France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

15 octobre 1954, Tulle, Corrèze:

Référence pour ce cas: 15-oct-54-Tulle. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Parmi des cas des 14, 15 et 16 octobre 1954, le journal Paris-Presse du 17 octobre 1954 indiquait que "hier après-midi", les habitants de Tulle, entre autres, avaient examiné à la jumelle une gigantesque "ampoule de sérum" qui a survolé la région jusqu'à la tombée de la nuit.

Le journal La Haute-Marne Libérée du 18 octobre 1954 indiquait que des milliers d'habitants de Tulle avaient vu vers 15:30, dans le ciel, en direction sud sud-est, un gros point brillant et immobile qui semblait transparent et avait la forme d'un cylindre dont les deux extrémités étaient coniques.

En 1979, les ufologues "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker donnaient la date du 15 octobre 1954 au cas, et signalent que c'était un ballon.

Rapports:

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Un cycliste d'Antibes
a failli écraser
un cigare volant

Un cycliste de Biot, près d'Antibes, a frisé une catastrophe: il a failli entrer en collision avec un cigare volant qui stationnait sur la route.

- Je n'ai eu, dit-il, que le temps de freiner... Devant moi: une sorte de cylindre, terminé par une queue métallique de couleur grise. L'engin est parti à la verticale avec un léger sifflement.

"Surtout, ne révélez pas mon nom, je ne voudrais pas que l'on me prenne pour un fada", a demandé le témoin en contant son histoire au premier adjoint de la mairie d'Antibes.

Quelques heures plus tard des ouvriers annonçaient qu'ils avaient vu eux aussi le cigare. Le journal "L'Indépendant" d'Antibes a sorti une édition spéciale.

Le Midi, actuellement, est envahi par les soucoupes. Les Martiens doivent craindre le froid...

On a vu au-dessus de Nice un disque de couleur orange, au-dessus de Cannes un "engin jaune à queue verte"; des vendangeurs du Var ont aperçu un cigare volant blanc et bleu. Un retraité a rencontré, à proximité de la piscine de Perpignan, un Martien vêtu en scaphandrier, descendu d'une grande sphère rougeâtre, qui s'est envolée sans laisser de traces.

Quant au cigare volant de Fontaine-de-Vaucluse, il s'est avéré, après enquête, que ce n'était qu'un fantôme de soucoupe. Les habitants de la localité, maire en tête, affirment qu'ils l'ont bien vu. Mais les deux pilotes de chasse envoyés à sa poursuite l'ont vainement cherché dans le ciel. Ils n'ont pas même distingué le moindre ballon-sonde. On devait signaler un autre cigare un peu plus tard à la frontière italienne, mais cette fois personne ne se dérangea.

On a vu, d'ailleurs, de nombreux cigares, hier, en Italie. L'information la plus curieuse concerne un qui aurait atterri près de Rovigo: à l'endroit d'où les habitants affirment l'avoir vu décoller s'ouvre un cratère de six mètres de diamètre et six peupliers qui se dressaient à proximité ont été à demi carbonisés.

Enfin hier après-midi, les habitants de Tulle et de Brive ont examiné à la jumelle une gigantesque "ampoule de Sérum" qui a survolé la région jusqu'à la tombée de la nuit. On l'a vue aussi de la station météorologique du Puy-Chadrac et de celle de Rueyres (Cantal), mais les observateurs la comparent à une olive surmontée d'une antenne...


LUNDI, la suite de notre enquête:

"Ce qu'il faut savoir sur les soucoupes volantes"

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan

Des milliers d'habitants
de Tulle ont aperçu la
soucoupe des météorologues

Des engins mystérieux continuent à fréquenter avec assiduité le ciel de France, Les témoignages s'accumulent, venant chaque jour, apporter quelques détails nouveaux, soit sur les soucoupes, soit sur les cigares volants.

Au Puy, un objet brillant a été observé entre 17 h. 50 et 18 h. 35 par la station métérologique de Chadrac. L'engin apparaissait comme une olive droite avec au sommet une sorte d'antenne noire. Le chef de la station précisa qu'il crut être en présence de la planète Jupiter, mais la disparition subite de l'objet démontra qu'il avait fait erreur. Le même phénomène a été aperçu par le centre météorologique de Rueyres (Cantal). On peut rapprocher ces témoignages de celui de milliers d'habitants de Tulle qui vers 15 h. 30, aperçurent dans le ciel, en direction Sud-Sud-Est, un gros point brillant et immobile. Il semblait transparent et affectait la forme d'un cylindre dont les deux extrémités étaient conique.

Un témoin affirme avoir
presque touché "l'engin"

Au-dessus de Cannes, plusieurs personnes ont observé un engin lumineux de couleur jaune avec une queue verte. Mais le témoignage le plus intéressant devait être apporté par un employé de la recette municipale d'Antibes, M. Casella, habitant à Bio [sic] qui, rentrant dans la soirée chez lui, se trouva "nez ne avec un énorme engin mécanique mesurant 7 à 8 mètres de diamètres [sic] posé au milieu de la route". Le témoin qui était à bicyclette s'approcha de l'engin jusqu'à presque le toucher, mais alors celui-ci s'éleva à la verticale et, avec un léger sifflement disparut dans le ciel.

Dans le ciel provençal, à Venergues, plusieurs vendangeurs ont aperçu un engin de forme allongée tel un cigare, a déclaré l'un d'eux, et de couleur blanche et bleue, a précisé un second. Un troisième vendangeur a indiqué que la fusée paraissait émettre des rayons lumineux.

Une soucoupe atterrit en Italie

De nombreux engins mystérieux ont été également aperçus dans le ciel d'Italie. L'un de ces engins a atterri près de Rovigo, dans la zone de Po Di Gnocca, où plusieurs personnes l'ont observé. L'appareil de forme circulaire après avoir lentement plané, s'est posé au sol sans bruit, après quelques minutes d'immobilité, il a repris à la verticale son vol silencieux, mais à l'endroit d'où il a décollé, il y a maintenant un assez profond cratère de six mètres de diamètre. Six peupliers qui se dressaient aux alentours ont en outre été carbonisés. Les autorités se rendront sur les lieux pour vérifier l'authenticité du récit des témoins.

Dans la région de Modane, un commerçant a vu un "cigare volant" incandescent survolant la campagne à deux cent mètres d'altitude environ. Après un bref arrêt, l'engin se serait dirigé vers le Nord-Ouest. Cette observation a été confirmée par d'autres témoins.

L'observatoire du Mont Ventoux
repère une soucoupe

L'observatoire du Mont Ventoux signale que depuis hier matin 7 h. 30, à l'Est-Nord-Est, en direction d'Orange, un engin inconnu plane dans le ciel.

Cet engin à la forme d'un ovoïde avec deux cônes superposés reliés par une espèce d'antenne.

De la grosseur d'un oeuf

Un habitant de Pont-à-Marcq, qui tient à garder l'anonymat, a déclaré à notre reporter:

"Jeudi soir à 22 h. 45, j'ai vu, en direction Ouest, allant horizontalement vers une étoile très brillante, un objet lumineux de la grosseur d'un oeuf se déplaçant rapidement et s'estompant au moment même où j'enregistrais, dans le sens verticale, une traînée tirant sur le rose en décrivant plusieurs courbes; je ne crois pas aux soucoupes volantes provenant d'une autre planète, mais d'après ce que j'ai vu à une hauteur si grande, je suis persuadé que quelque part, sur notre globe, des essais de lancement de fusées à longue portée sont expérimentés".

Un disque rouge-orange
à Wignehies

Vendredi soir vers 21 h. M. Paul Caulier, demeurant à Hirson, venait rendre visite à ses parents rue F. Boussus à Wignehies, lorsqu'en arrivant près de Quatre Bras, route de La Capelle à Hirson, un attroupement l'incita à descendre de voiture. Plusieurs personnes contemplaient l'évolution d'une soucoupe volante qui était visible à une distance évaluée approximativement à 800 m. d'hauteur [sic]. Cette soucoupe se présentait de la forme habituelle disque rouge-orange. M. Paul Caulier se dirigea ensuite vers Wignehies où sur la route de Fourmies à Wignehies, lieu-dit Le Pont Pagnier, il pouvait encore apercevoir cette soucoupe dans le ciel.

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Soucoupes volantes...
...dans le ciel de France

Paris, 18. -- Des engins mystérieux continuent à fréquenter avec assiduité le ciel de France. Les témoignages s'accumulent, venant chaque jour apporter quelques détails nouveaux, soit sur les soucoupes, soit sur les cigares volants.

Alors que samedi soir, plusieurs personnes dignes de foi, dont M. Béranger, maire de St-Laurent-du-Var, conseiller général, avaient aperçu au-dessus de Nice, un disque de couleur orange, hier soir, cette fois au-dessus de Cannes, plusieurs personnes ont observé un engin lumineux de couleur jaune avec une queue verte, mais le témoignage plus intéressant devait être apporté par un employé de la recette municipale d'Antibes.

M. Casella, habitant à Bio [sic], rentrant dans la soirée chez lui, se trouva "nez à nez avec un énorme engin mécanique mesurant 7 à 8 mètres de diamètre posé au milieu de la route." Le témoin qui était à bicyclette s'approcha de l'engin jusqu'à presque le toucher mais alors celui-ci s'éleva à la verticale et, avec un léger sifflement, disparut dans le ciel.

Dans le ciel provençal, à Venergues, plusieurs vendangeurs ont aperçu, vendredi après-midi, un engin de forme allongée tel un cigare, a déclaré l'un deux, et de couleur blanche et bleue, a précisé un second. Un troisième vendangeur a indiqué que la fusée paraissait émettre des rayons lumineux.

Au Puy, un objet brillant a été observé entre 17 h. 50 et 18 h. 35, par la station météorologique du Puy Chadrac. L'engin apparaissait comme une olive droite avec au sommet une sorte d'antenne noire. Le chef de la station précisa qu'il croit être en présence de la planète Jupiter. M. Casella, habitant à Bio qui piter, mais la disparition subite de l'objet démontra qu'il avait fait erreur.

Le même phénomène a été aperçu par le centre de météorologie de Ruyères (Cantal). On peut rapprocher ces témoignages de celui de milliers d'habitants de Tulle qui, vers 15 h. 35, aperçurent dans le ciel, en direction sud-sud-est, un gros point brillant et immobile. Il semblait transparent et affectait la forme d'un cylindre dont les deux extrémités étaient coniques.

A Murat (Cantal), un objet également brillant et de forme ovoïde, put être observée pendant une heure. Il semble que dans ce cas qu'il s'agisse d'un ballon-sonde fortement éclairé.

Dans deux villages de Haute-Marne, Vignory et Brottes, des objets de couleur orangée ont été aperçus jeudi soir. Ces objets s'élevaient à des allures vertigineuses mais sans bruit.

Enfin, dans le Finistère, M. René le Viol, transporteur à Fouesnant, a vu surgir jeudi soir, derrière un rideau d'arbres, un engin de forme plate à l'aspect d'une assiette renversée et entouré d'une lueur rougeâtre, ce premier disque fut ensuite suivi d'un second et disparurent tous deux vers la mer.

LES "SOUCOUPES" EXPLORENT L'ITALIE

Rome, 15. -- De nombreux engins mystérieux ont été aperçus hier dans le ciel d'Italie. L'un de ces engins a atterri près de Rovigo dans la zone dite Po Di Gnocca, où plusieurs personnes l'ont observé. L'appareil de forme circulaire, après avoir lentement plané, s'est posé au sol sans bruit. Après quelques minutes d'immobilité, il a repris à la verticale son vol silencieux, mais à l'endroit d'où il a décollé, il y a maintenant un assez profond cratère de six mètres de diamètre. Six peupliers qui se dressaient aux alentours ont en outre été carbonisés. Les autorités se rendront sur les lieux pour vérifier l'authenticité du récit des témoins.

Dans la région de Modène, un commerçant a vu un "cigare volant" incandescent survolant la campagne à deux cent mètres d'altitude environ. Après un bref arrêt, l'engin se serait dirigé vers le Nord-Ouest. Cette observation a été confirmée par d'autres témoins.

Enfin une soucoupe volante aux reflets d'argent aurait survolé la zone de Loino à 5.000 mètres. Les témoins de cette observation ont affirmé que la soucoupe n'émettait aucun bruit et ne laissait échapper aucune fumée. Elle a disparu en direction de la Suisse.

Des martiens en file indienne

Amiens, 16. -- M. et Mme Dumeige, marchands de bestiaux à Domart-en-Ponthieu, et M. Lourdel, courtier en bestiaux à Condé-Folie, qui, jeudi, vers 21 h, 00, circulaient en camion automobile sur la route de Domart à Condé-Folie, ont déclaré avoir aperçu non loin des fermes de La Folie, une lueur très brillante qui parut atterrir dans un pré à peu de distance de la route.

M. Dumeige, qui conduisait, stoppa son véhicule et descendit avec son épouse et M. Lourdel. C'est alors qu'ils virent nettement, près de la lueur, six ou sept êtres de petite taille qui avançaient à la file. Ils furent tellement effrayé qu'ils reprirent immédiatement leur route, laissant là l'engin et ses occupants.

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan

EMIGRANT VERS LES PAYS MEDITERRANEENS

Des soucoupes ont survolé la Provence et l'Italie

Les soucoupes craignent-t-elles le froid? Nous ne pouvons répondre à cette question, mais, en tout cas, les témoignages sur les mystérieuses apparitions se raréfient au nord de Lyon et augmentent dans le midi ensoleillé et l'Italie du nord.

En effet, de nombreux engins mystérieux ont été aperçus vendredi dans le ciel d'Italie.

Près de Rovigo, plusieurs personnes ont pu observer un appareil de forme circulaire qui, après avoir lentement plané, s'est posée au sol sans bruit. Après quelques minutes d'immobilité, il a repris à la verticale son vol silencieux. A l'endroit du décollage, les témoins ont remarqué un assez profond cratère de six mètres de diamètre. Six peupliers des alentours avaient été en outre carbonisés.

Les autorités vont se rendre sur les lieux pour vérifier l'authenticité du récit des témoins.

Dans la région de Modane, un commerçant a vu un "cigare volant" incandescent qui survolaient la campagne à deux cent mètres d'altitude environ. Après un bref arrêt, l'engin se serait dirigé vers

La suite en dernière page
sous le titre: SOUCOUPES

Scan

Soucoupes

le nord-ouest. Cette observation a été confirmée par d'autres témoins.

Enfin, une soucoupe volante aux reflets d'argent à survolé Luino, près de la frontière suisse. De nombreux témoins ont affirmé l'avoir vue.

DANS LE CIEL PROVENCAL

M. Bérenger, maire de Saint-Laurent-du-Var, conseiller général et de nombreuses personnes ont aperçu vendredi, au-dessus de Nice un disque de couleur orange.

Plusieurs habitants observèrent également, au-dessus de Cannes, un engin lumineux de couleur jaune avec une queue verte. Le témoignage le plus intéressant a été apportée par un employé de la recette municipale d'Antibes, M. Casella, qui rentrant chez lui, se trouva "nez à nez avec un énorme engin mécanique mesurant 7 à 8 mètres de diamètre et posée au milieu de la route".

Le témoin s'approcha de l'engin. Il allait le toucher quand celui-ci s'éleva à la verticale et disparut dans le ciel avec un léger sifflement.

A Venergues, plusieurs vendangeurs ont aperçu "un cigare de couleur blanche et bleue", qui émettait des rayons lumineux.

Au Puy, un objet brillant a été observé pendant près d'une heure, par la station météorologique du Puy Chadrac.

L'engin apparaissait comme une olive droite avec au sommet d'une sorte d'antenne noire. Le chef de la station précisa qu'il croyait être en présence de la planète Jupiter, mais la disparition subite de l'objet démontra qu'il avait fait erreur. Le même phénomène a été aperçu par le centre de météorologie de Ruyeres (Cantal). Des milliers d'habitants de Tulle aperçurent dans le ciel, un gros point brillant et transparent. Certains pensent qu'il s'agissait d'un ballon-sonde.

[Ref. hml1:] JOURNAL "LA HAUTE-MARNE LIBEREE":

Scan

DES ENGINS MYSTERIEUX
continuent à fréquenter avec assiduité le ciel de France

Les témoignages s'accumulent, venant chaque jour apporter quelques détails nouveaux soit sur les soucoupes, soit sur les cigares volants.

Alors que samedi soir, plusieurs personnes dignes de foi, dont M. Bérenger, maire de Saint-Laurent-du-Var, conseiller général, avaient aperçu au-dessus de Nice, un disque de couleur orange, cette fois au-dessus de Cannes, plusieurs personnes observaient un engin lumineux de couleur jaune avec une queue verte. Mais le témoignage le plus intéressant devait être apporté par un employé de la recette municipale d'Antibes, M. Casella, habitant à Bio, qui, rentrant dans la soirée chez lui, se trouva nez à nez avec un énorme engin mécanique mesurant 7 à 8 mètres de diamètre posé au milieu de la route. Le témoin qui était à bicyclette s'approcha de l'engin jusqu'à presque le toucher mais alors celui-ci s'éleva à la verticale et avec un léger sifflement disparut dans le ciel.

Dans le ciel provençal, à Venergues, plusieurs vendangeurs ont aperçu un engin de forme allongée tel un cigare, a déclaré l'un d'eux et de couleur blanche et bleue a précisé un second. Un troisième vendangeur a indiqué que la fusée paraissait émettre des rayons lumineux.

Au Puy, un objet brillant a été observé entre 17 h. 30 et 18 h. 35 par la station météorologique du Puy-Chadrac. L'engin apparaissait comme une olive droite avec au sommet, une sorte d'antenne noire. Le chef de la station précisa qu'il croit être en présence de la planète Jupiter, mais la disparition subite de l'objet démontra qu'il avait fait erreur. Le même phénomène a été aperçu par le centre de météorologie de Ruyères (Cantal). On peut rapprocher ces témoignages de celui de milliers d'habitants de Tulle qui vers 15 h. 30, aperçurent dans le ciel, en direction sud sud-est, un gros point brillant et immobile. Il semblait transparent et affectait la forme d'un cylindre dont les deux extrémités étaient coniques.

Attentat manqué contre un faux Martien

M. Maurice Ruant, cultivateur à Sinceny, près de Chauny (Aisne) a bien failli être la victime de la panique que cause à certains l'apparition des soucoupes volantes ou autres objets volants. Il était occupé à dépanner sa voiture, dans un pré proche de chez lui, quand deux coups de fusil de chasse furent tirés dans sa direction. Les plombs s'écrasèrent sur la carrosserie du véhicule, non loin de sa tête. M. Maurice Ruant porta plainte et l'enquête aussitôt ouverte permit de retrouver rapidement l'auteur des deux coups de feu, qui était voisin de M. Ruant, M. Faisan.

Ce dernier a déclaré à la police:

"J'ai cru, en voyant une silhouette évoluant dans la lumière de deux phares, être en présence d'un Martien en train de réparer sa soucoupe volante. Je suis allé chercher mon fusil et j'ai tiré".

Malgré sa bonne foi, M. Faisan sera poursuivi.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent succinctement que le 15 octobre 1954, à Tulle, c'est un ballon météo qui a été observé.

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541015 15.10.1954 Tulle France 15.00

Explications:

Le ballon de haute altitude de l'Université de Padoue de ce jour.

Un ou plusieurs ballons stratosphériques d'étude des rayons cosmiques lâché(s) à Milan, Italie, sous l'égide de l'université de Padoue, avait erré(s) sur la France les 14, 15 et 16 octobre 1954, et avait été photographié depuis l'observatoire de Haute-Provence:

Photo

Voir la note de Raymond Veillith à ce sujet en 1968, et celle d'Aimé Michel en 1958.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Tulle, Corrèze, ballon

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 7 décembre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 2 janvier 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 29 février 2017 Addition [ubk1].
1.2 Patrick Gross 8 août 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.3 Patrick Gross 4 janvier 2020 Addition [ppe1]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Parmi des cas des 14, 15 et 16 octobre 1954..."
1.4 Patrick Gross 10 avril 2020 Addition [nmn1].
1.5 Patrick Gross 17 mai 2020 Addition [nnm1].
1.6 Patrick Gross 2 juin 2020 Addition [ner1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 juin 2020.