France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

1 octobre 1954, Puivert, Ariège:

Référence pour ce cas: 1-oct-54-Puivert. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional L'Indépendant, de Perpignan, du 2 octobre 1954, rapportait qu'une "boule brillante" avait été vue au-dessus de Puivert par Mr. Saboureau, limonadier à Bélesta, qui faisait le trajet Bélesta - Puivert en camionnette, la veille vers 17 heures.

La boule "très brillante comme un soleil" suivait la direction nord-sud, volant à une altitude qu'il estimait à 2.000 mètres, et se déplaçant à une vitesse relativement réduite, sans le moindre bruit.

Elle était suivie d'une longue queue de fumée grise.

Mr. Saboureau avait arrêté son véhicule pour mieux observer, et après quelques minutes, il a pu voir "l'engin disparaître dans la direction d'Ax-les-Termes. Son observation lui permet d'affirmer de façon absolue qu'il ne s'agissait pas d'un avion."

Rapports:

[Ref. int1:] JOURNAL "L'INDEPENDANT":

Scan.

CIGARES EN GROUPE DANS LE HAUT-RHIN...

ET BOULES DE FEU EN ROUSSILLON

MULHOUSE. -- Deux personnes ont déclaré avoir aperçu un engin lumineux dans le ciel, à Rixheim. A l'aide de jumelles, elles ont constaté qu'il avait la forme d'un long cigare. Une douzaine de petits cigares satellites l'entouraient. Un cheminot en service de nuit a déclaré avoir observé le même phénomène.

BESSEGES. -- Deux habitants de la commune de Foussignargues, près de Bessèges, ont déclaré avoir aperçu dans un pré, à proximité de leur maison, dans la nuit de dimanche à lundi, un engin lumineux rouge vif entouré de tiges verticales.

PAU. --- Jeudi matin, vers 11 h. 45, de nombreuses personnes ont aperçu dans le ciel, à très haute altitude, un engin mystérieux ayant la forme d'un ballon long et brillant. L'engin venait du Sud et se dirigeait vers le Nord-Ouest.

NEVERS. -- M. Raymond Deloire, 20 ans, ouvrier agricole à Langeron (Nièvre), qui circulait à bicyclette sur la route de St-Pierre-le-Moutiers, a aperçu dans le ciel un mystérieux objet de forme demi-sphérique émettant à l'avant une vive lueur orange, des flammes jaillissaient de l'arrière. L'engin se déplaçait sans bruit avec une grande rapidité en direction du Nord-Est.

PERPIGNAN. -- M. Jean-Bertrand Petit, demeurant au Mas Conte, près de Perpignan, arrosait ses salades, vers 3 h. 1/2 du matin, lorsqu'il aperçut dans le ciel une boule de feu. L'apparition fut brève et ne laissa pas de traces.

A Thuir, jeudi, vers 18 h. 15, un engin ayant la forme d'un tonneau auréolé de feu a été vu par une personne digne de foi. L'appareil, qui marchait à faible allure, a disparu en direction de la mer.

D'autre part, plusieurs Perpignanais affirment avoir vu hier, vers 14 heures, au-dessus de la ville, un globe lumineux, tantôt rouge, tantôt blanc et qui évolua pendant plusieurs minutes avant de se fondre dans le ciel.

Un globe lumineux demeure une heure au-dessus de Fleury-d'Aude

FLEURY-D'AUDE (C.P.). -- Hier soir, de 21 heures à 22 heures, la population de Fleury a pu voir un globe lumineux, dont la couleur passait du rouge au vert, puis au blanc, se déplacer lentement au-dessus de la localité. L'engin marquait des temps d'immobilité et il fut alors possible de déceler qu'il avait un mouvement de rotation.

Le globe lumineux se dirigea ensuite en direction de Béziers et disparut.

Une boule brillante au-dessus de Puivert

PUIVERT. -- M. Saboureau, limonadier à Bélesta (Ariège) faisait le trajet Bélesta-Puivert en camionnette, quand il a aperçu dans le ciel, hier vers 17 heures, une boule très brillante comme un soleil suivant la direction nord-sud, volant à une altitude qu'il estime à 2.000 mètres, et se déplaçant à une vitesse relativement réduite.

La boule se déplaçait sans le moindre bruit et était suivie d'une longue queue de fumée grise. M. Saboureau ayant arrêté son véhicule pour mieux observer, a pu voir, après quelques minutes l'engin disparaître dans la direction d'Ax-les-Termes. Son observation lui permet d'affirmer de façon absolue qu'il ne s'agissait pas d'un avion.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan.

La rubrique quotidienne
des "soucoupes"

Melun, 2 octobre. -- Plusieurs cantonniers des Ponts-et-Chaussées qui travaillaient sous la pluie en bordure de la route Coulommiers-Meaux, non loin du terrain d'aviation de Quincy - Voisins, ont déclaré avoir aperçu une soucoupe volante.

L'un d'eux, M. Bernard Goujon, 30 ans, a affirmé avoir vu dans un champ, à gauche de la route, à environ 200 mètres de lui, au pied d'un boqueteau de peupliers, un étrange appareil de forme ovale, mesurant environ 3 mètres de diamètre, et d'une hauteur de 2 m. 50. Il était, dit-il, posé sur le sol à l'aide trois béquilles assez hautes. Sa partie supérieure comportait une petite coupole transparente semblant faite de matière plastique. L'ensemble de l'engin était d'un métal brillant comme l'aluminium.

M. Goujon a raconté qu'il avait voulu s'approcher de l'engin, mais qu'arrivé à environ 150 mètres, il fut pris de picotements comme si un rayon électrique invisible était braqué sur lui.

"Je me sentais, a-t-il dit, paralysé, et ma vue se brouillait légèrement. J'aperçus alors la soucoupe s'élever très lentement sans bruit, à la manière d'une "feuille morte", jusqu'à 25 mètres du sol. Elle s'immobilisa un instant puis, toujours sans bruit et sans aucune traînée lumineuse, disparut à vive allure."

On a relevé sur le sol des traces profondes environ de 10 centimètres.

XXX

Quillant, 2 octobre. -- Hier après-midi, M. Saboureau, limonadier à Bélesta (Arière), a aperçu dans le ciel une boule brillante.

L'engin qui se déplaçait assez lentement et sans bruit, était suivi, a-t-il dit, d'une traînée de fumée grise.

XXX

Montceau-les-Mines, 2 oct. -- Deux ouvriers maçons, MM. Romain Sebastiani et Buratto, tous deux coureurs cyclistes à l'Union Vélocipédiste de Roanne, ont déclaré avoir aperçu en bordure de la route de Blanzy à Montceau, un engin décoller avec un sifflement strident. L'appareil avait, ont-ils dit, la forme d'un cigare de couleur jaune très foncé, d'une longueur de trois mètres et d'un diamètre d'environ 60 à 50 centimètres.

XXX

Brest, 2 octobre. -- M. Arsène Stephan, commandant en second d'un cargo qui a fait escale à Brest, a déclaré que durant la nuit du 23 au 24 septembre, alors que le bateau se trouvait dans le golfe de Gascogne, par 44 degrés 48 Nord et 4 degrés 50 il avait aperçu une étoile quatre fois plus grande que les autres. Deux de ses matelots qui se trouvaient à ses côtés furent la même constatation. A la jumelle, ils constatèrent qu'il s'agissait d'un disque en mouvement sur lequel apparaissaient par moment des reflets verts.

Jeudi dernier, à la tombée de la nuit, un marin qui était à la barre du Tanker "Port-Lyautey", a vu, à moins de 500 mètres de lui, un engin en forme de soucoupe et de couleur rouge, effleurer la surface de l'eau, remonter ensuite rapidement à la verticale et disparaître en laissant une flamme rouge.

XXX

Caudry, 2 octobre . -- Trois ouvriers de St-Hilaire-les-Cambrai ont affirmé avoir aperçu, ce matin, à 6 heures, un étrange engin lumineux qui traînait à sa suite une lueur blanche comparable à celle d'un chalumeau.

[Ref. cdn1:] JOURNAL "LA CROIX DU NORD":

Scan.

Comme à Quarouble

Une soucoupe sur béquilles
(avec "rayon paralysant")
en promenade près de Melun

Un qui doit être content, c'est M. Marius Dewilde de Quarouble, près de Valenciennes. On avait souri - un peu trop à son gré - de son histoire de soucoupe volante et de martiens de 0, 95 mètres. Et voilà que son histoire vient de se renouveler - près de Melun cette fois.

Des cantonniers des Ponts-et-Chaussées disent en avoir été les témoins. Comme sur les traverses de la voie ferrée de Marius Dewilde, des "traces de béquilles" ont été relevées.

Plusieurs cantonniers qui travaillaient sous la pluie en bordure de la route de Coulommiers-Meaux, non loin du terrain d'aviation de Quincy-Voisin, ont déclaré avoir aperçu une soucoupe volante, vendredi 1er octobre.

L'un d'eux M. Bernard Goujon, 30 ans, a affirmé avoir vu dans un champ, à gauche de la route, à environ 200 mètres de lui, au pied d'un boqueteau de peupliers, un étrange appareil mesurant environ 3 mètres de diamètre, et d'une hauteur de 2 m. 50. Il était posé sur le sol à l'aide de trois béquilles assez hautes. Sa partie supérieure comportait une petite coupole translucide semblant faite de matière plastique. L'ensemble de l'engin était d'un métal brillant comme l'aluminium.

M. Goujon a raconté qu'il avait voulu s'approcher de l'engin, mais qu'arrivé à environ 150 mètres, il fut pris de panique comme si un rayon électrique invisible était dardé sur lui.

"Je me sentais paralysé, et ma vue se brouillait légèrement. J'aperçus alors la soucoupe s'élever très lentement, sans bruit, à la manière d'une feuille morte, jusqu'à 15 mètres du sol. Elle d'immobilisa un instant puis, toujours sans bruit et sans aucune traînée lumineuse, disparut à vive allure."

On a relevé sur le sol des traces profondes d'environ 10 centimètres.

Mais il n'y a pas qu'à Melun...

Dans la seule journée de vendredi, faisant suite à la "toupie" éblouissante aperçu jeudi dans le Cambrésis par un menuisier de Saint-Hilaire et un maçon de Quiévy, des engins les plus divers ont hanté notre ciel, un "cigare" près de Montceau-les-Mines, un "disque" verdâtre près de Brest, une "boule" brillante dans l'Ariège...

Qui n'a pas encore sa soucoupe?

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

Une histoire de première page.

3 octobre. Sunday Dispatch de Londres.

Tant de choses se passaient en France que la presse anglaise fut forcée d'en prendre note. En fait, l'histoire était trop grande. Le London Sunday Dispatch ne pouvait imprimer qu'un résumé sur sa première page. La situation étant peu claire, les erreurs et le manque de détails étaient inévitables dans les rapports. Le Dispatch a informé ses lecteurs:

"Près de Grenoble, le fermier Joseph Habrat a vu un moteur [mauvaise traduction de "engin"] lumineux se déplacer à grande vitesse.

"Sa fille, Yvette, a dit qu'il est venu à moins de 600 mètres avec un "ronflement doux".

Un peu plus tard, deux mille personnes ont vu une douzaine d'entre eux "danser un ballet" dans le ciel.

"Deux personnes à Rixheim, près de Mulhouse, ont observé un moteur [mauvaise traduction de "engin"] lumineux en forme de cigare entouré de douze cigares satellites plus petits.

"Trois vacanciers de la plage de Carry-le-Rouet ont vu un demi-cigare sur le port, trois femmes qui l'ont vu le décrivent comme laissant une trace de fumée.

Un champignon volant a été signalé par un camionneur et son ami à Faremontiers. C'était dans un champ et avait trois jambes en forme de trépied.

- J'ai essayé de l'approcher, dit-il, mais à environ quatre cents pieds je fus arrêté par un rayon, je sentis de petits picotements, ma tête était embrumée, j'avais une sueur froide, je ne pouvais pas bouger.

"Le champignon s'éleva alors lentement et s'envola.

"Le Dr. Martinet, spécialiste de la maladie de la peau à Chambéry, a observé une soucoupe volante manoeuvrer dans le ciel pendant quatre minutes.

"Dans le golfe de Gascogne, un mousse et les deux matelots d'un bateau de marchandises virent un disque en mouvement avec une lueur verdâtre.

"L'actrice Michele Morgan a vu un disque lumineux sur le terminal aérien des Invalides à Paris.

"Il y a eu trois rapports d'hommes d'une autre planète débarquant en France.

"A Vienne, un fermier a dit que le visiteur, qui portait une sorte de costume de plongée, lui caressait le bras.

"Une femme de Drome a vu 'un être de la taille d'un enfant et au visage humain, il semblait être enveloppé dans un sac transparent'".

"Les deux visiteurs en France sont retournés à leurs soucoupes et ont décollé verticalement.

"Un contre-maître d'une carrière à Marcilly-sur-Vienne et six de ses ouvriers venaient de voir un petit homme harnaché et botté avec un revolver tirant des 'rayons lumineux et paralysants'".

"Un sifflement attira l'attention de deux hommes de Blanzy sur une machine en forme de cigare dans un champ fraîchement labouré.

"Les hommes ont dit que la machine avait environ six pieds de longueur. Le bout pointu était jaune, le reste du cigare brun.

"Quand ils se sont approchés de la machine, elle s'est élevée verticalement.

Un policier, un épicier et huit autres personnes ont vu un "cigare" incandescent à Agen.

"Une 'boule brillante' apparut à un gardien d'étable à Belesta. Il a dit qu'elle a laissé une traînée de fumée grise tandis qu'elle filait à travers le ciel".

L'auteur du compte rendu mentionné ci-dessus a noté qu'à l'heure juste ce jour-là (3 octobre 1954) à 40 miles, un incroyable "spectacle céleste" se déroulait au-dessus d'une zone boisée près du village de Marcoign, en France, devant 20 témoins. Que tant de personnes au même moment à différents endroits aient eu une hallucination semblable troublait l'esprit de l'auteur, à tel point qu'il a consulté un psychiatre affecté aux tribunaux de la Seine, un Dr Gouriou.

"L'illusion de masse est-elle possible à cette échelle?

La question ci-dessus a été posée à l'expert en santé mentale qui a répondu qu'il n'avait jamais connu une soucoupe volante jouant un rôle dans les hallucinations de ses patients, et que les hallucinations étaient généralement des sons plutôt que des images visuelles. De plus, lorsque rarement des troubles visuels se produisaient, ces problèmes étaient presque toujours dus à une toxémie ou à des lésions cérébrales, ce qui contribuerait certainement à exclure la possibilité d'une "illusion visuelle de masse".

Le Dr Gouriou a alors sagement terminé l'entretien avec: "... Je pense que ceux qui prétendent avoir vu des soucoupes le font de bonne foi, à moins bien sûr qu'ils essaient de nous tromper. Un être humain normal voit, il interprète dans une large mesure, et ce fait seul rend tous les faits humains faillibles.

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Ce site web indique que le 1er octobre 1954 à 17h00 à Belesta, Puivert, en France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec apparence et comportement qui auraient très probablement une explication conventionnelle."

La source est indiquée comme "Vallee, Jacques Computerized Catalog (N = 3073)".

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Ce catalogue a enregistré un doublon pour ce cas:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541001 01.10.1954 Belesta France 17.00
19541001 01.10.1954 Belesta France 17.00

Explications:

Possible météore, ou avion.

La durée, la couleur grise de la traînée, et le fait qu'il n'y a pas d'autres rapports de type "météore" qui correspondraient temporellement et géographiquement à ma connaissance, sont des raisons qui me font préférer un avion, volant très haut probablement.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Puivert, Ariège, Saboureau, limonadier, camionnette, soir, boule, brillant, haut, lent, silencieux, traînée, fumée, gris

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 24 octobre 2011 Première publication, [int1].
1.1 Patrick Gross 22 juillet 2019 Additions [uda1], [ubk1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.2 Patrick Gross 8 avril 2020 Addition [nll1].
1.3 Patrick Gross 11 mai 2020 Addition [cdn1].
1.4 Patrick Gross 16 mars 2021 Addition [lgs1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 mars 2021.