Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La poursuite de Portage County, USA, 1966:

Ces événements ont inspiré Steven Spielberg pour la scène de la poursuite d'un OVNI par des véhicules de police dans son film "Rencontres du 3ème Type." Mais qui sait que cette séquence a été inspirée par des événements réels?

Ce cas est le cas 10073 des dossiers du Projet Blue Book.

"J'ai souvent vu Vénus, mais je n'ai jamais vu Vénus à 15 mètres au-dessus d'une route et volant d'un côté à l'autre comme ce truc le faisait..."

(Le shérif Ross Dustman de Portage County à un reporter de la United Press International.)

Dans ce dossier:

Cliquez! Le cas, événements et enquêtes.
Cliquez! La présentation du cas par Richard Hall du NICAP.
Cliquez! Les témoignages écrits des officiers de police.
Cliquez! Article du RECORD-COURIER de Ravenna, Ohio, 19 avril 1966 (illisible).
Cliquez! Article du Cleveland Plain Dealer, Lundi 18 avril 1966.
Cliquez! Article du Cleveland Plain Dealer, Dimanche 9 Octobre 1966.
Cliquez! Lettre de l'US Air Force pour le Projet Blue Book, 17 Mai 1966.
Cliquez! Lettre de William Weitzel au Professeur William Powers.
Cliquez! Lettre de William T. Powers à Spaur et Neff.
Cliquez! Références.

Les événements:

Dans le comté de Summit, Ohio, le 17 avril 1966, une femme a appelé la police pour rapporter son observation d'un OVNI. Les voitures de patrouille des comtés alentours ont reçu l'information par radio et ont plaisanté à ce sujet.

A environ 05:00 du matin ce même jour, dans le comté de Portage, le shérif adjoint Dale Spaur de la police de l'Ohio et Wilbur "Barney" Neff, auxiliaire temporaire de la police de l'Ohio se sont arrêtés sur la route 224 près de Ravenne pour inspecter ce qui semblait être une voiture abandonnée. Selon une légende, la voiture était pleine de ce qui paraissait être des équipements de radio et avait un insigne sur la porte se composant d'un triangle avec un éclair de foudre à l'intérieur et les mots "sept étapes vers l'enfer" écrit au-dessus du triangle. "Sept étapes vers l'enfer" est la devise de la 7ème armée, cependant, leur insigne est un "A", comme reproduit ci-dessous.

7th army patch

En fait l'automobile prétendument mystérieuse n'est aucunement une part essentielle de l'incident. Les recherches complètes de William Weitzel pour NICAP indiquent que Weitzel a appris que le propriétaire de l'automobile a été rapidement retrouvé, et qu'il a examiné réellement le véhicule lui-même tandis qu'il était encore garé. Les équipements radio étaient "quelques bandes magnétiques, un magnétophone japonais bon marché et un transistor réglé sur une fréquence d'une radio de musique hillbilly, et quelques accessoires électriques divers, sur le siège arrière. Le coffre était plein de vieux pneus." L'emblème "Sept étapes vers l'enfer" ne figurait pas sur la voiture, seulement dans des cauchemars consécutifs du témoin Dale Spaur suite aux événements.

Quand ils ont vérifié la voiture, Spaur a remarqué quelque chose qui s'élevait au-dessus des arbres derrière eux.

"Je regarde toujours derrière moi ainsi personne ne peut me surprendre. Et quand j'ai regardé dans ce secteur boisé derrière nous, j'ai vu cette chose... Pendant qu'elle venait au-dessus des arbres, j'ai regardé Barney et il observait toujours la voiture. Et il n'a rien et la chose a continué à devenir plus lumineuse et le secteur a commencé à en être éclairé..."

L'objet avait environ cinquante pieds de diamètre, avec un faisceau lumineux brillant et bien défini allant vers le bas depuis son fond.

"Quand Barney Neff a vu l'objet il juste s'est tenu là bouche bée pendant une minute tellement c'était lumineux, puis il a baissé la tête. Et j'ai commencé à regarder vers le bas et j'ai regardé mes mains et mes vêtements ne brûlaient pas et rien, quand il s'est arrêté exactement au-dessus DE nous. La seule chose, le seul bruit dans TOUT le secteur était un bourdonnement... comme un transformateur en charge ou un transformateur surchargé quand on le change..."

Ils sont retourné à leur voiture de patrouille. Une fois à l'abri à l'intérieur, Spaur a transmis par radio un bref rapport. Un sergent nommé Schoenfelt leur a dit de suivre l'objet. Ils ont alors pourchassé l'objet à des vitesses jusqu'à 100mph en se dirigeant vers l'Est, rapportant constamment leur position sur la radio pour permettre à d'autres officiers de suivre la chasse.

Quand l'objet s'est mis à se déplacer vers l'Est, l'officier H. Wayne Huston de East Palestine, Ohio, s'est associé à la chasse. Il avait écouté les rapports par radio, et quand il a vu passer l'objet avec Spaur et Neff à sa poursuite, il a démarré et pris la suite.

La poursuite a continué au-delà de la frontière d'état de la Pennsylvanie, et quand le véhicule de Spaur allait manquer d'essence, il s'est arrêté pour demander l'aide d'un officier de police de Conway, Pennsylvanie. Quand Spaur s'arrêtait, l'objet faisait de même, ou l'attendait. Ils ont téléphoné à l'Armée de l'Air depuis Conway, et quelques minutes plus tard Spaur aurait entendu à la radio que des chasseurs à réaction avaient été envoyés pour intercepter l'objet. L'objet avait d'autres plans, cependant, et il est alors soudainement parti directement vers le haut et a disparu.

Frank Panzenella, l'officier de police de Conway, Pennsylvanie, écrivit:

"L'objet était de la forme de la moitié d'un ballon de rugby, il était très lumineux et avait environ 25 à 35 pieds de diamètre... L'objet a continué à monter jusqu'à ce qu'il soit devenu aussi petit qu'un stylo bille. Relativement à la Lune, l'objet était tout à fait éloigné et à la gauche de la lune. Nous chacun des quatre observé l'objet filer directement vers le haut et disparaître."

Le chef de la police de Mantua Gerald Buchert a photographié l'objet depuis devant sa maison. L'Armée de l'Air lui demandé de ne pas diffuser la photo, mais le journal Cleveland Plain Dealer a signalé que la photo montrait un objet qui était comme deux soucoupes accolées de façon inversée, avec la soucoupe supérieure lumineuse et au-dessus d'une soucoupe inférieure sombre. Il n'est cependant pas absolument certain que la photo soit probante, elle a juste été vue par un reporter du journal et l'enquêteur du NICAP qui n'a pas été convaincu et n'est toujours pas disponible pour étude.

Il faut lire la lettre de Weitzel à Powers pour mesurer l'ampleur du phénomène.

Spaur a déclaré:

"Quelqu'un contrôlait cela. Il n'était pas simplement un objet flottant au hasard. Il pouvait manoeuvrer."

Enquête et explication de l'US Air Force:

L'évaluation officielle par le Major Quintanilla de l'US Air Force a conclu que le cas est expliqué "par un phénomène astronomique." Une fois qu'il lui fut demandé des précisions, il a expliqué que les officiers de police avaient vu un satellite au début, et puis avaient chassé la planète Vénus pendant quarante miles. Absolument aucune personne ayant été témoin de l'incident ou ayant enquêté n'a pu être le moins du monde d'accord avec cette explication parfaitement ridicule. Mais à cette époque, après le Panel Robertson organisé par la CIA, le Projet Blue Book n'avait plus du tout la nature d'une recherche éventuellement sincère quoique très prudente, mais était devenu clairement une opération de dénigrement du phénomène.

L'enquête de Quintanilla a en fait consisté en un coup de téléphone d'une durée de deux minutes et demie au seul Dale Spaur, commençant par cette question: "parlez-moi de ce mirage que vous avez vu." Puis un deuxième interrogatoire téléphonique de une minute et demie, toujours avec le seul Dale Spaur. Selon un témoignage écrit et signé de Spaur, Quintanilla souhaitait en fait qu'il signe un texte disant que l'observation n'aurait durée que quelques minutes. Quand il s'est récrié en rappelant que la poursuite couvrait au moins 60 miles et deux Etats, Quintanilla mit fin à la conversation. Il fallu ensuite des pressions du Congrès Américain pour que Quintanilla fasse le trajet jusqu'à Ravenne pour y interviewer Spaur et Neff. Cette fois, Weitzel était là car Spaur lui avait demandé d'enregistrer son interview avec Quintanilla. Une transcription d'une partie de cette bande est reproduite par J. Allen Hynek dans son premier ouvrage "The UFO Experience," elle en dit long sur la façon de faire du Major Quintanilla.

Un rapport détaillé sur l'incident a été assemblé par le NICAP, et ce rapport a été transmis au Comité Condon, qui ne l'a pas mentionné du tout dans son rapport final. (qui aurait pensé une chose pareille?)

Puisque tant de civils surveillaient leurs émissions par radio après l'incident, le bureau du shérif a décidé de donner à l'OVNI le nom de code "Floyd." En Juin 1966, Spaur a revu Floyd brièvement. Il a simplement regardé en l'air, et il était là. Il a transmis par radio "Floyd ici avec moi!" Spaur ne voulait plus lever les yeux, quand il l'a fait le phénomène avait disparu.

Les policiers qui ont été impliqués dans cet incident ont souffert de conséquences graves dans leur vies personnelles. Ils ont été traqués par les médias et ridiculisés par d'autres. Buchert et Neff ont totalement cessé de parler de l'incident à quiconque. Panzenella a reçu tellement d'appels téléphoniques au sujet de l'incident qu'il a finalement fait débrancher son téléphone. Huston a quitté le département de police et a déménagé à Seattle, où il est devenu un chauffeur de bus, changeant son nom prénom de Wayne en Harold. La vie de Spaur a été ruinée. Il était encore plus méchamment traqué que les autres. Il a commencé à avoir des problèmes personnels qui ont abouti à son arrestation pour coup et blessures sur son épouse. Il a rendu son insigne et a mené une vie misérable comme peintre en bâtiment. Son épouse a divorcé.

Spaur a déclaré:

"Si je pouvais changer tout ce que j'ai fait dans ma vie, je changerais juste une chose. Et ce serait la nuit où nous avons chassé cette fichue chose. Cette soucoupe."

Le Dr J. Allen Hynek, l'astronome respecté qui était censé "expliquer" les cas OVNIS soumis à son avis par le Projet Blue Book de l'US Air Force, et qui après 20 ans de recherches était passé du scepticisme total à la conviction absolue de la réalité du phénomène comme de nature non-terrestre, n'a pas lui-même enquêté sur le cas puisque le NICAP s'en était assuré. Cependant il en a suivi le déroulement et a bien montré à quel point l'attitude du Major Quintanilla fut proprement scandaleuse. Il note également que normalement, Blue Book aurait du le consulter avant de prononcer une "explication" astronomique, mais qu'en ce cas comme quelques autres, il n'a aucunement été consulté.

Le Dr James E. McDonald, physicien respecté spécialiste des phénomènes atmosphériques qui après recherches avait compris que le phénomène OVNI était un problème absolument capital pour la science est intervenu. Il a réclamé la réévaluation du cas le 17 avril 1966 non seulement pour les raisons scientifiques évidentes, mais aussi pour que soient réhabilités les multiples policiers intervenant qui avaient été injustement soumis à la ridiculisation. Rien ne fut fait.

Le réalisateur Steven Spielberg s'est inspiré de ce cas dans son film "Rencontres du Troisième Type."

Un grand nombre de gens restent persuadés que les OVNIS n'existent pas vraiment sinon dans l'imagination de ceux qui sont tombés sous l'influence de ce film.

Références:

En supplément des références déjà disponibles dans ces pages:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 novembre 2003.