Ellsworth 1953 -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le cas radar visuel multiple de Ellsworth AFB, 1953:

Dans ce dossier:

Cliquez! Le cas de Ellsworth AFB de 1953, discussion.
Cliquez! Le rapport officiel du projet Blue Book de l'US Air Force.
Cette page Les événements, par le Capitaine Ed Ruppelt, USAF, chef du projet Blue Book (Cette page).
Cliquez! L'article dans TRUE Magazine par le Capitaine Ed Ruppelt, USAF, chef du projet Blue Book.
Cliquez! Un mot sur le cas par le Dr. J. Allen Hynek, astronome et consultant OVNIS de l'USAF.
Cliquez! L'étude du cas dans le Rapport Condon, et commentaires.
Cliquez! Un article sceptique dans le magazine Magonia, 1994, et commentaires.
Cliquez! Synthèse du cas par Robert Emeneger.
Cliquez! Références.

J'ai entendu parler pour la première fois de l'observation à environ deux heures du matin le 13 Août 1953, quand Max Futch m'a appelé de l'ATIC. Quelques minutes avant un télégramme prioritaire était arrivé pour signaler que les États-Unis ont été attaqués. Max n'avait jamais été appelé par l'OD de l'ATIC pour voir le rapport, et il a pensé que je devrais le voir. J'hésitais un peu à m'habiller et aller à la base, alors j'ai demandé à Max ce qu'il pensait du rapport. Sa réponse classique entrera dans l'histoire des OVNIS, "Capitaine," fit Max de sa voix traînante lente et pure de la Louisiane, "vous savez que pendant une année j'ai lu chaque rapport de soucoupe volante qui est arrivé et que je n'ai jamais vraiment cru ces choses." Alors il a hésité et a ajouté, tellement rapidement que je pouvais à peine le comprendre, "mais vous devriez lire ce télégramme." La vitesse avec laquelle il a proféré cette dernière affirmation était en soi assez pour me convaincre. Quand Max parlait rapidement, quelque chose d'important avait lieu.

Une demi-heure plus tard j'étais à l'ATIC - juste à temps pour recevoir un appel du Pentagone. Quelqu'un d'autre était sorti du lit pour lire sa copie du télégramme.

J'ai employé les autorisations d'urgence que j'avais toujours conservé dans mon bureau et j'ai attrapé le premier avion de passagers allant de de Dayton à Rapid City, dans le Dakota du Sud. Je n'ai pas appelé le 4602e parce que j'ai voulu étudier de cas-ci personnellement. J'ai parlé à chacun de ceux qui étaient impliqué dans l'incident et j'ai reconstitué une histoire étonnante.

Peu de temps après la tombée de l'obscurité dans la nuit du douze, la station de radar du commandement de la défense aérienne de Ellsworth AFB, juste à l'Est de Rapid City, avait reçu un appel du centre local du corps des observateurs au sol. Un observatrice de Black Hakw, à environ 10 miles à l'Ouest d'Ellsworth, avait rapporté une lumière extrêmement brillante bas sur l'horizon, au loin au Nord-Est. Le radar avait balayé un secteur vers l'occiden, suivant une chasseur à réaction dans quelques patrouille d'entraînement, mais quand ils ont obtenu le rapport ils ont déplacé le balayage d'un quart de cercle vers le secteur du nord-est. Il y avait un écho exactement là où la dame qui a rapporté la lumière l'indiquait. L'officier de garde, qui avait la responsabilité du contrôle pour la nuit, m'a dit qu'il a étudié la cible pendant plusieurs minutes. Il savait que la météo pouvait affecter les radars mais cette cible était "bien définie, solide, et lumineuse." Elle semblait se déplacer, mais très lentement. Il a demandé une lecture d'altitude, et l'homme sur le radar de mesure des altitudes a regardé son écran. Il a également eu la cible - elle était à 16.000 pieds.

L'officier de garde a pris le téléphone et a demandé au centre de filtrage de le relier à l'observatrice. Ils l'ont fait, et les deux ont comparé leurs notes sur la position de l'OVNI pendant plusieurs minutes. Mais en plein milieu d'une phrase la dame s'est soudainement interrompue et a dit avec excitation, "elle commence à se déplacer - vers le Sud-Ouest en direction de Rapid."

Le contrôleur a regardé vers son écran et la cible commençait à prendre de la vitesse et a se séplacer vers le Sud-Ouest. Il a hurlé à deux de ses hommes de courir dehors et de jeter un coup d'oeil. En une seconde ou deux l'un d'eux a crié en retour qu'ils pouvaient tous les deux voir une grande lumière blanche bleuâtre se déplacer vers la ville de Rapid. Le contrôleur a regardé vers son écran - la cible se déplaçait vers la ville de Rapid. Alors que chacune des trois parties a observé la lumière et a maintenu une conversation régulière pendant la description, l'OVNI a fait un rapide tour tout autour de la ville de Rapid et est revenu à sa position originale dans le ciel.

Un sergeant principal qui avait vu et avait entendu les événements m'a dit que dans toutes ses années de service - opération des radars en combat en Europe et Corée - il n'avait jamais été tellement complètement abasourdi par quoi que ce soit. Quand l'officier de garde avait hurlé vers lui et lui a demandé lui ce qu'il devrait faire, il est juste resté figé. "Après tout," m'a-til dit "que diable pourrions nous bien avoir plus faire? ce truc était plus grand que nous tous."

Mais l'officier de garde a fait quelque chose. Il a appelé un pilote de F-84 qu'il avait en l'air en patrouillede combat à l'ouest de la base et lui a dit d'être prêt pour une interception. Il a dirigé le pilote autour du sud de la base et lui a donné une correction de cours qui le dirigerrait droit dans la lumière, qui était toujours à 16.000 pieds. A ce moment le pilote l'avait repérée. Il a fait le virage, et quand il s'est rapproché à environ 3 miles de la cible, elle a commencé à se déplacer. Le contrôleur l'a vu commencer à se déplacer, l'observatrice au sol l'a vu commencer à se déplacer, et le pilote l'a vu commencer à se déplacer - tous en même temps. Il n'y avait maintenant aucun doute que tous observaient le même objet.

Une fois qu'il commençait à se déplacer, l'OVNI a pris de la vitesse, rapidement, et a commencé à s'élever, se dirigeant vers le Nord, mais le F-84 était exactement à sa suite. Le pilote avait noté que la lumière devenait plus brillante, et il appellea le contrôleur pour lui en parler. Mais la réponse du contrôleur serait toujours identique, "Roger, nous pouvons le voir sur notre écran."

Il y avait toujours une limite au delà de laquelle le jet ne pouvait pas se rapprocher, cepemdant. Le contrôleur m'a indiqué que c'était juste comme si l'OVNI a eu une sorte de radar d'avertissement automatique lié à son alimentation d'énergie. Quand quelque chose arrivait trop près de lui, elle reprennait automatiquement de la vitesse et s'écartait. La distance de séparation est toujours demeurée d'environ 3 milles.

La chasse a continué sur le nord - hors de la vue des lumières de la ville rapide et de la base - dans une nuit très noire.

Quand l'OVNI et le F-84 se sont trouvé à environ 120 milles au nord, le pilote a vérifié son carburant; il devait rentrer. Et quand je lui ai parlé, il a dit qu'il était fichu heureux qu'il ait manqué de carburant parce qu'être dehors au-dessus d'un secteur désolé avec un OVNI peut causer un certain souci.

L'OVNI comme le F-84 étaient sortis de la portée du radar, mais en quelques minutes le gicleur était de retour sur les écrans, se dirigeant vers sa base. Puis à 10 ou 15 milles derrière lui, suivait l'écho de l'OVNI revenant également.

Tandis que l'OVNI et le F-84 revenaient vers la base - le F-84 projetait d'atterrir - le contrôleur a reçu un appel de l'escadron de chasse à réaction sur la base. Les pilotes alertés de l'escadron avaient entendu les conversations sur leur radio et ne les croyaient pas. "Qui est ce qui débloque là haut?" fut le commentaire qui est passé par téléphone depuis les pilotes vers le personnel des radars. Il y avait des F-84 sur la piste prêts à écoller, a dit l'homme au téléphone, et un des pilotes, un vétéran de la deuxième guerre mondiale et de la Corée, voulait décoller et voir la soucoupe volante. Le contrôleur a dit, "Ok, allez-y."

En une ou deux minute le F-84 était en l'air et le contrôleur l'a dirigé vers la lumière. Le pilote l'a vu tout de suite et s'est rapprochée. A nouveau la lumière a commencé à s'élever, cette fois davantage vers le Nord-Est. Le pilote a également commencé à s'élever, et d' ici peu la lumière, qui d'abord était à environ 30 degrés au-dessus de sa ligne de vision horizontale, était maintenant au-dessous de lui. Il a fait piqué le F-84 vers l'OVNI en bas pour prendre de la vitesse, mais ce fut la même vieille histoire - dès qu'il de rapprochait à moins de 3 miles de l'OVNI, celui-ci accélérait brutalement et se remettait hors de portée.

Bien que le pilote ait pu voir la lumière et entendre le contrôleur au sol lui dire qu'il était au-dessus de lui, et alternativement se rapprochant ou perdant le contact, il ne pouvait pas encore le croire - il doit y a une explication simple. Il a arrêté toutes ses lumières - ce n'était une réflexion d'aucune lumières de son avion parce qu'il était toujours là. Une réflexion d'une lumière au sol, peut-être. Il a fait tanguer l'avion - la position de la lumière n'a pas changé. Une étoile - il a sélectionné trois étoiles lumineuses près de la lumière et les a observé soigneusement. L'OVNI se déplaçait par rapport aux trois étoiles. Bien, a-t-il a pensé à se, si c'est un vrai objet là dehors, mon radar devrait le détecter également; donc il a mis en route le radar de son armement. En quelques secondes la lumière rouge clignotait sur son écran, quelque chose de vrai et de solide était devant lui. Alors il a été effrayé. Quand je lui ai parlé, il a aisément admis qu'il avait été effrayé. Il avair rencontré des Me 109, FW 190 et Me 262 au-dessus de l'Allemagne et des MiG-21 au-dessus de la Corée mais la grande lumière bleuâtre, brillante, l'avait effrayé - il a demandé au contrôleur s'il pouvait interrompre l'interception.

Cette fois la lumière n'est pas revenue.

Quand l'OVNI est sorti hors de la portée radar il se dirigeait vers Fargo, dans le Dakota du Nord, donc le contrôleur appelé le centre de filtrage de Fargo. "Avez vous des rapports des lumières non identifiées?" a-t-il demandé. Ils n'en avaient pas eu.

Mais en quelques minutes un appel est revenu. Des observateurs sur une ligne Sud-Ouest Nord-Est à quelques milles à l'ouest de Fargo avait rapporté le déplacement rapide d'une lumière blanche bleuâtre lumineuse.

Ca, c'était un inconnu - le meilleur.

L'observation a été complètement enquêtée, et je pourrais donner des pages de détails sur comment nous avons vérifié chaque aspect de cet incident; mais il suffira de dire que dans chaque aspect que nous avons vérifé nous n'avons rien trouvé. Rien qu'une énorme question quant à ce que cela avait été.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 février 2003.