Mars -> Exobiologie -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!
Cette page rassemble les nouvelles relatives à la sonde spatiale Mars Odyssey. Cette sonde à atteint l'orbite martienne en octobre 2001.
Parts of Mars Odyssey

Voir aussi:

Cliquez! La section "Mars" de ce site.
Cliquez! Les dernières nouvelles de la recherche de la vie sur Mars.
Cliquez! Les dernières nouvelles de la sonde Mars Global Surveyor.
Cette page Les dernières nouvelles de la sonde Mars Odyssey (Cette page).
Cliquez! Les dernières nouvelles de la sonde Mars Express et du lander Beagle 2.
Cliquez! Les dernières nouvelles des sondes martiennes Spirit et Opportunity.

Cliquez sur les dates:

24.06.2006Un cratère où l'eau a coulé repéré sur Mars.
24.08.2004Mars Odyssey devait se terminer, mais la mission va continuer au moins jusqu'en septembre 2006.
22.04.2003Encore un lac sur Mars.
14.02.2003Le pôle Sud de Mars est aussi composé de glace d'eau.
12.12.2002Et encore une fois de l'eau liquide probable sur Mars.
10.12.2002De la glace d'eau trouvée également autour du pôle Sud de Mars.
25.05.2002Une autre annonce spectaculaire à propos de l'eau sur Mars bientôt.
09.04.2002L'image changeante de Mars dans les media.
05.03.2002Une conférence au JPL confirme l'abondance d'eau détectée en décembre.
06.02.2002Antenne déployée avec succès.
12.01.2002Mars Odyssey atteint son orbite finale, aérofreinage terminé avec succès.
04.01.2002Plus que trois semaines avant le début des études.
14.12.2001Vaste quantité d'eau à 1m sous la surface Martienne, régions chaudes.
26.11.2001Odyssey rencontre un vortex de vents inattendu.
13.11.2001Les caméras de Mars Odyssey fonctionnent correctement.

Un cratère où l'eau a coulé repéré sur Mars:

L'équipe Thermal Emission Imaging System (THEMIS) du satellite Odyssey en orbite autour de Mars à l'Université d'Etat de l'Arizona a présenté un papier sur le cratère Holden sur Mars, qui montre sur une image nouvellement publiée combinant des images prises de jour et nuit en infra-rouges, des dépôts abondants, des canaux, et de grands amoncellements de débris aux débouchés de ses canyons.

Ceux-ci suggèrent une longue histoire de dépôts par l'eau. Juste au nord de Holden se trouve le cratère plus ancien d'Eberswalde, 65 kilomètres de large, où les scientifiques ont repéré ce qui est sûrement les restes d'un delta de fleuve. Sur le sol occidental du cratère, "formé comme une tête de brocoli", ces scientifiques ont pointé ce qui est presque certainement les restes d'un delta de fleuve. Le delta montre des dépôts, des canaux avec des méandres, des canaux inversés, des méandres qui se coupent, et des canaux qui se croisent, ressemblant étroitement à ce qui se produit sur terre quand un fleuve avec un cours sinueux se dévide dans des eaux permanentes.

Le delta s'est constitué par des épanchements coulant dans Eberswalde depuis son bord occidental et les dépôts contiennent ainsi probablement des échantillons et des dépôts de roche provenant d'un grand secteur de drainage à l'ouest d'Eberswalde.

Odyssey continuera au moins jusqu'en 2006:

La sonde Odyssey de la NASA satellisant actuellement Mars a été à l'origine programmé pour être arrêté aujourd'hui, mais il est toujours en bonne santé technique et la NASA a reçu un budget supplémentaire pour le maintenir jusqu'au moins septembre 2006, ont dit les scientifiques de la NASA. Les ingénieurs prévoient que le vaisseau spatial survivra réellement au moins encore 10 années.

Le vaisseau spatial a permis des découvertes importantes au sujet de Mars depuis son lancement en 2001

La détection de l'eau a été un des accomplissements scientifiques majeur d'Odyssey, quand en 2002 la sonde a détecté des atomes d'hydrogène dans le mètre supérieur de sol d'une grande partie de la planète, avec des concentrations élevées d'hydrogène depuis les pôles jusqu'aux latitudes de 60 degrés suggérant que ces régions soient des sols riches en glace d'eau.

Des concentrations inférieures en hydrogène dans des bassins autour des régions équatoriales de la planète suggèrent que le signal vienne de minerais qui avaient été exposés à l'eau dans le passé. Ce sont exactement ces types d'hydrates ce que le rover Opportunity de la NASA a vu dans les affleurements de roche en 2004.

En juillet 2004, les scientifiques français avaient utilisé les images infra-rouges d'Odyssey pour créer des cartes du réseau de vallées martiennes autour de Valles Marineris. On a longtemps pensé que ces vallées auraient été créés par des irruptions d'eaux souterraines.

Cependant, le scientifique en charge de la mission Odyssey, Jeffrey Plaut, indique maintenant tout autre choses, a savoir "il y avait tant de sources, vous pouvez pas les expliquer par de l'eau surgissant du sol; aucun terrain n'a tellement de sources. La conclusion de l'équipe est que cela a dû être créé par l'écoulement de la pluie ou la fonte de neige."

Encore un lac sur Mars:

L'équipe scientifique de THEMIS, l'instrument de Mars Odyssey prévu pour détecter la présence d'eau passée sur Mars, est ennuyée par une image qui leur cause, je cite, "des difficultés considérables" à cause d'une "structure qui ressemble à un lac située au centre du cratère" sur une de leurs images, publiée le 22 avril 2004 sur leur site web à http://themis.la.asu.edu/zoom-20040422a.html

L'image en question peut être téléchargée à partie de leur page ou vue en extrait ci-dessous:

D'autres images pouvant causer des "difficultés considérables" car elles montrent des structures qui "ressemblent à un lac" sont visibles dans la section Mars de mon site.

De la glace d'eau également trouvée aux franges du pôle Sud de Mars:

De la glace de l'eau a été découverte maintenant également dans une troisième région de Mars, à proximité de la calotte polaire Sud. Les chercheurs avaient déjà trouvé l'eau congelée sous le sol Martien dans l'hémisphère Sud et sous la surface de la calotte polaire Nord. Jusqu'ici seulement de l'anhydride carbonique congelé, appelée "glace sèche," avait été trouvé au Pôle Sud.

Il est maintenant fortement suggéré que le permafrost méridional autour de la calotte puisse être entouré par de la glace d'eau exposée à la surface sur une largeur de 1 à 10 kilomètres en dehors de la calotte polaire. Cette recherche est détaillée dans la version Internet du journal Science.

Jusqu'ici il semble que l'eau au moins gelée soit pratiquement omniprésente sur Mars. Les scientifiques proposent qu'on n'ait pas encore déterminé si une quelconque eau y existe sous forme liquide, une condition pour la vie, cependant, il peut y avoir plusieurs sources pour l'eau liquide à fleur de sol, provoquée par l'activité géothermique, ou des gouttes microscopiques d'eau liquide à cause de reflets du soleil sur le sol, sans compter des eaux liquides souterraines.

Une conférence du JPL confirme l'abondance d'eau sur Mars:

Une conférence de presse au Jet Propulsion Laboratory, qui contrôle la mission d'Odyssey pour la NASA, a confirmé le signal de l'hydrogène, un composant de l'eau, qui a été détectée lors de mesures préliminaires rapportées en décembre par la sonde spatiale Mars Odyssey.

Les scientifiques du JPL ont annoncé que cela indique que Mars contient de vastes stocks de glace d'eau près de la surface et loin de la calotte de polaire de glace du sud qui est congelée de manière permanente, et que "cela rend plus possible que la vie ait pu avoir une fois existé sur Mars ou pourrait être toujours subsister de nos jours."

William Boynton, un chercheur de l'Université de l'Arizona et enquêteur principal pour le spectromètre à rayons gamma ayant permis cette découverte a déclaré: "Il y a beaucoup de glace sur Mars," et "nous avons vraiment un signal sacrement important."

Il a ajouté que l'hémisphère Nord pourrait contenir des quantités similaires de glace de l'eau que le pôle Sud, mais cela ne sera pas déterminé avant que ce soit l'été là-bas et que la grand calotte polaire ne recule. Le composant saisonnier de la calotte est en grande partie de la glace de dioxyde de carbone et elle masque ce qui pourrait être dessous.

Stephen Saunders, un scientifique du projet Odyssey du JPL a indiqué: "les résultats d'aujourd'hui sont justes un aperçu de ce qui est à venir" et "pour la première fois nous voyons les produits chimiques élémentaires sur la surface de Mars."

Mars Odyssey déploye son antenne correctement:

La sonde spatiale a déployé avec succès son antenne de communications principale, ont dit les fonctionnaires de la NASA mercredi.

Les ingénieurs ont reçu la confirmation mardi tard de ce que la perche tenant la parabole de 4.3 pieds de diamètre avait été déployée.

La sonde utilisera l'antenne parabolique pour transmettre les données scientifiques qu'elle recueillera, y compris des images, vers la terre à raison 110.000 bits par seconde.

Mars Odyssey atteint son orbite finale, aérofreinage terminé avec succès:

Le JPL de la NASA annonce le 12 Janvier 2002 que la sonde spatiale Mars Odyssey a atteint l'orbite optimale pour sa mission principale qui est de tracer les dépôts minéraux sur la surface de Mars. Jusqu'ici la mission n'a eu aucun problème et le vaisseau spatial fonctionne parfaitement.

Odyssée a fait les gros titres le mois dernier avec la découverte hautement probable de grandes quantités d'eau sur Mars sous forme de large zone de présence massive d'hydrogène à moins de 1 mètre de la surface.

Mars Odyssey est à trois semaine du début des études:

La sonde Mars Odyssey n'est plus qu'à trois semaines du début des premières nouvelles études de la planète Mars depuis que la sonde Mars Global Surveyor y est arrivée en 1997. De la taille d'une voiture, Odyssey utilise un panneau solaire rigide pour se freiner dans l'atmosphère Martienne en une série de manoeuvres d'aérofreinage d'une durée de trois mois. Le vaisseau à commencé ces opérations en Octobre 2001. Les contrôleurs du vol se sont rencontrés tous les après midi pour revoir les progrès accomplis dans cette tâche délicate, selon la NASA. Cela a fonctionné comme prévu jusqu'à maintenant. L'aérofreinage a lentement ramené Odyssey vers une orbite plus circulaire et plus basse qui permettra à son instrumentation de faire des mesures de l'aspect de la planète.

Nouvelles indications d'eau sur Mars à 1 mètre sous la surface dans les régions chaudes:

Leonard David et Robert Roy Britt, écrivains scientifiques seniors, viennent juste d'annoncer que la sonde spatiale Odyssée a permis la découverte préliminaire mais cependant enthousiasmante de la présence d'eau près de la surface de Mars et loin de la calotte de glace polaire du pôle Nord qui est congelée de manière permanente.

Des lecteurs de ce site pourraient avoir été déjà convaincus de cela, et avoir été peut-être convaincus de la présence au moins d'une vie microbienne survivante sur Mars comme présenté dans la section Mars. Tous les scientifiques savent déjà su qu'il y a de la glace d'eau dans la calotte polaire Nord. Néanmoins, l'annonce de cette "découverte" est importante du fait que la communauté scientifique était encore divisée sur la possibilité que l'eau puisse exister sur Mars en dehors du pôle, particulièrement si près de la surface.

Une acceptation large de la présence de glace d'eau près de la surface dans des régions plus chaudes de la planète sera une conclusion remarquable et longtemps recherchée qui aura de larges implications dans le débat sur la présence de la vie sur Mars actuellement, pour la recherche de la vie extraterrestre et pour la faisabilité de l'exploration humaine de Mars.

Les données, rassemblées pendant les essais du spectromètre à neutron d'Odyssée, montrent la présence de l'hydrogène, ce qui peut signifier ou non qu'il y a l'eau. L'hydrogène est un composant de l'eau mais existe également isolé et dans d'autres substances.

Les chercheurs de la NASA ont précisé que les résultats sont préliminaires. Ils ne sont pas absolument sûrs de ce que les nouvelles données leur indiquent, mais ils ont été assez optimistes de discuter cette trouvaille lors d'une réunion de l'union géophysique américaine à San Francisco.

La détection de l'hydrogène indique à la possibilité qu'il y a de glace d'eau à moins de 1 mètre de la surface, a déclaré James Garvin, scientifique dirigeant le programme d'exploration de Mars aux quartiers généraux de la NASA à Washington.

Particulièrement éloquente cette phrase publiée sur le site web space.com au sujet de la découverte: "une telle glace pourrait fondre pendant les mois d'été et serait accessible à des explorateurs robotiques ou humains. Elle pourrait même soutenir une vie microbienne, puisque les chercheurs ont trouvé sur terre que partout où il y a l'eau, il y a aussi de la vie."

Plus impressionnant: "la quantité d'hydrogène détectée est tellement stupéfiante - suggérant une concentration énorme relative ce que Feldman a vu avec un instrument semblable sur Lunar Prospector, qui a examiné la Lune - que les chercheurs pourraient commencer à lancer Odyssey sur la trace de glace dans la croûte Martienne dès la première semaine de janvier... "

Il est également remarquable que le vrai programme scientifique de la sonde ne soit pas même encore commencé, car Odyssée est toujours en phase d'aérofreinage, une tâche qui sera accomplie autour de mi-janvier.

La détection d'hydrogène a été faite pendant le premier essai du spectromètre à neutron d'Odyssée, un sous-ensemble d'un instrument de spectrométrie à rayons gamma. La zone de test a couvert un domaine de l'équateur au pôle nord. La résolution des observations étaient de 100 kilomètres ou plus.

La calotte de glace nordique se rétrécit en été aussi jusqu'à un diamètre de 1000 kilomètres. En hiver, elle s'étend vers le Sud jusqu'à 60 degrés de latitude. Odyssée a détecté de l'hydrogène encore plus au Sud, à 55 degrés. (Les pôles sont à 90 degrés et zéro représente l'équateur.) "Ce survol suggère que de l'hydrogène ait été enrichi dans une région de haute latitude s'étendant à environ 55 degrés du nord jusqu'au bord de la calotte polaire nord, et qu'il ne soit pas allé augmenter la calotte polaire nord," a indiqué Garvin. "Ceci suggère, au moins à titre préliminaire, que si l'hydrogène dans les latitudes élevées du Nord est de l'eau, qu'il y ait de la glace dans le premier mètre environ (sous la surface) de cette région (le pôle)... et qu'elle est masquée par un gel d'anhydride carbonique couvrant les glaces permanentes."

Il y a à peine quelques semaines, un des scientifiques dirigeant de l'équipe Odyssée a dit que les perspectives de trouver l'eau près de la surface de Mars sont très réduites. Tout semble avoir changé maintenant.

Il y a à peu près d'un an, j'ai localisé cet endroit, sur lequel la NASA n'offre aucun commentaire.

26.11.2001 Aérobraking, vortex de vents:

Alors que commence le lent processus de freinage contre l'atmosphère Martienne, Odyssée a rencontré un vortex étrange et inattendu de vents au-dessus de la région polaire du Nord de la planète Mars. Les scientifiques de la NASA en ont déduit que l'atmosphère est moins dense que prévue pour ce secteur.

Une équipe de 18 scientifiques et ingénieurs qui fournissent le support des processus de freinage en utilisant des modèles calculés sur ordinateur tentent d'établir de quelle manière ce vortex nouvellement trouvé change les manoeuvres.

13.11.2001 Première image en lumière visible:

La première image de Mars prise en lumière visible par le vaisseau spatial d'odyssée est arrivée sur Terre.

On ne s'attend pas à ce que l'image, en noir et blanc, soit représentative de la qualité des images futures, qui arriveront au début de l'année prochaine: cette image est essentiellement un test, qui prouve que l'appareil photo de la sonde fonctionne correctement.

Deux images ont été prises le 2 novembre et publiées le 13 novembre. L'une est une image infra-rouge qui montre une grande bande de la surface de Mars. L'autre est cette image en lumière naturelle, qui fournit une vue de plan rapproché d'une partie de l'image infra-rouge. Les deux appareils photo partagent le même capteur CCD.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 juin 2006