France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

9 octobre 1954, Montluçon, Allier:

Référence pour ce cas: 9-oct-54-Montluçon. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Le Méridional du 12 octobre 1954 a rapporté qu'un ouvrier, Mr. Magnier, et des camionneurs, avaient aperçu à Montluçon une boule lumineuse qui traversait le ciel à grande vitesse.

Dans son livre de 1958, l'ufologue Aimé Michel signalait simplement qu'une observation avait eu lieu le 9 octobre 1954 à Montluçon, rapportée dans le journal Combat du 12 octobre 1954.

Le magazine Ouranos nouvelle série N° 7 de 1973 en donnait une version plus riche: selon le journal La Montagne du 18 octobre 1954, à une heure inconnue le 9 octobre 1954, un camionneur rentrant de Paris, Mr. Berthon, avait vu aux environs de Montluçon une boule lumineuse qui a traversé le ciel, et il y avait eu de nombreux autres témoins, des automobilistes qui arrêtèrent même leur véhicule afin de pouvoir en discuter.

Rapports:

[Ref. lml1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Scan

"SOUCOUPES"... PARTOUT!

PARIS. -- Plusieurs personnes ont, sur le pont de Saint-Laurent-les-Mâcon, aperçu au-dessus de la Saône, un disque qui a disparu après un court instant. Fait nouveau: ce disque n'était pas brillant mais sombre.

Un ouvrier, M. Magnier, et des camionneurs, ont aperçu à Montluçon une boule lumineuse qui traversait le ciel à grande vitesse.

A Tourriers, à 17 km. d'Angoulême, une trentaine de personnes ont vu dans la nuit du 8 au 9 une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale n. 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes s'est ensuite décidé à partir à une vitesse d'environ 250 à 300 km.-H.

Mme Lebert, gardienne du château de Pont-Chapelle, à la Ferté-Mace (Orne), a observé en plein après-midi un engin mystérieux dans le ciel. Cet engin qui ressemblait à une fusée, s'élevait silencieusement à la verticale en laissant derrière lui une légère traînée blanche. Il a pu être observé pendant plusieurs secondes puis a disparu rapidement. Une femme et des enfants demeurant dans les faubourgs de la localité ont également été témoins du phénomène.

M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes, lorsque, près de l'étang de Landes-Forêt, sur la commune de Beauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui, à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin d'environ 4 mètres de diamètre avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

"CHAMPIGNON" DANS LE CIEL DU CAMEROUN

YAOUNDE. -- Plusieurs personnes dignes de foi affirment avoir été les témoins d'un de ces phénomènes que l'on appelle "soucoupe volante".

Il s'agit du colonel Cauvin, directeur du service d'Hygiène et de Prophylaxie du Cameroun, docteur Menu, médecin-chef de l'hôpital de Yaoundé, de MM. Dumont, directeur des services de sécurité du Cameroun, Poilleux, conseiller de l'assemblée territoriale du Cameroun, Moreau, administrateur, maire adjoint de Yaoundé et de leurs épouses.

Toutes ces personnes, réunies chez le médecin-chef de l'hôpital, se préparaient à aller au cinéma, lorsqu'elles furent intriguées par l'attitude du chien de la maison qui, subitement se mit à grogner et à hérisser ses poils. Pensant que des étrangers rodaient auprès de sa demeure, le Dr. Menu sortit et aperçut dans le ciel, un objet brillant. Il appela immédiatement ses convives qui, tous, déclarèrent ensuite avoir vu, presque à la verticale du plateau où est situé l'hôpital, un énorme disque violemment illuminé, immobile à une altitude d'environ 600 mètres.

Cette "apparition" dura quinze secondes. L'engin avait très exactement la forme d'un champignon c'est à dire d'un disque très éclairé, dont les personnes présentes ne purent exactement évaluer le diamètre sous lequel se balançait très légèrement un cylindre d'une longueur égale au diamètre du chapeau et également très éclairé.

Brusquement, la "soucoupe" prit la direction de l'est et son volume sembla diminuer à vue d'oeil. Puis elle s'immobilisa pendant quelques secondes avant de prendre rapidement de l'altitude et de disparaître.

AU LIBAN

BEYROUTH. -- Le journal "L'Orient" rapporte une déclaration de M. Max Favell, représentant à Beyrouth d'une firme allemande, qui affirme avoir vu samedi vers 22 h. 15 (loc.) au bord de la mer, un engin immobile dans le ciel qui émettait une lumière blanchâtre.

M. Favell a précisé que l'engin qui se trouvait à quelques mètres du sol atterri pour quelques secondes puis décolla à la verticale en tournant sur lui-même pour disparaître bientôt dans le ciel. Le témoin ne remarqua aucune trace sur le sol à l'endroit de l'atterrissage de l'engin.

A la suite de la publication de cette déclaration, un journaliste, M. Abdelkarim a révélé qu'il avait également aperçu le même jour, mais vers 19h., une sorte de boule de couleur rouge évoluant dans le ciel et venant du nord. M. Abdelkarim craignant que l'on n'accorde peu de crédit à sa "vision" ne l'avait révélée à personne.

"DISQUE" AU-DESSUS DE MARSEILLE?

Un de nos lecteurs habitant Saint-Antoine nous signale avoir vu, dimanche soir, un objet brillant en forme de disque au-dessus de la mer, entre 23 heures et minuit.

Soudain, "l'engin" démarra à très grande vitesse en direction du Sud-Ouest.

...nouveau témoignage à verser au dossier des "engins non identifiés".

[Ref. cpd1:] JOURNAL "LE COURRIER PICARD":

Scan

Des soucoupes volantes
signalées en Allemagne
en Egypte, au Liban, au Cameroun
et naturellement en France

Plusieurs personnes ont, sur le pont de Saint-Laurent-les-Mâcon, aperçu, au-dessus de la Saône, un disque qui a disparu après un court instant. Fait nouveau: ce disque n'était pas brillant mais sombre.

Un ouvrier, M. Magnier, et des camionneurs ont aperçu à Montluçon une boule lumineuse qui traversait le ciel à grande vitesse.

A Tourriers, à 17 kilomètres d'Angoulème, une trentaine de personnes ont vu dans la nuit du 8 au 9 une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quanrantaine de mètres au-dessus de la route nationale 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes s'est ensuite décidé à partir à une vitesse d'environ 250 à 300 km.-h.

Mme Lebert, gardienne du château de Pont-Chapelle à la Ferté-Macé (Orne), a observé en plein aprs-midi, un engin mystérieux dans le ciel. Cet engin, qui ressemblait à une fusée, s'élevait silencieusement à la verticale en laissant derrière lui une légère traînée blanche. Il a pu être observé pendant plusieurs secondes puis a disparu rapidement. Une femme et des enfants demeurant dans les faubourgs de la localité ont également été témoins du phénomène.

D'autre part, M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes, lorsque près de l'étang Lande-Forêt, sur la commune de Beauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui, à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin d'environ 4 mètres de diamètre avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

Suite en 6e page, sous le titre:

LES "SOUCOUPES"

Scan

LES SOUCOUPES

(Suite de la première page)

En Egypte

ALEXANDRIE, 11 octobre. -- L'Egypte à son tour entre dans la compétition des soucoupes volantes. Au début de la nuit de samedi, plusieurs centaines d'habitants d'Alexandrie ont signalé la présene dans le ciel d'un objet lumineux qui paraissait se déplacer en passant du rouge à l'orange, puis au vert et au gris-bleu. Les fonctionnaires du service météorologique de l'aérodrome d'Alexandrie alertèrent par téléphone l'observatoire de Helouan, près du Caire, demandant que le phénomène soit photographié. Cependant, celui-ci disparut avant que la lunette spéciale de l'observatoire ait pu être préparée.

Le sous-directeur de l'observatoire, M. Azouz Ismail, a déClaré à la presse qu'il pourrait s'agir d'une aurore boréale. Un orage magnétique était, en effet, observé depuis quarante-huit heures, ce qui rendrait l'explication vraisemblable.

Au Liban

BEYROUTH, 11 octobre. -- Le journal "L'Orient" rapporte ce matin une déclaration de M. Max Favell, représentant à Beyrouth d'une firme allemande, qui affrime avoir vu, samedi à 22 h. 15 (loc.), au bord de la mer, un engin immobile dans le ciel, qui émettait une lumière blanchâtre.

M. Favell a précisé que l'engin, qui se trouvait à quelques mètres du sol, atterrir pour quelques secondes puis décolla à la verticale en tournant sur lui-même pour disparaître bientôt dans le ciel. Le témoin ne remarqua aucune trace sur le sol à l'endroit de l'atterrissage de l'engin.

A la suite de la publication de cette déclaration, un journaliste, M. Abdelkarim a révélé qu'il avait également aperçu le même jour, mais vers 19 heures, une sorte de boule de couleur rouge évoluant dans le ciel et venant du nord. M. Abdelkarim craignant que l'on accorde peu de crédit à sa "vision" ne l'avait révélée à personne.

En Allemagne

BONN, 11 octobre. -- Une "soucoupe volante" a été observée pendant environ deux minutes par treize membres d'une école de vol à voile au-dessus de l'aérodrome d'Ockstardt, à proximité de Francfort.

Les treize pilotes et élèves pilotes suivaient des yeux les évolutions d'un moniteur lorsqu'ils virent paraître au-dessus du planeur en vol, à trois mille mètres d'altitude environ, un "disque argenté légèrement renflé" qui se déplaçait dans le moindre bruit. Les témoins, parmi lesquels se trouvaient plusieurs anciens aviateurs de la Luftwaffe, sont formels pour déclarer qu'ils ne sauraient avoir été victimes d'une illusion d'optique.

Au Cameroun

YAOUNDE, 11 octobre. - Plusiuers personnes dignes de foi affirment avoir été, hier soir, les témoins d'un de ces phénomènes que l'on appelle "soucoupe volante".

Il s'agit du colonel Cauvin, directeur des services d'hygiène et de prophylaxie du Cameroun; du Dr Menu, médecin-chef de l'hôpital de Younde; de MM. Dumont, directeur des services de sécurité du Cameruun; Po[?]r, conseiller de l'Assemblée territoriale du Cameroun; Moreau, administrateur, maire adjoint de Yaoundé, et de leurs épouses.

Toutes ces personnes, réunies chez le médecin-chef de l'Hôpital, se préparaient à aller au cinéma lorsqu'elles furent intriguées par l'attitude du chien de la maison qui, subitement, se mit é grogner et à hérisser ses poils, Pensant que des étrangers rôdaient près de sa demeure, le Dr Menu sorti et aperçut, dans le ciel, un objet brillant. Il appela immédiatement ses convives qui, tous, Déclarèrent ensuite avoir vu, presque à la verticale du plateau o?u est situé l^hôpital, un énorme disque vivement illuminé, immobile, à une altitude d'environ 600 mètres.

Cette "apparition" dura quinze secondes. L'engin avait très exactement la forme d'un champignon dont les personnes présentes ne purent excatement évaluer le diamètre, sous lequel se balançait très légèrement un cylindre l'une longeur égale au diamètre du chapeau et également très éclairé.

Brusquement, la "soucoupe" prit la directiond e l'est, et son volume sembla diminuer à vue d'oeil. Puis elle s'immobilisa pendant quelques secondes avant de prendre rapidement de l'altitude et de disparaître.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel signale simplement qu'une observation a eu lieu le 9 octobre 1954 à Montluçon, rapportée dans le journal Combat du 12 octobre 1954.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

272 -002.59821 46.34100 09 10 1954 MONTLUCON-ALLIER F 151 C 263

[Ref. ous1] MAGAZINE "OURANOS":

09/10/1954 Montluçon (heure inconnue).

M. Berthon, camionneur rentrant de Paris put observer aux environs de Montluçon une boule lumineuse qui traversa le ciel. Il y eut de nombreux autres témoins (des automobilistes) qui arrêtèrent même leur véhicule afin de pouvoir en discuter. La Montagne-Aurillac du 18/10/1954).

[Ref. ioi1:] MAGAZINE "INFO OVNI":

015 09/10/1954. Montluçon (environs) témoin M. Berthon

Observation sans détails d'une boule lum. qui traversa le ciel. Nombreux témoins (Centre-Matin du 18/10/54)

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que 11 octobre 1954 à 20:45 à Domerat, France, "on a observé un disque volant. Un disque a été observé par un témoin (Magnier)."

Les sources sont indiquées comme "Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Coupures de Journaux."

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 5 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541009 09.10.1954 Montlucon France
19541009 09.10.1954 Montlucon France NL
19541009 09.10.1954 Montlucon France NL
19541011 11.10.1954 Montlucon France
19541011 11.10.1954 Montlucon France

Explications:

Informations insuffisantes, possible météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Montluçon, Allier, Magnier, camionneurs, multiple, boule, lumineux, rapide

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 23 août 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 8 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 16 juin 2010 Addition [lml1].
1.2 Patrick Gross 28 juin 2010 Addition [jve5].
1.3 Patrick Gross 20 février 2017 Addition [ubk1].
1.4 Patrick Gross 9 janvier 2020 Additions [ous1], [ioi1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.5 Patrick Gross 21 juin 2020 Addition [cpd1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 juin 2020.