France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

21 octobre 1954, Rubelles, Seine-et-Marne:

Référence pour ce cas: 21-oct-54-Rubelles. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Les 22 et 23 octobre 1954, des articles de la presse française indiquaient que le 21 octobre 1954, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'automobile serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale de Melun à Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois, un très large éclair illuminant la région.

Rapports:

[Ref. jps1:] JOURNAL "LE JOURNAL DU PAS-DE-CALAIS ET DE LA SOMME":

Scan

APPARITIONS DANS LE CIEL
DE FRANCE...

Melun, 22. -- De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery, ont déclaré avoir vu à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable, qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de la Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils, ce ne pouvait être qu'un Martien".

La Rochelle. -- Un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient aux fur-et-à-mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent.

Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace, pendant quelques instants puis celui-ci disparaître bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

...et d'Italie

Rome, 22. -- De nombreux disques, soucoupes et cigares volants ont été aperçus dans le ciel de l'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan. Tandis que des habitants de Pérouse, Bologne, et d'autres localités du nord de la Péninsule était également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à 800 mètres d'altitude environ suivant une direction Nord-Est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

[Ref. lml1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Dans le ciel de l'Ile-de-France

Un engin lumineux aurait évolué à 10.000 km. heure

Melun. -- de très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres l'altitude. Précision: Les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L... spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure. Tout simplement!

M. L... a précisé: "je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agissait ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde."

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'automobile serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois, un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle, affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc.

"Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien."

[Ref. ler1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

"Piles" de soucoupes dans le ciel de l'Ile-de-France

"L'une d'elles allait à 10.000 à l'heure", estime un témoin

Paris. -- Le doux ciel d'Ile-de-France a été sillonné, au cours des dernières vingt-quatre heures, par de nombreux engins mystérieux.

Tous ne se sont manifestés qu'à la tombée de la nuit, mais les témoins ont apportés beaucoup de précisions et ils sont désormais inscrits sur la longue liste de "ceux qui en ont vu". A Bray-sur-Seine comme à Lagny, à Moret comme à Thomery, de nombreux habitants ont aperçu à la nuit tombante, un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur était apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse. Ce ne pouvait être qu'un Martien!

L'un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo a estimé que l'engin circulait à des dix mille km-heure environ. Il a donc, à la fois, une bonne vue et une idée précise de la vitesse. M. L... a précisé: "Je suis absolument certain de ce que j'avance, car je connais bien la question". Mais personne n'en doute.

A Melun même, plusieurs jeunes filles, sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel, un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto est apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux a provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien". Voilà des témoins qui ne sont pas dénués d'un certain sens de l'humour.

Picoti, picota...

Beaucoup plus inquiétant, sinon amusant, est le témoignage d'un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime). Celui-ci roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt, le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment une vive lueur "passait" du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste put, cependant distinguer un engin immobile dans l'espace quelques instants, puis celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Disque italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volant ont, en outre, été aperçus dans le ciel d'Italie, tant au-dessus de Milan que de Pérouse ou de Bologne.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cents mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

... et aérolithe suédois

Enfin un objet lumineux ayant, selon certains témoins, l'apparence d'un disque en rotation, et selon d'autres celle d'un avion violemment éclairé, a été aperçu au-dessus de plusieurs villes au centre-ouest de la Suède. L'objet était environné d'étincelles. On suppose qu'il s'agit d'un aérolithe d'une exceptionnelle luminosité.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Une boule jaune allant à 10.000 km.-heure dans le ciel de Seine-et-Marne

DE très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que sa vitesse était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure.

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon-sonde", a-t il déclaré.

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

D'autres "soucoupes volantes" ont été observées hier. L'une près de Luzy, la seconde sur la R N 393, près de Turquestein; les dernières enfin près de Ham, à Lorient et à Chevenon.

Près d'Altkirch, un automobiliste avait cru en voir une lui aussi, mais ce n'était que la lune.

[Ref. cpd1:] JOURNAL "LE COURRIER PICARD":

Scan

UN SPECIALISTE DE LA METEO
a vu un "engin ovale"

MELUN, 22 octobre. -- De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery, ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 200 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement.

M. L... a précisé: "Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaines de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à une phare d'auto serait apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle (Seine-et-Marne) [sic], affirment avoir vu un personnage s'enfuir dans le parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien".

En Charente-Maritime, d'autre part, un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Sousou en compagnie de son fils âgé de 3 ans, lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électrique, qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer.

Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants, puis celui-ci disparaître bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Une illusion d'optique

Dans le département de l'Isère, ces jours derniers, des automobilistes affirmaient avoir vu, dans la région de Morestel, un engin mystérieux qui avait dû atterrir près de cette localité.

Suite en 2e page sous le titre soucoupes volantes

Scan

Soucoupes volantes

(Suite de la 1re page)

Or, le lendemain matin, un cultivateur d'un hameau voisin constata qu'un appareil étrange était dans un champ. Ce qui augmenta sa surprise fut de constater qu'une lumière intermittente émanait de l'appareil.

Il s'agissait en réalité d'un ballon-sonde avec ses appareils enregistreurs qui comportent des ampoules, dont la lumière varierait, paraît-il, suivant certaines conditions de température.

Le cultivateur expédia le ballonnet et les appareils à l'adresse indiquée sur la fiche jointe, c'est-à-dire à l'Observatoire de Trappes (Seine-et-Oise).

Il s'agit probablement de la "soucoupe" lumineuse aperçue la veille au soir par des automobilistes victimes d'une illusion d'optique.

Dans le ciel italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volants ont été aperçus hier dans le ciel de l'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan, tandis que des habitants de Pérouse, Bologne et d'autres localités du Nord de la péninsule étaient également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à 800 mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est.

Le phénomène a duré 2 minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la arcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

En Norvège

Aux environs de Kongsvinger, ville située à 80 kms environ au nord-est d'Oslo, plusieurs personnes ont déclaré avoir vu hier soir plusieurs objets lumineux sillonner le ciel à une vitesse extraordinaire, d'ouest au sud-est, pour disparaître à l'horizon au bout de quelques minutes,

Certains témoins prétendent que ces boules de feu auraient explosé dans leur course.

Il s'agirait, selon la plupart des observations, d'un aérolithe géant qui se serait enflammé au contact de l'atmosphère.

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD LITTORAL":

Scan

Les "OBJETS LUMINEUX"
apparaissent toujours
dans le ciel de France

Melun, 22 Octobre.

De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu, à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètre d'altitude. Précision : les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non pas sa dimension telle qu'elle leur apparut.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thomery, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kms-h., tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon-sonde".

A Melun même, plusieurs jeunes filles sortant d'un cours du soir affirment avoir aperçu dans le ciel un engin à peu près semblable, qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto serait apparu, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux aurait provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de la Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc.

"Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un martien".

Le chauffeur ressent
des picotements

La Rochelle, 22 Octobre.

Un automobiliste de Cherbonnière roulait sur la route de Pouzou en compagnie de son fils âgé de cinq ans lorsqu'il a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuèrent aux fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Aveuglé, l'automobiliste a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants puis celui –ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

Dans le ciel italien

Rome, 22 Octobre.

De nombreux disques, soucoupes, et cigares volants ont été aperçus hier dans le ciel d'Italie. Plusieurs personnes ont vu ces engins évoluer au-dessus de Milan. Tandis que des habitants de Pérouse, Bologne, et d'autres localités du nord de la péninsule étaient également les témoins oculaires de ces incursions de disques ou cigares volants.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville ont nettement distingué un appareil de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cent mètres d'altitude environ, suivant une direction en nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disques était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

Dans le ciel norvégien

Oslo, 22 octobre.

Aux environs de Kongsvinger, ville située à quatre-vingt kms environ au nord-est Oslo, plusieurs personnes ont déclaré avoir vu hier soir plusieurs objets lumineux sillonner le ciel à une vitesse extraordinaire, d'ouest au sud-est, pour disparaître à l'horizon au bout de quelques secondes.

Certains témoins prétendent que ces boules de feu auraient explosé dans leur course.

Il s'agirait selon la plupart des observations, d'un aérolithe géant qui se serait enflammé au contact de l'atmosphère.

[Ref. usa1:] ARCHIVES US AIR FORCE:

Les archives du programme d'enquête sur les OVNIS "Blue Book" de l'US Air Force comprennent un certain nombre de comptes rendus de la presse concernant les soucoupes en France en 1954, dont cette traduction sans source:

Une boule lumineuse ressemblant à un phare d'automobile est "apparue" en six occasions séparées à deux industriels de Melun qui voyageaient sur la route de Melun-Rubelles. Chaque fois que ce ce foyer lumineux est apparu, il a causé un large éclair éclairant la région.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Seine et Marne à Rubelles le 21 octobre 1954 à une heure non connue, "Deux personnes venant de Melun en voiture ont observé une boule lumineuse comparable à un phare d'auto et cela à six reprises. A chaque apparition un large éclair illuminait la région."

Luc Chastan indique la source comme "Le Méridional".

Explications:

Possibles exercices militaires.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Rubelles, Seine-et-Marne, voiture, boule, lumineux, phare, éclair, industriels

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 8 février 2010 Première publication.
1.1 Patrick Gross 17 juillet 2010 Additions [usa1].
1.2 Patrick Gross 28 novembre 2016 Addition [ler1].
1.3 Patrick Gross 30 décembre 2018 Addition du Résumé.
1.4 Patrick Gross 3 janvier 2020 Addition [ppe1].
1.5 Patrick Gross 7 mai 2020 Addition [cpd1].
1.6 Patrick Gross 11 juin 2020 Addition [nll1].
1.7 Patrick Gross 6 juillet 2020 Addition [jps1]. Dans le Résumé, "Le 23 octobre 1954" changé en "Les 22 et 23 octobre 1954".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juillet 2020.