Mars -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'eau sur Mars:

On n'a cessé de nous a expliqué qu'il n'y a pas d'eau liquide sur Mars, comme "preuve" que la vie détectée par Viking en 1977 n'était qu'une "activité chimique" car "comme il n'y a pas d'eau liquide, Viking n'a pas pu détecter la vie." A partir de l'an 2000, tout change.

Des photos et des commentaires:

Photo MOC par MGS

Une équipe de l'Université de l'Arkansas, 2003: Les conditions martiennes sont Ok pour l'eau liquide:

Une équipe de chercheurs de l'université de l'Arkansas a mesuré les taux d'évaporation de l'eau dans des conditions simulées reproduisant celles de Mars, et leurs résultats sont en faveur de la présence de l'eau liquide de surface sur la planète. L'eau sur la surface de la planète rend l'existence de vie passée ou actuelle un peu plus probable, selon l'équipe.

Lors de la réunion de 2003 de la Division des Sciences Planétaires de l'AAS, Derek Sears, directeur de l'Arkansas-Oklahoma Center for Space and Planetary Sciences, et son étudiant diplômé Shauntae Moore et son technicien Mikhail Kareev ont rapporté qu'ils ont mesuré des taux d'évaporation de l'eau sous des conditions de pression, d'atmosphère, de luminosité et de composition du sol simulant celles de Mars. Ils ont voulu vérifier si l'eau peut persister sous forme liquide dans de telles conditions, et étudier le taux d'évaporation.

Sears avait expliqué: "les physiciens ont longtemps argué du fait que Mars est actuellement un désert stérile, totalement inadapté à la vie. Cette conclusion est basée sur leur croyance que l'eau s'évaporerait très rapidement, dès qu'elle apparaîtrait à la surface."

Son équipe a examiné les manières dont la glace d'eau se comporte quand elle est congelée en profondeur et comment elle réagit une fois couvert de couches de gel ou de poussière. Ils explorent également comment la glace se comporte une fois exposée à la surface, et si elle peut exister dans une phase liquide passagère qui pourrait héberger la vie. Ils ont déterminé le destin de l'eau; si elle reste de la glace, si elle devient liquide, et combien de temps elle reste liquide, ou à quelle rapidité elle s'évapore.

Et après leurs études, il a conclu que ses résultats "suggèrent que même sous les plus mauvais scénarios, où le vent maximise l'évaporation, les taux d'évaporation sur Mars sont tout à fait bas." Ceci implique que l'eau liquide de surface pourrait en effet exister, ou a existé récemment, dans les conditions données sur Mars.

Et ceci implique que le résultat de l'expérience LR et d'autres expériences par les atterrisseurs Viking en 1977 qui ont indiqué que la vie existe Mars ont été écartés pour des raisons qui sont désormais intenables.

Pour les scientifiques:

Précédemment, en 2003:

DPS Pasadena Meeting 2000, 23-27 Octobre 2000
Session 62. La Surface de Mars de Satellites II
Oral, par: A. Zent, J. Bell, Vendredi, 27.10.2000, 3:20-4:50pm, C106

[62.08] La stabilité de Films d'Eau Liquide sur la Surface de Mars

R.C. Quinn (Insitut SETI), A.P. Zent, C.P. McKay, R.M. Haberle (NASA Ames)

Les images de Viking Lander ont indiqué l'existence de glace d'eau (gel) sur la surface Martienne pendant des périodes prolongées pendant l'hiver de Martien à l'emplacement de l'atterrissage VL2 [du Lander Viking 2.] A l'emplacement de l'atterrissage VL2, et à la plupart des autres endroits sur Mars, on s'attend à ce que des films d'eau gelée se subliment complètement avant que la liquéfaction puisse se produire. Bien que ceci pourrait être vrai pour la liquéfaction de la glace en bloc, ce processus n'exclut pas nécessairement la formation de minces films d'eau liquide à l'interface glace-sol dans tous les cas. La formation de tels films, même si elle est temporaire, a pu jouer un rôle important dans l'évolution chimique et la météorologie sur Mars. Nous présentons des mesures expérimentalement déterminées de conductibilité des taux de perte de la glace d'eau par sublimation dans des conditions de régimes de température et de pression où les films liquides minces existent à l'interface glace-sol. Un modèle général de circulation est alors employé pour déterminer la durée et les endroits où ces films d'eau liquides peuvent exister sur Mars.

Quelques images, de 2001:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 septembre 2001