France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

3 octobre 1954, Démuin, Somme:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-Démuin. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de 1997 sur la vague de 1954 en France, Jean Sider indiquait que selon le journal La Tribune d'Albert du 9 octobre 1954, page 3, des personnes du village de "Demuin" "avaient remarqué l'engin" vu à Boves, qui d'après Mr. et Mme. Deslandes ressemblait à une sorte d'abat-jour phosphorescent, qui se déplaçait sans bruit et "cherchait à se poser." Ces témoins ont chercher à avertir des voisins mais l'engin avait disparu.

Deux sites Web noteront l'observation, sans source précise.

En 2017, l'ufologue "sceptique" Dominique Caudron date et résume le même cas à partir de cinq autres journaux, dont il donne les références.

Il indique que le 3 octobre 1954 à 21:15 à Demuin dans la Somme, Mr. et Mme Deslandes ont observé vers Montdidier une sorte d'abat-jour phosphorescent qui se déplaçait sans bruit et semblait vouloir atterrir.

Dominique Caudron a indiqué depuis les années 1970 qu'il y avait eu dans la région toute une série de méprises causéEs par la Lune. En 2017 en analysant encore ces cas, il montre qu'il est possible celui-ci ait eu pour cause la Lune également.

Rapports:

[Ref. jsr1:] JEAN SIDER:

L'ufologue et auteur Jean Sider a appris par un article du journal "La Tribune d'Albert" du 9 octobre, de Albert, en page 3, que des personnes du village de Demuin avaient remarqué l'engin vu à Boves, qui d'après Mr. et Mme. Deslandes ressemblait à une sorte d'abat-jour phosphorescent, qui se déplaçait sans bruit et "cherchait à se poser." Ces témoins ont chercher à avertir des voisins mais l'engin avait disparu.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Somme à Demuin en octobre 1954 à une heure non connue "Au début du mois le même jour et vraisemblablement à la même heure que l'observation de Boves, un couple à observé un objet ressemblant à une sorte d'abat-jour phosphorescent se déplaçant sans bruit et semblant chercher à se poser."

La source est notée comme "Lumières dans la Nuit".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique qu'en octobre 1954 à Boves, France, "Disque en forme d'abat-jour luit, manoeuvre comme s'il allait atterrir."

Et: "Un objet peu commun a été aperçu, qui a eu un aspect et une performance peu ordinaires. Un disque lumineux a été observé par plusieurs témoins dans une ville pendant deux minutes."

Les sources sont indiquées être "Lumieres dans la Nuit, Lumieres dans la Nuit; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002."

[Ref. dcn1:] DOMINIQUE CAUDRON:

Dominique Caudron a dressé un inventaire d'observations dans le Nord au 3 octobre 1954, comprenant 51 rapports, dont celui-ci:

La fabuleuse journée du 3 octobre 1954

[...]

Chronologie des observations du 3 octobre.

Nous ne donnons ici qu'un résumé de ce qui est paru dans la presse de l'époque, pour la région du nord, sans tenir compte de qu'ont pu raconter ensuite les ufologues. Nous avons numéroté toutes ces observations, dont les premières n'ont rien à voir avec le coucher de la lune, afin de pouvoir les étudier globalement dans un tableau. Certaines font déjà l'objet d'un dossier spécial.

[... autres cas...]

32) 21 h 15, DEMUIN (80)

- M. et Mme Deslandes ont observé vers Montdidier une sorte d'abat-jour phosphorescent qui se déplaçait sans bruit et semblait vouloir atterrir.

(Le Courrier Picard, 5/10 page 3, La Voix du Nord-ed. Somme 6/10 page 6, Nord Matin 6/10 page 10, Le Journal du Santerre 9/10 page 5, Les Tablettes de Péronnes 9/10 page 3)

[... autres cas...]

Tout ceci n'est qu'une compilation des renseignements donnés par l'ensemble des journaux de l'époque, éditions locales comprises, er dont les ufologues n'ont jamais utilisé qu'une partie.

Nous verrons que l'analyse de ces renseignements permet d'éliminer l'hypothèse d'une soucoupe volante, au profit de celles de multiples observations de la lune, dont l'image était rougie et déformée par des nuages, qui lui donnaient aussi un mouvement apparent illusoire.

[Ref. dcn2:] DOMINIQUE CAUDRON:

Analyse des observations du 3 octobre 1954

Nous avons vu une liste de 50 observations de la région du nord pour le 3 octobre 1954. Il ne s'agissait que d'une compilation des renseignements donnés par les journaux

[... Autre cas...]

32) 21 h 15, DEMUIN (80)

Même mode de disparition que la lune ce soir là.

[... Autre cas...]

Matrice de test pour l'identification avec la lune

Identification Identi[fi]cation possible
certaine première
idée du
témoin
même
aspect
même
direction
mêmes
évolutions
même
disparition
proximité et
identité avec
cas identifié
nombre
de oui
Identication
finale
[... Autre cas...]
32 oui 1 possible
[... Autre cas...]

[... Autre cas...]

15 observation[s] ou [où] il était possible que ce soit la lune: [... Autre cas...] Demuin, [... Autre cas...]

[... Autre cas...]

Explications:

Possible Lune.

La direction d'obvservation de Démuin vers Montidier que donnaient les témoins est presque plein Sud, 172° 5'. Montdidier est le premier village à partir de Démuin qui covient pour donner cette direction, situé assez loin, à 17 km.

Le 3 octobre 1954 à 21:15 vu depuis Démuin, la Lune était dans la direction 227° 33', en train de se coucher ("d'atterrir") et quasiment déjà sous l'horizon visuel des témoins, à 0°5 d'élévation.

Or, 227° 33', direction de la Lune, n'est pas en direction de Montdidier. Et comme dans cette direction de 227° 33' se trouve un village, Moreuil, à 6 kilomètres de Démuin, on peut s'étonner que si les témoins avaient mal interprété ce qui était en faite la Lune, n'aient pas dit trèS logiquement "en direction de Moreuil" et aient préféré comme repère un village trois fois plus éloigné que le bon village repère et dans la mauvaise direction avec 55° d'erreur.

On aurait pu plaider que l'on ne sait pas si ces témoins étaient chez eux, à Démuin. Mais cela paraît assez évident puisque l'on précisait que les tLmoins avaient tenté d'alerter des voisins, ce pendant l'observation.

Certes ce problème de direction erronnée n'est pas "fatal" pour une explication par la Lune, nous ne sommes pas là devant des données parfaitement établies provenant d'une enquête approfondie. Mais je pense que cela méritait d'être signalé.

Pour être clair: dans la colonne "même direction" de son tableau [dcn2], Dominique Caudron aurait dû mettre "non". je ne comprends pas pourquoi cette case est laissée vide alors que les témoins donnaient une direction d'observation.

Par ailleurs, je tiens à rappeler que Sider, Chastan et UFOdna n'ont eux, rien vérifié du tout, alors même que les nombreuses méprisees lunaire de ce soir-là dans cette région sont connues, par exemple via Figuet et Ruchon 1979, source et contexte connus au moins de Sider et Chastan.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Démuin, Demuin, Somme, Deslandes, engin, phosphorescent, abat-jour

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 15 octobre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lcn1], [uda1].
1.1 Patrick Gross 24 novembre 2019 Additions [dcn2], Résumé. Dae du cas changée de "début octobre" en "3 octobre". Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 novembre 2019.