France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Mi octobre 1954, Saint-Laurent-sur-Saône, Ain:

Référence pour ce cas: Mi-Oct-54-Saint-Laurent-sur-Saône. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans le journal local L'Abeille de la Ternoise, de Saint-Pol-sur-Ternoise, dans le Pas-de-Calais, on pouvait lire le 13 novembre 1954 page 1:

-Les Martiens s'enhardissent. Jusqu'ici ils se contentaient de caresser les mentons des filles et de donner une tape amicale dans le dos des hommes qu'ils rencontraient.

Maintenant ils embarquent les vaches dans les pâtures!... C'est la dernière histoire de soucoupe, la plus belle à ce jour. Elle s'est passée en Saône-et-Loire, d'où un abonné de L'Abeille nous l'écrit: Il y a quelques semaines, les habitants de Mâcon voyaient une soucoupe suivre le cours de la Saône, apparemment pour compter ses ponts. Il en résultat quelque fièvre qui fit admettre comme vraisemblable, quelques jours plus tard, l'histoire d'une autre soucoupe qui se serait posée au petit matin, dans le marais communal de Saint-Laurent-les-Macon et y aurait volé deux vaches... L'enquête de gendarmerie fut formelle. Les deux vaches étaient dans le pré avant la pose de la soucoupe, et elles n'y étaient incontestablement plus après.

Sur quoi les gendarmes réfléchirent. "Une vache et deux encore plus, seraient bien encombrantes pour un voyage de 79 millions de kilomètres (distance de la Terre à Mars) De plus, deux vaches, c'est assez lourd...

Avec une pareille surcharge, la soucoupe aurait risqué de ne pouvoir rentrer, son carburant épuisé avant.

Les Martiens ont donc dû essayer de vendre leur butin avant de repartir."

Les gendarmes ont donc conseillé, en conséquence, aux cultivateurs lésés, les prochaines foires pour voir s'ils ne reconnaissaient par leurs vaches sur le marché. Et eux-mêmes ont été interroger les bouchers du coin.

"Des Martiens ne sont-ils pas venus vous offrir deux vaches charollaises?"

Témoignage qu'au pays du Beaujolais les gendarmes ont autant d'humour que les voleurs de bestiaux.

Rapports:

[Ref. abt1:] JOURNAL "L'ABEILLE DE LA TERNOISE":

Scan

ECHOS

-Les Martiens s'enhardissent. Jusqu'ici ils se contentaient de caresser les mentons des filles et de donner une tape amicale dans le dos des hommes qu'ils rencontraient.

Maintenant ils embarquent les vaches dans les pâtures!... C'est la dernière histoire de soucoupe, la plus belle à ce jour. Elle s'est passée en Saône-et-Loire, d'où un abonné de L'Abeille nous l'écrit: Il y a quelques semaines, les habitants de Mâcon voyaient une soucoupe suivre le cours de la Saône, apparemment pour compter ses ponts. Il en résultat quelque fièvre qui fit admettre comme vraisemblable, quelques jours plus tard, l'histoire d'une autre soucoupe qui se serait posée au petit matin, dans le marais communal de Saint-Laurent-les-Macon et y aurait volé deux vaches... L'enquête de gendarmerie fut formelle. Les deux vaches étaient dans le pré avant la pose de la soucoupe, et elles n'y étaient incontestablement plus après.

Sur quoi les gendarmes réfléchirent. "Une vache et deux encore plus, seraient bien encombrantes pour un voyage de 79 millions de kilomètres (distance de la Terre à Mars) De plus, deux vaches, c'est assez lourd...

Avec une pareille surcharge, la soucoupe aurait risqué de ne pouvoir rentrer, son carburant épuisé avant.

Les Martiens ont donc dû essayer de vendre leur butin avant de repartir."

Les gendarmes ont donc conseillé, en conséquence, aux cultivateurs lésés, les prochaines foires pour voir s'ils ne reconnaissaient par leurs vaches sur le marché. Et eux-mêmes ont été interroger les bouchers du coin.

"Des Martiens ne sont-ils pas venus vous offrir deux vaches charollaises?"

Témoignage qu'au pays du Beaujolais les gendarmes ont autant d'humour que les voleurs de bestiaux.

Explications:

Creédibilité douteuse.

Le thème des "enlèvements de bétail" par des extraterrestres aura plus d'échos quelques décennies plus tard.

Saint-Laurent-lès-Mâcon est maintenant nommée Saint-Laurent-sur-Saône.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Laurent-sur-Saône, Saint-Laurent-lès-Mâcon, Ain, gendarmes, soucoupe, atterrissage, bétail, enlèvement, vaches

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 19 avril 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 avril 2020.