France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

16 octobre 1954, Brive-la-Gaillarde, Corrèze:

Référence pour ce cas: 16-oct-54-Brive-la-Gaillarde. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal national Paris-Presse rapportait le 17 octobre 1954, que "hier après-midi", les habitants de Brive-la-Gaillarde, entre autres, avaient examiné à la jumelle une gigantesque "ampoule de sérum" qui a survolé la région jusqu'à la tombée de la nuit.

Dans son livre de 2016 "En quête du Triangle de la Burle", Renaud Benoist indique que parmi les observations du 16 octobre 1954, il y a avait eu celle des employés de l'EDF de Brive-la-Gaillarde en Corrèze.

Ces observations s'expliquent en réalité par le ballon italien d'étude des rayons cosmiques qui avait erré dans les cieux ce jour-là dans cette région là.

Rapports:

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Un cycliste d'Antibes
a failli écraser
un cigare volant

Un cycliste de Biot, près d'Antibes, a frisé une catastrophe: il a failli entrer en collision avec un cigare volant qui stationnait sur la route.

- Je n'ai eu, dit-il, que le temps de freiner... Devant moi: une sorte de cylindre, terminé par une queue métallique de couleur grise. L'engin est parti à la verticale avec un léger sifflement.

"Surtout, ne révélez pas mon nom, je ne voudrais pas que l'on me prenne pour un fada", a demandé le témoin en contant son histoire au premier adjoint de la mairie d'Antibes.

Quelques heures plus tard des ouvriers annonçaient qu'ils avaient vu eux aussi le cigare. Le journal "L'Indépendant" d'Antibes a sorti une édition spéciale.

Le Midi, actuellement, est envahi par les soucoupes. Les Martiens doivent craindre le froid...

On a vu au-dessus de Nice un disque de couleur orange, au-dessus de Cannes un "engin jaune à queue verte"; des vendangeurs du Var ont aperçu un cigare volant blanc et bleu. Un retraité a rencontré, à proximité de la piscine de Perpignan, un Martien vêtu en scaphandrier, descendu d'une grande sphère rougeâtre, qui s'est envolée sans laisser de traces.

Quant au cigare volant de Fontaine-de-Vaucluse, il s'est avéré, après enquête, que ce n'était qu'un fantôme de soucoupe. Les habitants de la localité, maire en tête, affirment qu'ils l'ont bien vu. Mais les deux pilotes de chasse envoyés à sa poursuite l'ont vainement cherché dans le ciel. Ils n'ont pas même distingué le moindre ballon-sonde. On devait signaler un autre cigare un peu plus tard à la frontière italienne, mais cette fois personne ne se dérangea.

On a vu, d'ailleurs, de nombreux cigares, hier, en Italie. L'information la plus curieuse concerne un qui aurait atterri près de Rovigo: à l'endroit d'où les habitants affirment l'avoir vu décoller s'ouvre un cratère de six mètres de diamètre et six peupliers qui se dressaient à proximité ont été à demi carbonisés.

Enfin hier après-midi, les habitants de Tulle et de Brive ont examiné à la jumelle une gigantesque "ampoule de Sérum" qui a survolé la région jusqu'à la tombée de la nuit. On l'a vue aussi de la station météorologique du Puy-Chadrac et de celle de Rueyres (Cantal), mais les observateurs la comparent à une olive surmontée d'une antenne...


LUNDI, la suite de notre enquête:

"Ce qu'il faut savoir sur les soucoupes volantes"

[Ref. rbt1:] RENAUD BENOIST:

L'auteur indique que le 16 octobre 1954, la station météorologique de Chadrac en Haute-Loire a observé entre 17:30 et 18:35 à la lunette un étrange engin lumineux ayant "la forme d'une olive droite supportant au sommet une antenne noire". Les professionnels ont pu l'observer longtemps et ont constaté qu'il semblait être en aluminium flamboyant, avec aux deux tiers, une trace noire". La station a d'abord cru que c'était la planète Jupiter, mais l'objet qui était à 100° ouest a soudain changé de couleur étrangement pour devenir rouge intense puis disparaître complètement. De nombreux témoins l'avaient observé dans plusieurs villages de la région, en direction de la Durande.

L'observatoire de Rueyres dans le Cantal, des employés de l'EDF de Brive-la-Gaillarde en Corrèze et des habitants de Brioudes en Haute-Loire avaient également témoigné de cet étrange phénomène.

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541015 15.10.1954 Brive Gaillarde France 17.50

Explications:

Le ballon de haute altitude de ce jour.

Un ou plusieurs ballons stratosphériques d'étude des rayons cosmiques lâché(s) à Milan, Italie, sous l'égide de l'université de Padoue, avait erré(s) sur la France les 14, 15 et 16 octobre 1954, et avait été photographié depuis l'observatoire de Haute-Provence:

Photo

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Brive-la-Gaillarde, Corrèze

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 27 janvier 2017 Première publication.
1.1 Patrick Gross 27 novembre 2019 Addition du Résumé.
1.2 Patrick Gross 4 janvier 2020 Addition [ppe1]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Le journal national Paris-Presse..."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 4 janvier 2020.