France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

21 octobre 1954, Pouzou, Charente-Maritime:

Référence pour ce cas: 21-Oct-54-Pouzou. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Titrant "Picoti, picota...", bien des journaux français des 22 et 23 octobre 1954, avaient rapporté qu'un automobiliste de Cherbonnières qui roulait sur la route de "Souzou" - en réalité Pouzou, en Charente-Maritime, avec son fils de trois ans a ressenti sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui - apparemment - ressentait les mêmes malaises, s'est mis à pleurer. Bientôt le moteur de l'automobile s'est arrêté, les phares se sont éteint, et au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange a aveuglé l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin "immobile dans l'espace" pendant quelques instants.

L'engin a "disparut bientôt", et aussitôt après, le conducteur a pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

Les ufologues très "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker, en 1979 - alors que le cas avait été republié dans bien des ouvrages et revues ufologiques datant au 21 octobre 1954 - assuraient que le cas a été "trafiqué". Ils disent que le fils avait 4 ans; ils changent par erreur Cherbonnières en Charbonnières.

Donnant le même récit que la presse, ils disent ensuite que presque rien ne correspond à ce que leur a dit le témoin, qui attribue le fait d'avoir calé, et la sensation de chaleur, minime, qu'il a ressenti, à l'émotion et à la surprise au passage d'un phénomène qu'il décrit comme bref, très rapide, un corps lumineux avec une légère traînée.

Le cas a continué d'être présenté sans faire mention des dires de Barthel et Brucker par un très grand nombre de sources françaises et étrangères.

Rapports:

[Ref. nr1:] JOURNAL "LA NOUVELLE REPUBLIQUE":

Observé par des centaines de témoins

UN ETRANGE ENGIN TRAVERSE LE CIEL DE L'ILE DE FRANCE

Melun. -- Des centaines de témoins, habitant les communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret et Thoméry disent avoir vu, jeudi soir, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 mètres d'altitude.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, Mr. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thoméry, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon sonde."

Picoti, picota...

Un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime), roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange aveugla l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants. Puis, celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Même phénomène à Critreuil-la-Magdeleine (Charente), où mardi vers 20 heures, M. Sion eut les phares de sa voiture éteints et sa batterie mise à plat par une boule rouge de deux mètres de diamètre, qui s'éleva de la route en provoquant un violent déplacement d'air.

En Italie, on signale un peu partout de très nombreuses soucoupes et cigares tandis qu'en Suède, un "disque en rotation" a été aperçu en divers points de la région. Il s'agirait d'un aérolithe.

[Ref. er1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

"Piles" de soucoupes dans le ciel de l'Ile-de-France

"L'une d'elles allait à 10.000 à l'heure", estime un témoin

Paris. -- Le doux ciel d'Ile-de-France a été sillonné, au cours des dernières vingt-quatre heures, par de nombreux engins mystérieux.

Tous ne se sont manifestés qu'à la tombée de la nuit, mais les témoins ont apportés beaucoup de précisions et ils sont désormais inscrits sur la longue liste de "ceux qui en ont vu". A Bray-sur-Seine comme à Lagny, à Moret comme à Thomery, de nombreux habitants ont aperçu à la nuit tombante, un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur était apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse. Ce ne pouvait être qu'un Martien!

L'un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo a estimé que l'engin circulait à des dix mille km-heure environ. Il a donc, à la fois, une bonne vue et une idée précise de la vitesse. M. L... a précisé: "Je suis absolument certain de ce que j'avance, car je connais bien la question". Mais personne n'en doute.

A Melun même, plusieurs jeunes filles, sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel, un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto est apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux a provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien". Voilà des témoins qui ne sont pas dénués d'un certain sens de l'humour.

Picoti, picota...

Beaucoup plus inquiétant, sinon amusant, est le témoignage d'un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime). Celui-ci roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt, le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment une vive lueur "passait" du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste put, cependant distinguer un engin immobile dans l'espace quelques instants, puis celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Disque italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volant ont, en outre, été aperçus dans le ciel d'Italie, tant au-dessus de Milan que de Pérouse ou de Bologne.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cents mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

... et aérolithe suédois

Enfin un objet lumineux ayant, selon certains témoins, l'apparence d'un disque en rotation, et selon d'autres celle d'un avion violemment éclairé, a été aperçu au-dessus de plusieurs villes au centre-ouest de la Suède. L'objet était environné d'étincelles. On suppose qu'il s'agit d'un aérolithe d'une exceptionnelle luminosité.

[Ref. us1:] ARCHIVES US AIR FORCE:

Les archives du programme d'enquête sur les OVNIS "Blue Book" de l'US Air Force comprennent un certain nombre de comptes rendus de la presse concernant les soucoupes en France en 1954, dont cette traduction sans source:

Un automobiliste de Cherbonnières conduisait sur la route partant de Souzou avec son fils de 3 ans, quand il a senti des picotements partout dans son corps, sentant comme des étincelles électriques, qui sont devenues plus prononcées au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant, qui a senti les mêmes symptômes, a commencé à pleurer. A ce moment le moteur de la voiture s'est arrêté et les phares se sont éteints. Alors, l'automobiliste a vu une lumière brillante changer de rouge lumineux en orange. Bien qu'aveuglé par elle, il a pu distinguer planer de machine planant immobile en plein air, qui après quelques moments a disparu. Immédiatement après, le conducteur a pu remettre son moteur en marche.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu indique que le 21 octobre 1954 dans la région de La Rochelle, un automobiliste de Cherbonnières roulait sur la route de Souzou avec son fils de 3 ans quand il a ressenti sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que la voiture avançait.

L'enfant éprouvait les même malaise et s'est mis à pleurer. Bientôt le moteur s'est arrêté et les phares se sont éteints, et à ce moment même une vive lueur était aperçue, passant du rouge vif à l'orange.

L'automobiliste était ébloui mais a cependant distingué un engin circulaire pendant quelques instants avant qu'il ne s'envole.

Dès la disparition de l'engin le malaise du conducteur a cessé et il a pu remettre en marche le moteur de sa voiture.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 21 octobre 1954, un automobiliste qui roulait avec son fils de trois ans sur la route Inter Communale I.C. 20 près de Pouzou, un village près de La Rochelle, a soudainement ressenti une impression de chaleur croissante et d'électrisation de tout son corps.

L'enfant se mit à pleurer, éprouvant les mêmes symptômes.

Le moteur de la voiture a calé et les phares se sont éteints.

En même temps, un engin qui leur était apparu d'abord comme sombre apparut devant eux, devint presque instantanément lumineux, rouge vif, puis orange, et s'envola à vive allure. Les symptômes disparurent alors.

[Ref. mc1:] MICHEL CARROUGES:

L'auteur indique que le 21 octobre 1954 en Charente-Maritime, un habitant de La Rochelle et son fils de trois ans, "Auto. Engin arrêté sur la route, d'abord sombre puis lumineux. Témoin ressentant sensation de chaleur et d'électrisation. Moteur calé. Phares éteints. (M. II, p.341)."

[Ref. ni1:] NICAP:

22. 21 octobre 1954; près de La Rochelle, France. Un automobiliste et un enfant ont senti un choc et une chaleur, le moteur et les phares sont tombés en panne; ensuite OVNI lumineux est devenu visible devant la voiture.

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que le 21 octobre 1954, dans le département de Charente, un homme de Cherbonnieres conduisait sa voiture vers Pouzou. Son fils de 3 ans était avec lui. Soudainement il a senti des picotements partout dans son corps, semblable à des décharges électriques; cette sensation douloureuse est devenue plus intense pendant que la voiture continuait à avancer. Bientôt l'enfant a commencé à pleurer et, alors que la voiture avançait, le moteur est mort et les phares de même. En même temps le témoin a remarqué une couleur rouge lumineuse et luminescente changeant en orange, devenant bientôt d'une intensité aveuglante. Pendant quelques secondes il a vu un objet planer qui a bientôt disparu. Il a alors pu mettre en marche son moteur à nouveau.

[Ref. gc1:] LEONARD G. CRAMP:

L'auteur indique que dans la nuit du 21 octobre 1954, un automobiliste et son fils de trois ans conduisaient à proximité de La Rochelle, près de Pouzou, quand l'enfant a commencé à pleurer. Au même instant le conducteur a senti une décharge électrique et un passage de chaleur croissante à travers son corps. Le moteur s'est arrêté et les lumières se sont éteintes, révélant un objet incandescent sur la route droit devant, qui jusque-là avait été invisible. Immédiatement, la chose est devenue rouge, puis orange très lumineux pendant qu'elle prenait l'air. Tout est alors revenu à la normale.

[Ref. gc2:] LEONARD G. CRAMP:

("Fig 48. Tableau de quelques effets typiques d'OVNIS sur voitures et personnes à diverses distances.")

LIEU. DATE. EFFETS. DISTANCE APPROX. DE L'OVNI.
Pouzou France. Octobre 1954 'Choc électrique', chaleur augmentant, moteur s'éteint, phares s'éteignent. 300 pieds.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

384 000.42128 45.99000 21 10 1954 POUZOU-GC20-CH.N F 001233 G
386 21 10 1954 21 30 1 RTE SERIFERE-PAILLE F 301 A

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

N° 153. 21 Octobre. Pouzou: un homme de Cherbonnières, qui avait avec lui son enfant de 3 ans et demi dans sa voiture, est pris de pénibles fourmillements semblables à des secousses électriques. C'est de plus en plus pénible à mesure que la voiture avance; soudain, le moteur s'arrête, les phares s'éteignent et l'enfant se met à pleurer. Ils sont aveuglés par une forte lumière rouge qui passe à l'orange. Elle provenait d'un objet planant sur la route. L'objet s'envole rapidement.

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

300

21 Octobre 1954, 21h30. Pouzou (France):

Un homme et son fils (4 ans), en provenance de Charbonnières, ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique, l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange, elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route. Dès que l'objet eut disparu, tout redevint normal. (L'Aurore, 22 oct 1954) (80; M 341 ).

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Dans une liste de cas de 1954 en France qu'il faudrait ré-enquêter, le magazine note le cas "21-10-54 Pouzou, entre Sérifère et Paille".

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Les Eglises d'Argenteuil en Charente-Maritime, le 21 octobre 1954 à 21:30, un automobiliste et son fils âgé de trois ans qui venaient de Cherbonnières roulaient sur la route départementale D220.

A proximité de Pouzou, ils ont ressenti sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui se sont accentuée au fur et à mesure que le véhicule avançait.

L'enfant s'est mis à pleurer. Le moteur de l'automobile s'est arrêté et les phares de l'automobile se sont éteints.

Au même moment, une vive lueur a été aperçue, passant du rouge vif à l'orange, lueur qui provenait d'un objet lenticulaire évoluant à basse altitude au-dessus de la route.

Cet objet a pris de l'altitude en accélérant. Dès qu'il a disparu, tout est redevenu normal.

Ils indiquent comme sources le journal "L'Aurore" du 22 octobre 1954, le catalogue de Jacques Vallée, "Black out sur les soucoupes volantes" par Jimmy Guieu, page 228, et "A propos des S.V." par Aimé Michel page 224.

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs affirment que "les puristes de la soucoupe connaissent bien" le cas du 21 octobre 1954 en Charente-Maritime à Pouzou. Ils indiquent que le cas a été trafiqué, et donnent ce résumé:

"Un homme et son fils, âgé de 4 ans, en provenance de Charbonnière [sic; Cherbonnières] ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique; l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange; elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route."

Ils disent ensuite que rien ou presque rien dans ce texte ne correspond à ce que leur a dit le témoin. Il attribue le fait d'avoir calé, et la sensation de chaleur, minime, qu'il a ressenti à l'émotion et à la surprise au passage d'un phénomène qu'il décrit comme bref, très rapide, un corps lumineux avec une légère traînée.

[Ref. mb1:] MICHEL BOUGARD:

L'ufologue belge indique qu'en France, le 21 octobre 1954, un homme a brusquement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglés par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti.

La source est indiquée comme le cas 300 du catalogue Vallée.

[Ref. mr1:] MARK RODEGHIER:

21 Oct. 1954

Nuit. FRANCE, La Rochelle:

Un homme et son fils de trois ans étaient dehors en route quand l'homme a senti une décharge électrique partout dans son corps. Il a également eu une sensation de chaleur croissante, et son fils a commencé à pleurer. Le moteur de la voiture est alors mort et les phares se sont éteints. Soudainement un objet sur la route directement devant la voiture est devenu très lumineux. Le témoin ne l'avait pas vu avant. Il était de couleur rouge, qui a changé en orange pendant qu'il montait en l'air. La voiture a ensuite pu être remise en marche et les symptômes physiques ont disparu. (Michel)

[Ref. js1:] JOHN F. SHUESSLER:

1954/10/21 FRANCE, POUZOU

Source: Official UFO, Feb 76

Deux témoins ont ressenti des picotements pénibles sur tout leur corps. Le moteur et les phares du véhicule se sont éteints.

EFFETS:
Choc électrique
Sensation de picotements
Effets électromagnétiques sur voiture

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

Le 21 octobre. Près de Pouzou, France, (pas encore connu)

Picotements douloureux.

Une masse rougeoyante se positionne sur une route près de Pouzou, dans le département de la Charente. Au loin, un auto s'approcha. Au volant se trouvait un résident de la ville de Cherbonnières en route vers Pouzou. Un passager dans le véhicule était le jeune fils du conducteur, un enfant de trois ans. Le conducteur a remarqué la masse rouge en avant, et comme son auto se rapprochait de plus en plus près, un picotement comme un choc électrique a balayé son corps et a continué à augmenter d'intensité. Le jeune enfant ressentait de toute évidence la même douleur parce que le tout-petit commençait à s'agiter. Peu de temps après les phares de l'automobile se sont éteints et le moteur a cessé de tourner. Une fois la puissance perdue, la voiture a roulé d'elle-même jusqu'à s'arrêter. La masse rouge en bas de la route avait une couleur orange et émettait une brillance aveuglante. Soudain l'objet étrange a disparu et en même temps les phares de l'automobile et le moteur sont revenus au fonctionnement normal. 187.

  • Vallee, Jacques. Anatomy of a Phenomenon. p. 186.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 21 octobre, en France, à Pouzou "A 21 h 30, un homme venant de Cherbonnières (Charente Maritime) accompagné de son fils de 4 ans ressentit brusquement des picotements douloureux, tandis que l'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait jusqu'à l'arrêt brusque du moteur de la voiture et l'extinction des phares. Ils furent alors aveuglés par une puissante lumière rouge émanant d'un objet évoluant au-dessus de la route."

Les sources sont données comme "L'Aurore, 22 oct 1954"; "Jacques Vallée: "Chronique des apparitions ET" - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 288"; "Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976 - p. 215".

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Jérome Beau reprend en anglais le texte de Mark Rodeghier [mr1].

[Ref. jb2:] JEROME BEAU:

Jeudi 21 octobre 1954

[...]

21 h 30 : A Pouzou (France), 1 homme et son fils (4 ans), en provenance de Charbonnières, ressentent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique, l'enfant se met à pleurer. L'intensité de la douleur augmente au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils sont aveuglés par une puissante lumière rouge qui vire à l'orange, elle émanait d'un objet qui évolue au-dessus de la route. Dés que l'objet a disparu, tout redevient normal.

[...]

Les sources sont indiquées comme "L'Aurore, 22 octobre 1954".

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

21 octobre

1954 - Pouzou, Charente-Maritime, France. A 21:30 un homme de Cherbonnieres qui conduisait entre Serifere et Paille a soudainement senti des picotements douloureux semblables à des décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti une douleur croissante pendant que la voiture avançait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 204; Richard Hall, The UFO Evidence, p. 74; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 236-237, cas 300; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 129; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Le Chastan indique qu'en Charente Maritime à Les Eglises d'Argenteuil le 21 octobre 1954 à 21:30 heures, "Un automobiliste et son fils (âgé de trois ans), venant de Cherbonnières (17) roule sur la D220. A proximité de Pouzou, ils ressentent sur le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuent au fur et à mesure que le véhicule avance. L'enfant se met à pleurer. Le moteur de l'automobile s'arrête et les phares s'éteignent. Au même moment, une vive lueur est aperçue, passant du rouge vif à l'orange. Elle provient d'un objet lenticulaire évoluant à basse altitude au-dessus de la route. Cet objet prend de l'altitude en accélérant de plus en plus vite. Dès qu'il a disparu, tout redevient normal."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. dc1:] DIDIER CHARNAY:

Didier Charnay indique que le journal Sud Ouest du 29 juillet 2009, dans la rubrique "Sacrés Ovnis", publie le cas de Les Eglises-d’Argenteuil du 21 octobre 1954, sur leur site web [payant] à www.sudouest.com/charente-maritime/actualite/article/662358/mil/4931453.html

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 21 octobre 1954 à 21:30 à Pouzou, France, "On a observé un objet. Des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés. Un objet a été observé par deux témoins masculins sur une route brièvement."

Les sources sont indiquées comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, Anatomy of a Phenomenon, Henry Regnery, Chicago, 1965; Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (in JVallee04), Chicago, 1969; Cramp, Leonard G., Piece for a Jig-Saw, Somerton, Isle of Wight, 1966; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Carrouges, Michel, Les Apparitions de Martiens, Fayard, Paris, 1963; Hall, Richard H., The UFO Evidence, NICAP, Washington, 1964; Flying Saucers, Flying Saucers Magazine, (Palmer); Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, Londres, 1979; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 21 octobre 1954 à 21:30 à Pouzou, France, "Automobiliste et enfant senti choc et chaleur, moteur et phares tombés en panne; ensuite OVNI lumineux est devenu visible en avant de la voiture".

Et: Et: "Pouzou, France. Entre Serifere et Paille, un homme de Cherbonnieres a soudainement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti."

Et: Entre Serifere et Paille, un homme de Cherbonnieres a soudainement senti des picotements douloureux semblables aux décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti la douleur croitre pendant que la voiture continuait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti."

Et: On a observé un objet. Des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés."

Et: Un objet rouge-orange a été observé par deux témoins masculins sur une route brièvement."

Les sources sont indiquées comme "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01)"

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

(143) 21 oct. 1954 - Pouzou, Charente-Maritime, France. A 21:30 un homme de Cherbonnieres qui conduisait entre Serifere et Paille a soudainement senti des picotements douloureux semblables à des décharges électriques et son enfant de 4 ans a commencé à pleurer. Ils ont senti une douleur croissante pendant que la voiture avançait, et soudainement le moteur est mort et les lumières se sont éteintes. Ils ont été aveuglées par une lumière rouge forte, qui a tourné à l'orange. Elle est venue d'un objet planant au-dessus de la route, et tout est revenu à la normale quand il est parti. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 204; Richard Hall, The UFO Evidence, p. 74; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 236-237, cas 300; Michel Carrouges, Les Apparitions de Martiens, p. 129; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 10 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541000 00.10.1954 Pouzou France RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzou France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Serifere Paille France 21.30 NL
19541021 21.10.1954 Serifere France 21.30 RR II
19541021 21.10.1954 Pouzov [sic] France

Notes:

Une source sans référence dit que le 21 Octobre à Pouzou, un homme et son fils de 4 ans, en provenance de Charbonnières, ressentirent brusquement de douloureux picotements, semblables à ceux produits par une secousse électrique. L'enfant se mit à pleurer. L'intensité de la douleur augmentait au fur et à mesure que la voiture avançait, jusqu'à l'arrêt brusque du moteur et l'extinction des phares. Ils furent aveuglés par une puissante lumière rouge qui vira à l'orange, elle émanait d'un objet qui évoluait au-dessus de la route. Dès que l'objet eut disparu, tout redevint normal.

Pouzou, et non "Souzou", est sur le territoire de Les Eglises d'Argenteuil, 17400, et à un peu plus de 10 kilomètres par la route D220 en venant de Cherbonnières.

Carte

Paille existe, Sérifère est introuvable.

Carte

Explications:

Possible météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Pouzou, Charente-Maritime, Cherbonnières, Sérifère, Paille, Charbinière, picotements, effets, électricité, électrique, moteur, voiture, arrêt, panne, douleur, phares, lumière, rouge, orange, objet, route

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 21 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 23 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [mr1], [go1], [lc1], [ud1], [ud2], [dc1].
1.1 Patrick Gross 12 janvier 2010 Addition [jb2].
1.2 Patrick Gross 13 mars 2010 Addition [jg1].
1.3 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jv5].
1.4 Patrick Gross 3 juillet 2010 Additions [jv3], [gc2].
1.5 Patrick Gross 17 juillet 2010 Additions [us1].
1.6 Patrick Gross 25 octobre 2014 Additions [ni1].
1.7 Patrick Gross 28 novembre 2016 Additions [er1], [jv2], [ld1], [ub1].
1.8 Patrick Gross 14 décembre 2016 Addition [lg1].
1.9 Patrick Gross 11 février 2017 Additions du Résumé et des deux cartes. Explications changées, étaient "Non encore recherchée".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 février 2017.