France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

9 octobre 1954, Carcassonne, Aude:

Référence pour ce cas: 9-oct-54-Carcassonne. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal national La Croix du 12 octobre 1954 rapportait que "Dimanche" - donc le 10 octobre 1954 - le soir, alors qu'il circulait au volant de sa voiture, Mr. Jean Bertrand, mécanicien à Carcassonne, avait vu, volant à basse altitude, un engin sphérique de métal brillant dont a partie supérieur semblait être en matière plastique. Il dit qu'il a pu facilement distinguer deux formes humaines dans cet appareil qui a disparu à grande vitesse dans la direction Est.

Le journal national Paris-Presse du même 12 octobre 1954 rapportait la même chose, mais donnait la date comme le Samedi, donc le 9 octobre 1954.

Dans son livre de 1956 "Black-Out sur les Soucoupes volantes", l'ufologue pionnier Jimmy Guieu donnait son interprétation de l'affaire: c'était un vaisseau spatial.

La version de la presse sera publiée dans la littérature ufologique, et c'est en 1975 que les ufologues Charles Garreau et Raymond Lavier donneront une version dont ils ne précisaient pas la source (probablement La Charente Libre, édition d'Angoulême du 12 octobre 1954: le 9 octobre 1954, vers 16 heures, un mécanicien de Carcassonne, Jean Bertrand, revenait de Castelnaudary, et arrivé à 10 kilomètres de Carcassonne, il a vu la sphère métallique brillante devant lui sur la route. La moitié supérieure de la sphère lui a paru être faite d'une matière plastique transparente, à travers laquelle il a distingué deux silhouettes d'apparence humaine. L'engin s'est élevé rapidement dans la direction de l'Est.

En 1979, les deux ufologues "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker raconteront la version de Paris-Presse, puis assureront que d'après les paroles même du témoin: "C'était une bonne rigolade... les photographes sont venus, on s'est bien marré...". Ceci passera inaperçu dans les reprises ultérieures de ce cas, de même que personne n'a semblé réaliser que l'engin avec ses deux "occupants" d'aspect humain ressemble beaucoup à un hélicoptère.

Rapports:

[Ref. lcx1:] JOURNAL "LA CROIX":

Scan

Soucoupes, cigares, etc

En France

Au cours des journées de samedi et dimanche, les "soucoupes" ont été particulièrement nombreuses à survoler notre pays. En voici quelques témoignages:

Roulant à bicyclette en direction de Rânes (Orne) M. C. Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, a été dépassé par un étrange engin lumineux qui, à grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin, d'environ 4 mètres de diamètre, avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

A 17 kilomètres d'Angoulême, une trentaine de personnes de Tourriers ont vu dans la nuit du 8 au 9, une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale n° 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin, qui était doté de deux ailettes, s'est ensuite décidé à partit à une vitesse d'environ 250 à 300 kilomètre-heure.

Un automobiliste de Calais a vu au-dessus de la route de Boulogne-sur-Mer, un engin non identifié qu'il croit être une soucoupe volante.

"Il était 21 h. 15, a raconté l'automobiliste, lorsque, vers la gauche, j'aperçus une lueur venant des champs et pouvant être celle que produit la dynamo d'un vélo. La lueur, soudain, piqua vers la route, dans ma direction, et un engin de très grandes proportions m'apparut. Il était de couleur bleutée, comme celle qui se dégageait, pendant la guerre, des vitres peintes en bleu. J'ai freiné net et éteint mes phares. L'engin passa au-dessus de la route. C'était bien un disque bleu...

Comportant au-dessus, et se dégageant nettement, une coupole, l'engin se déplaçait sans bruit. Il survola la route, vira et fila en direction de Calais. Je l'ai vu disparaître et, à ce moment, la lueur primitive bleutée fit place à un phare blanc tel qu'il m'était apparu à l'origine."

Dimanche soir, alors qu'il circulait au volant de sa voiture, M. Jean Bertrand, mécanicien à Carcassonne, a vu, volant à basse altitude, un engin sphérique de métal brillant dont a partie supérieur semblait être en matière plastique. Il a pu, dit-il, facilement distinguer deux formes humaines dans cet appareil qui a disparu à grande vitesse dans la direction Est.

En Belgique

Un "cigare volant" a été aperçu par le facteur rural dans un village près de Huy, entre Namur et Liège. Le facteur a affirmé que l'engin s'était élevé dans le ciel à son approche, mais qu'il avait pu nettement distinguer à bord deux silhouettes de forme "approximativement humaines".

En Egypte

On annonce d'Alexandrie, de source officielle, qu'un engin mystérieux a séjourné dans les airs au-dessus de la tour de contrôle de l'aéroport de Muzha pendant une heure samedi soir.

L'engin, de la forme d'une "soucoupe" allongée, a changé de couleur, passant du rouge à l'orange, puis du vert au gris, avant de s'éloigner à une vitesse vertigineuse.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Disques, boules, cigares, fusée

UN MARTIEN MOUSTACHU A PASSÉ SON WEEK-END DANS LA VIENNE

TROIS Martiens seulement se sont montrés au cours du week-end. Des Martiens très réservés. Ils se sont abstenus des démonstrations affectueuses auxquelles ils se livrent d'ordinaire: caresses ou accolades. Sans doute réservent-ils ces manifestations de sympathie aux populations rurales: seuls des campagnards en sont bénéficiaires jusqu'ici.

Un manoeuvre de Lavoux (Vienne), M. Roger Barrault, a raconté que circulant à bicyclette samedi vers 9 heures, il y brusquement été arrêté par un double faisceau lumineux que dirigeait sur lui un "scaphandrier" haut à peine de 1 m. 50 avec des bottes sans talon des yeux très brillants et une forte moustache.

- Le scaphandrier se promena environ une minute sur la route, affirme M. Barrault, puis disparut brusquement vers la forêt toute proche.

Un mécanicien de Carcassonne, M. Bertrand, a vu, samedi soir également, sur la route, alors qu'il circulait en voiture, un engin sphérique de métal brillant dont la partie supérieure semblait être en matière plastique. Il a pu, dit-il, facilement distinguer deux formes humaines dans cet appareil, qui a disparu à une grande vitesse dans la direction est.

M. Bertrand n'a pu préciser si les deux occupants de l'engin étaient moustachus comme le Martien de la Vienne.

Un Lyonnais, M. Morguin, assure qu'il a photographié une soucoupe au-dessus du Rhône.

- C'était, dit-il, un disque rouge entouré de lueurs blanches.

Plusieurs personnes ont aperçu à Mâcon, au-dessus de la Saône, une disque non pas brillant, cette fois, mais sombre.

De Montluçon aux étangs landais...

Un ouvrier, M. Magnier, et des camionneurs ont aperçu à Montluçon une boule lumineuse qui traversait le ciel à grande vitesse.

A Tourriers, à 17 kilomètres d'Angoulême, une trentaine de personnes ont vu dans la nuit du 8 au 9 une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale numéro 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes, est ensuite parti à une vitesse d'environ 250 à 300 kilomètres-heure.

Mme Lebert, gardienne du château de Pont-Chapelle à La Ferté-Macé (Orne), a observé en plein après-midi un engin mystérieux qui ressemblait à une fusée et s'élevait silencieusement à la verticale en laissant derrière lui une légère traînée blanche.

D'autre part, M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes lorsque, près de l'étang de Lande-Forêt, sur la commune de Beauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui, à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin, d'environ 4 m mètres de diamètre, avait la forme d'une boule de feu bombée.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

SPHERES VOLANTES
et "SCAPHANDRIER"

Carcassonne. -- Hier soir, vers 16 heures, alors qu'il circulait au volant de sa voiture, M. Jean Bertrand, mécanicien dans cette ville, a aperçu, volant à basse altitude, un engin sphérique de métal brillant dont la partie supérieure semblait être en matière plstique. Ai a pu, dit-il, facilement distinguer deux formes humaines dans cet appareil qui a disparu à grande vitesse dans la direction est.

***

Limoges. -- Vendredi dernier, vers 23 heures, à Uzerches (Corrèze) deux jeunes gens, Charles et Alphonse Beaujour, qui roulaient en automobile sur la route d'Eyburie, ont aperçu, à hauteaur du château de Fargeas et dans la direction d'Espartignac, une énorme boule extrêmement brillante.

Les deux jeunes gens ayant arrêté leur véhicule, ont pendant un quart d'heure, regardé cette boule qui a viré du blanc au rouge avant de disparaître dans la direction de Lagrulière.

D'autres personnes ont constaté le même phénomène.

***

Poitiers. -- M. Roger Barrault, manoeuvre à Lavoux (Vienne) a déclaré que, roulant à bicyclette, samedi, vers 19 heures, il avait été brusquement arrêté par un double faisceau lumineux émanant d'une sorte de "scaphandrier" haut à peine de 1 m. 50 avec des bottes sans talons, les yeux très brillants et une forte moustache.

Le scaphandrier se promena environ une minute sur la route, affirme M. Barrault, puis disparut brusquement vers la forêt toute proche.

***

Caen. -- M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes, lorsque près de l'étang de Lande-Forêt, sur la commune de Bauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui, à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin d'environ 4 mètres de diamètre avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

LES SOUCOUPES VOLANTES EXPLORENT L'ALLEMAGNE

Bonn, 11. -- Une "soucoupe volante a été observée pendant environ deux minutes par 13 membres d'une école de vol à voile au-dessus de l'aérodrome d'Ockstadt, à proximité de Francfort.

Les 13 pilotes et élèves-pilotes suivaient des yeux les évolutions d'un moniteur lorsqu'ils virent paraître au-dessus du planeur en vol, à trois milles mètres d'altitude environ, un "disque argenté légèrement renflé" qui se déplaçait sans le moindre bruit. Les témoins parmi lesquels se trouvaient plusieurs anciens aviateurs de la Luftwaffe, sont formels pour déclarer qu'ils ne sauraient avoir été victimes d'une illusion d'optique.

AU LIBAN

Beyrouth, 11. -- Le journal "L'Orient" rapporte ce matin une déclaration de M. Max Favell, représentant à Beyrouth d'une firme allemande, qui affirme avoir vu samedi à 22 h. 15 (loc.) au bord de la mer un engin immobile dans le ciel qui émettait une lumière blanchâtre.

M. Favell a précisé que l'engin qui se trouvait à quelques mètres du sol atterrit pour quelques secondes puis décolla à la verticale en tournant sur lui-même pour disparaître bientôt dans le ciel. Le témoin ne remarqua aucune trace sur le sol à l'endroit de l'atterrissage de l'engin.

A la suite de la publication de cette déclaration, un journaliste. M. Abdelkarim, a révélé qu'il avait également aperçu le même jour mais vers 19 heures, une sorte de boule de couleur rouge évoluant dans le ciel et venant du Nord. M. Abdelkarim craignant que l'on n'accorde peu de crédit à sa "vision" ne l'avait révélée à personne.

EN EGYPTE

Alexandrie, 11. -- L'Egypte à son tour entre dans la compétition des soucoupes volantes. Au début de la nuit de samedi, plusieurs centaines d'habitants d'Alexandrie ont signalé la présence dans le ciel d'un objet lumineux qui paraissait se déplacer en passant du rouge à l'orange, puis au vert et au gris-bleu. Les fonctionnaires du service météorologique de l'aérodrome d'Alexandrie alertèrent par téléphone l'observatoire de Hélouan, près du Caire, demandant que le phénomène soit photographié. Cependant, celui-ci disparut avant que la lunette spéciale de l'observatoire ait pu être préparée.

Le sous-directeur de l'observatoire, M. Azouz Ismail, a déclaré à la presse qu'il pouvait s'agir d'une aurore boréale. Un orage magnétique était, en effet, observé depuis quarante-huit heures, ce qui rendrait l'explication vraisemblable.

Au Cameroun aussi

Yaounde, 11. -- Plusieurs personnes dignes de foi affirment avoir été, hier soir, les témoins d'un de ces phénomènes que l'on appelle "soucoupe volante".

Il s'agit du colonel Cauvin, directeur des services d'hygiène et de prophylaxie du Cameroun; du Dr Menu, médecin-chef de l'hôpital de Yaounde; de MM. Dumont, directeur des services de sécurité du Cameroun; Pailleux, conseiller de l'Assemblée territoriale du Cameroun; Moreau, administrateur, maire adjoint de Yaoundé, et de leurs épouses.

Toutes ces personnes, réunies chez le médecin-chef de l'Hôpital, se préparaient à aller au cinéma lorsqu'elles furent intriguées par l'attitude du chien de la maison qui, subitement, se mit à grogner et à hérisser ses poils. Pensant que des étrangers rôdaient près de sa demeure, le Dr Menu sorti et aperçut, dans le ciel, un objet brillant. Il appela immédiatement ses convives qui, tous, Déclarèrent ensuite avoir vu, presque à la verticale du plateau où est situé l'hôpital, un énorme disque vivement illuminé, immobile, à une altitude d'environ 600 mètres.

Cette "apparition" dura quinze secondes. L'engin avait très exactement la forme d'un champignon dont les personnes présentes ne purent exactement évaluer le diamètre, sous lequel se balançait très légèrement un cylindre l'une longueur égale au diamètre du chapeau et également très éclairé.

Brusquement, la "soucoupe" prit la direction de l'est, et son volume sembla diminuer à vue d'oeil. Puis elle s'immobilisa pendant quelques secondes avant de prendre rapidement de l'altitude et de disparaître.

Lire la suite en 8ème page.

Scan

Sphères volantes
et... "scaphandriers"

Des formes humaines

Carcassonne, 11. -- Samedi soir, vers 16 heures alors qu'il circulait au volant de sa voiture, M. Jean Bertrand, mécanicien dans cette ville, a aperçu, volant à basse altitude, un engin sphérique de métal brillant dont la partie supérieure semblait être en matière plastique. Il a pu, dit-il, facilement distinguer deux formes humaines dans cet appareil, qui a disparu à une grande vitesse dans la direction Est.

Une énorme boule

Limoges, 11. -- Vendredi dernier, vers 22 heures, à Uzerches (Corrèze), deux jeunes gens, Charles et Alphonse Beaujou, qui roulaient en automobile sur la route d'Eyburie, ont aperçu à la hauteur du château de Fargeas et dans la direction d'Espartignac, une énorme boule extrêmement brillante.

Les deux jeunes gens ayant arrêté leur véhicule, ont pendant environ un quart d'heure, regardé cette boule qui a viré du blanc à l'orange puis au rouge avant de disparaître en direction de Lagraulière.

D'autres personnes ont constaté le même phénomène.

Un personnage à forte moustache

Poitiers, 11. -- M. Roger Barrault, manoeuvre à Lavoux (Vienne), a déclaré que, roulant à bicyclette, samedi, vers 19 heures, il avait été brusquement arrêté par un double faisceau lumineux émanant d'une sorte de "scaphandrier" haut à peine de 1 m. 50 avec des bottes sans talons, les yeux très brillants et une forte moustache.

Le scaphandrier se promena environ une minute sur la route, affirme M. Barrault, puis disparut brusquement vers la forêt toute proche.

Un cigare inconstant

A Tourriers, à 17 km d'Angoulême, une trentaine de personnes ont vu dans la nuit du 8 au 9, une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale N° 10, pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes s'est ensuite décidé à partir à une vitesse d'environ 250 à 300 km.-h.

Calais et Boulogne survolés par une "soucoupe volante"

Calais, 11. -- Plusieurs habitants de Calais ont aperçu, samedi matin, vers 9 h. 15, un engin brillant qui évoluait dans le ciel.

D'autre part, un automobiliste de Calais a vu la nuit, au-dessus de la route de Boulogne-sur-Mer, un engin lumineux.

- Il était 21 h. 15, a raconté l'automobiliste, lorsque vers la gauche j'aperçus une lueur venant des champs et pouvant être celle que produit la dynamo d'un vélo. La lueur, soudain, piqua vers la route, dans ma direction, et un engin de très grandes proportions m'apparut. Il était de couleur bleutée, comme celle qui se dégageait, pendant la guerre, des vitres peintes en bleu. J'ai freiné et éteint mes phares. L'engin passa au-dessus de la route. C'était bien un disque bleu comportant au-dessus et se dégageant nettement une coupole. L'engin se déplaçait sans bruit. Il survola la route, vira et fila en direction de Calais. Je l'ai vu disparaître et à ce moment la lueur primitive bleutée fit place à un phare blanc tel qu'il m'était apparu à l'origine.

[Ref. jpc1:] JOURNAL "LE JOURNAL DU PAS-DE-CALAIS ET DE LA SOMME":

Scan

SOUCOUPES, DISQUES, CIGARES...

Un Martien moustachu se promenait
dans la Vienne

Si la ronde des "soucoupes volantes" se poursuit dans toute la France, il ne faudrait pas croire que notre pays est le seul à recevoir la visite de ces engins. Voici que le Cameroun, le Liban, l'Allemagne, l'Egypte entrent à leur tour en compétition.

M. Roger Barrault, manoeuvre à Lavoux (Vienne), roulant à bicyclette, a été brusquement arrêté par un double faisceau lumineux émanant d'une sorte de "scaphandrier" haut à peine de 1 m. 50 avec des bottes sans talons, des yeux très brillants et une forte moustache.

Le scaphandrier se promena environ une minute sur la route, affirme M. Barrault, puis disparut brusquement vers la forêt toute proche.

Plusieurs personnes ont, sur le pont de Saint-Laurent-les-Mâcon, aperçu, au-dessus de la Saône un disque qui a disparu après un court instant. Fait nouveau ce disque n'était pas brillant mais sombre.

A Tourrières [sic], à 17 kms d'Angoulême, une trentaine de personnes ont vu une sorte de cigare qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale numéro 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes s'est ensuite décidé à partir à une vitesse d'environ 150 à 300 km.-heure.

Mme Lebert, gardienne du château de Pont Chapelle à la Ferté-Macé (Orne), a observé en plein après-midi un engin mystérieux dans le ciel. Cet engin, qui ressemblait à une fusée, s'élevait silencieusement à la verticale en laissant derrière lui une légère traînée blanche. Il a pu être observé pendant plusieurs secondes puis a disparu rapidement. Une femme et des enfants demeurant dans les faubourgs de la localité ont également été témoins du phénomène.

M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes, lorsque près de l'étang de Lande-Forêt, sur la commune de Beauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin d'environ quatre mètres de diamètre avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

Alors qu'il circulait au volant de sa voiture, M. Jean Bertrand, mécanicien à Carcassonne, a aperçu, volant à basse altitude, un engin sphérique de métal brillant dont la partie supérieure semblait être en matière plastique. Il a pu, dit-il, facilement distinguer deux formes humai-

LA SUITE EN PAGE 8

Scan

Les soucoupes

(Suite de la première page)

nes dans cet appareil, qui a disparu à une grande vitesse dans la direction Est.

AU CAMEROUN

Yaoundé, 11. -- Plusieurs personnes dignes de foi affirment avoir été les témoins d'un de ces phénomènes que l'on appelle "soucoupe volante".

Il s'agit du colonel Cauvin, directeur des services d'hygiène et de prophylaxie du Cameroun, du docteur Menu, médecin chef de l'hôpital de Yaoundé, de MM. Dumont, directeur des services de sécurité du Cameroun, Pouilleux, conseiller de l'assemblée territorial du Cameroun, Moreau, administrateur, maire-adjoint de Yaoundé, et de leurs épouses.

Toutes ces personnes, réunies chez le médecin-chef de l'hôpital se préparaient à aller au cinéma lorsqu'elles furent intriguées par l'attitude du chien de la maison qui, subitement, se mit à grogner et à hérisser ses poils. Pensant que des étrangers rodaient auprès de sa demeure, le docteur Menu sortit et aperçut, dans le ciel, un objet brillant. Il appela immédiatement ses convives qui, tous déclarèrent ensuite avoir vu, presque à la verticale du plateau où est situé l'hôpital, un énorme disque violemment illuminé, immobile à une altitude d'environ 800 mètres.

Cette "apparition" dura 15 secondes. L'engin avait très exactement la forme d'un champignon, dont les personnes présentes ne purent exactement évaluer le diamètre - sous lequel se balançait très légèrement un cylindre d'une longueur égale au diamètre du chapeau et également très éclairé.

Brusquement, la "soucoupe" pris la direction de l'Est et son volume sembla diminuer à vue d'oeil. Puis elle s'immobilisa pendant quelques secondes avant de prendre rapidement de l'altitude et de disparaître.

AU LIBAN

Beyrouth, 11. -- M. Max Favell, représentant à Beyrouth d'une firme Allemande, affirme avoir vu au bord de la mer un engin immobile dans le ciel qui émettait une lumière blanchâtre.

M. Favell a précisé que l'engin qui se trouvait à quelques mètres du sol atterrit pour quelques secondes, puis décolla à la verticale en tournant sur lui-même pour disparaître bientôt dans le ciel. Le témoin ne remarqua aucune trace sur le sol à l'endroit de l'atterrissage de l'engin.

A la suite de cette déclaration, un journaliste, M. Abdelkarim a révélé qu'il avait également aperçu le même jour, mais vers 19 heures, une sorte de boule de couleur rouge évoluant dans le ciel et venant du Nord. M. Abdelkarim craignant que l'on accordât peu de crédit à sa "vision" ne l'avait révélée à personne.

EN EGYPTE

Alexandrie, 11. -- Plusieurs centaines d'habitants d'Alexandrie ont signalé la présence dans le ciel d'un objet lumineux qui paraissait se déplacer en passant du rouge à l'orange, puis au vert et au gris bleu. Les fonctionnaires du service météorologique de l'aérodrome d'Alexandrie alertèrent par téléphone l'observatoire de Helouan, près du Caire, demandant que le phénomène soit photographié. Cependant, celui-ci disparut avant que la lunette spéciale de l'observatoire ait pu être préparée.

Le sous-directeur de l'observatoire, M. Azouz Ismaïl, a déclaré à la presse qu'il pouvait s'agir d'une aurore boréale. Un orage magnétique était, en effet, observée depuis 48 heures, ce qui rendrait l'explication vraisemblable.

EN ALLEMAGNE

Bonn, 11. -- Une "soucoupe volante" a été observée pendant environ deux minutes par 13 membres d'une école de vol à voile au-dessus de l'aérodrome d'Ockstadt, à proximité de Francfort.

Les treize pilotes et élèves pilotes suivaient des yeux les évolutions d'un moniteur lorsqu'ils virent apparaître au-dessus du planeur en vol, à 3.000 mètres d'altitude environ, un "disque argenté légèrement renflé" qui se déplaçait sans le moindre bruit. Les témoins parmi lesquels se trouvaient plusieurs anciens aviateurs de la Luftwaffe, sont formels pour déclarer qu'ils ne sauraient avoir été victime d'une illusion d'optique.

[Ref. jgu1:] JIMMY GUIEU:

Le lendemain de l'étrange observation de M. René Ott - le 9 donc - à 16 heures, M. Jean B., mécanicien à Carcassonne (Aude), roulait au volant de sa voiture lorsque, tout à coup, il aperçut, volant à basse altitude, un engin sphérique brillant comme de l'aluminium. Sa partie supérieure ou cockpit était transparente, comme en plexiglass. Stupéfait, M. Jean B, entrevit, sous ce cockpit, deux êtres d'apparence humaine. La fuite rapide de l'astronef en direction de l'Est ne lui permit pas de distinguer leurs traits ou d'autres détails.

[Ref. aml1] AIME MICHEL:

Aimé Michel note qu'une observation a eu lieu le 9 octobre 1954 à Carcassonne. Il indique je journal Le Parisien Libéré du 11 octobre comme source.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

Scan

390 9 octobre 1954 1600 hrs

CARCASSONNE (FRANCE) Alors qu'il conduisait près de Carcassonne, Jean Bertrand aperçut une sphère métallique brillante sur la route. La moitié supérieure semblait être en plastique transparent et deux personnages humanoïdes se tenaient à l'intérieur. Elle décolla rapidement, volant vers l'est. (M219; Paris-Presse, 12 octobre 1954, Michel II, 154)

[Ref. jra1:] JEAN-LUC RIVERA:

La Charente Libre (édition d'Angoulême) 12 Octobre 1954: Vers quatre heures dans l'après-midi M. Jean Bertrand, un mécanicien de Carcassonne, a vu un objet sphérique volant à basse altitude. Sa partie inférieure semblait être faite de métal et la partie supérieure en plastique brillant. Il a dit qu'il a pu voir deux formes humaines à l'intérieur de la machine, avant qu'elle disparaisse à grande vitesse vers l'est.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

276 -002.34963 43.20900 09 10 1954 16 00 1 (CARCASSONNE-AUDE) F 0211 I

[Ref. cln1:] CORAL ET JIM LORENZEN:

Les auteurs indiquent que le 9 octobre 1954 Jean Bertrand conduisait sur une route près de Carcassonne, dans l'Aude, France, et il est tombé sur une sphère métallique posée sur la route en avant de lui. Il a rapporté que la moitié supérieure a semblé être un matériel transparent d'une certaine sorte, et qu'il a vu deux personnages de formes humaines se tenir à l'intérieur. Pendant qu'il s'approchait, l'objet a décollé à grande vitesse.

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

219

9 Octobre 1954, 16h00. Carcassonne (France):

Alors qu'il circulait en voiture près de cette ville, M. Jean Bertrand a vu sur la route, devant lui, une sphère métallique brillante. La moitié supérieure semblait faite d'une matière plastique transparente. Deux silhouettes d'apparence humaine se trouvaient debout à l'intérieur. L'engin s'est élevé rapidement et a pris la direction de l'est. (Paris-Presse, 12 oct. 1954) (48; M 145).

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 9 octobre 1954, alors qu'il conduisait dans la région de Carcassonne dans l'Aude, Jean Bertrand a vu sur la route devant lui une brillante sphère métallique dont la moitié supérieure semblait faite de plastique transparent puisqu'il il distinguait aisément deux formes d'apparence humaine debout à l'intérieur. L'objet s'est envolé rapidement vers l'est.

[Ref. gal1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs, journalistes et ufologues, indiquent que le 9 octobre 1954, vers 16 heures, un mécanicien de Carcassonne, Jean Bertrand, revenait de Castelnaudary, et lorsqu'il arriva à 10 kilomètres de Carcassonne, il vit une sphère métallique brillante devant lui sur la route.

La moitié supérieure de la sphère lui a paru être faite d'une matière plastique transparente, à travers laquelle il a distingué deux silhouettes d'apparence humaine.

L'engin s'est élevé rapidement dans la direction de l'Est.

Garreau et Lavier notent que l'observation a eu lieu à 10 kilomètres à l'ouest de Carcassonne.

[Ref. bbr2:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Le journal "Paris Presse" du 12 octobre relatait minutieusement l'incident dont avait été témoin Monsieur Jean Bertrand le 9 octobre à 16 heures. Ce dernier avait prétendu avoir observé une sphère d'apparence métallique et brillante; deux silhouettes de "pilotes" étaient visibles à l'intérieur au travers de la moitié supérieure, réalisé en matière translucide. A l'approche du témoin l'engin se serait élevé et aurait pris la direction de l'est.

[... autre cas... ]

Pour l'affaire de Carcassonne, d'après les paroles même du témoin: "C'était une bonne rigolade... les photographes sont venus, on s'est bien marré...".

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 9 octobre 1954 à 16:00, dans l'Aude, une personne revenant de Castelnaudary et qui se trouvait à une dizaine de kilomètres de Carcassonne, soit très certainement sur la commune de Pezens, a vu sur la route une sphère métallique brillante.

Dans la moitié supérieure, qui semblait faite en matière plastique transparente, il a vu deux silhouettes d'apparence humaine, debout à l'intérieur.

L'engin s'est élevé rapidement et prend la direction de l'est.

[Ref. tbr1:] TED BLOECHER:

(Jean-Luc Rivera est la source de ces éléments soumis par Ted Bloecher: Traductions par Lex Mebane. Résumés par Mildred Biesele.)

La Charente Libre (édition d'Angoulême), 12 octobre 1954: à environ quatre heures l'après-midi M. Jean Bertrand, un mécanicien de Carcassonne, a vu voler un objet sphérique à basse altitude. Sa partie plus inférieure a semblé être faite de métal brillant et la partie supérieure de plastique. Il a dit qu'il pouvait voir deux formes humaines à l'intérieur de la machine avant qu'elle ait disparu à grande vitesse vers l'est.

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

9 octobre. Carcassonne, France. (16h00.)

Quatre heures du soir, le 9, un gros objet en forme de boule était posé sur la courbe de la route qui passait devant la ville de Carcassonne. La moitié inférieure de cet objet semblait être en métal, tandis que la partie supérieure était transparente. Alors que M. Jean Bertrand s'approchait de la sphère dans sa voiture, il a pu voir deux êtres d'une forme humanoïde à l'intérieur de l'OVNI qui s'éleva et se dirigea vers l'est. 88.

[Ref. kre1:] KEVIN RANDLE ET RUSS ESTES:

Les auteurs indiquent que le 9 octobre 1954, à Carcassonne, France, Jean Bertrand conduisait quand il a repéré un objet sphérique posé sur la route devant lui. A travers un sommet translucide, il a pu voir une ombre de forme humaine se déplacer. Alors qu'il s'approchait, l'objet a décollé.

[Ref. jsr1:] JEAN SIDER:

L'auteur indique que le 9 octobre 1954, selon Figuet pages 136 et 137, sur la route de Castelnaudary à Carcassonne dans l'Aude, à 10 kilomètres de Castelnaudary, Jean Bertrand a vu une sphère métallique sur la route, ayant une partie supérieure translucide permettant de distinguer deux silhouettes d'apparents êtres humains qui sont debout à l'intérieur. Ensuite l'objet a décollé rapidement et est allée dans la direction de l'est.

Jean Sider note que l'observation semble avoir eu lieu 2 km avant Penautiers maid que Figuet n'apporte pas de précisions à ce sujet.

[Ref. jhn1:] JIM HICKMAN:

Jim Hickman indique que le 9 octobre 1954, en France, comme il conduisait près de Carcassonne, Jean Bertrand a vu une sphère lumineuse et métallique sur la route en avant. La moitié supérieure a semblé être faite de plastique transparent, et deux personnages d'apparence humaine se tenaient à l'intérieur. Il a décollé rapidement, volant à l'est.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4029: 1954/10/09 16:00 3 2:15:00 E 43:12:00 N 3333 WEU FRN AUD 9:8

pr ARZENS,FR:MTLC SPHERE SUR ROUTE:2 PSH/XLUCIDE DOME/DESSUS:>>E:/r30p136+/r197p75

RefN°217 Jean SIDER: Le DOSSIER 1954 (2 vol.) Page No. 190 : ROUTE+RAILS

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique que le 9 octobre 1954, en France à Carcassonne, Jean Bertrand a vu à 16:00 en circulant en voiture, une sphère métallique brillante sur la route devant lui. La moitié supérieure semblait faite d'une matière plastique transparente. Deux silhouettes d'apparence humaine se trouvaient debout à l'intérieur. L'engin s'est élevé rapidement et à pris la direction de l'est.

La source est indiquée comme Jacques Vallée dans "Chronique des apparitions ET", Denoel, collection J'ai Lu, 1972, page 273.

[Ref. mcn1:] MARK CASHMAN:

Carcassonne (France).

10/9/1954 16:00

Alors qu'il circulait en voiture près de cette ville, M. Jean Bertrand a vu sur la route, devant lui, une sphère métallique brillante. La moitié supérieure semblait faite d'une matière plastique transparente. Deux silhouettes d'apparence humaine se trouvaient debout à l'intérieur. L'engin s'est élevé rapidement et volé vers l'est.

[Ref. jnf1:] JAMES NEFF:

James Neff indique que le 9 octobre 1954, à Carcassonne, France, Jean Bertrand conduisait quand il a repéré un objet sphérique reposant sur la route devant lui. Par un dessus translucide, il pouvait voir se déplacer une ombre de forme humaine. Pendant qu'il s'approchait, l'objet a décollé.

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

Le site web liste que le 9 octobre 1954 à Carcassonne, France, Bertrand conduisait quand il a vu un objet sphérique sur la route devant lui. Par un dessus translucide, il pouvait voir se déplacer une ombre de forme humaine.

La source est indiquée comme "CE-3-101 Randle/Estes, FOV pg267".

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

Donald Johnson rapporte que le 9 octobre 1954, conduisant près de Carcassonne, France à environ 16 h., Jean Bertrand a vu une sphère lumineuse et métallique en avant sur la route. La moitié supérieure a semblé être faite de plastique transparent, et deux personnages d'apparence humaine étaient vus debout à l'intérieur. Elle a décollé rapidement, volant loin à l'est.

Les sources sont données comme "Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 145; Jacques Vallee, Passport to Magonia, pp. 221-222."

[Ref. ars1:] ALBERT ROSALES:

139.

Lieu. Carcassonne France

Date: 9 octobre 1954

Heure: 1600

Alors qu'il circulait en voiture près de Carcassonne, Jean Bertrand a vu sur la route, devant lui, une sphère métallique brillante. La moitié supérieure semblait faite d'une matière plastique transparente. Deux silhouettes d'apparence humaine se trouvaient debout à l'intérieur. L'engin s'est élevé rapidement et volé vers l'est.

Humcat 1954-80

Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia

Type: A

L'entrée est en double avec une autre date et une autre source:

152.

Lieu. Carcassonne, France

Date: 12 octobre 1954

Heure: 1600

Le témoin, un mécanicien, a observé un objet sphérique volant à une basse altitude au-dessus du secteur, sa partie plus inférieure a semblé être faite de métal et sa moitié supérieure de plastique transparent. Deux figures comme des humains pouvaient être vues debout à l'intérieur de l'objet, qui a disparu à très grande vitesse.

HC addition # 253

Source: Jean Luc Rivera, Mufon Journal # 130

Type: A

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Aude à Carcassonne le 9 octobre 1954 à 16:00 heures, un témoin revient de Castelnaudary. A une dizaine de kilomètres de Carcassonne soit très certainement sur la commune de Pezens, il voit sur la route une sphère métallique brillante. Dans la moitié supérieure, qui semble faite en matière plastique transparente, il voit deux silhouettes d'apparence humaine, debout à l'intérieur. L'engin s'élève rapidement et prend la direction de l'est.

Luc Chastan indique que la source est "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979."

[Ref. rin1] BLOG "RIGOROUS INTUITION":

[... Autres cas ...]

9 octobre: [...] A Carcassone [sic], un homme a vu une sphère métallique dans la route. La moitié supérieure de l'objet était transparente, et il a vu deux personnages de forme humaine se tenant à l'intérieur. L'engin est bientôt parti à grande vitesse. (Dolan) L'individu a semblé avoir des "bottes sans talons" et des yeux très lumineux... L'entité avait un torse très velu et deux "phares" placés un au-dessous de l'autre sur son torse. (Vallee)

[... Autres cas ...]

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 9 octobre 1954 à 16:00 dans Carcassonne, France, une sphère lumineuse et métallique a été vu sur la route. Deux personnages de type humain se tenaient à l'intérieur. Pendant qu'il conduisait près de Carcassonne, Jean Bertrand a vu une sphère lumineuse et métallique en avant sur la route. La moitié supérieure a semblé être faite de plastique transparent, et deux personnages comme des humains se tenaient à l'intérieur. Il a décollé rapidement, volant à l'est.

Le site commente que "on a observé un objet. Des occupants de l'engin ont été vus. Une boule métallique a été observée par un témoin masculin expérimenté sur une route pendant plus de trois minutes. Deux nains ont été vus."

Le site web ajoute alors que "conduisant près de Carcassonne, Jean Bertrand a vu une sphère métallique lumineuse sur la route en avant. La moitié supérieure a semblé être faite de plastique transparent, et 2 personnages comme des humains se tenaient à l'intérieur. Elle a décollé rapidement, volant à l'est."

Les sources sont indiquées comme "Webb, David, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports; Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Lorenzen, Coral E., Flying Saucer Occupants, Signet T3205, New York, 1967; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, London, 1966; Lorenzen, Coral E., Encounters with UFO Occupants, Berkley Medallion, New York, 1976, ISBN:425-03093-8; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, London, 1966; Pereira, Jader U., Les Extra-Terrestres, Phenomenes Spatiaux, Paris, 1974; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (in JVallee01); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (in JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Delaire, J. Bernard, UFO Register Volume 7 (1976), Data Research, Oxford, 1976; Hatch, Larry, *U* computer database, Author, Redwood City, 2002; Rosales, Albert, Humanoid Sighting Reports Database."

[Ref. uda2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 12 octobre 1954 à 16:00 à Carcassonne, France, le témoin, un mécanicien, a observé un objet sphérique volant à une basse altitude au-dessus du secteur, sa partie plus inférieure a semblé être fabriquée à partir d'un métal brillant et la moitié supérieure de plastique transparent. Deux personnages comme des humains pouvaient être vus debout à l'intérieur de l'objet, qui a disparu à très grande vitesse.

La source est indiquée par un lien vers une page inexistante.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON:

9 octobre 1954, 1600hrs.

CARCASSONNE (AUDE : FRANCE)

Alors qu'il roulait près de Carcassonne, le mécanicien Jean Bertrand a vu une sphère métallique brillante volant à basse altitude sur la route. Sa partie inférieure semblait être en métal brillant et sa partie supérieure en plastique transparent, à travers lequel il pouvait voir deux formes humanoïdes debout à l'intérieur. Il a décollé rapidement vers l'est.

Vallee cas 219, citant Paris-Presse 12 Octobre 1954.
Michel 1958, p.154.
Jean Luc Rivera in MUFON UFO Journal 130, p.16 citant La Charente Libre 12 Octobre 1954.

[Ref. jgz1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique qu'il y a eu une rencontre rapprochée du troisième type à 10 km à l'ouest de Carcassonne, dans l'Aude, le 9 octobre 1954 à 16h00.

M. Jean Bertrand, mécanicien, revenant de Castelnaudary, à une dizaine de kilomètres de Carcassonne, a vu sur la route une sphère métallique brillante.

Dans la moitié supérieure, qui semblait faite en matière plastique transparente, il a vu deux silhouettes d'apparence humaine debout à l'intérieur.

L'engin s'est élevé rapidement et a pris la direction de l'est.

Les sources sont indiquées comme C. Garreau et R. Lavier, "Face aux Extra-Terrestres", page 187; Jimmy Guieu, "Black-Out sur les Soucoupes Volantes", page 203; Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon, "OVNI, le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France", pages 136-137; Jean Sider, "Le dossier 1954 et l'imposture rationaliste", page 190.

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*9 oct. 1954 - Comme il était au volant près de Carcassonne, en France aux alentours de 04h00 heures dans l'après-midi, Jean Bertrand a vu une sphère métallique, brillante devant sur la route. La moitié supérieure semblait être en plastique transparent, et deux personnages anthropomorphes ont été vus debout à l'intérieur. Il a décollé rapidement, s'envolant vers l'est. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 145; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, pp. 221-222, cas N°219).

[Ref. tai1:] "THINK ABOUT IT" WEBSITE:

Lieu: Carcassonne France

Date: 9 octobre 1954

Heure: 1600

Conduisant près de Carcassonne, Jean-Bertrand vu une sphère métallique brillante sur?la route. La moitié supérieure semblait être en plastique transparent, et 2 personnages comme des humains étaient debout à l'intérieur. Il a décollé rapidement, volant vers l'est.

Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia 219

La même page a ce cas une deuxième fois en doublon avec une autre date:

Lieu: Carcassonne, France

Date: 12 octobre 1954

Heure: 1600

Le témoin, un mécanicien, a observé un objet sphérique volant à basse altitude au-dessus de la zone; sa partie inférieure est apparue être faite d'un métal brillant, et la moitié supérieure de plastique transparent. Deux personnages comme des humains pouvaient être vus debout à l'intérieur de l'objet, qui a disparu à très grande vitesse.

Source: Jean Luc Rivera, Mufon Journal N°130

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 13 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonnes France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France 16.00 CE III
19541009 09.10.1954 Carcassonne France

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

9 octobre 1954. 1600hrs.

CARCASSONNE (AUDE : FRANCE)

Alors qu'il conduisait près de Carcassonne, le mécanicien Jean Bertrand a vu une sphère métallique brillante volant bas au-dessus de la route devant lui. Sa partie inférieure paraissait être faite de métal brillant et sa partie supérieure de plastique transparent, à travers lequel il pouvait voir deux formes humanoïdes debout à l'intérieur. Il a décollé rapidement vers l'est.

Explications:

L'observation évoque irrésistiblement celle d'un hélicoptère.

Probable hélicoptère ou canular.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Carcassonne, Aude, Jean Bertrand, route, sphère, métallique, brillante, transparent, occupants, humains, humanoïdes, humanoïde, atterrissage

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 26 mars 2003 Première publication.
0.1 Patrick Gross 18 avril 2008 Conversion de HTML vers XHTML Strict.
1.0 Patrick Gross 23 décembre 2008 Première version formalisée. Additions [tbr1], [lcn1], [uda1], [uda2].
1.1 Patrick Gross 28 juin 2010 Addition [jve5].
1.2 Patrick Gross 7 juillet 2010 Addition [rin1].
1.3 Patrick Gross 14 août 2013 Addition [prn2].
1.4 Patrick Gross 24 septembre 2014 Additions [lcx1], [jra1], [nip1], [tai1].
1.5 Patrick Gross 13 décembre 2016 Additions [jgz1], [ubk1].
1.6 Patrick Gross 20 décembre 2016 Addition [lgs1].
1.7 Patrick Gross 7 janvier 2020 Addition [ppe1], [jgu1], [prn1], [bbr2], [kre1], [lhh1], [prn3].
1.8 Patrick Gross 19 février 2020 Addition [nnm1].
1.9 Patrick Gross 16 avril 2020 Addition [nll1].
2.0 Patrick Gross 30 juin 2020 Addition [jpc1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 juin 2020.