France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

10 septembre 1954, Vicq, Nord:

Référence pour ce cas: 10-sep-54-Vicq. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé

Il semble que plusieurs journaux, lors de l'affaire Dewilde, avait rapporté que ce même 10 septembre 1954, égalemnt à 22h30, trois jeunes gens revenant d'un ball au village de Vicq avaient aperçu une luminosité dans le ciel.

Certains disent que le trajet de la chose était conforme avec celui donné par les témoins à Onnaing, et que sa couleur était également rougeâtre.

En 2016, l'ufologue "sceptique" du Nord Dominique Caudron publie une page web dans laquelle il revient sur l'affaire Marius Dewilde pour expliquer que ce dernier avait brodé son histoire à partir du passage d'un météore vu dans la région cette nuit-là. Il dispose de sources de presse et pour le cas à Vicq, il indique que parmi les témoignages dans la presse, il y avait eu une observation à Vicq, par trois jeunes gens dont Augustin Ravet, qui ont vu le passage d'un objet très brillant venant de la direction de Quarouble. Ce qui ne veut pas dire qu'il paraissait dans la direction de Quarouble mais qu'il semblait en venir en suivant une trajectoire Est-Ouest.

Rapports:

[Ref. fa1:] JOURNAL "FEUILLE D'AVIS":

Toujours le problème des soucoupes volantes

Des "Martiens" auraient-ils atterri sur sol français?

Suite à l'information que nous avons publiée récemment au sujet des deux passagers d'une soucoupe volante, nous apprenons aujourd'hui les précisions suivantes:

Trois inspecteurs de la police de l'air sont revenus à Quarouble (Nord) pour y entendre M. Marius Dewilde, l'homme qui a "vu" deux Martiens à la porte de son jardin.

Ils ont quitté le village persuadés que, dans la nuit de vendredi à samedi, un mystérieux engin volant a bien atterri, comme l'affirme M. Dewilde, sur la voie ferrée Saint-Amand - Blanc-Misseron, près du passage à niveau 79.

Les constatations qu'ils ont pu faire semblent, en effet, confirmer le témoignage de l'ouvrier métallurgiste. Celui-ci a déclaré que, vendredi, vers 22 h. 30, il avait vu un engin de forme oblongue, haut de 3 mètres, long de 6, posé sur la voie ferrée, à quelques mètres de sa maison. Deux êtres d'apparence humaine, de très petite taille et, semble-t-il, revêtus de scaphandres, se trouvaient à proximité. M. Dewilde marcha vers eux, mais, à ce moment, l'engin braqua sur lui un faisceau lumineux à reflet vert, qui eut pour effet de le paralyser. Quand il retrouva l'usage de ses membres, l'engin commençait à s'élever dans le ciel et les deux êtres avaient disparu.

Les enquêteurs n'ont retrouvé aucune trace de l'existence de ces deux personnages. Le terrain alentour, examiné mètre par mètre, n'a pas livré d'empreinte de pas.

Par contre, une des traverses de la voie présentait des traces qui ont pu être faites par un engin au moment de son atterrissage. En cinq endroits, le bois de la traverse est taraudé sur une surface d'environ quatre centimètres carrés. Ces marques ont toutes le même aspect et elles sont disposées d'une façon symétrique, sur une même ligne: trois d'entre elles - celles du milieu - sont séparées par un intervalle de 43 centimètres. Les deux dernières sont distantes des précédentes de 67 centimètres.

(Lire la suite en 9ème page.)

Martiens en France!

(SUITE DE LA PREMIERE PAGE)

Un engin qui atterrirait sur des béquilles et non pas sur des roues comme nos avions ne laisserait pas d'autres traces, a déclaré un des inspecteurs de la police de l'air.

Le récit qu'a fait M. Dewilde se trouve également confirmé par les témoignages de plusieurs habitants de la région. A Onnaing, un jeune homme, M. Edmond Auverlot, et un retraité, M. Hublard, ont aperçu, vers 22 h.30, l'heure indiquée par M. Dewilde, une lueur rouge se déplaçant dans le ciel. La même lueur a été vue de Vicq par trois jeunes gens qui sortaient d'un bal.

Tous ces témoignages, ces faits, donnent au récit de M. Dewilde une teinte d'authenticité. Pourtant, de nombreuses personnes restent sceptiques. M. Dewilde est sans doute de bonne fois; mais voilà un an il a été victime d'un grave accident du travail (traumatisme crânien), à la suite duquel il a manifesté quelques troubles nerveux. Aussi pense-t-on qu'il a pu être victime d'une "hallucinations éveillée", phénomène bien connu en médecine.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Trois jeunes gens qui sortaient d'un bal à Vicq avaient observé dans le ciel une lueur rouge se déplaçant en semblant provenir de la direction de Quarouble.

Il précise que l'observation a été découverte le 11 septembre 1954 par des enquêteurs non précisés qui cherchaient à savoir si d'autres personnes avaient vu quelque chose en rapport avec l'observation alléguée et fameuse de Marius Dewilde à Quarouble.

[Ref. jv6:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que France-Soir du septembre 15 1954 a rapporté que:

"Le récit fait par M. Dewilde est également confirmé par plusieurs habitants de la région. A Onnaing, un jeune homme nommé M. Edmond Auverlot et un homme à la retraite, M. Hublard, ont vu à environ 22:30 (l'heure indiquée par M. Dewilde) une lumière rougeâtre voyager dans le ciel. La même lumière a été vue de Vicq par trois jeunes hommes."

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs et ufologues français, en exposant la fameuse observation alléguée de Marius Dewilde, rapportent que deux autres observations en augmentent le poids, ainsi celle d'une lueur semblable à celle vue à Onnaing ce même jour, lueur qui a été vue par trois jeunes gens sortant d'un bal à Vicq.

[Ref. hd1:] "HENRI DURRANT":

L'auteur indique que le témoignage visuel de Mr. Dewilde d'un OVNI en vol a été confirmé par deux autres témoignages visuels d'engins rougeoyants, se déplaçant dans le ciel vers 22 h 30, dont l'un é Vicq, à 2 kilomètres au Nord-Ouest de Quarouble, par plusieurs personnes.

[Ref. rp1:] RENE PACAUT:

René Pacaut indique qu'à la même heure que l'observation à Onnaing ce jour, le même phénomène que celui observé à Onnaing a été vu par des jeunes gens à la sortie d'un bal.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 10 septembre 1954, à 22:30, à Vicq, trois témoins ont observé une lueur rouge venant de Quarouble.

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

Autres rapports:

Ce même vendredi soir (le 10) à l'ouest de Paris, à 22:00, un rapport OVNI a été fait à Villeneuve-en-Chevrie. Un objet oval brillant a été repéré par une Mme. Traussier. 62.

Mais ce qui est plus important encore, ce sont deux rapports qui ont appuyé l'affaire Dewilde. Au village d'Onnain [sic], juste au sud de Quarouble, deux personnes ont vu une tache rouge dans le ciel en provenance de la direction de Quarouble vers 22:30, l'heure de la supposée "rencontre avec deux créatures" derrière la maison de Dewilde. Les témoins à Onnain étaient Mr. Edmond Auverlot et Mr. Hublard. Par ailleurs, quelques Français revenant d'une danse au village de Vicq ont aperçu une luminosité rougeâtre dans l'air quand ils étaient à 1/2 mile de Quarouble. L'heure était: 22:30. Le cours de l'OVNI comme rapporté par ces hommes a été conforme avec celui donné par les témoins à Onnaing. 63.

La référence 63 est donnée comme "Michel, Aimé, 'Flying Saucers and the Straight Line Mystery', page 47.

[Ref. ab1:] ALAN BAKER:

L'auteur indique que l'histoire de M. Dewilde est également confirmée par plusieurs habitants de la région, notemment, la même lumière a été vue de Vicq par trois jeunes hommes.

[Ref. jd1:] JEAN-PIERRE D'HONDT:

Cet ufologue indique que le 10 septembre 1954, vers 22:30, à Vicq, dans le Nord, selon le livre M.O.C. d'Aimé Michel en page 63, trois jeunes gens ont aperçut une lueur rouge dans le ciel venant de la direction de Quarouble qui se trouve à 800 mètres de Vicq.

[Ref. gr1:] JEAN-PIERRE D'HONDT - GERU:

DATE: 10 septembre 1954

LIEU: Vicq nord

TYPE: LN

REFERENCES: livre M.O.C. d’Aimé Michel page 63

CIRCONSTANCES DE L'OBSERVATION:

Trois jeunes gens aperçurent vers 22:30 h une lueur rouge dans le ciel venant de la direction de Quarouble qui se trouve à 800 mètres de Vicq.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Nord à Vicq le 10 septembre 1954 à 22:30 "Trois témoins ont observés une lueur rouge venant de Quarouble".

La source est notée "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. dc1:] DOMINIQUE CAUDRON:

Scan

L'ufologue "sceptique" Dominique Caudron, qui est du nord de la France, expose en une de ses pages web que selon lui, Marisu Dewilde avait "brodé" son histoire à partir de son observation de ce qui aurait été en fait un météore. Ici, ce qui concerne le cas à Vicq:

Des témoins décrivent un bolide

[Photo: la légende est "un témoin de Vicq" et le nom de fichier est "Ravet".]

Mais si c'était un bolide, d'autres témoins l'auraient sans doute vu aussi. Or d'autres témoins l'ont également vu, de leurs yeux vu.

Ce sont d'abord des habitants des communes voisines de Quarouble, persuadés qu'ils avaient vu l'engin qui s'était élevé de Quarouble:

à Onnaing M. Edouard Auverlot et M. Hublart ont vu passer une lumière dans le ciel à l'heure indiquée par Dewilde.

A Vicq, trois jeunes gens dont Augustin Ravet, ont vu le passage d'un objet très brillant venant de la direction de Quarouble. Ce qui ne veut pas dire qu'il paraissait dans la direction de Quarouble mais qu'il semblait en venir en suivant une trajectoire Est-Ouest.

Et selon Nord-Eclair: "Plus de dix personnes ont déclaré avoir vu, ce soir là, aux environ de 22H 30, soit une « boule de feu », soit un « disque laissant échapper une trainée de feu » dans le ciel. Tous les témoignages concordent pour affirmer que l'engin se dirigeait vers Anzin."

D'autres témoignages locaux sont mentionnés douze ans plus tard par Aimé Michel, à Bruay-Thiers, et à Valencienne La Briquette. Un autre témoignage encore plus tardif concerne une observation à la station de pompage de Vicq. Ces observations ne sont guère utilisables, non seulement à cause du délai, mais aussi parce que certains détails (panne mystérieuse) semblent importés de la mythologie ufologique.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas deux fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540910 10.09.1954 Vicq France 22.30
19540910 10.09.1954 Vicq France 22.30 NL

Notes:

Scan

Vicq est à seulement 2.6 km de Quarouble, en ligne droite de centre à centre.

Explications:

Les sources dont je dispose pour le moment - et il n'y a peut-être pas mieux - sont bien avares de détails. L'observation est seulement vaguement décrite.

Il semble que l'observation ait pau avoir lieu dans Vicq même, puisque je lis que les trois jeunes "sortaient" d'un bal dans ce village.

En l'état, le cas me semble "inexpliqué" certes, mais d'étrangeté modérée. Bien entendu, il n'en demeure pas moins intéressant en relation avec les autres de ce soit-là dans cette région.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Vicq, Nord, lueur, rouge, Quarouble, Augustin Ravet, brilliant, Quarouble

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 23 novembre 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lc1].
1.1 Patrick Gross 4 juillet 2010 Addition [ab1].
1.2 Patrick Gross 6 juillet 2010 Addition [jv6].
1.3 Patrick Gross 17 octobre 2016 Addition [fa1].
1.4 Patrick Gross 5 janvier 2017. Addition [ub1].
1.5 Patrick Gross 28 janvier 2017. Additions [hd1], [lg1], [gr1], [dc1]. Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 janvier 2017.