France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

10 octobre 1954, Calais, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 10-oct-54-Calais. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord Littoral, de Calais, rapportait en page 2 le 13 octobre 1954, que plusieurs habitants de cett ville avaient été les témoins de scènes curieuses dans le ciel, "dimanche" donc le 10 octobre 1954.

Le journal indiquait que vers 23:30, au troisième étage d'un bâtiment de l'Esplanade, un sympathique employé des Files de Calais recevait, en compagnie de son épouse, deux amis qui habitent rue Vauban.

Soudain, l'attention de ces gens "dignes de foi" a été attirée par la présence dans le ciel "de curieux engins qu'ils ne qualifient pas, à priori, de soucoupes volantes mais qu'ils estiment extrêmement curieux."

Tous les quatre, pendant un très long moment, jusqu'aux environs de 1 heure du matin, ont observé de bizarres engins très haut dans le ciel, qui grossissaient et prenaient des couleurs très particulières, et qui n'auraient pas été des étoiles filantes ni des phénomènes naturels.

Ils avaient aussi rejeté l'idée que ce serait des avions, ou des hallucinations puisqu'ils étaient quatre.

Le journal ajoutait qu'une dame âgée de Calais-Nord avait observé "le même fait curieux"; qu'elle est de caractère très calme, et elle aussi formelle, disant:

"Avant, je ne croyais pas du tout à ces histoires de soucoupes mais aujourd'hui je suis quelque peu troublée!"

Le journal indique finalement qu'ils publieront une suite dans un prochain numéro.

Rapports:

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

DES "SOUCOUPES VOLANTES
auraient survolé Calais, très haut
dans le ciel, dans la nuit
de dimanche à lundi

Les soucoupes volantes et autres cigares continuent leur ronde au-dessus de la France et en partoculier dans notre région du Nord.

On a parlé de l'engin qui a survolé les environs de Calais, samedi matin, et maintenant plusieurs de nos concitoyens ont été les témoins de scènes curieuses dans le ciel de Calais, dimanche soir.

En effet, vers 23 h. 30, au troisième étage d'un bâtiment de l'Esplanade à Calais, un sympathique employé des Files de Calais recevait, en compagnie de son épouse, deux amis qui habitent rue Vauban.

Soudain, l'attention de ces personnes fut attirée par la présence dans le ciel de curieux engins qu'ils ne qualifient pas, à priori, de soucoupes volantes mais qu'ils estiment extrêmement curieux.

Tous les quatre et pendant un très long moment, jusqu'aux environs de 1 heure du matin, ils observèrent de bizarres engins très haut dans le ciel, engins qui grossissaient et qui prenaient des couleurs très particulières.

Il ne pouvait s'agit d'étoiles filantes ni de phénomènes naturels.

L'hypothèse d'éventuels avions est à rejeter également, selon ces personnes dignes de foi, inutile de le préciser et qui n'ont pas été toutes les quatre, victimes d'hallucinations.

D'autre part, une vieille dame de Calais-Nord a observé le même fait curieux.

Là encore, cette personne, de caractère très calme, elle aussi est formelle:

- Avant, je ne croyais pas du tout à ces histoires de soucoupes mais aujourd'hui je suis quelque peu troublée!", a-t-elle déclaré.

(La suite dans un prochain numéro).

[Ref. nll2:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

SOUCOUPES OR NOT SOUCOUPES (Suite)

"UN ENGIN BRILLANT COMME DE L'OR"
aurait survolé Calais avant-hier soir

Les Calaisiens ont maintenant un sujet de conversation: Etes-vous pour ou contre les soucoupes volantes.

En effet, on parle beaucoup à Calais du prétendu passage dans notre ciel et sur les voies ferrées de ces engins volants non identifiés.

Il existe maintenant, en nos murs, une psychose semblable à celle qui se faisait sentir dans toutes les autres régions de France.

Aussi faut-il recueillir, à titre d'information seulement, les divers témoignages qui ne manquent pas d'affluer dans les salles de rédaction calaisiennes.

Dernière apparition: au-dessus de Calais-Nord, avant-hier soir.

On va voir plus loin dans quelles conditions.

Plusieurs "appareils"
au-dessus de Calais

Les soucoupes volantes et autres cigares ont longtemps négligé le ciel de Calais et du Pas-de-Calais.

On en voyait partout en France, sauf au-dessus de la Cité des Six Bourgeois [= Calais] et des citoyens particulièrement caustiques, accusaient déjé le Syndicat d'Initiative de négligence.

C'est maintenant dépassé puisque les soucoupes sont là, et même un peu là.

La première fut aperçue, il y a quelques semaines, à Bonningues-les-Ardres, par un couple de ruraux particulièrement bien équilibrés.

Un peu plus tard, c'était à Nielles-les-Ardres que l'on signalait le passage d'un disque brillant. Mais les témoins, interrogés par nos soins, nous firent l'effet de plaisantins ne pouvant plus reculer, à leur grand embarras.

Puis ce fut Nortkerque, près d'Audruicq, où une brave femme assista au passage d'une escadrille de quatre engins lumineux.

Et puis ce fut le récit que nous fit un automobiliste calaisien qui affirme avoir rencontré entre Coquelies et Saint-Inglevert, un engin bleuté de dimensions imposantes.

Ceci se passait dans la nuit de vendredi à samedi, la semaine dernière.

Ce même samedi, à 9 heures 15 du matin, grosse animation à Calais: des dizaines de témoins affirment avoir vu un bizarre engin dans le ciel. Tout le monde est formel quant aux diverses formes de l'appareil. Mais de là à le baptiser soucoupe volante il y a de la marge, marge que certains ont vite fait de combler.

Dimanche soir, entre 23 heures 30 et 1 heure du matin, plusieurs personnes dignes de foi, au troisième étage d'un immeuble de l'Esplanade, jurent leurs grands dieux avoir aperçu à de fréquentes reprises, très haut dans le ciel, au-dessus de Calais, des engins lumineux, volant très vite, il ne pouvait d'agir, selon les témoins, d'avions.

Ensuite, c'est une vieille dame de Calais qui se préoccupait peu de ces questions aériennes qui a vu quelque chose de curieux dans le ciel.

Plus près de nous, on connaît l'histoire du garçon boulanger, domicilié au Virval, qui jure avoir vu, sur la voie ferrée de Calais à Dunkerque, une forme semi-sphérique de couleur jaune et très brillante.

Les choses en seraient là si deux nouveaux témoignages ne nous étaient pas parvenus.

Etait-ce l'aile volante
avant-hier soir?

C'est tout d'abord un jeune Calaisien, d'une vingtaine d'années, habitant un quartier extramuros, M. J. F., employé dans une maison rue du Vauxhall.

C'est un garçon très calme qui n'a rien d'un halluciné ni d'un visionnaire. D'ailleurs, il ne fut pas le seul témoin ayant aperçu quelque chose, la personne l'accompagnant confirmant ses dires:

"Je me trouvais à Calais Nord, avant-hier soir, vers 21 heures, lorsque, très haut dans le ciel, j'aperçus un engin dont la couleur jaune brillait comme de l'or. Sa vitesse était réellement extraordinaire. L'appareil semblait venir de Saint-Pierre. Il disparut vers la mer. Il n'avait pas tellement la forme d'un disque, mais seulement, il ressemblait à cet avion anglais présenté ces temps derniers aux Actualités, "l'Aile Volante"..."

-o-

Avant-hier toujours, vers 19 h. 30, un jeune homme, âgé de 24 ans environ, employé à la "Clinique du Pneu", chez M. Argot, rue de la Pomme d'Or, se trouvait dans la cour du garage, lorsqu'il aperçut une sorte de boule de feu se déplaçant dans le ciel. Il n'a pas pu trouver d'explication à ce phénomène.

Comme on lui faisait remarquer que, vers cette heure-là, la lune se présentait au regard, assez bas à l'horizon, en direction de Dunkerque, comme une grosse boule rouge, notre concitoyen répondit qu'il n'avait pas confondu.

-o-

Evidemment, les effets d'optique sont légion et un de nos concitoyens nous signalait le fait suivant. Il a même failli être la victime de cette curieuse illusion.

Il revenait en voiture de Blériot-Plage. Il était 21 heures environ.

Il roulait sur la Route Nationale 40 et, arrivé à une centaine de mètres environ des ponts Henri Hénon, il tourna machinalement sur sa gauche et aperçut, semblant se balancer, puis se fixer, au large, au-dessus de la mer, un objet lumineux qui affectait la forme d'un cigare.

Il freina, descendit de la voiture, grimpa sur le talus. Il voyait toujours la même chose et pendant deux minutes fut convaincu de l'authenticité de sa vision. Et c'est au moment de partir qu'il se rendit compte de l'effet d'optique.

Il s'agissait d'une rayon de lumière qui, jaillissant d'une brasserie voisine se trouvait stoppé sur un fil électrique lequel s'illuminait donc sur une certaine longueur. Le vent se chargeait du balancement et du mouvement de ce "cigare volant à la forme allongée et lumineuse!".

Le point de vue
des autorités calaisiennes

A Calais, les autorités policières de même que celles de la maréchaussée ne cachent pas leur scepticisme:

"Toutes les nuits, comme le service le réclame, nous disait-on à la gendarmerie, plusieurs de nos hommes sont en route. Evidemment ils n'ont jamais rien vu de curieux dans le ciel... Si nous enquêtons sur les prétendues visions déjà signalées à Calais: Non, pas du tout... Remarquez que si vraiment, un fait était probant, ou même très troublant, nous établirions un rapport que nous transmettrions... Mais jusqu'à présent, nous avons pu dormir tranquille".

A la Police, l'humour ne perd pas ses droits:

Si un jour un Martien volait un vélo, nous l'arrêterions. Si nous en rencontrions un en état d'ivresse, nous l'amènerions au Palais de justice, mais pour le moment la question ne nous intéresse guère".

Aux Renseignements Généraux, on se contente de renvoyer la balle à la Force Aérienne qui est qualifiée pour ce genre d'enquête depuis l'atterrissage à Quarouble (Nord), d'un de ces prétendus engins.

A Calais, les choses en sont là.

(A suivre dans un prochain numéro).

Explications:

Non identifié, possibles étoiles filantes, informations insuffisantes.

La pluie de météores des Orionides a lieu du 2 octobre au 7 novembre. A cela s'est peut-être ajoutée la pluie de météores des Draconides dont le pic était le 8 octobre cette année-là.

Carte

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Calais, Pas-de-Calais, Esplanade, multiple, nuit, engins, haut, couleurs

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 3 mai 2020 Première publication.
1.1 Patrick Gross 4 mai 2020 Addition [nll2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 4 mai 2020.