Le cas Bethune -> Les cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La rencontre du Vol 124 en 1951:

Le lieutenant réserviste de l'US Navy Graham Bethune, co-pilote sur le vol 125 de Keflavik, rapporte:

"Alors que je volais dans le siège de gauche sur un trajet à 230 degrés à la position 49-50 Nord et 50-03 Ouest, j'ai observé une lueur au-dessous de l'horizon à environ 1.000 à 1.500 pieds au-dessus de l'eau. Nous avons observé son cours et mouvement pendant environ 4 ou 5 minutes avant d'attirer l'attention des autres membres d'équipage... Soudainement son angle d'attaque a changé, son altitude et sa taille ont augmentés comme si sa vitesse dépassait les 1.000 miles par heure. Elle s'est rapprochée tellement rapidement que notre première impression était que nous allons vers une collision en plein air. En fait son angle a changé et sa couleur a changé. Il est ensuite [apparu] comme sans aucun doute circulaire, orange rougeâtre sur son périmètre. Il a inversé son vol et a triplé sa vitesse jusqu'à ce qu'il ait disparu hors de vue au-dessus de l'horizon. En raison de notre altitude et distance trompeuse au-dessus de l'eau il est presque impossible d'estimer sa taille, distance, et vitesse. Une évaluation grossière serait d'au moins 300 pieds de diamètre, d'une vitesse de plus de 1.000 miles par heure, et il s'est approchée à moins de 5 miles de l'avion."

Dans ces pages:

Cliquez! Le cas, informations générales.
Cliquez! Air Intelligence Report, page 1 de 2.
Cliquez! Air Intelligence Report, page 2 de 2.
Cliquez! La fiche de l'enquête de l'USAF.
Cliquez! Rapport de la Logistique de la Flotte, témoin Fred W. Kingdon.
Cliquez! Lettre à l'Air Material Command par le Colonel S. Harris.
Cliquez! Lettre du North East Air Command: tous des pilotes expérimentés.
Cliquez! Note radio de J.J. Rogers au Colonel Harris de Wright Patterson AFB..
Cliquez! Lettre du North East Air Command: météo dégagée, pas d'avions.
Cliquez! Le rapport par Dominique Weinstein.
Cliquez! Les événements tels que racontés au Major Keyhoe du NICAP.
Cette page. Le témoignage de Graham E. Bethune à la conférence publique "Disclosure" à Washington, 2001 (Cette page).
Cliquez! Autres observations dans cette zone.
Cliquez! Lettre de l'ATIC: démystification en règle, c'était un météore ou une aurore boréale.
Cliquez! Schémas par les témoins.
Cliquez! Références.
R5D

Photographie d'un avion de transport R5D de l'US Navy. Le R5D est une variante du C-54, dont la version civile est connue sous l'appellation Skymaster.

La déposition de Graham E. Bethune à la conférence "Disclosure" en 2001:

"A environ 300 miles au large d'Argentia, Terre-Neuve, j'ai vu une lueur sur l'eau. Quand nous nous sommes rapproché de cette lueur, elle s'est transformée en centaines de cercles de lumières blanches sur l'eau. Nous l'avons observée pendant un moment; quand les lumières se sont éteintes, il n'y avait rien sur l'eau. La prochaine chose que nous avons vue était un halo jaune qui était très petit, à environ 15 miles de distance. Il est arrivé à 10.000 pieds en une fraction de seconde. J'ai désengagé le pilote automatique et ai poussé le nez vers le bas, parce que j'allais passer sous lui, à l'angle avec lequel il venait vers moi. A la minute où j'ai fait cela, il était monté jusqu'à notre altitude et je ne pouvais plus rien voir d'autre à travers mon cockpit que cet engin."

"Je ne savais pas vers où aller. Alors tout soudainement j'ai entendu un bruit. Je ne comprenais pas ce que c'était. Et j'ai dit: "Bon sang c'est quoi ce truc?" un des membres de l'équipage a regardé autour de lui et dit: "Tout le monde [dans l'avion] s'est protégé contre un choc et ils se sont cognés les uns les autres." Ils étaient tous couchés."

"Alors il [l'OVNI] est apparu vers la droite, s'avançant lentement et volant avec nous. Il n'était pas à notre altitude, mais nous pouvions voir sa forme. C'était un dôme et je pouvais voir sa décharge coronale. Je suis retourné à l'arrière, laissant l'autre pilote, Al Jones, prendre mon siège, et je suis allé voir si les passagers étaient ok. Ils avaient quelques bosses et contusions. Un des passager était un docteur, donc je suis d'abord allé vers lui. J'ai dit: "Doc, vous avez vu ce que nous avons vu?" Il m'a regardé droit dans les yeux et a dit: "Ouais, c'était une soucoupe volante." Il a dit: "Je ne l'ai pas regardé parce que je ne crois pas à ces choses." Il m'a fallu quelques secondes pour mesurer ce qu'il disait. Comme il était psychiatre, il ne pouvait pas croire à ces choses."

"Donc je suis retourné au cockpit et j'ai dit, "Al, quoi que vous fassiez, ne dites à personne ce que nous avons vu. Ils nous enfermeraient à peine nous aurions atterri." Il dit: "C'est trop tard. Je viens juste d'appeler le contrôle aérien à Gander [à Terre-Neuve] pour savoir s'ils pouvaient détecter ça par radar." C'est comme ça que l'affaire a été connue."

"Il était évident vu les questions et les réactions des hommes de l'US Navy qui nous ont fait faire un compte rendu de ce que nous avons vus, qu'ils avaient déjà vu des choses comme ça. Quand l'équipage est revenu au centre naval d'essais aériens de Patuxent River dans le Maryland, on nous a fait rédiger des rapports individuels."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 décembre 2001.