France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

21 octobre 1954, Pouzou, Charente-Maritime:

Référence pour ce cas: 21-Oct-54-Pouzou. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Titrant "Picoti, picota...", bien des journaux français des 22 et 23 octobre 1954, avaient rapporté qu'un automobiliste de Cherbonnières qui roulait sur la route de "Souzou" - en réalité Pouzou, en Charente-Maritime, avec son fils de trois ans a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui - apparemment - ressentait les mêmes malaises, s'est mis à pleurer. Bientôt le moteur de l'automobile s'est arrêté, les phares se sont éteint, et au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange a aveuglé l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin "immobile dans l'espace" pendant quelques instants.

L'engin a "disparut bientôt", et aussitôt après, le conducteur a pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

Les ufologues très "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker, en 1979 - alors que le cas avait été republié dans bien des ouvrages et revues ufologiques datant au 21 octobre 1954 - assuraient que le cas a été "trafiqué". Ils disent que le fils avait 4 ans; ils changent par erreur Cherbonnières en Charbonnières.

Donnant le même récit que la presse, ils disent ensuite que presque rien ne correspond à ce que leur a dit le témoin, qui attribue le fait d'avoir calé, et la sensation de chaleur, minime, qu'il a ressenti, à l'émotion et à la surprise au passage d'un phénomène qu'il décrit comme bref, très rapide, un corps lumineux avec une légère traînée.

Le cas a continué d'être présenté sans faire mention des dires de Barthel et Brucker par un très grand nombre de sources françaises et étrangères.

Rapports:

[Ref. jps1:] JOURNAL "LE JOURNAL DU PAS-DE-CALAIS ET DE LA SOMME":

Scan

APPARITIONS DANS LE CIEL
DE FRANCE...

Melun, 22. -- De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery, ont déclaré avoir vu à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable, qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de la Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils, ce ne pouvait être qu'un Martien".

La Rochelle. -- Un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient aux fur-et-à-mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent.

Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace, pendant quelques instants puis celui-ci disparaître bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

...et d'Italie

Rome, 22. -- De nombreux disques, soucoupes et cigares volants ont été aperçus dans le ciel de l'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan. Tandis que des habitants de Pérouse, Bologne, et d'autres localités du nord de la Péninsule était également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à 800 mètres d'altitude environ suivant une direction Nord-Est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

[Ref. lnr1:] JOURNAL "LA NOUVELLE REPUBLIQUE":

Observé par des centaines de témoins

UN ETRANGE ENGIN TRAVERSE LE CIEL DE L'ILE DE FRANCE

Melun. -- Des centaines de témoins, habitant les communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret et Thoméry disent avoir vu, jeudi soir, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 mètres d'altitude.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, Mr. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thoméry, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon sonde."

Picoti, picota...

Un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime), roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange aveugla l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants. Puis, celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Même phénomène à Critreuil-la-Magdeleine (Charente), où mardi vers 20 heures, M. Sion eut les phares de sa voiture éteints et sa batterie mise à plat par une boule rouge de deux mètres de diamètre, qui s'éleva de la route en provoquant un violent déplacement d'air.

En Italie, on signale un peu partout de très nombreuses soucoupes et cigares tandis qu'en Suède, un "disque en rotation" a été aperçu en divers points de la région. Il s'agirait d'un aérolithe.

[Ref. cpd1:] JOURNAL "LE COURRIER PICARD":

Scan

UN SPECIALISTE DE LA METEO
a vu un "engin ovale"

MELUN, 22 octobre. -- De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery, ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 200 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement.

M. L... a précisé: "Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaines de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à une phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle (Seine-et-Marne) [sic], affirment avoir vu un personnage s'enfuir dans le parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien".

En Charente-Maritime, d'autre part, un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Sousou en compagnie de son fils âgé de 3 ans, lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électrique, qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer.

Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants, puis celui-ci disparaître bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Une illusion d'optique

Dans le département de l'Isère, ces jours derniers, des automobilistes affirmaient avoir vu, dans la région de Morestel, un engin mystérieux qui avait dû atterrir près de cette localité.

Suite en 2e page sous le titre soucoupes volantes

Scan

Soucoupes volantes

(Suite de la 1re page)

Or, le lendemain matin, un cultivateur d'un hameau voisin constata qu'un appareil étrange était dans un champ. Ce qui augmenta sa surprise fut de constater qu'une lumière intermittente émanait de l'appareil.

Il s'agissait en réalité d'un ballon-sonde avec ses appareils enregistreurs qui comportent des ampoules, dont la lumière varierait, paraît-il, suivant certaines conditions de température.

Le cultivateur expédia le ballonnet et les appareils à l'adresse indiquée sur la fiche jointe, c'est-à-dire à l'Observatoire de Trappes (Seine-et-Oise).

Il s'agit probablement de la "soucoupe" lumineuse aperçue la veille au soir par des automobilistes victimes d'une illusion d'optique.

Dans le ciel italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volants ont été aperçus hier dans le ciel de l'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan, tandis que des habitants de Pérouse, Bologne et d'autres localités du Nord de la péninsule étaient également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à 800 mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est.

Le phénomène a duré 2 minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la arcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

En Norvège

Aux environs de Kongsvinger, ville située à 80 kms environ au nord-est d'Oslo, plusieurs personnes ont déclaré avoir vu hier soir plusieurs objets lumineux sillonner le ciel à une vitesse extraordinaire, d'ouest au sud-est, pour disparaître à l'horizon au bout de quelques minutes,

Certains témoins prétendent que ces boules de feu auraient explosé dans leur course.

Il s'agirait, selon la plupart des observations, d'un aérolithe géant qui se serait enflammé au contact de l'atmosphère.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

Les "OBJETS LUMINEUX"
apparaissent toujours
dans le ciel de France

Melun, 22 Octobre.

De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètre d'altitude. Précision : les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non pas sa dimension telle qu'elle leur apparut.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kms-h., tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable, qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparu, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de la Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc.

"Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un martien".

Le chauffeur ressent
des picotements

La Rochelle, 22 Octobre.

Un automobiliste de Cherbonnière roulait sur la route de Pouzou en compagnie de son fils âgé de cinq ans lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuèrent aux fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants puis celui –ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

Dans le ciel italien

Rome, 22 Octobre.

De nombreux disques, soucoupes, et cigares volants ont été aperçus hier dans le ciel d'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan. Tandis que des habitants de Pérouse, Bologne, et d'autres localités du nord de la péninsule étaient également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville ont nettement distingué un appareil de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cent mètres d'altitude environ, suivant une direction en nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disques était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

Dans le ciel norvégien

Oslo, 22 octobre.

Aux environs de Kongsvinger, ville située à quatre-vingt kms environ au nord-est Oslo, plusieurs personnes ont déclaré avoir vu hier soir plusieurs objets lumineux sillonner le ciel à une vitesse extraordinaire, d'ouest au sud-est, pour disparaître à l'horizon au bout de quelques secondes.

Certains témoins prétendent que ces boules de feu auraient explosé dans leur course.

Il s'agirait selon la plupart des observations, d'un aérolithe géant qui se serait enflammé au contact de l'atmosphère.

[Ref. ler1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

"Piles" de soucoupes dans le ciel de l'Ile-de-France

"L'une d'elles allait à 10.000 à l'heure", estime un témoin

Paris. -- Le doux ciel d'Ile-de-France a été sillonné, au cours des dernières vingt-quatre heures, par de nombreux engins mystérieux.

Tous ne se sont manifestés qu'à la tombée de la nuit, mais les témoins ont apportés beaucoup de précisions et ils sont désormais inscrits sur la longue liste de "ceux qui en ont vu". A Bray-sur-Seine comme à Lagny, à Moret comme à Thomery, de nombreux habitants ont aperçu à la nuit tombante, un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur était apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse. Ce ne pouvait être qu'un Martien!

L'un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo a estimé que l'engin circulait à des dix mille km-heure environ. Il a donc, à la fois, une bonne vue et une idée précise de la vitesse. M. L... a précisé: "Je suis absolument certain de ce que j'avance, car je connais bien la question". Mais personne n'en doute.

A Melun même, plusieurs jeunes filles, sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel, un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto est apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux a provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien". Voilà des témoins qui ne sont pas dénués d'un certain sens de l'humour.

Picoti, picota...

Beaucoup plus inquiétant, sinon amusant, est le témoignage d'un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime). Celui-ci roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt, le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment une vive lueur "passait" du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste put, cependant distinguer un engin immobile dans l'espace quelques instants, puis celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Disque italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volant ont, en outre, été aperçus dans le ciel d'Italie, tant au-dessus de Milan que de Pérouse ou de Bologne.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cents mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

... et aérolithe suédois

Enfin un objet lumineux ayant, selon certains témoins, l'apparence d'un disque en rotation, et selon d'autres celle d'un avion violemment éclairé, a été aperçu au-dessus de plusieurs villes au centre-ouest de la Suède. L'objet était environné d'étincelles. On suppose qu'il s'agit d'un aérolithe d'une exceptionnelle luminosité.

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD ECLAIR":

Scan

Contre-offensive des soucoupes?

DES BOULES LUMINEUSES
TRAVERSENT
LA SUEDE ET LA NORVEGE

LES SOUCOUPES avaient délaissé, cette semaine, nos cieux si cléments à leurs ébats. Elles sont retrouvéEs. En effet, la Norvège et la Suède connaissent à leur tour la boule lumineuse suspendue tournant sur elle-même et filant à une vitesse incroyable.

Les services suédois de la Défense ont rapporté que des phénomènes célestes inaccoutumés, que l'ont croit être des météores, ont été observs en divers points de l'ouest, du centre et du sud de la Suède.

Des témoins oculaires ont observé deux globes qui se déplaçaient l'un près de l'autre d'ouest en est, en projetant une lumière blanche très vive qui devenait rougeâtre sur les bords. Brusquement les objets ont pris de l'altitude et ont disparu.

Plusieurs personnes ont déclaré avoir vu quatre globes qui se déplaçaient deux à deux du nord-ouest au sud-ouest. Ils ont ptécisé que ces objets étaient "plus gros que les plus grosses étoiles" et laissaient des traînées derrière eux.

Dans le ciel norvégien, aux environs de Kongavinçer, située à 80 kilomètres environ au nord-est d'Oslo, plusieurs personnes ont vu plusieurs objets lumineux sillonner le ciel à une vitesse extraordinaire, d'ouest au sud-est, pour disapraître à l'horizon au bout de quelques secondes.

Certains témoins prétendent que ces boules de feu auraient explosé dans leur course.

Il s'agissait, selon la plupart des observateurs, d'un aérolithe géant qui se serait enflammé au contact de l'atmosphère.

CE N'ETAIT QU'UN BALLON-SONDE...

Un cultivateur de Morestel (Isère) constata qu'un appareil étrange était dans un champ.

Ce qui augmenta sa surprise fut de constater qu'une lumière intermittence émanait de l'appareil.

Il s'agissait d'un ballon sonde avec ses appareils enregistreurs qui comportent des ampoules dont la lumière varierait, parait-il, selon certaines conditions de température.

Le cultivateur expédia le ballon et les appareils à l'observatoire de Trappes (S.-et-O.).

L'ETRANGE POUVOIR DES SOUCOUPES

Un automobiliste de la région de Cherbonnières (Charente-Maritime) rapporte que, tandis qu'il roulait en comapgnie de son fils, âgé de 3 ans et demie, il ressentit tout-à-coup sur le corps "des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure qu'il avançait".

Le moteur de la voiture s'arrêta soudain et les phares s'éteignirent.

L'enfant se mit alors à pleurer et au même moment une vive lueur passant du rouge vif à l'orange aveugla l'automobiliste. Ils aperçurent un engin qui resta immobile dans l'espace. Puis la soucoupe volante disparut et le conducteur n'eut aucune difficulté à mettre le moteur en route.

[Ref. pat1:] JOURNAL "LE PAYS D'AUGE - TRIBUNE":

Scan

Chronique interplanétaire???

EN FLANDRES UN ENGIN ROND...

A Audruicq (P.-de-C.), MM. Maurice Ramette et Léon Gégnier ont aperçu, haut dans le ciel, un objet de forme ronde et de couleur blanche qui se dirigeait vers eux. Brusquement, l'engin obliqua et disparut à une vitesse vertigineuse.

UN APPAREIL INCONNU...

A Hesdin (P.-de-C.)., M. Jean Gambier, agent de police, se rendait à son service lorsque son attention fut attirée par un embrasement du ciel. Au-dessus de la forêt, un engin de couleur rouge semblait descendre de la voûte étoilée. La partie inférieure de l'appareil laissait derrière elle une trainée lumineuse.

De nombreux habitants d'Huby-Saint-Leu, village proche d'Hesdin, ont été également témoins de ce phénomène.

EN ROUSSILLON LA PEUR DES MARTIENS...

Un habitant du vil1age de Prades (Pyrénées-Orientales), à qui deux motocyclistes voulaient demander un renseignement, s'est enfui, l'autre jour, en criant: "Les Martiens arrivent". Rattrapé par les motards, qui, pour le rassurer, avaient enlevé leur casque, le cultivateur avoua que s'il avait eu un fusil entre les mains il les aurait tués.

EN LORRAINE UNE SOUCOUPE...

Une soucoupe a été vue par le surveillant d'un centre pénitentiaire d'Ecrouves, M. Roger Thiriet, demeurant à Blénod-les-Toul (Meurthe-et-Moselle). La soucoupe du geôlier n'est d'ailleurs pas précisément fraiche puisqu'elle serait apparue le 10 octobre. Mais M. Thiriet a gardé longtemps le silence "craignant d'être la risée de ses collègues". Or son secret lui a paru trop pesant et voici le récit qu'a fait aux gendarmes cet homme pondéré:

- Je regagnais à moto le centre, quand vers 6 h. 30, près du pont de chemin de fer, près de Charmes-la-Côte, mon phare fit surgir du brouillard une soucoupe couleur aluminium, posée sur le sol. L'engin avait 2 mètres de diamètre et 1 m 40 de haut. Il était surmonté d'une coupole percée de deux hublots.

"J'ai arrêté aussitôt mon moteur; mais comme je m'approchais, la soucoupe d'éleva sans bruit."

Il se trouve que, ce même 10 octobre, un engin identique a [Suite en page 3]

EN ITALIE DISQUE A ROME ET PANIQUE A LIVOURNE!...

Un disque volant très lumineux, a été aperçu par un groupe d'ouvriers au-dessus d'une rue de Rome. C'est une des innombrables apparitions des "soucoupes volantes" qui visitent, en ce moment l'Italie. Leur venue provoque une vive émotion. A Livourne, un jeune homme, Bruno Senesi, a été envoyé d'urgence dans une maison de tous. Il s'était présenté, très agité, à l'hôpital de la ville en criant: "Ils viennent me prendre... Je les ai vus atterrir dans un champ... Des disques grands comme ça, tout en lumière et en fumée, pleins de Martiens, petits et rouges".

EN INDONESIE UNE ASSIETTE...

La population de Bondowoso, dans l'est de Java, a été frappée de terreur en apercevant un disque blanc et vert, qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparut en une demi-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une "grande assiette" animée d'un mouvement rotatif.

DANS LA VALLEE DU RHONE DES AVIATEURS FONT UNE EXPERIENCE

Un avion "Stratojet" qui survole chaque jour la vallée du Rhône, à une altitude d'environ 10.000 mètres a été pris l'autre jour, par plusieurs habitants de Vienne, pour une soucoupe volante.

Un étrange phénomène se produisit en effet, après le passage du puissant avion à réaction. Il se forma dans le ciel des sortes de parachutes, animés de mouvements bizarres, qui bientôt atteignirent le sol.

Les témoins du phénomène se saisirent de cette matière et l'un d'eux mit un peu de la substance dans une boite et la fit photographier aussitôt. Quelques heures après, le contenu de la boite, pourtant étanche, s'était évaporé.

Il semble que la condensation dans l'atmosphère raréfiée et froide de certains éléments du carburant du "stratojet" puisse provoquer des formations blanches ou irisé se déplaçant à grande vitesse et donne lieu ainsi à des interprétations diverses.

Cette observation faite au-dessus de l'aérodrome de Vienne, est identique à celle déjà relatée en son temps, par un habitant d'Oloron.

Scan

Chronique interplanétaire???

(suite de la page 1)

A AUSSAY: UN CIGARE...

Aussay, petite ville située près de Dieppe, a été survolée par un engin mystérieux qui émettait un sifflement bizarre. Il avait la forme d'un gigantesque cigare pouvait atteindre 15 à 18 mètres de long; au centre de l'appareil se trouvait un disque surmonté d'une coupole.

DANS L'AUDE: UNE SOUCOUPE...

A Villepinte (Aude), M. Henri Rouquet, 22 ans, revenait chez lui quand il remarqua une forme lumineuse qui évoluait à haute altitude. Brusquement, l'engin atterrit non loin de la ferme où habite le jeune homme. Mr Bouquet s'empressa alors d'avertir sa famille et plusieurs voisins, qui purent observer distinctement la soucoupe. Au bout de quelques minutes, le disque s'éleva sans bruit et disparut rapidement.

EN PICARDIE LES MOTEURS S'ARRETENT... LES PHARES S'ETEIGNENT!

A Ham (Somme), trois motocyclistes, MM Marc et Gilles Lemaire, et Jean Ivard, se rendaient à leur travail lorsqu'ils remarquèrent dans la voûte céleste un disque rouge suivi d'un cône enflammé qui avançait à la vitesse d'un avion. Au moment précis où l'engin se trouvait au-dessus des motocyclistes, les moteurs de leurs machines s'arrêtèrent brusquement et les phares s'éteignirent. Tout, redevint normal quand l'objet mystérieux s'éloigna.

UNE SOUCOUPE IMMOBILISE UNE AUTO

Un automobiliste de la région de Cherbonnières roulait en compagnie de son fils âgé de 3 ans et demi, sur la route de Sérifère à Paillé lorsque, vers 21 heures 30, l'enfant et lui ressentirent des picotements douloureux, semblables à des décharges électriques, qui s'accentuaient au fur et à mesure qu'ils avançaient.

Le moteur de la voiture s'arrêta brutalement et les phares s'éteignirent. L'enfant se mit à pleurer. Une lueur vive, passant du rouge vif à l'orange, éblouit les occupants de la voiture, qui virent un engin immobile dans l'espace. Puis, ce qu'ils avaient reconnu pour une soucoupe volante, disparut dans la nuit.

été vue à Longwy, dans le nord du département.

- Il doit s'agir d'une arme secrète, a commenté M. Thiriet (qui ne croit pas aux Martiens), construite par une puissance étrangère. A mon idée, l'engin viendrait de l'Antarctique.

EN AUVERGNE UNE "BALANCE"

Deux automobilistes de Royan, M. Labestière et sa femme, ont vu dans le ciel "une sorte de balance qui se dandinait".

- Le fléau était d'un vert éblouissant, ont précisé les témoins. L'un des plateaux était rouge, l'autre orange. Après être restés immobiles, les deux plateaux se détachèrent; se posèrent dans un champ. Deux petits êtres en sortirent et, après s'être croisés, changèrent de plateau. La "balance volante" disparut ensuite, plateaux compris, dans un éclair éblouissant.

EN ILE DE FRANCE UN CIGARE...

A Ollainville, près d'Arpajon six habitants de la localité ont remarqué un engin incandescent qui ressemblait tout d'abord à une étoile et se révéla en approchant en forme de cigare. Venu d'ouest, l'objet a disparu à l'est.

... ET UNE ETOILE

A Saint-Fiacre, non loin d'Etampes, plusieurs personnes ont vu un engin ayant la forme d'une gigantesque étoile tourner au-dessus du village pendant 20 minutes.

EN LIMOUSIN UNE DEMI-SPHERE...

Le maire de Nexon (Haute Vienne) a vu une demi-sphère métallique très brillante qui planait à, une vitesse vertigineuse, sans bruit.

ET UN DISQUE...

Un disque très brillant a même été vu à Boulogne-sur-Seine, par une dizaine d'ouvriers de la Régie Renault. Le phénomène avait été observé en plein jour pendant une demi-heure.

EN BRETAGNE UNE SOUCOUPE...

A Trevedec (C.-du-N.), plusieurs personnes ont vu planer au-dessus de la mer une soucoupe volante.

A AIRE-SUR-LA-LYS UNE SPHERE...

Près d'Aire-sur-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a vu une sphère lumineuse descendre lentement. Quand elle toucha le sol, le ciel s'illumina.

[Ref. usa1:] ARCHIVES US AIR FORCE:

Les archives du programme d'enquête sur les OVNIS "Blue Book" de l'US Air Force comprennent un certain nombre de comptes rendus de la presse concernant les soucoupes en France en 1954, dont cette traduction sans source:

Un automobiliste de Cherbonnières conduisait sur la route partant de Souzou avec son fils de 3 ans, quand il a senti des picotements partout dans son corps, sentant comme des étincelles électriques, qui sont devenues plus prononcées au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui a senti les mêmes symptômes, a commencé à pleurer. A ce moment le moteur de la voiture s'est arrêté et les phares se sont éteints. Alors, l'automobiliste a vu une lumière brillante changer de rouge lumineux en orange. Bien qu'aveuglé par elle, il a pu distinguer planer de machine planant immobile en plein air, qui après quelques moments a disparu. Immédiatement après, le conducteur a pu remettre son moteur en marche.

[Ref. jgu1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu indique que le 21 octobre 1954 dans la région de La Rochelle, un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Souzou avec son fils de 3 ans quand il a ressenti sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que la voiture avançait.

L'enfant éprouvait le même malaise et s'est mis à pleurer. Bientôt le moteur s'est arrêté et les phares se sont éteints, et à ce moment même une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange.

L'automobiliste était ébloui mais a cependant distingué un engin circulaire pendant quelques instants avant qu'il ne s'envole.

Dès la disparition de l'engin le malaise du conducteur a cessé et il a pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 21 octobre 1954, un automobiliste qui roulait avec son fils de trois ans sur la route Inter Communale I.C. 20 près de Pouzou, un village près de La Rochelle, a soudainement ressenti une impression de chaleur croissante et d'électrisation de tout son corps.

L'enfant se mit à pleurer, éprouvant les mêmes symptômes.

Le moteur de la voiture a calé et les phares se sont éteints.

En même temps, un engin qui leur était apparu d'abord comme sombre apparut devant eux, devint presque instantanément lumineux, rouge vif, puis orange, et s'envola à vive allure. Les symptômes disparurent alors.

[Ref. mcs1:] MICHEL CARROUGES:

L'auteur indique que le 21 octobre 1954 en Charente-Maritime, un habitant de La Rochelle et son fils de trois ans, "Auto. Engin arrêté sur la route, d'abord sombre puis lumineux. Témoin ressentant sensation de chaleur et d'électrisation. Moteur calé. Phares éteints. (M. II, p.341)."

[Ref. jve4:] JACQUES VALLEE:

21 octobre 1954, 21 h 30. Pouzou (France, entre Sérifère et Paille):

Un homme et son fils, âgé de quatre ans, en provenance de Charbonnières, ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique; l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange; elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route. Dès que l'objet eut disparu, tout redevint normal (L'Aurore, 22 oct. 1954).

[Ref. ous1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "OURANOS":

21/10/1954 Pouzou (Charente) (21 h. 30)

Un homme et son fils ressentirent de désagréables picotements semblables à des décharges électriques d'intensité croissante. Puis le moteur de leur voiture cala et les phares s'éteignirent. Un objet sombre posé sur la route s'illumina alors et décolla.

V.c N300 - Centre-Matin du 23/10/1954

L'affaire de Pouzou nous permet d'introduire un autre type de phénomènes parfois liés à la "paralysie". Il s'agit des arrêts de moteurs de véhicules automobiles (voitures, camions, mobylettes...) accompagnés ou non de l'extinction des phares. Ces témoignages tendent à prouver que des phénomènes électriques seraient en cause.

Mais il est un point beaucoup plus important, à notre avis:

Tous les automobilistes "paralysés" virent, sans exception, leur véhicule immobilisé. Or l'inverse n'est pas vrai et de nombreux véhicules furent stoppés sans que leur conducteur soit privé de mouvement (Pouzou par exemple).

Tout cela démontre bien que les occupants des "Soucoupes Volantes" ont un respect absolu de la vie humaine. Qu'il nous suffise de penser à ce qui se passerait si un automobiliste se trouvait soudain "paralysé" au volant de son véhicule lancé à 100 kmlh. Tout commentaire nous semble superflu.

[Ref. ous2:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "OURANOS":

21/10/1954 Pouzou (Charente Maritime).

Un homme et son fils, en voiture, ressentirent une impression d'électrisation jointe à une sensation de chaleur croissante (moteur calé, phares éteints).

[Ref. nip1:] NICAP:

22. 21 octobre 1954; près de La Rochelle, France. Un automobiliste et un enfant ont senti un choc et une chaleur, le moteur et les phares sont tombés en panne; ensuite OVNI lumineux est devenu visible devant la voiture.

[Ref. jve3:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que le 21 octobre 1954, dans le département de Charente, un homme de Cherbonnieres conduisait sa voiture vers Pouzou. Son fils de 3 ans était avec lui. Soudainement il a senti des picotements partout dans son corps, semblable à des décharges électriques; cette sensation douloureuse est devenue plus intense pendant que la voiture continuait à avancer. Bientôt l'enfant a commencé à pleurer et, alors que la voiture avançait, le moteur est mort et les phares de même. En même temps le témoin a remarqué une couleur rouge lumineuse et luminescente changeant en orange, devenant bientôt d'une intensité aveuglante. Pendant quelques secondes il a vu un objet planer qui a bientôt disparu. Il a alors pu mettre en marche son moteur à nouveau.

[Ref. lcp1:] LEONARD G. CRAMP:

L'auteur indique que dans la nuit du 21 octobre 1954, un automobiliste et son fils de trois ans conduisaient à proximité de La Rochelle, près de Pouzou, quand l'enfant a commencé à pleurer. Au même instant le conducteur a senti une décharge électrique et un passage de chaleur croissante à travers son corps. Le moteur s'est arrêté et les lumières se sont éteintes, révélant un objet incandescent sur la route droit devant, qui jusque-là avait été invisible. Immédiatement, la chose est devenue rouge, puis orange très lumineux pendant qu'elle prenait l'air. Tout est alors revenu à la normale.

[Ref. lcp2:] LEONARD G. CRAMP:

("Fig 48. Tableau de quelques effets typiques d'OVNIS sur voitures et personnes à diverses distances.")

LIEU. DATE. EFFETS. DISTANCE APPROX. DE L'OVNI.
Pouzou France. Octobre 1954 'Choc électrique', chaleur augmentant, moteur s'éteint, phares s'éteignent. 300 pieds.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

384 000.42128 45.99000 21 10 1954 POUZOU-lcp20-CH.N F 001233 G
386 21 10 1954 21 30 1 RTE SERIFERE-PAILLE F 301 A

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

N° 153. 21 Octobre. Pouzou: un homme de Cherbonnières, qui avait avec lui son enfant de 3 ans et demi dans sa voiture, est pris de pénibles fourmillements semblables à des secousses électriques. C'est de plus en plus pénible à mesure que la voiture avance; soudain, le moteur s'arrête, les phares s'éteignent et l'enfant se met à pleurer. Ils sont aveuglés par une forte lumière rouge qui passe à l'orange. Elle provenait d'un objet planant sur la route. L'objet s'envole rapidement.

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

300

21 Octobre 1954, 21h30. Pouzou (France):

Un homme et son fils (4 ans), en provenance de Charbonnières, ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique, l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange, elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route. Dès que l'objet eut disparu, tout redevint normal. (L'Aurore, 22 oct 1954) (80; M 341).

[Ref. ldl1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Dans une liste de cas de 1954 en France qu'il faudrait ré-enquêter, le magazine note le cas "21-10-54 Pouzou, entre Sérifère et Paille".

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Les Eglises d'Argenteuil en Charente-Maritime, le 21 octobre 1954 à 21:30, un automobiliste et son fils âgé de trois ans qui venaient de Cherbonnières roulaient sur la route départementale D220.

A proximité de Pouzou, ils ont ressenti sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui se sont accentuée au fur et à mesure que le véhicule avançait.

L'enfant s'est mis à pleurer. Le moteur de l'automobile s'est arrêté et les phares de l'automobile se sont éteints.

Au même moment, une vive lueur a été aperçue, passant du rouge vif à l'orange, lueur qui provenait d'un objet lenticulaire évoluant à basse altitude au-dessus de la route.

Cet objet a pris de l'altitude en accélérant. Dès qu'il a disparu, tout est redevenu normal.

Ils indiquent comme sources le journal "L'Aurore" du 22 octobre 1954, le catalogue de Jacques Vallée, "Black out sur les soucoupes volantes" par Jimmy Guieu, page 228, et "A propos des S.V." par Aimé Michel page 224.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs affirment que "les puristes de la soucoupe connaissent bien" le cas du 21 octobre 1954 en Charente-Maritime à Pouzou. Ils indiquent que le cas a été trafiqué, et donnent ce résumé:

"Un homme et son fils, âgé de 4 ans, en provenance de Charbonnière [sic; Cherbonnières] ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique; l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange; elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route."

Ils disent ensuite que rien ou presque rien dans ce texte ne correspond à ce que leur a dit le témoin. Il attribue le fait d'avoir calé, et la sensation de chaleur, minime, qu'il a ressenti à l'émotion et à la surprise au passage d'un phénomène qu'il décrit comme bref, très rapide, un corps lumineux avec une légère traînée.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

479 21 octobre 1954 21 30 hrs

POUZOU (FRANCE) Un habitant de Cherbonniers [sic] conduisait de La Rochelle avec son fils de 3 ans sur la route IC20 quand, entre Serifere et Paille, ils ont soudainement senti des picotements douloureux similaires à des secousses électriques et l'enfant s'est mis à pleurer. Ils ont ressenti une douleur croissante au fur et à mesure que la voiture avançait et, tout à coup, le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglés par une forte lumière rouge qui a viré à l'orange. Elle provenait d'un objet planant au-dessus de la route et tout est revenu à la normale quand il est parti à grande vitesse. (M3OO: L'Aurore 22 Oct 54; Michel II, 204)

[Ref. mbd1:] MICHEL BOUGARD:

L'ufologue belge indique qu'en France, le 21 octobre 1954, un homme a brusquement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglés par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti.

La source est indiquée comme le cas 300 du catalogue Vallée.

[Ref. asp1:] ALAN W. SHARP:

This ufologist listed:

"4 Pouzou, France Oct 21, 1954 21.30 A"

[Ref. mrr1:] MARK RODEGHIER:

21 Oct. 1954

Nuit. FRANCE, La Rochelle:

Un homme et son fils de trois ans étaient dehors en route quand l'homme a senti une décharge électrique partout dans son corps. Il a également eu une sensation de chaleur croissante, et son fils a commencé à pleurer. Le moteur de la voiture est alors mort et les phares se sont éteints. Soudainement un objet sur la route directement devant la voiture est devenu très lumineux. Le témoin ne l'avait pas vu avant. Il était de couleur rouge, qui a changé en orange pendant qu'il montait en l'air. La voiture a ensuite pu être remise en marche et les symptômes physiques ont disparu. (Michel)

[Ref. mft1:] MICHEL FIGUET:

Cet ufologue a noté:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
248 CE0-2 21 10 1954 21.30 Pouzou 17400 E4 NI, OVNI: p. 194

[Ref. cnu1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "CIRCULAIRE CNEGU":

DATE HEURE DEPT LIEU
21.10.1954 17 Pouzou entre Sérifère et Paille

[Ref. jsr1:] JOHN F. SHUESSLER:

1954/10/21 FRANCE, POUZOU

Source: Official UFO, Fév 76

Deux témoins ont ressenti des picotements pénibles sur tout leur corps. Le moteur et les phares du véhicule se sont éteints.

EFFETS:
Choc électrique
Sensation de picotements
Effets électromagnétiques sur voiture

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

Le 21 octobre. Près de Pouzou, France, (pas encore connu)

Picotements douloureux.

Une masse rougeoyante se positionne sur une route près de Pouzou, dans le département de la Charente. Au loin, un auto s'approcha. Au volant se trouvait un résident de la ville de Cherbonnières en route vers Pouzou. Un passager dans le véhicule était le jeune fils du conducteur, un enfant de trois ans. Le conducteur a remarqué la masse rouge en avant, et comme son auto se rapprochait de plus en plus près, un picotement comme un choc électrique a balayé son corps et a continué à augmenter d'intensité. Le jeune enfant ressentait de toute évidence la même douleur parce que le tout-petit commençait à s'agiter. Peu de temps après les phares de l'automobile se sont éteints et le moteur a cessé de tourner. Une fois la puissance perdue, la voiture a roulé d'elle-même jusqu'à s'arrêter. La masse rouge en bas de la route avait une couleur orange et émettait une brillance aveuglante. Soudain l'objet étrange a disparu et en même temps les phares de l'automobile et le moteur sont revenus au fonctionnement normal. 187.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4239: 1954/10/21 21:30 8 0:25:20 W 45:59:20 N 3333 WEU FRN CHM 8:7

nr POUZOU,FR:2/VOITURE:CHOCS ELECTR:MOTEUR+LUMIERES EME:SCP BRILLANTE PLANE:/r217p31+/r8

Ref# 2 VALLEE:UFOS IN SPACE:Anatomy/phenon. Page No. 178 : PAYS DE FERMES

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 21 octobre, en France, à Pouzou "A 21 h 30, un homme venant de Cherbonnières (Charente Maritime) accompagné de son fils de 4 ans ressentit brusquement des picotements douloureux, tandis que l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait jusqu'à l'arrêt brusque du moteur de la voiture et l'extinction des phares. Ils furent alors aveuglés par une puissante lumière rouge émanant d'un objet évoluant au-dessus de la route."

Les sources sont données comme "L'Aurore, 22 oct 1954"; "Jacques Vallée: "Chronique des apparitions ET" - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 288"; "Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976 - p. 215".

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Jérome Beau reprend en anglais le texte de Mark Rodeghier [mrr1].

[Ref. jbu2:] JEROME BEAU:

Jeudi 21 octobre 1954

[...]

21 h 30 : A Pouzou (France), 1 homme et son fils (4 ans), en provenance de Charbonnières, ressentent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique, l'enfant se met à pleurer. L'intensité de la douleur augmente au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils sont aveuglés par une puissante lumière rouge qui vire à l'orange, elle émanait d'un objet qui évolue au-dessus de la route. Dés que l'objet a disparu, tout redevient normal.

[...]

Les sources sont indiquées comme "L'Aurore, 22 octobre 1954".

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

21 octobre

1954 - Pouzou, Charente-Maritime, France. A 21:30 un homme de Cherbonnieres qui conduisait entre Serifere et Paille a soudainement senti des picotements douloureux semblables à des décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti une douleur croissante pendant que la voiture avançait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 204; Richard Hall, The UFO Evidence, p. 74; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 236-237, cas 300; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 129; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Le Chastan indique qu'en Charente Maritime à Les Eglises d'Argenteuil le 21 octobre 1954 à 21:30 heures, "Un automobiliste et son fils (âgé de trois ans), venant de Cherbonnières (17) roule sur la D220. A proximité de Pouzou, ils ressentent sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuent au fur et à mesure que le véhicule avance. L'enfant se met à pleurer. Le moteur de l'automobile s'arrête et les phares s'éteignent. Au même moment, une vive lueur est aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Elle provient d'un objet lenticulaire évoluant à basse altitude au-dessus de la route. Cet objet prend de l'altitude en accélérant de plus en plus vite. Dès qu'il a disparu, tout redevient normal."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. dcy1:] DIDIER CHARNAY:

Didier Charnay indique que le journal Sud Ouest du 29 juillet 2009, dans la rubrique "Sacrés Ovnis", publie le cas de Les Eglises-d’Argenteuil du 21 octobre 1954, sur leur site web [payant] à www.sudouest.com/charente-maritime/actualite/article/662358/mil/4931453.html

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 21 octobre 1954 à 21:30 à Pouzou, France, "On a observé un objet. Des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés. Un objet a été observé par deux témoins masculins sur une route brièvement."

Les sources sont indiquées comme "Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, Anatomy of a Phenomenon, Henry Regnery, Chicago, 1965; Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (in JVallee04), Chicago, 1969; Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Carrouges, Michel, Les Apparitions de Martiens, Fayard, Paris, 1963; Hall, Richard H., The UFO Evidence, NICAP, Washington, 1964; Flying Saucers, Flying Saucers Magazine, (Palmer); Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, Londres, 1979; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002".

[Ref. uda2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 21 octobre 1954 à 21:30 à Pouzou, France, "Automobiliste et enfant senti choc et chaleur, moteur et phares tombés en panne; ensuite OVNI lumineux est devenu visible en avant de la voiture".

Et: Et: "Pouzou, France. Entre Serifere et Paille, un homme de Cherbonnieres a soudainement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti."

Et: Entre Serifere et Paille, un homme de Cherbonnieres a soudainement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti."

Et: On a observé un objet. Des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés."

Et: Un objet rouge-orange a été observé par deux témoins masculins sur une route brièvement."

Les sources sont indiquées comme "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01)".

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

(143) 21 oct. 1954 - Pouzou, Charente-Maritime, France. A 21:30 un homme de Cherbonnieres qui conduisait entre Serifere et Paille a soudainement senti des picotements douloureux semblables à des décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti une douleur croissante pendant que la voiture avançait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 204; Richard Hall, The UFO Evidence, p. 74; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 236-237, cas 300; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 129; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 10 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541000 00.10.1954 Pouzou France RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Serifere Paille France 21.30 NL
19541021 21.10.1954 Serifere France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzov [sic] France

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

21 octobre 1954. 2130hrs.

POUZOU (CHARENTE MARITIME [sic]: FRANCE)

Un habitant de Cherbonniers [sic] conduisait de La Rochelle avec son fils de trois ans sur la route 1C-20, quand, entre Serifere et Paille, ils ont soudainement ressenti des picotements douloureux, semblables à des décharges électriques, et l'enfant s'est mis à pleurer. La voiture a continué à rouler et, soudain, le moteur est tombé en panne et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglés par une forte lumière rouge qui a viré à l'orange. Il provenait d'un objet planant au-dessus de la route. Tout est revenu à la normale quand il est parti à grande vitesse

Michel 1958b p204

Ramp [sic, Cramp] 1966 p153

Vallée cas 300 citant L'Aurore 22 octobre 1954.

Notes:

Une source sans référence dit que le 21 Octobre à Pouzou, un homme et son fils de 4 ans, en provenance de Charbonnières, ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique. L'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange, elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route. Dès que l'objet eut disparu, tout redevint normal.

Pouzou, et non "Souzou", est sur le territoire de Les Eglises d'Argenteuil, 17400, et à un peu plus de 10 kilomètres par la route D220 en venant de Cherbonnières.

Carte

Paille existe, Sérifère est introuvable.

Carte

Explications:

Possible météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Pouzou, Charente-Maritime, Cherbonnières, Sérifère, Paille, Charbinière, picotements, effets, électricité, électrique, moteur, voiture, arrêt, panne, douleur, phares, lumière, rouge, orange, objet, route

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 21 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 23 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [mrr1], [goe1], [lcn1], [uda1], [uda2], [dcy1].
1.1 Patrick Gross 12 janvier 2010 Addition [jbu2].
1.2 Patrick Gross 13 mars 2010 Addition [jgu1].
1.3 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jve5].
1.4 Patrick Gross 3 juillet 2010 Additions [jve3], [lcp2].
1.5 Patrick Gross 17 juillet 2010 Additions [usa1].
1.6 Patrick Gross 25 octobre 2014 Additions [nip1].
1.7 Patrick Gross 28 novembre 2016 Additions [ler1], [jve2], [ldl1], [ubk1].
1.8 Patrick Gross 14 décembre 2016 Addition [lgs1].
1.9 Patrick Gross 11 février 2017 Additions du Résumé et des deux cartes. Explications changées, étaient "Non encore recherchée".
2.0 Patrick Gross 25 décembre 2018 Additions [ous1], [prn1], [mft1], [lhh1], [prn2].
2.1 Patrick Gross 14 octobre 2019 Additions [ous2], [asp1], [cnu1].
2.2 Patrick Gross 31 janvier 2020 Additions [pat1].
2.3 Patrick Gross 5 avril 2020 Addition [ner1].
2.4 Patrick Gross 7 mai 2020 Addition [cpd1].
2.5 Patrick Gross 11 juin 2020 Addition [nll1].
2.6 Patrick Gross 6 juillet 2020 Addition [jps1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juillet 2020.