler, pendant 10 minutes. Ensuite les lampes se sont éteintes, et l'être a traversé la route et a disparu de la vue. Brousard a alors récupéré, mais sentait toujours la douleur dans ses jambes et mains.

Humcat 1954-119

Source: Humcat citant un journal

Type: E

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Rencontres Avec Des Extraterrestres Ce Jour-Là

26 octobre

[...]

1954 - Ce soir-là à La Madiere, Creuse, France Aime Boussard, un fermier de 47 ans, a été soudainement confronté à un individu peu ordinaire de taille normale (1,60 m) portant une sorte de costume de plongée avec un feu vert pâle émis de l'un ou l'autre côté du casque. L'être a envoyé deux faisceaux de lumière bleue sue le témoin, qui a été jeté vers l'arrière une fois heurté par les rayons. On n'a observé aucun engin. (Sources: Le Parisien, October 28, 1954; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 238, cas 311; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 120).

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Mardi 26 octobre 1954

[...]

Le soir A La Madière (France), Aimée Boussard (47 ans, fermier) se trouve soudain en présence d'un individu de taille normale 1,60 m, revêtu d'une sorte de combinaison avec 2 lumières vert-pâle de chaque côté du casque. Cet individu dirige vers lui le rayon de 2 lumières bleues, et il est renversé en arrière. Mais aucun engin n'est observé.

La source est indiquée comme "Le Parisien, 28 octobre 1954".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Creuse à Alleyrat le 26 octobre 1954 à une heure non connue "Au lieu dit 'La Madières', un témoin aperçut une silhouette qui se déplaçait sur le bas côté de la route. Le témoin s'arrête pour mieux observer l'individu. Ce dernier qui était baissé, se releva brusquement, braquant sur le témoin deux puissantes lampes projetant une lumière bleu clair trés dense. L'entité a aussi de chaque côté de la tête une lampe de couleur vert clair émettant un rayon plus faible que les autres. L'être semblait avoir 1m60 et portait une sorte de scaphandre. Soudain, le témoin est projeté comme par un souffle extrèmement violent de l'autre côté de la route ou il restera 10 minutes paralysé sans pouvoir crier. Les lampes bleu clair restaient braquées sur lui. Elle s'éteignirent et l'entité traversa la route et disparu brusquement. Le témoin ressentit pendant un certain temps des douleurs dans les jambes et la main droite. A l'endroit indiqué par lui, les gendarmes constatèrent que la terre était fraichement remuée et l'herbe arrachée sur une superficie de 70 cm de diamètre".

La source est notée "Black-out sur les Soucoupes volantes par Guieu Jimmy ** Fleuve Noir 1956 omnium 1977".

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON:

Octobre 26 1954. Evening.

LA MADIERE (CREUSE : FRANCE)

Aime Boussard (47 ans), un agriculteur, a été soudainement confronté à un individu de taille normale (1,6 m), vêtu d'une sorte de combinaison de plongée avec une lumière de couleur vert pâle de chaque côté du casque. Cet individu a dirigé un faisceau de lumière bleue vers Aime, qui a été projeté en arrière.

Vallee cas 311, citant Le Parisien, 28 Octobre 1954.

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Lieu: La Madiere France

Date: 26 octobre 1954

Heure: soirée

Aime Brousard, 47 ans, s'est arrêté pour regarder quelqu'un sur le trottoir. Cette personne, qui avait été accroupie, se leva brusquement et & tourna sur lui 2 lampes bleu pâle très lumineuses. Sur les côtés de sa tête casquée il y avait 2 plus faibles lampes de couleur vert clair. L'effet de la lumière bleue sur Brousard a été de le projeter de l'autre côté de la route, où il gisait paralysé, incapable de crier, pendant 10 minutes. Puis les lampes se sont éteintes, et l'être a traversé la route & disparu de la vue. Brousard a ensuite récupéré, mais ressentait toujours une douleur dans les jambes et & les mains.

Source: Humcat citant journal

Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia 311

POSSIBLE CANULAR

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*26 oct. 1954 - Ce soir-là à La Madiere, Creuse, France Aime Boussard, un fermier de 47 ans, a été soudainement confronté à un individu peu ordinaire de taille normale (1,60 m) portant une sorte de costume de plongée avec un feu vert pâle émis de l'un ou l'autre côté du casque. L'être a envoyé deux faisceaux de lumière bleue sue le témoin, qui a été jeté vers l'arrière une fois heurté par les rayons. On n'a observé aucun engin. (Sources: Le Parisien, October 28, 1954; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 238, cas 311; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 120).

[Ref. gz1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique qu'il y a eu une fausse rencontre rapprochée du troisième type à Alleyrat, dans la Creuse, le 26 octobre 1954, à 22;30:

Aimé Boussard, 47 ans, cultivateur habitant "La Vaureille", revenait à bicyclette de la mairie d'Alleyrat. Au lieu-dit "La Badière", il a soudain aperçu quelqu'un sur le bas-côté de la route, et s'est arrêté en restant à califourchon sur sa bicyclette. Le personnage était vêtu comme un scaphandrier et avait 1.60 m environ. Il portait de chaque côté de la tête une lampe émettant une lumière verte. L'être assis a braqué deux puissantes "lampes" projetant une lumière intense, bleu clair, en se relevant.

Le témoin a été projeté brutalement de l'autre côté de la route par une pression comparable à un souffle violent. Il est resté environ 10 minutes sans pouvoir crier, ressentant des douleurs dans la jambe et la main droite. L'être a traverse la route et disparu.

A l'endroit indiqué par le témoin, les gendarmes ont constaté que la terre a été fraîchement remuée.

Les sources sont indiquées comme La Montagne du 28 octobre 1954; Le Parisien du 28 octobre 1954; Jimmy Guieu, "Black-Out sur les Soucoupes Volantes", page 204; Michel Carrouges, "Les apparitions de Martiens", page 120.

Julien Gonzalez indique qu'en réalité le témoin était connu comme un vantard désagréable et avait été rossé par des jeunes. Profitant du contexte et des nombreuses observations faites à l'époque, il avait inventé toute cette histoire pour expliquer à son avantage les contusions qu'il portait.

Les sources pour l'explication sont indiquées comme OVNI-INFO, n° spécial "Trois-quarts de siècle d'observations creusoises"; Eric Zurcher, "Les apparitions d'humanoïdes", pages 183-184.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a réussi le douteux exploit d'enregistrer ce cas 17 fois!

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541026 26.10.1954 Alleyrat France 22.30 RR III
19541026 26.10.1954 Vaureille France RR III
19541026 26.10.1954 La Madiere France Abends RR III
19541026 26.10.1954 La Madiere France RR III
20120">19541026 26.10.1954 La Madiere France Tombée de la nuit
19541026 26.10.1954 La Vaureille France Tombée de la nuit
19541026 26.10.1954 La Vaureille France 19.00 RR II
19541026 26.10.1954 La Vaureille France 19.00 RR II
19541026 26.10.1954 La Vaureille France
19541026 26.10.1954 Madiere France RR III
19541026 26.10.1954 La Vaureille France
19541026 26.10.1954 La Madiere France
19541026 26.10.1954 La Madiere France Soirée RR III
19541026 26.10.1954 La Madiere France
19541026 26.10.1954 Alleyrat France Tombée de la nuit RR III

Notes:

Il y a un Alleyrat dans la Creuse et un Alleyrat en Corrèze. Le journal précise bien qu'il s'agit de la Creuse et d'un habitant de La Vaureille, qui est rattaché à Alleyrat en Creuse, près d'Aubusson.

Explications:

Au 18 avril 2003, disposant uniquement comme source du résumé de Jacques Vallée [Ref. jv1 ci dessus] et du bref commentaire de Charles Bowen [Ref. cb1: ci-dessus], j'écrivais:

"Expliqué jusqu'à preuve du contraire: confusion. Quoi qu'il en soit, aucun OVNI n'avait été rapporté. Le cas est parfois intitulé "Alleyrat" ou "Vaureille."

Le 22 novembre 2004, ayant été contacté par un historien de la région, et suite à nos discussions et son aimable aide, j'ai pu prendre connaissance de l'article du journal "La Montagne" paru semble-t-il peu après les faits [Ref. lm1 ci-dessus].

Au vu de l'article, j'ai noté:

J'en ai déduit que Charles Bowen a pu confondre ce cas avec un autre, par exemple celui de Sinceny.

Ensuite, ayant découvert l'erreur sur l'orthographe du lieu dit, j'ai pu trouver l'explication donnée par Michel Figuet, [Ref. mf1: ci-dessus], laquelle ne relève pas d'une confusion mais d'une invention par le témoin.

Larry Hatch indique comme source pour l'explication "a ouvert le feu sur un automobiliste en panne" "/r30 p670" c'est à dire la page 670 du livre de Figuet et Ruchon, lequel ne parle pas de tir d'automobiliste en panne mais d'histoire inventée, [Ref. fr1: ci dessus].

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

La Madière, La Madière, Alleyrat, Vaureille, Creuse, Aimé Bousard, Brousard, Boussard, fermier, homme, combinaison, lumières, casque

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 6 septembre 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 20 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [mc1], [go1], [dj1], [jb1], [lc1].
1.1 Patrick Gross 13 mars 2010 Addition [jg1].
1.2 Patrick Gross 7 juin 2010 Additions [le1], [vm1].
1.3 Patrick Gross 24 juin 2010 Addition [se1].
1.4 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jv5].
1.5 Patrick Gross 14 août 2013 Addition [pr1].
1.6 Patrick Gross 10 octobre 2014 Addition [ta1].
1.7 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [ni1].
1.8 Patrick Gross 2 décembre 2016 Addition [ub1].
1.9 Patrick Gross 14 décembre 2016 Addition [lg1].
2.0 Patrick Gross 11 février 2017 Addition [gz1].
2.1 Patrick Gross 19 septembre 2017 Addition [cp1].
2.2 Patrick Gross 19 septembre 2017 Additions [cp1], [dr1], [is1], [nj1], [tr1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 septembre 2017.