France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

10 octobre 1954, Marseille, Bouches-du-Rhône:

Référence pour ce cas: 10-oct-54-Marseille. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. lm1] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Scan

"SOUCOUPES"... PARTOUT!

PARIS. -- Plusieurs personnes ont, sur le pont de Saint-Laurent-les-Mâcon, aperçu au-dessus de la Saône, un disque qui a disparu après un court instant. Fait nouveau: ce disque n'était pas brillant mais sombre.

Un ouvrier, M. Magnier, et des camionneurs, ont aperçu à Montluçon une boule lumineuse qui traversait le ciel à grande vitesse.

A Tourriers, à 17 km. d'Angoulême, une trentaine de personnes ont vu dans la nuit du 8 au 9 une "sorte de cigare" qui est resté immobile à une quarantaine de mètres au-dessus de la route nationale n. 10 pendant une vingtaine de minutes. L'engin qui était doté de deux ailettes s'est ensuite décidé à partir à une vitesse d'environ 250 à 300 km.-H.

Mme Lebert, gardienne du château de Pont-Chapelle, à la Ferté-Mace (Orne), a observé en plein après-midi un engin mystérieux dans le ciel. Cet engin qui ressemblait à une fusée, s'élevait silencieusement à la verticale en laissant derrière lui une légère traînée blanche. Il a pu être observé pendant plusieurs secondes puis a disparu rapidement. Une femme et des enfants demeurant dans les faubourgs de la localité ont également été témoins du phénomène.

M. Christian Couette, fils d'un plombier de Tesse-la-Madeleine, roulait à bicyclette en direction de Ranes, lorsque, près de l'étang de Landes-Forêt, sur la commune de Beauvain, il fut dépassé par un étrange engin lumineux qui, à une grande vitesse, rasait la cime des arbres. L'engin d'environ 4 mètres de diamètre avait la forme d'une boule de feu bombée sur le dessus. Il a pu être observé une dizaine de secondes.

"CHAMPIGNON" DANS LE CIEL DU CAMEROUN

YAOUNDE. -- Plusieurs personnes dignes de foi affirment avoir été les témoins d'un de ces phénomènes que l'on appelle "soucoupe volante".

Il s'agit du colonel Cauvin, directeur du service d'Hygiène et de Prophylaxie du Cameroun, docteur Menu, médecin-chef de l'hôpital de Yaoundé, de MM. Dumont, directeur des services de sécurité du Cameroun, Poilleux, conseiller de l'assemblée territoriale du Cameroun, Moreau, administrateur, maire adjoint de Yaoundé et de leurs épouses.

Toutes ces personnes, réunies chez le médecin-chef de l'hôpital, se préparaient à aller au cinéma, lorsqu'elles furent intriguées par l'attitude du chien de la maison qui, subitement se mit à grogner et à hérisser ses poils. Pensant que des étrangers rodaient auprès de sa demeure, le Dr. Menu sortit et aperçut dans le ciel, un objet brillant. Il appela immédiatement ses convives qui, tous, déclarèrent ensuite avoir vu, presque à la verticale du plateau où est situé l'hôpital, un énorme disque violemment illuminé, immobile à une altitude d'environ 600 mètres.

Cette "apparition" dura quinze secondes. L'engin avait très exactement la forme d'un champignon c'est à dire d'un disque très éclairé, dont les personnes présentes ne purent exactement évaluer le diamètre sous lequel se balançait très légèrement un cylindre d'une longueur égale au diamètre du chapeau et également très éclairé.

Brusquement, la "soucoupe" prit la direction de l'est et son volume sembla diminuer à vue d'oeil. Puis elle s'immobilisa pendant quelques secondes avant de prendre rapidement de l'altitude et de disparaître.

AU LIBAN

BEYROUTH. -- Le journal "L'Orient" rapporte une déclaration de M. Max Favell, représentant à Beyrouth d'une firme allemande, qui affirme avoir vu samedi vers 22 h. 15 (loc.) au bord de la mer, un engin immobile dans le ciel qui émettait une lumière blanchâtre.

M. Favell a précisé que l'engin qui se trouvait à quelques mètres du sol atterri pour quelques secondes puis décolla à la verticale en tournant sur lui-même pour disparaître bientôt dans le ciel. Le témoin ne remarqua aucune trace sur le sol à l'endroit de l'atterrissage de l'engin.

A la suite de la publication de cette déclaration, un journaliste, M. Abdelkarim a révélé qu'il avait également aperçu le même jour, mais vers 19h., une sorte de boule de couleur rouge évoluant dans le ciel et venant du nord. M. Abdelkarim craignant que l'on n'accorde peu de crédit à sa "vision" ne l'avait révélée à personne.

"DISQUE" AU-DESSUS DE MARSEILLE?

Un de nos lecteurs habitant Saint-Antoine nous signale avoir vu, dimanche soir, un objet brillant en forme de disque au-dessus de la mer, entre 23 heures et minuit.

Soudain, "l'engin" démarra à très grande vitesse en direction du Sud-Ouest.

...nouveau témoignage à verser au dossier des "engins non identifiés".

Explications:

Non encore recherchée. Hélicoptère possible, avion possible.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Marseille, Bouches-du-Rhône, Saint-Antoine, St-Antoine, nuit, disque, brillant, immobile, rapide, accélération, anonyme, unique

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 16 juin 2010 Première publication.
1.1 Patrick Gross 29 octobre 2011 Une recherche sur le web et dans mes documents n'a pas permis de trouver d'autres sources.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 octobre 2011