France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

11 octobre 1954, Birac, Charente:

Référence pour ce cas: 11-oct-54-Birac. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de 1958 sur la vague de 1954, l'ufologue pionnier Aimé Michel narrait un cas qu'il disait provenir des journaux Le Figaro, L'Aurore, Le Parisien Libéré des 13 et 14 octobre 1954, et Sud-Ouest et Ouest-France du 14 octobre 1954:

Les témoins, de Jarnac, roulaient sur la route départementale 14 en Charente, et leur récit selon Aimé Michel disait qu'ils revenaient de Bordeaux le 11 octobre 1954 lorsqu'à 09:50, à quatre kilomètres de Châteauneuf, ils ont vu apparaître deux boules lumineuses dans le ciel devant eux à basse altitude.

"L'auto fut stoppée, les phares éteints. Nous descendîmes et restâmes cinq minutes environ à les contempler. Elles étaient de grandeur différente, l'une beaucoup plus petite que l'autre, et avançaient lentement sur la même ligne que la route. Elles s'immobilisèrent bientôt, effectuèrent deux trois manoeuvres à droite et à gauche, s'immobilisèrent de nouveau. La plus grosse vira au blanc brillant avec un halo rougeâtre, et les deux boules descendirent à la verticale et disparurent dans la vallée de la Charente. Notre impression fut qu'elles s'étaient posées."

Les témoins sont remontés dans la voiture et sont repartis vers Jarnac. Ils ont par la suite regretté de ne pas avoir attendu pour voir si les deux boules réapparaissaient.

Ils ont précisé que la nuit était très claire, que la Lune brillait un peu en arrière de leur route, sur la droite.

En 1966, l'ufologue Jacques Vallée en donnera un court résumé, en précisant que parmi les quatre témoins il y avait Julia Juste, Maria Barbeau et Marion Le Tanneur, et que l'heure était 21:50.

Le résumé de 1979 de Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon donnera les noms des témoins comme Maria Barbereau, Mme Julia Juste, et Mr. Marion Le Tanneur.

Rapports:

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel note que le cas est mentionné dans les journaux Le Figaro, L'Aurore, Le Parisien Libéré des 13 et 14 octobre 1954, et dans Sud-Ouest et Ouest-France du 14 Octobre, et que les témoins, de Jarnac, roulaient sur la route départementale 14 en Charente.

Le récit des témoins est donné ainsi par Aimé Michel:

"Nous revenions de Bordeaux lorsque à 10 heures moins 10, alors que nous nous trouvions à quatre kilomètres de Châteauneuf deux boules lumineuses apparurent dans le ciel devant nous à basse altitude. L'auto fut stoppée, les phares éteints. Nous descendîmes et restâmes cinq minutes environ à les contempler. Elles étaient de grandeur différente, l'une beaucoup plus petite que l'autre, et avançaient lentement sur la même ligne que la route. Elles s'immobilisèrent bientôt, effectuèrent deux trois manoeuvres à droite et à gauche, s'immobilisèrent de nouveau. La plus grosse vira au blanc brillant avec un halo rougeâtre, et les deux boules descendirent à la verticale et disparurent dans la vallée de la Charente. Notre impression fut qu'elles s'étaient posées."

"Nous sommes alors remontés en voiture et repartis vers Jarnac. Nous avons par la suite regretté de ne pas avoir attendu pour voir si les deux boules ne réapparaissaient pas. La nuit était très claire. La Lune brillait un peu en arrière de notre route, sur la droite."

Il place le lieu de l'observation comme étant Châteauneuf sur une carte sensée montrer des alignements:

Carte par Aimé Michel

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

306 000.06128 45.56100 11 10 1954 21 30 1 BIRAC-CHARENTE F 0013 G

[Ref. fle1:] FERNAND LAGARDE:

L'ufologue Fernand Lagarde croyait avoir trouvé une connexion entre les lieux d'observations d'OVNIS et les lieux de séismes ou de failles géologiques.

Il a publié une carte centrée sur la Charente-Maritime avec des portions des départements limitrophes, avec ces cas (sa liste est incomplète) représentés, tous datés octobre 1954:

"N 150 entre Saintes et Royan 10.54"
"Taupignac 10.54"
"Pont L'Abbé 10.54"
"St Savinien 10.54"
"Birac 10.54"
"Soudran 10.54"
"Tourriers 10.54"
"Angouleme 10.54"
"Puymoyen 10.54"
"Marcillac 10.54"
"Nessier 10.54"
"Béruge 10.54"
"Lusignan 10.54"
"St Maixent 10.54"
"Niort 10.54"
"La Rochelle 10.54"
"Angles 10.54"
"Luçon 10.54"

Carte par Fernand Lagarde

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

239

11 Octobre 1954, 21h50. Birac (France):

Quatre personnes, parmi elles Julia Juste, Maria Barbeau [Barbereau] et Marion Le Tanneur, de Jarnac, virent deux sphères lumineuses volant dans la même direction. S'arrêtant et manoeuvrant en l'air, la plus grande devint rouge, puis d'une intense lumière blanche avec une aura rouge, puis toutes deux atterrirent. Les témoins n'ont pas attendu la suite. (Quincy; M 160).

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 11 octobre 1954, quatre personnes qui roulaient en voiture près de Birac ont vu deux sphères lumineuses, l'une beaucoup plus petite que l'autre voler dans la même direction. Après s'être arrêtée et avoir manoeuvré dans les airs, la grande sphère a pris une couleur rouge foncé, puis est devenue d'un blanc intense avec une aura rouge; toutes deux ont atterri verticalement. Les témoins n'ont pas attendu.

[Ref. ioi1:] "INFO-OVNI":

[...]

Nous avons eu l'occasion de discuter de ce problème avec Jean Claude Dufour dans une lettre du 17/04/1954, il nous faisait remarquer que dès le 01/1/74, il avait été frappé par le caractère extrêmement élaboré de la "mystification" de Montbazens dont nous avons parlé plus haut.

En effet, Mr Carrière monta une mystification extrêmement élaboré [sic] en "inventant" l'atterrissage d'un objet circulaire rouge. Or, et nous citons Dufour, sur 12 observations de la journée supposées bonnes, 8 concernaient des objets circulaires émettant une lumière rouge... et le farceur la fit fonctionner dix minutes après l'observation de Birac, alors qu'un des objets qui avaient atterri près de cette localité était effectivement rouge... le farceur aurait été INSPIRE (c'est nous qui le disons) qu'il n'aurait pas mieux fait... Mieux même, en reprenant les observations antérieures, on s'aperçoit que les objets rouges au sol sont minoritaires, alors que les atterrissages concernent surtout des objets sombres ou métalliques..."

[...]

Notes:

Ceci est extrait d'un article sensé montrer que ce serait une "intelligence" (mystérieuse, non définie) qui inspirerait les auteurs de canulars. Par "ce problème", le ou les auteurs se réfèrent à cette thèse.

Le "canular à Montbazens" aurait eu lieu le 11 octobre 1954, à la même date que le présent cas. Il a lieu à 22 heures, 10 minutes après le présent cas, et se situe à 211 kilomètres en ligne droite su lieu du présent cas. C'est pourquoi il n'est pas possible que le cas de Birac ait été une farce montée par ce monsieur Carrière.

Quant au cas de Monbazins, le même jour, mais à une heure non connue, il aurait eu lieu encore plus loin, dans l'Hérault.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

414 11 octobre 1954 à 21 h 50

BIRAC (FRANCE) Quatre personnes, dont Julia Juste, Maria Barbeau et Marion Le Tanneur de Jarnac conduisaient sur la route Dl4, quand ils ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction, à basse altitude. La voiture a calé et les phares s'éteignirent. Ayant arrêté et manoeuvré dans les airs, le plus grand objet a pris une couleur rouge foncée qui s'est transformée en une lumière blanche intense avec une aura rouge. Ils ont ensuite tous deux semblé atterrir dans la vallée de la Charente. Les témoins n'ont pas attendu. (M239; Michel II, 160; Cramp, 213)

[Ref. fru1] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 11 octobre 1954, à 21:50 à Birac en Charente, trois personnes circulaient sur le route départementale D14, à 4 km de Châteauneuf, quand elles ont vu deux sphères lumineuses à basse altitude.

Les témoins sont descendus de voiture et ont observé le phénomène. Les deux boules superposées étaient de grandeurs différentes, l'une beaucoup plus petite que l'autre, et avançaient lentement et parallèlement à la route. Elles se sont bientôt immobilisées, ont effectué deux ou trois manoeuvres à gauche puis à droite, se sont de nouveau immobilisées.

La plus grosse est devenue blanche brillante avec un halo rougeâtre, et les deux boules sont descendues à la verticale. L'impression des témoins était qu'elles se sont posées non loin de là dans la vallée de la Charente.

Les trois témoins étaient madame Maria Barbereau, madame Julia Juste, et monsieur Marion Le Tanneur.

Les sources sont notées comme le cas 239 du catalogue Vallée; Quincy; Aimé Michel dans "A Propos des S.V." page 198.

[Ref. mrr1:] MARK RODEGHIER:

11 oct. 1954

2200

FRANCE, Chateauneuf: De retour d'un voyage, trois jeunes filles ont vu deux globes lumineux à basse altitude. Le moteur de leur voiture est mort et les phares se sont éteints. Pendant cinq minutes, elles observèrent les deux globes pendant qu'ils exécutaient plusieurs mouvements. Un globe était beaucoup plus grand et il a fini par virer au blanc brillant avec un halo rougeâtre. Les deux globes ont finalement disparu en descendant directement vers la vallée de la Charente. La voiture a alors pu être redémarrée. (Michel)

Note: cette source est supposée être un catalogue "d'interférences avec véhicules" causées par des OVNIS. Mais Mark Rodeghier a probablement mal compris sa source: le rapport original suggère que ce sont les témoins, et non l'OVNI, qui ont éteint le moteur et les phares de la voiture.

[Ref. mft1:] MICHEL FIGUET:

Cet ufologue a noté:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
l8O CE0 11 10 1954 21.50 Birac 16120 D3 NI-RS [=non identifié, renseignements succincts], OVNI: p. 151

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4071: 1954/10/11 21:50 5 0:03:40 W 45:33:40 N 3333 WEU FRN CHN 7:8

pr BIRAC,FR:3/VOITURE:2 ORBS LUMn/GRD+PETIT ATTERRI/DISTANCE:VOITURE EMES:/r8N°239+/r138N°9

RefN° 30 FIGEUT[sic]&RUCHON: OVNI: Le 1er Dossier Page No. 151 : PAYS DE FERMES

[Ref. goe1] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

Godelieve van Overmeire indique que le 11 octobre 1954, en France, à Birac, vers 21 h 50, quatre témoins dont Julia Juste, Maria Barbereau et Marion Le Tanneur de Jarnac ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction. S'arrêtant et manoeuvrant en l'air, la plus grande est devenue rouge puis d'une intense lumière blanche avec une aura rouge, puis toutes les deux ont atterri. Les témoins n'ont pas attendu la suite.

Les sources sont indiquées comme "Quincy" et Jacques Vallée dans "Chronique des apparitions ET", Denoël 1972, collection J'Ai Lu page 277.

[Ref. mcn1:] BASE DE DONNEES DE MARK CASHMAN:

Birac (France).

10/11/1954 21:50

Quatre personnes, parmi elles Julia Juste, Maria Barbeau [Barbereau] et Marion Le Tanneur, de Jarnac, virent deux sphères lumineuses volant dans la même direction. S'arrêtant et manoeuvrant en l'air, la plus grande devint rouge, puis d'une intense lumière blanche avec une aura rouge, puis toutes deux atterrirent. Les témoins n'ont pas attendu la suite.

L'événement figure en double dans la base de données:

Chateauneuf-sur-Charente, France

10/11/1954

Moteur et phares de la voiture tombent en panne, deux OVNIS observés à basse altitude en avant de la voiture

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

Donald Johnson indique que le 11 octobre 1954, quatre personnes à Birac, France - parmi elles Julia Juste, Maria Barbeau, et Marion Le Tanneur, de Jarnac - ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction. Après s'être arrêté et manoeuvré en plein air, la plus grande a pris une couleur rouge foncé, a changé en une lumière blanche intense avec une aura rouge, et toutes les deux ont atterri. Les témoins ne sont pas restés pour en voir plus.

La source est donnée comme "Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, pp. 225-226."

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Charente, à Birac, le 11 octobre 1954 à 21:50 heures, trois personnes circulaient sur la D14, à 4 km de Châteauneuf et ont vu deux sphères lumineuses à basse altitude. Ils sont descendus de voiture et ont contemplé le phénomène, deux boules de grandeurs différentes, l'une beaucoup plus petite que l'autre, avancent lentement et parallèlement à la route. Les boules se sont bientôt immobilisées, ont effectué deux ou trois manoeuvres à gauche puis à droite, se sont de nouveau immobilisées. La plus grosse a viré au blanc brillant avec un halo rougeâtre, et les deux boules sont descendues à la verticale, l'impression des témoins étant qu'elles se sont posées dans la vallée de la Charente non loin de là.

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet..." par Figuet M., Ruchon J.L., éd. Alain Lefeuvre 1979.

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Jérôme Beau indique que le 11 octobre 1954, à 21:50, à Birac en France, "4 personnes, dont Jumia [sic] Juste, Maria Barbeau et Marion Le Tanneur, de Jarnac," ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction. S'arrêtant et manoeuvrant en l'air, la plus grande est devenue rouge, puis d'une intense lumière blanche avec une aura rouge, puis toutes les deux ont atterri. Les témoins n'ont pas attendu la suite.

La source est indiquée comme "Quincy".

[Ref. mps1:] MICHEL PADRINES:

Michel Padrines indique que le 11 octobre 1954, à 21:50, à Birac en France, quatre personnes, dont Jumia [sic] Juste, Maria Barbeau et Marion Le Tanneur, de Jarnac," ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction. S'arrêtant et manoeuvrant en l'air, la plus grande est devenue rouge, puis d'une intense lumière blanche avec une aura rouge, puis toutes les deux ont atterri. Les témoins n'ont pas attendu la suite, ils se sont enfuis.

Michel Padrines n'indique pas de source.

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 octobre 1954 à 21:50 à Birac, France, "deux sphères lumineuses ont atterri. Quatre personnes, parmi elles Julia Juste, Maria Barbeau, et Marion Le Tanneur, de Jarnac, ont vu deux sphères lumineuses voler dans la même direction. Après s'être arrêtées et manoeuvrées en plein air, la plus grande a pris une couleur rouge-foncé, a tourné à une lumière blanche intense avec une aura rouge, et toutes les deux ont atterri. Les témoins n'ont pas attendu. On a observé une boule rouge."

La source est indiquée comme "Vallée Magonia Database".

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*11 oct. 1954 - A 21h50 quatre personnes à Birac, Charente, France - dont Julia Juste, Maria Barbeau, et Marion Le Tanneur, de Jarnac -- ont vu deux sphères lumineuses volant dans la même direction. Après s'être arrêtée et avoir manoeuvré dans les airs, la plus grande a pris une couleur rouge sombre, a changé en une intense lumière blanche avec une aura rouge, et les deux ont atterri. Les témoins ne sont pas restés pour enquêter. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 160; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, pp. 225-226, cas n° 239; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 2).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 9 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541011 11.10.1954 Chateauneuf France Night RR II
19541011 11.10.1954 Birac France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Birac France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Birac France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Birac France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Chateauneuf Charente France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Chateauneuf Charente France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Chateauneuf Charente France 21.50 RR II
19541011 11.10.1954 Chateauneuf Charente France 21.50 RR II

Explications:

Si les témoins vont de Bordeaux à Jarnac par la D 14, et qu'ils sont à 4 km de Châteauneuf-sur-Charente, ils sont soit juste avant l'entrée de Birac, soit à 4 km de Châteauneuf-sur-Charente sur le D14.

Mais comme après Châteauneuf-sur-Charente la route n'est plus une route menant à Jarnac où ils se rendent, ils sont probablement au premier point possible, juste avant Birac, qui est le lieu donnée par Figuet et Ruchon.

Le lieu serait donc probablement quelque part le long de la ligne rouge sur la carte ci-dessous:

Je n'ai pas d'explication prosaïque fondée pour cette observation, mais elle reste d'étrangeté modérée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Birac, Charente, Julia Juste, Maria Barbereau, Maria Barbeau, Marion Le Tanneur, multiple, sphère, lumineux, manoeuvres, rouge, blanc, atterrissage

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 6 avril 2008 Première publication.
1.0 Patrick Gross 15 décembre 2008 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lcn1], [goe1], [jbu1].
1.1 Patrick Gross 20 décembre 2008 Additions [mps1], [uda1].
1.2 Patrick Gross 28 juin 2010 Addition [jve5].
1.3 Patrick Gross 18 octobre 2014 Addition [nip1].
1.4 Patrick Gross 21 février 2017 Addition [ubk1].
1.5 Patrick Gross 18 avril 2019 Additions [ioi1], [mft1], [mrr1], [lhh1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.6 Patrick Gross 2 mai 2019 Addition [prn1].
1.7 Patrick Gross 21 août 2019 Addition [fle1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 août 2019.