France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

25 octobre 1954, Saint-Quirin, Moselle:

Référence pour ce cas: 25-oct-54-Saint-Quirin. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional L'Est Républicain avait rapporté en page 6 de l'édition du 27 octobre 1954, une affaire entendue de leur correspondant:

Le 25 octobre 1954, au soir, Mr. Marc Louis, demeurant à la ferme de Lhor, aux Métairies - Saint-Quirin en Moselle, accompagné par son frère Yvon, s'est trouvé arrêté "par un objet de forme cylindrique qui provoqua l'arrêt de son moteur et de la lumière."

Mr. Louis a estimé que l'appareil mesurait environ 6 mètres de diamètre sur 3 mètres de hauteur. Sa couleur était orange avec de nombreux reflets phosphorescents. Il n'était pas immobile, il volait au ralenti, presque au ras du sol.

Mr. Louis et son frère l'ont suivi du regard pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon vers le Bas-Bois.

Fortement impressionnés, les deux hommes ont voulu remettre leur véhicule en route, mais la batterie était complètement déchargée et ils ont dû se servir de la manivelle, chose qu'habituellement ils ne font jamais.

Leur mère avait vu de loin les lumières du tracteur s'éteindre. Croyant à un accident, elle était venue avec une lanterne à la rencontre de ses fils et avait aussi constaté "le phénomène."

Dans les années 1970, les deux auteurs "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker ont décrit ce cas, indiquant qu'ils n'ont as pu joindre les deux témoins, "pour la raison évidente qu'ils étaient décédés". Ils disent que mais le maire "de la commune" leur a dit que les deux témoins ne rentraient pas du travail, mais étaient allés chercher du vin à Saint-Quirin, Barthel et Brucker en déduisent que puisqu'on n'achète pas du vin sans y goûter, les deux témoins pouvaient donc avoir été ivres. Ils ajoutent qu'il "était connu" que "la dynamo de leur tracteur ne chargeait pas."

Ils ajoutent que le maire leur a expliqué que lorsque la batterie était déchargé, "il advint ce qui devait arriver" et sans l'intervention du maire de l'époque, les deux hommes auraient passé plusieurs jours au frais à la gendarmerie.

Barthel et Brucker concluaient que "dans ces conditions", il n'était nullement nécessaire d'inventer une histoire de soucoupe volante pour justifier la panne, mais que c'est ce que les deux hommes avaient fait. Ils ajoutent qu'ils sont affirmatif qu'aucun cas "d'arrêt de moteur causé par une soucoupe volante ne s'est jamais produit en 1954."

Rapports:

[Ref. ler1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

La "soucoupe" a vidé la batterie du tracteur

Lorquin (de notre correspondant). -- On juge de l'émoi qui s'empara soudain de M. Marc Louis, demeurant à la ferme de Lhor, aux Métairies Saint-Quirin (Moselle), lorsque, lundi soir, accompagné par son frère Yvon, il se trouva arrêté par un objet de forme cylindrique qui provoqua l'arrêt de son moteur et de la lumière. Cet appareil, M. Louis a estimé qu'il mesurait environ 6 mètres de diamètre sur 3 de hauteur. Il ne se trouvait pas arrêté et volait au ralenti, presque au ras du sol. Sa couleur était orange avec de nombreux reflets phosphorescents.

M. Louis et son frère le suivirent du regard pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon vers le Bas-Bois.

Fortement impressionnés, les deux hommes voulurent remettre leur véhicule en route, mais la batterie était complètement déchargée et ils durent se servir de la manivelle, chose qu'habituellement ils ne font jamais.

Leur mère qui de loin, avait vu les lumières du tracteur s'éteindre, crut à un accident et vint avec une lanterne à la rencontre de ses enfants. Elle constata aussi le phénomène.

[Ref. mcs1:] "MICHEL CARROUGES":

L'auteur indique que le 25 octobre 1954 en Moselle, "M. Louis. Tracteur. soucoupe presque au ras du sol. Tracteur stoppé. (Journal de province in dossier Garreau).

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

312

26 Octobre 1954, 20h30. Les Métairies (France):

Dans cet endroit, situé près de Saint-Quirin, Mme Louis et ses fils, Marc et Yvon, observèrent un engin orange de 6 mètres de diamètre et 3 mètres de hauteur qui passa au-dessus d'eux, au même moment le moteur du tracteur calait. Les lumières aussi s'éteignirent et la batterie fut retrouvée déchargée après l'observation. (Personnel).

[Ref. jve3:] JACQUES VALLEE:

26 Octobre 1954, 20 h 30. Les Métairies (France). Date approximative:

Dans cet endroit, situé près de Saint-Quirin, Mme Louis et ses fils, Marc et Yvon, observèrent un engin orange de 6 mètres de diamètre et 3 mètres de hauteur qui passa au-dessus d'eux, au même moment le moteur du tracteur calait. Les lumières aussi s'éteignirent et la batterie fut retrouvée déchargée après l'observation. (Personnel).

Notes: 1)La date n'est pas approximative, la source primaire dit bien "lundi soir"; 2) Vallée donne une heure précise alors qu'il n'y en a pas, on peut seulement supposer que c'est le soir puisque les témoins utilisent leurs phares; 3) L'objet nest jamais passé "au-dessus d'eux"; 4) La source "personnelle" signifie chez Vallée seulement qu'il a une source dans ses papiers personnels.

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que 6 jours après l'observation "Shoubrenner", dans les bois denses d'Alsace, près de Saint Quirin, un tracteur a été arrêté pendant qu'un objet le survolait à basse altitude.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

489 25 October 1954 2030 hrs

LES METAIRIES (FRANCE) A cet endroit près de St Guirin [sic], Mme Louis et ses fils Marc & Yvon ont observé un engin orange de 6m de diamètre. et 3m. de haut les survoler alors que le moteur de leur tracteur est mort. Les lumières s'éteignent également et la batterie est retrouvée morte après l'observation. (M312; Carrouges S 171)

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Saint-Quirin en Moselle, le 25 octobre 1954 à 20:30, deux frères rentraient de leur travail lorsqu'ils se sont trouvés en présence d'un engin cylindrique lumineux de trois mètres de haut pour six de diamètres, de couleur orange avec de nombreux reflets phosphorescents.

Le moteur de leur tracteur a calé. Les deux agriculteurs ont suivi des yeux pendant plusieurs seconde cet objet qui disparait en direction du "Bas-Bois".

Les auteurs notent que la batterie du tracteur s'est retrouvée totalement déchargée et que les agriculteurs ont du redémarrer le tracteur à la manivelle, chose qui ne leur était jamais arrivée auparavant.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent que le journal "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" du 27 octobre 1954 a publié l'article suivant:

"M. Marc Louis et son frère, cultivateurs, rentraient de leur travail lorsqu'ils se trouvèrent en présence d'un phénomène lumineux de forme cylindrique, qui arrêta le moteur du tracteur. Cet étrange objet avait environ six mètres de diamètre, trois mètres de haut et volait au ralenti au ras du sol. Sa couleur était orange avec de nombreux reflets phosphorescents."

"Pendant quelques secondes, les deux hommes la suivirent du regard pour la voir disparaître en direction du 'bas bois'."

"La batterie du tracteur était complètement déchargée et ils furent obligés de se servir d'une manivelle pour remettre le moteur en marche, chose qu'ils ne faisaient jamais."

Les deux auteurs indiquent alors qu'ils n'ont pas pu joindre les deux témoins, "pour la raison évidente qu'ils étaient décédés" mais le maire "de la commune" - la commune n'étant pas indiquée par les auteurs pour ce cas - leur a dit que les deux témoins ne rentraient pas du travail mais étaient allés chercher du vin à Saint-Quirin, les auteurs raisonnant qu'on n'achète pas du vin sans y goûter les deux témoins pouvaient donc avoir été ivres. Ils ajoutent qu'il "était connu" que "la dynamo de leur tracteur ne chargeait pas."

Ils ajoutent que le maire leur a expliqué que lorsque la batterie était déchargé, "il advint ce qui devait arriver" et sans l'intervention du maire de l'époque, les deux hommes auraient passé plusieurs jours au frais à la gendarmerie.

Les auteurs concluent que dans ces conditions, il n'était nullement nécessaire d'inventer une histoire de soucoupe volante pour justifier la panne, mais que c'est ce que les deux hommes avaient fait. Ils ajoutent qu'ils sont affirmatifs, aucun cas d'arrêt de moteur causé par un soucoupe volante ne s'est jamais produit en 1954.

[Ref. mft1:] FRANCAT - MICHEL FIGUET:

Dans un extrait de son catalogue Francat, Michel Figuet a noté que le cas à Saint-Quirin était une "invention des deux témoins en état d'ivresse."

[Ref. mrr1:] MARK RODEGHIER:

26 Oct. 1954

FRANCE, près de Saint-Quirin: Deux fermiers et leur mère ont vu un OVNI qui était de couleur orange, de six mètres de diamètre, et de trois mètres de haut. Pendant qu'il volait au-dessus d'eux, le moteur de tracteur est mort, et les lumières de tracteur se sont éteintes. Après que l'OVNI soit parti, le tracteur n'a pas pu être remis en marche et sa batterie a été trouvée morte. (The Humanoids, Le Bowen)

[Ref. mft2:] MICHEL FIGUET:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
257 CE0-2 24 10 1954 20.30 Saint-Quirin 57560 E6 E [=Expliqué], intervention B-B p.187

[Ref. cnu1:] GROUPE D'UFOLOGIE "CNEGU":

Le CNEGU notait parmi les "cas élucidés de FRANCAT":

"24.10.54 St Quirin (57)"

[Ref. cnu2:] GROUPE D'UFOLOGIE "CNEGU":

DATE HEURE DEPT LIEU
25.10.54 20.30 57 Saint Quirin "Les métairies"

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

25 octobre. Les Metairies, France. (20h30.)

Une Mme. Louis et ses fils, Marc et Yvon, travaillent à leur ferme tard dans la journée du 25 octobre. Ils utilisaient un tracteur. En raison de l'obscurité croissante, les phares de la machine agricole étaient allumés.

Selon ces gens de ferme un corps de couleur orange de la taille d'une auto a soudainement filé au-dessus d'eux. Dans le même temps, le tracteur a cessé de fonctionner et ses phares s'éteignirent. Ensuite, en essayant de redémarrer le tracteur, les garçons ont constaté que la batterie était complètement déchargée. 205.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4277: 1954/10/25 20:30 3 7:01:20 E 48:37:40 N 3333 WEU FRN MSL 7:8

METAIRIES-St QUIRIN,FR:6M SCP VOLE AU-DESSUS TRACTEUR:MOTEUR+LUMIERES S'ETEIGNENT:BATTERIE MORTE

RefN° 8 VALLEE,Jacques: PASSPORT TO MAGONIA. Cas No. 312 : FORET

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

26 octobre

1954 - Tard dans la journée à Les Metairies, situé près de Saint Quirin, Meurthe-et-Moselle, France, Mme Louis et ses fils Marc et Yvon ont observé un engin orange d'un diamètre de six mètres qui a volé au-dessus d'eux pendant que leur moteur de tracteur s'éteignait. Les phares sur le tracteur se sont également éteints, et la batterie s'est avérée morte après l'observation. (Sources: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 239, cas 312; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Mardi 26 octobre 1954

20:30 A Les Métairies (France), dans cet endroit, situé près de Saint-Quirin, Mme Louis et ses fils, Marc et Yvon, observent un engin orange de 6 m de diamètre et 3 m de hauteur qui passe au-dessus d'eux. Au même moment le moteur du tracteur cale. Les lumières aussi s'éteignent et la batterie est retrouvée déchargée après l'observation.

[Ref. jbu2:] JEROME BEAU:

Jérome Beau reprend en anglais le texte de Mark Rodeghier [mrr1].

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'à St Quirin, Moselle, le 25 octobre 1954 à 20:30 heures, "Deux frêres rentrent de leur travail, lorsqu'ils se trouvent en présence d'un objet cylindrique lumineux de trois mètres de haut pour six de diamètres, de couleur orange avec de nombreux reflets phosphorescents. Le moteur de leur tracteur calle. Les deux agriculteurs suivent des yeux pendant plusieurs seconde cet objet qui disparait en direction du "Bas-Bois". A noter que la batterie du tracteur fut totalement déchargée et il fallut une manivelle pour le redémarrer, chose qui n'était jamais arrivée."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979."

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 26 octobre 1954 à 20:30 à "Les Metaires", en France, "Femme et deux fils observent engin orange, diamètre de 6m, voler au-dessus alors que phares et le moteur de tracteur sont morts. Battterie était morte après rencontre."

Et: "On a observé un objet. Des effets électromagnétiques ont été notés. Un disque orange, environ 20 pieds de large, a été observé par trois témoins (Louis)."

Les sources sont indiquées comme Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, Londres, 1979.

[Ref. uda2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 26 octobre 1954 à 20:30 à Les Metairies, France "Un engin orange, six mètres de diamètre et trois mètres de haut" Et: "Tard ce jour à Les Metairies, situé près de Saint Quirin, en France, Mme Louis et ses fils Marc et Yvon ont observé un engin orange de diamètre de six-mètre qui a volé au-dessus d'eux pendant que leur moteur de tracteur mourait. Les phares sur le tracteur sont également morts, et la batterie s'est avérée morte après l'observation."

Et: "Date approximative. A cet endroit situé près de Saint Quirin, Mme Louis et ses fils Marc et Yvon ont observé un engin orange, de six mètres de diamètre et trois mètres de haut, voler au-dessus d'eux pendant que leur moteur de tracteur mourait. Les lumières se sont également éteintes, et la batterie a été trouvée morte après l'observation."

La source est indiquée comme Vallee Magonia Database.

[Ref. act1:] SITE WEB "MY LORRAINE":

Cette année-là [1954], certains témoins vont même jusqu'à raconter comment leurs véhicules ont calé à proximité d'un de ces engins mystérieux, comme le 20 octobre 1954 à Turquestein puis Saint-Quirin (Moselle) le lendemain. La paralysie des témoins est aussi un élément récurrent. A Bois-de-Champ, dans les Vosges, le 24 avril 1954, un bûcheron aurait tenté d'entailler avec sa hache une soucoupe qui s'était posé devant lui quand il fut projeté en arrière et immobilisé contre un rocher. Encore le 20 octobre 1954, en se rendant à son travail de nuit à Saint-Rémy (à proximité de Raon-l'Etape - Vosges), un ouvrier d'origine Slovaque rapporte de façon plus surprenante encore qu'une silhouette, tenant ce qui ressemblait à un revolver, l'a immobilisé avant de s'adresser à lui dans une langue inconnue puis de dialoguer... en russe ! Drôle de "troisième type"... Lorsqu'il pût enfin partir, l'homme abasourdi passa devant un vaisseau gris muni d'une antenne en forme de "tire-bouchon". Ce témoignage pour le moins étonnant a bien sûr souffert de la controverse...

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*26 oct. 1954 - Tard dans la journée à Les Metairies, situé près de Saint Quirin, Meurthe-et-Moselle, France, Mme Louis et ses fils Marc et Yvon ont observé un engin orange d'un diamètre de six mètres qui a volé au-dessus d'eux pendant que leur moteur de tracteur s'éteignait. Les phares sur le tracteur se sont également éteints, et la batterie s'est avérée morte après l'observation. (Sources: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 239, cas 312; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 7 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540000 00.00.1954 St. Quirin France
19541020 20.10.1954 St. Quirin France 18.30 RR II
19541025 25.10.1954 St. Quirin France 20.30 RR II
19541026 26.10.1954 St. Quirin France 20.30
19541026 26.10.1954 Les Metaires France 20.30 RR II
19541026 26.10.1954 Les Metaires France 20.30 RR II
19541026 26.10.1954 Les Metaires France 20.30 RR II

[Ref. bll1:] SITE WEB "BLL ARCHIVES":

Vague d'OVNI à Metz et dans sa région

Commentaires » 0

Sphères, cônes ou cigares lumineux, batteries qui se déchargent, couleurs dansantes, etc., entre le 1er et le 21 octobre 1954, une vingtaine de témoignages et d'observations d'OVNI (Objets Volants Non Identifiés) furent collectés en Moselle, plus particulièrement dans les communes de Vergaville, Bidestroff, Kerprich, Guébling, Morsbach, Moncourt, Saint-Avold, Saint-Quirin et Jouy-aux-Arches. A Pournoy-la-Chétive, près de Metz, deux enfants déclarèrent avoir vu un extraterrestre au visage poilu descendre de sa soucoupe volante pour venir leur parler dans une langue incompréhensible.

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

25 octobre 1954. 2030hrs.

LES METAIRIES (CHARENTE : FRANCE)

Mme Louis et ses fils, Marc et Yvon, ont survolé un objet orange de 6 m de diamètre et de 3 m de haut alors que le moteur de leur tracteur était en panne. Les lumières se sont également éteintes et la batterie a été retrouvée morte après l'observation.

Vallée cas 312

Richard Heiden citant Carrouges 1967 p171)

Explications:

Quel bazar! Comme souvent avec Barthel et Brucker, les "explications" qu'ils donnent sont tellement embrouillées que l'on peut vraiment se demander ce qu'elles valent. Pourtant, il y a des cas où leurs explications laborieuses et imprécises étaient tout de même correctes (voir par exemple le cas à Bélesta).

Ici, il y a d'abord la déduction que puisqu'ils avaient acheté du vin, ils pouvaient être ivres. C'est possible, mais d'une part il s'agir juste d'une supposition, d'autre part, on peut supposer l'ivresse de n'importe quel témoin même s'il ne vient pas d'acheter du vin, et enfin, contrairement à une légende tenace, être ivre ne fait pas voir de soucoupes volantes, à moins d'être dans un état de delirium tremens, état extrême dans lequel il n'est alors plus guère possible de se mettre à démarrer à la manivelle un véhicule; sans compter que la "vision" alcoolique n'a que peu de chances d'être la même pour trois personnes alors que deux seulement seraient ivres.

Il y a la question de l'invention: Barthel et Brucker commencent par expliquer qu'il n'y avait aucune raison d'inventer une soucoupe volante (et en effet, quelle serait la raison?), mais assurent cependant que c'était bien une invention. Mais d'où cela sort-il? Et pourquoi ces deux fermiers auraient-ils dû faire plusieurs jours de prison pour ivresse? comment se fait-il que la presse ne rapporte absolument aucune intervention de gendarmes? Tout cela me semble bien confus...

Pire encore, "l'engin" ne semble avoir été vue que quelques secondes, il est "cylindrique", "orange avec de nombreux reflets phosphorescents", il "disparaît" derrière l'horizon; il pourrait avoir été un météore, tout simplement.

Le cas reste donc pour moi un "non identifié" de faible qualité, de faible étrangeté, qui a pu avoir été une observation de météore, ou, peut-être, une invention.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Quirin, Moselle, engin, cylindre, lumineux, orange, phosphorescent, panne, effet, tracteur, courant, objet, électrique, batterie, Les Métairies, Louis, Marc Louis, Yvon Louis, moteur, phares, électricité, électrique, arrêt, alcool

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 1 octobre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 20 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [mcs1], [jbu1], [uda1], [uda2].
1.1 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [nip1].
1.2 Patrick Gross 6 décembre 2016 Additions [ler1], [ubk1].
1.3 Patrick Gross 14 décembre 2016 Addition [lgs1].
1.4 Patrick Gross 26 janvier 2017 Addition [act1].
1.5 Patrick Gross 11 février 2017 Addition [bll1].
1.6 Patrick Gross 18 décembre 2018 Additions [prn1], [lhh1], [prn2], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées."
1.7 Patrick Gross 24 octobre 2019 Additions [mft2], [cnu1], [cnu2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 octobre 2019.