Colares 1977 -> Dossiers -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Colares 1977:

En fin de 1977 et pendant des mois, l'île brésilienne de Colares et la région du delta de l'Amazone ont la visite d'objets volants inconnus. On en voit tous les jours de toutes sortes, de toutes tailles, toutes formes, soucoupes, cigares, cylindres, arrivant généralement par le Nord, depuis le ciel, voir sortant des eaux. Trente-cinq habitants de l'île sont blessés par des rayons dirigés sur eux par les objets. L'Armée de l'Air intervient, voit aussi, filme, photographie, interroge, la presse est là. Finalement, devant la menace, des habitants évacuent des villages entiers. Vous n'en avez jamais entendu parler? Et bien lisez ce dossier, tout simplement.

Dans ce dossier:

Cliquez! Les événements de Colares, 1977.
Cliquez! Le rapport secret de 200 pages des militaires brésiliens.
Cliquez! Un dossier d'enquête complet par Daniel Rebisso Gliese.
Cliquez! L'enquête par Jacques Vallée.
Cliquez! L'expérience des journalistes.
Cliquez! L'implication des autorités militaires.
Cliquez! L'implication des autorités militaires, témoignage.
Cliquez! Le Colonel Hollanda de l'Armée Brézilienne parle.
Cliquez! Le docteur Wellaide Cecim de Colares parle.
Cliquez! L'Armée de l'Air Française.
Cliquez! Photographies.
Cliquez! Articles de la presse.
Cliquez! Références.

12.07.1977 - Jornal da Bahia:

Des objets volant qui émettent une lumière fantastique effrayent le Parà:
Belèm (AJB) -- une histoire fantastique concernant un objet volant émettant une lumière forte et suçant le sang des gens, circule de bouche à oreille parmi la population des comtés de Braganca, de Vizeu et d'Augusto Correa dans le Parà, où par crainte, beaucoup de gens abandonnent leurs maisons pendant la nuit afin de ne pas se faire prendre par la lumière-vampire émise par l'objet étrange qui, selon nos informations, a déjà causé la mort de deux hommes. Personne ne sait comment l'histoire a commencée, mais la vérité est qu'elle a atteint Belèm et a fait les gros titres des journaux locaux.

16.07.1977- O Liberal:

L'OVNI photographié à Montevideo, de forme sphérique, rivalise en détails avec les objets étranges vus à plusieurs endroits dans le Parà le long de la côte de Maranhaõ et du fleuve Gurupi et tout le long de la frontière de Parà-Maranhaõ. Encore hier, on a observé ces objets en plusieurs endroits à l'intérieur de Maranhaõ, effrayant la population, de la même manière à ce qui se produit dans le secteur de Vizeu dans le Parà.

08.10.1977 - O Liberal:

Des animaux suceurs attaquent des hommes et des femmes dans le village de Vigia:
Un phénomène étrange s'est produit pendant plusieurs semaines dans le village de Vigia, plus exactement dans Vila Santo Antonio Do Imbituba à environ 7 kilomètres de la route PA-140, à la suite de l'apparition d'un objet qui focalise une lumière blanche au-dessus des gens, les immobilisant pendant près d'une heure, et suçant les seins des femmes et les laissant saignantes. L'objet, connu par les gens de la région comme le "Bicho Voador" [animal volant], ou "Bicho Sugador" [animal suceur], a la forme d'un vaisseau arrondi et attaque des gens isolés (principalement les femmes), mais a cependant également attaqué quelques hommes... Un des victimes, parmi les nombreuses victimes dans le secteur, était Mme Rosita Ferreira, mariée, 46 ans, résidant à Ramal Do Triunfo, qui il y a quelques jours a été sucée par la lumière sur le sein gauche, et avait perdu connaissance. De plus en plus tout cela lui paraissait un véritable cauchemar, elle se sentant comme aux prise avec quelques griffes essayant de la tenir. Elle a été attaquée autour de 03:30 du matin. Une autre victime était une femme connue sous le nom de "Chiquita," qui a été également sucée par l'objet étrange sur son sein devenu sanglant, mais sans laisser aucune marques.

16.10.1977 - O Liberal:

Chupa-Chupa: c'était la dénomination donnée par la population de Vigia à un objet volant non identifié, qui a créé la panique parmi les habitants d'Imbituba, de Camaru et de Km-25, comme en d'autres localités situées à proximité de ces villes.

20.10.1977 - A Provincia Do Para:

Non disponible.

19.11.1977 - A Provincia Do Para:

"J'ai été prise de frayeur. J'ai appelé ma mère et avant qu'elle ne soit arrivée, une forte lumière rouge m'a enveloppé, me laissant stupéfaite. En même temps, j'ai senti des perforations vraiment fines frapper mon sein, et suis tombé au sol et me suis évanouie."

20.11.1977 - A Provincia Do Para:

Non disponible.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 mars 2001