France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Aire-sur-la-Lys, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-Aire-sur-la-Lys. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le 21 octobre 1954, la presse française rapportait brièvement que près d'Aire-sur-la-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues avait vu "un engin lumineux de forme ronde descendre lentement". Le témoin aurait dit que lorsque l'engin a touché le sol à près de trois kilomètres de lui, un éclair avait illuminé le ciel. De nombreux habitants avaient "confirmé avoir vu, non le bolide, mais le ciel illuminé." On n'avait a trouvé nulle trace de "l'engin" qui serait tombé.

A partir de sources de presse, Jacques Vallée avait résumé l'affaire en se trompant de date, donnant le 15 octobre 1954, en omettant la mention d'un "bolide" et ne reconnaissant pas un météore, faisant de ceci un atterrissage d'OVNIS. Le témoin travaillait aux aciéries Isbergues, Vallée avait cru qu'il s'agissait du nom du lieu d'observation. Bien des auteurs reprendront cette version erronée.

Les ufologues Garreau et Lavier racontaient que le soi-disant engin "s'est posé doucement dans la campagne, à 200 ou 300 mètres du témoin". Les ufologues Figuet et Ruchon donnaient une heure erronée de 19:30, là où Vallée avait seulement dit que c'était de nuit.

En 2016, l'ufologue "sceptique" Dominique Caudron, qui est du Nord de la France, notait que ce n'était pas un atterrissage, que cela n'avait pas eu lieu le 15 octobre 1954 mais le 18 octobre 1954, et que le journal local La Voix du Nord, édition de Saint-Omer du 20 octobre 1954, en page 6, donnait la version réelle, parlant de la chute d'un bolide:

Lundi, (donc le 18 octobre 1954), vers 21:15, Mr. Robert Boon, demeurant rue du Doyen à Aire-sur-la-Lys, revenait des Aciéries d'Isbergues et roulait seul à bicyclette quand entre La Roupie et La Lacque, il a vu une boule lumineuse qu'il situait entre le hameau de Hourleron et le village de Thiennes.

C'était "un bolide, en forme de ballon", qui lui paraissait de la distance qu'il estimait à 4 kilomètres avoir un diamètre d'un mètre.

Robert Boon a été aveuglé par un éclair fulgurant, "jaillissant vraisemblablement à l'instant où le météore touchait terre et se volatilisait", disait le journal.

Rapports:

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan

SOUCOUPES
VOLANTES
(SUITE)
A HESDIN

A Hesdin, M. Jean Gambier, agent de police assermenté, se rendait à son service, quand il eut son attention attirée par un embrasement du ciel au-dessus de la forêt. L'engin qui avait une forme allongée, semblait descendre de la voûte étoilée.

Sa partie supérieure était d'un rouge vif, son centre d'un blanc éclatant et la partie inférieure laissait derrière elle une pluie d'étoiles et une traînée lumineuse.

L'engin a repris ensuite, à la verticale, de la hauteur et disparut à une vitesse vertigineuse laissant derrière lui une traînée semblable, affirme le témoin, à une gigantesque fusée de feux d'artifice.

Ce phénomène a d'ailleurs été vu au même moment par une centaine de personnes d'Auby-Saint-Leu [sic].

A AIRE-SUR-LA-LYS

Près d'Aire-sur-la-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a vu un engin lumineux de forme ronde, descendre lentement.

Quand il toucha le sol, a poursuivi le témoin, à près de trois kilomètres de moi, un éclair illumina le ciel.

De nombreux habitants ont confirmé avoir vu non le bolide, mais le ciel illuminé. Quant à l'engin qui serait tombé, on n'en trouva nulle trace.

(A suivre)

[Ref. cmn1:] JOURNAL "CENTRE-MATIN":

Scan

Après les soucoupes
les assiettes volantes

Les "soucoupes volantes" continuent de défrayer la chronique. A vrai dire, il s'agirait cette fois, non plus de soucoupes, mais d'assiettes.

Un cultivateur de Villepinte (Aude), M. Rouquet, a déclaré avoir aperçu, avant-hier soir, vers 23 h. 30, un disque lumineux de couleur orange se dirigeant vers l'ouest. L'engin s'arrêta au-dessus du territoire de la commune de Laurabuc, resta immobile durant un quart d'heure environ, puis repartit et disparut. Les parents de M. Rouquet, avertis par leur fils, assistèrent à ce départ.

A quelques kilomètres de Villepinte, des habitants de Bram et de Villasavary ont aperçu avant-hier, entre 23 heures et 24 heures, un disque lumineux qui se déplaçait à très vive allure. Il offrait la particularité de changer de couleur.

Avant-hier soir également, plusieurs habitants de Tréveneuc (Côtes-du-Nord) ont déclaré avoir aperçu un disque volant qui planait au-dessus de la mer. Le même phénomène a été observé à Saint-Quay-Portrieux par un boucher et une institutrice.

Enfin, près d'Aire-sur-la-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues, a vu un engin lumineux de forme ronde descendre lentement. Quand it toucha le sol, a poursuivi le témoin, à près de trois kilomètres de moi, un éclair illumina le ciel." De nombreux habitants ont confirmé avoir vu, non le bolide, mais le ciel illuminé. Quant à l'engin, qui serait tombé, on n'en a trouvé nulle trace.

Cependant, un autre témoignage, celui-ci vieux de neufs jours, est venu apporter quelques détails sur une "soucoupe volante": le 10 octobre, M. Roger Thiriet se rendait, vers 6h. 30, à Ecrouves, où il est surveillant au centre pénitentiaire. Soudain, à travers un brouillard assez dense, il vit une soucoupe couleur d'aluminium. Elle avait environ 2 m. 40 de diamètre, et 1 m. 40 de hauteur, était coiffée d'une coupole et dotée de deux hublots. Il s'approcha, mais l'engin s'éleva sans bruit. M. Thiriet garda le silence sur ce fait, craignant d'être la risée de ses collègues et des habitants du village.

Les "assiettes volantes" en Indonésie

L'agence indonésienne Antara rapporte que, mardi soir, vers 21 heures locales, la population de Bondowoso, dans l'Est de Java, a été frappée de terreur en apercevant un disque blanc et vert qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparut en une demi-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une "grande assiette" animée d'un mouvement rotatif.

C'est la deuxième fois que les habitants de Bondowoso sont témoins d'un phénomène de ce genre. La première apparition d'un "étrange objet" aurait eu lieu le 25 juillet, à la même heure.

[Ref. nnm1:] JOURNAL "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

UN ENGIN LUMINEUX ET ROND
ATTERRIT PRES D'AIRE-SUR-LA-LYS

Paris, 20. -- Si l'on en juge par le petit nombre de témoignages, les soucoupes volantes se sont montrées peu actives au-dessus de la France, hier mardi.

Un cultivateur de Villepinte (Aude) M. Rouquet, a déclaré avoir aperçu, lundi soir vers 23 h. 30, un disque lumineux de couleur orange se dirigeant vers l'ouest. L'engin s'arrêta au-dessus du territoire de la commune de Laurubuc, resta immobile durant un quart d'heure environ, puis repartit et disparut. Les parents de M. Rouquet, avertis par leur fils, assistèrent à ce départ.

A quelques kilomètres de Villepinte, des habitants de Bram et de Villasavary ont aperçu, dimanche entre 23 heures et 24 heures, un disque lumineux qui se déplaçait à très vive allure. Il offrait la particularité de changer de couleur.

Lundi soir également, plusieurs habitants de Tréveneuc (Côtes-du-Nord) ont déclaré avoir aperçu une soucoupe volante qui planait au-dessus de la mer. Le même phénomène a été observé à Saint-Quay-Portrieux par un boucher et une institutrice.

Enfin près d'AIRE-SUR-LA-LYS, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a vu "un engin lumineux de forme ronde descendre lentement". "Quand il toucha le sol, a poursuivi le témoin, à près de 3 kilomètres de moi, un éclair illumina le ciel." De nombreux habitants ont confirmé avoir vu non le bolide, mais le ciel illuminé. Quant à l'engin qui serait tombé, on n'en trouva nulle trace.

Une coupole et deux hublots

Cependant, un autre témoignage, celui-ci vieux de neuf jours, est venu apporter quelques détails sur une soucoupe volante. Le 10 octobre, M. Roger Thiriet, se rendait, vers 6 h. 30 à Ecrouves où il est surveillant au centre pénitentiaire. Soudain, à travers un brouillard assez dense, il vit une soucoupe couleur d'aluminium. Elle avait environ 2 m. 40 de diamètre et 1 m. 40 de hauteur était coiffée d'une coupole et dotée de deux hublots. Il s'approcha mais l'engin s0éleva sans bruit. M. Thiriet garda le silence sur ce fait, craignant d'être la risée de ses collègues et des habitants du village.

Les "Martiens" en balance

Saintes, 19. -- M. Labassière et sa femme qui revenaient de Saintes (Charente Maritime) auraient vu, l'autre soir, vers 21 heures, une sorte de balance se dandinant à basse altitude. Les fléaux était d'un vert éblouissant l'un des plateaux était rouge et l'autre orange...

Après avoir pris une position immobile, ces deux plateaux - aux dires des témoins - se détachèrent pour se poser dans un champ. Deux petits êtres sortirent alors de chaque boule et, après s'être croisés, changèrent d'engin.

Les deux appareils reprirent ensuite leur place initiale et le phénomène disparut dans un éclair éblouissant.

En Indonésie,
on dit:
"assiettes volantes"

Djakarta, 20. -- L'agence indonésienne Aniara rapporte que mardi soir, vers 21 heures locale, la population de Bondowoso, dans l'est de java, a été frappée de terreur en apercevant un disque blanc et vert qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparut en une demi-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une "grande assiette" animée d'un mouvement rotatif.

C'est la deuxième fois que les habitants de Bondowoso sont les témoins d'un phénomène de ce genre. La première apparition d'un "étrange objet" aurait eu lieu le 25 juillet, à la même heure.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

"J'ai tenu un fragment de soucoupe volante mais il a fondu"

Ce n'était qu'un phénomène de condensation

"LES soucoupes volantes? Peuh! Je sais ce que c'est. J'en ai tenu un fragment entre les mains."

Cette déclaration sensationnelle émane d'un opérateur de cinéma de Pont-l'Evêque, M. Blain.

- J'étais lundi sur le terrain d'aviation de Reventin - Vaugris dans la vallée du Rhône lorsque, peu après le passage d'un stratojet Mme Lelandais, femme d'un moniteur de la base crut voir évoluer un certain nombre de "soucoupes" en forme de parachutes. Elles variaient d'altitude, d'aspect, de couleur et disparaissaient soudain. Une demi-heure plus tard, une pluie de "toiles d'araignées" tombait dru sur le terrain. Nous en ramassâmes à pleines mains. C'était une matière blanchâtre, douce au toucher en même temps que caoutchouteuse, s'agglomérant puis fondant à la chaleur de la main sans laisser de traces. Nous avons pu en conserver pendant cinq heures dans une boite étanche et la photographier.

De la vapeur solidifiée

Cette matière, M. Blain l'affirme, est issue des réacteurs des Stratojets qui empruntent quotidiennement la vallée du Rhône (à moins qu'il ne s'agisse de filandres, plus connus sous le nom de fil de la Vierge, produits en automne par diverses espèces d'araignées volantes).

D'habitude, les réacteurs des Stratojets, contrairement à ceux des autres avions à réaction, ne laissent pas de traînée derrière eux. Lundi, pourtant, il se forma derrière l'appareil, évoluant à près de 10.000 mètres, une traînée fort curieuse, vapeur légère qui se solidifiait en volutes épaisses à deux ou trois kilomètres du lieu de leur formation.

L'explication de la formation de cette "masse fondante" produite dans certaines conditions par les Stratojets amène les techniciens à formuler cette hypothèse: les traînées produites ressemblant à celles des avions à réaction ordinaires peuvent être dues à l'injection d'eau dans les réacteurs. A l'origine de ce phénomène, il y aurait le fait que cette eau, projetée dans les chambres à combustion à près de 1.800 degrés subit une désagrégation moléculaire par contact avec le gaz de combustion. Il se produit, de ce fait, une réaction chimique qui aboutirait à la formation de la curieuse matière décelée lundi à Reventin-Vaugris.

Voilà peut-être éclairci le mystère des "soucoupes" observées il y a deux ans à Oloron et Gaillac et qui présentent toutes les caractéristiques du phénomène observé par M. Blain. Mais les cigares? Mais les balances? Mais les Martiens? Ah! qui nous donnera l'explication des Martiens embrassant les paysans au nom de la fraternité inter-sidérale?

New look: les "balances"

Le dernier modèle de soucoupe volante est jumelé. Une soucoupe plus une soucoupe égale une balance, si on les réunit par un fléau. Aussi bien c'est une balance aux plateaux orange et rouge qu'ont vue, à Royan, M. et Mme Labassière. Ces deux plateaux, après s'être immobilisés en l'air, se sont séparés et posés à proximité, dans un champ. Deux petits hommes sont sortis de chaque boule et ont changé de plateau. Les deux plateaux se sont ensuite ressoudés et ont disparu dans un éclair éblouissant.

A vrai dire, soucoupes, cigares et autres engins interplanétaires se sont montrés peu actifs hier. Des cultivateurs de Villepinte (Aude) et lieux circonvoisins; des natifs de Tréveneuc (C.-d.-N.) et de St-Quay-Portrieux; un métallurgiste d'Aire-sur-la-Lys et le maire de Nexon (Hte-Vienne) en ont vu. Voilà un sujet de conversation pour les veillées. Malheureusement, nul "Martien" ne se trouvait à bord.

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan

UNE EXPLICATION DES SOUCOUPES?

Un étrange phénomène observé après
le passage d'un avion à réaction

Un avion "Stratojet" qui, chaque jour, survole la vallée du Rhône, à une altitude d'environ 10.000 mètres, a été pris, par certaines personnes, pour une soucoupe volante.

Le président moniteur de l'Aéro-Club de Vienne dissuada aussitôt les témoins trop imaginatifs, mais un étrange phénomène se produisit après le passage du puissant avion à réaction. Il se forma, en effet, dans le ciel, des sortes de parachutes animé de mouvements bizarres et ayant l'aspect de voiles légers qui, bientôt, atteignirent le sol.

Les témoins du phénomène se saisirent de cette matière, très douce au toucher et ayant un peu la consistance du caoutchouc. En arrivant au sol, celle-ci se volatilisait, probablement sous l'influence de la température.

L'un des témoins mis un peu de la substance dans une boîte et la fit photographier aussitôt. Quelques heures après, ce qui restait dans cette boîte, pourtant étanche, s'était évaporé.

Ce phénomène, dû à la condensation dans l'atmosphère raréfiée et froide de certains éléments du carburant du "Stratojet", peut provoquer des formations blanches ou irisées se déplaçant à grande vitesse à grande altitude et donnant lieu ainsi à des interprétations plus ou moins fantaisistes.

Cette observation, faite au-dessus de l'aérodrome de Vienne, est identique à celle déjà relaté en son temps par un habitant d'Oloron.

Selon un astronome belge,
les soucoupes viendraient
d'Uranus

Interrogé par des journalistes belges, un astronome frontalier, qui a demandé de respecter son anonymat, a donné hier l'avis suivant aux questions posées:

Les soucoupes et autres objets volants serait [sic], selon lui, l'équivalent de nos ballons-sondes, mais en plus perfectionnés, parce que retournant à leur point de départ. Ce points de départ serait, à son avis, non pas la planète Mars, mais Uranus, découverte en 1781 et 70 fois plus grosse que la Terre.

Basant ses déductions sur des témoignages recueillis chez de nombreux témoins, il déduit que le nombre de ceux-ci et la diversité de leur profession rejette l'hypothèse d'une hallucination collective.

Revenant à Uranus, il précise que cette planète gravite autour du soleil et semble la plus propice à réunir des éléments de vie analogue au nôtre.

La soucoupe volante
crachant des étincelles
dans le ciel de Béthune
a été vue à Douai

Nous avons relaté hier l'étrange phénomène observé lundi soir, vers 20 h. 50, dans le ciel de Béthune.

Or, une conseillère municipal [sic] de Douai, Mme Augustine Mocq et son mari, qui se promenaient rue du Polygone, à Douai, ont pu observer exactement à la même heure, les mêmes effets.

"Ce fut, nous déclare Mme Mocq, comme un immense éclair qui illumina tout le quartier. Levant la tête vers le ciel, j'eus tout juste le temps de remarquer en direction de Piers (donc la même que pour Béthune) comme une chevelure de rayons très lumineux sortant d'une masse sombre. Mais cela ne dura que très peu de temps. Mon mari a pu, comme moi, faire les mêmes observations. C'est en lisant dans "Nord-Matin" la relation du phénomène de Béthune que je me suis persuadée qu'il s'agissait du même. Je suis absolument certaine, et mon mari également, de n'avoir pas été victime d'une hallucination, l'engin et devait avoir une puissance d'éclairage formidable."

Il ne viendrait à personne, à Douai l'idée de mettre en doute ces affirmations de M. et Mme Mock, très justement estimés dans cette ville.

Des "assiettes volantes"
en Indonésie

L'agence indonésienne Antara rapporte que mardi soir, vers 21 h. (locale), la population de Bondowoso, dans l'état de Java, a été frappé de terreur en apercevant un disque blanc et vert qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparus en une demie-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une grande assiette animée d'un mouvement rotatif.

C'est la deuxième fois que les habitants de Bondowoso sont témoins d'un phénomène de ce genre. La première apparition d'un "étrange objet" aurait eu lieu le 25 juillet, à la même heure.

Engin lumineux et éclair
près d'Aire-sur-la-Lys

Enfin près d'Aire-sur-la-Lys, un ouvrier des Aciéries d'Isbergues a vu un engin lumineux de forme ronde descendre lentement. Quand il toucha le sol, a poursuivi le témoin, à près de 2 km. de moi, un éclair illumina le ciel. De nombreux habitants ont confirmé avoir vu non le bolide, mais le ciel illuminé. Quant à l'engin qui serait tombé, on n'en trouve nulle trace.

[Ref. pat1:] JOURNAL "LE PAYS D'AUGE - TRIBUNE":

Scan

Chronique interplanétaire???

EN FLANDRES UN ENGIN ROND...

A Audruicq (P.-de-C.), MM. Maurice Ramette et Léon Gégnier ont aperçu, haut dans le ciel, un objet de forme ronde et de couleur blanche qui se dirigeait vers eux. Brusquement, l'engin obliqua et disparut à une vitesse vertigineuse.

UN APPAREIL INCONNU...

A Hesdin (P.-de-C.)., M. Jean Gambier, agent de police, se rendait à son service lorsque son attention fut attirée par un embrasement du ciel. Au-dessus de la forêt, un engin de couleur rouge semblait descendre de la voûte étoilée. La partie inférieure de l'appareil laissait derrière elle une trainée lumineuse.

De nombreux habitants d'Huby-Saint-Leu, village proche d'Hesdin, ont été également témoins de ce phénomène.

EN ROUSSILLON LA PEUR DES MARTIENS...

Un habitant du vil1age de Prades (Pyrénées-Orientales), à qui deux motocyclistes voulaient demander un renseignement, s'est enfui, l'autre jour, en criant: "Les Martiens arrivent". Rattrapé par les motards, qui, pour le rassurer, avaient enlevé leur casque, le cultivateur avoua que s'il avait eu un fusil entre les mains il les aurait tués.

EN LORRAINE UNE SOUCOUPE...

Une soucoupe a été vue par le surveillant d'un centre pénitentiaire d'Ecrouves, M. Roger Thiriet, demeurant à Blénod-les-Toul (Meurthe-et-Moselle). La soucoupe du geôlier n'est d'ailleurs pas précisément fraiche puisqu'elle serait apparue le 10 octobre. Mais M. Thiriet a gardé longtemps le silence "craignant d'être la risée de ses collègues". Or son secret lui a paru trop pesant et voici le récit qu'a fait aux gendarmes cet homme pondéré:

- Je regagnais à moto le centre, quand vers 6 h. 30, près du pont de chemin de fer, près de Charmes-la-Côte, mon phare fit surgir du brouillard une soucoupe couleur aluminium, posée sur le sol. L'engin avait 2 mètres de diamètre et 1 m 40 de haut. Il était surmonté d'une coupole percée de deux hublots.

"J'ai arrêté aussitôt mon moteur; mais comme je m'approchais, la soucoupe d'éleva sans bruit."

Il se trouve que, ce même 10 octobre, un engin identique a [Suite en page 3]

EN ITALIE DISQUE A ROME ET PANIQUE A LIVOURNE!...

Un disque volant très lumineux, a été aperçu par un groupe d'ouvriers au-dessus d'une rue de Rome. C'est une des innombrables apparitions des "soucoupes volantes" qui visitent, en ce moment l'Italie. Leur venue provoque une vive émotion. A Livourne, un jeune homme, Bruno Senesi, a été envoyé d'urgence dans une maison de tous. Il s'était présenté, très agité, à l'hôpital de la ville en criant: "Ils viennent me prendre... Je les ai vus atterrir dans un champ... Des disques grands comme ça, tout en lumière et en fumée, pleins de Martiens, petits et rouges".

EN INDONESIE UNE ASSIETTE...

La population de Bondowoso, dans l'est de Java, a été frappée de terreur en apercevant un disque blanc et vert, qui passa à grande vitesse au-dessus de la ville et disparut en une demi-minute. Les témoins ont décrit l'objet comme une "grande assiette" animée d'un mouvement rotatif.

DANS LA VALLEE DU RHONE DES AVIATEURS FONT UNE EXPERIENCE

Un avion "Stratojet" qui survole chaque jour la vallée du Rhône, à une altitude d'environ 10.000 mètres a été pris l'autre jour, par plusieurs habitants de Vienne, pour une soucoupe volante.

Un étrange phénomène se produisit en effet, après le passage du puissant avion à réaction. Il se forma dans le ciel des sortes de parachutes, animés de mouvements bizarres, qui bientôt atteignirent le sol.

Les témoins du phénomène se saisirent de cette matière et l'un d'eux mit un peu de la substance dans une boite et la fit photographier aussitôt. Quelques heures après, le contenu de la boite, pourtant étanche, s'était évaporé.

Il semble que la condensation dans l'atmosphère raréfiée et froide de certains éléments du carburant du "stratojet" puisse provoquer des formations blanches ou irisé se déplaçant à grande vitesse et donne lieu ainsi à des interprétations diverses.

Cette observation faite au-dessus de l'aérodrome de Vienne, est identique à celle déjà relatée en son temps, par un habitant d'Oloron.

Scan

Chronique interplanétaire???

(suite de la page 1)

A AUSSAY: UN CIGARE...

Aussay, petite ville située près de Dieppe, a été survolée par un engin mystérieux qui émettait un sifflement bizarre. Il avait la forme d'un gigantesque cigare pouvait atteindre 15 à 18 mètres de long; au centre de l'appareil se trouvait un disque surmonté d'une coupole.

DANS L'AUDE: UNE SOUCOUPE...

A Villepinte (Aude), M. Henri Rouquet, 22 ans, revenait chez lui quand il remarqua une forme lumineuse qui évoluait à haute altitude. Brusquement, l'engin atterrit non loin de la ferme où habite le jeune homme. Mr Bouquet s'empressa alors d'avertir sa famille et plusieurs voisins, qui purent observer distinctement la soucoupe. Au bout de quelques minutes, le disque s'éleva sans bruit et disparut rapidement.

EN PICARDIE LES MOTEURS S'ARRETENT... LES PHARES S'ETEIGNENT!

A Ham (Somme), trois motocyclistes, MM Marc et Gilles Lemaire, et Jean Ivard, se rendaient à leur travail lorsqu'ils remarquèrent dans la voûte céleste un disque rouge suivi d'un cône enflammé qui avançait à la vitesse d'un avion. Au moment précis où l'engin se trouvait au-dessus des motocyclistes, les moteurs de leurs machines s'arrêtèrent brusquement et les phares s'éteignirent. Tout, redevint normal quand l'objet mystérieux s'éloigna.

UNE SOUCOUPE IMMOBILISE UNE AUTO

Un automobiliste de la région de Cherbonnières roulait en compagnie de son fils âgé de 3 ans et demi, sur la route de Sérifère à Paillé lorsque, vers 21 heures 30, l'enfant et lui ressentirent des picotements douloureux, semblables à des décharges électriques, qui s'accentuaient au fur et à mesure qu'ils avançaient.

Le moteur de la voiture s'arrêta brutalement et les phares s'éteignirent. L'enfant se mit à pleurer. Une lueur vive, passant du rouge vif à l'orange, éblouit les occupants de la voiture, qui virent un engin immobile dans l'espace. Puis, ce qu'ils avaient reconnu pour une soucoupe volante, disparut dans la nuit.

été vue à Longwy, dans le nord du département.

- Il doit s'agir d'une arme secrète, a commenté M. Thiriet (qui ne croit pas aux Martiens), construite par une puissance étrangère. A mon idée, l'engin viendrait de l'Antarctique.

EN AUVERGNE UNE "BALANCE"

Deux automobilistes de Royan, M. Labestière et sa femme, ont vu dans le ciel "une sorte de balance qui se dandinait".

- Le fléau était d'un vert éblouissant, ont précisé les témoins. L'un des plateaux était rouge, l'autre orange. Après être restés immobiles, les deux plateaux se détachèrent; se posèrent dans un champ. Deux petits êtres en sortirent et, après s'être croisés, changèrent de plateau. La "balance volante" disparut ensuite, plateaux compris, dans un éclair éblouissant.

EN ILE DE FRANCE UN CIGARE...

A Ollainville, près d'Arpajon six habitants de la localité ont remarqué un engin incandescent qui ressemblait tout d'abord à une étoile et se révéla en approchant en forme de cigare. Venu d'ouest, l'objet a disparu à l'est.

... ET UNE ETOILE

A Saint-Fiacre, non loin d'Etampes, plusieurs personnes ont vu un engin ayant la forme d'une gigantesque étoile tourner au-dessus du village pendant 20 minutes.

EN LIMOUSIN UNE DEMI-SPHERE...

Le maire de Nexon (Haute Vienne) a vu une demi-sphère métallique très brillante qui planait à, une vitesse vertigineuse, sans bruit.

ET UN DISQUE...

Un disque très brillant a même été vu à Boulogne-sur-Seine, par une dizaine d'ouvriers de la Régie Renault. Le phénomène avait été observé en plein jour pendant une demi-heure.

EN BRETAGNE UNE SOUCOUPE...

A Trevedec (C.-du-N.), plusieurs personnes ont vu planer au-dessus de la mer une soucoupe volante.

A AIRE-SUR-LA-LYS UNE SPHERE...

Près d'Aire-sur-Lys, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a vu une sphère lumineuse descendre lentement. Quand elle toucha le sol, le ciel s'illumina.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel note qu'alors que la nuit tombe, le 15 octobre, près d'Aire-sur-Lys dans le département du Pas-de-Calais, un ouvrier des aciéries d'Isbergues voit un engin lumineux de forme circulaire descendre lentement du ciel et atterrir dans la campagne:

Au moment de son atterrissage, l'objet se livre à de puissants jeux de lumières qui illuminent le ciel et sont aperçus par de nombreux témoins des villages voisins.

[Ref. aml2:] AIME MICHEL:

Dans un article de 1963, parlant d'alignements d'observations, Aimé Michel mentionne:

Alors, dès le premier coup d'oeil, quelque chose se laisse reconnaître. Le 15 octobre par exemple, il y eut 8 observations: à Southend en Angleterre, une à Calais, une à Aire-sur-la-Lys, une sur la Nationale 68 entre Niffer et Kembs (frontière franco-allemande), une à l'embouchure du Pô, une à l'est de Paris, une sur la Nationale 7 au sud de Montargis, une enfin à Fouesnant, près de Quimper.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

353 15 10 1954 15 00 2 ISBERGUES-P.DE C. F 0011 C** 305

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

268) 15 Octobre 1954, la nuit. Isbergues (France):

Un ouvrier métallurgiste observa une sphère lumineuse qui atterrit dans la campagne avoisinante, elle émit des lumières de différentes couleurs. (P 54, P 68; M 181).

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

15 octobre 1954, la nuit. Isbergues (France):

Un ouvrier métallurgiste observa une sphère lumineuse qui atterrit dans la campagne avoisinante, elle émit des lumières de différentes couleurs. (France-Soir, Paris-Presse, 21 oct. 1954).

[Ref. rvt1:] RAYMOND VEILLITH:

[...] il faut tenir compte des cas d'atterrissages alignés (ce qui exclut évidemment ipso facto le cas d'un météore!) qui revêtent une immense importance; par exemple, le 15 octobre 1954, un alignement significatif va de Southend (embouchure de la Tamise) à Po Di Gnocca (près de l'embouchure du Pô}, et sur cette droite se trouvent cinq observations faites dont quatre atterrissages (à Southend, puis dans la banlieue sud de Calais, ensuite à Aire-sur-la-Lys, et enfin à Pô Di Gnocca).

[Ref. gal1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs indiquent d'après des coupures de presse et leur dossiers personnel que le 15 octobre 1954, vers 19:30 à Isbergues dans le Pas-de-Calais, un ouvrier métalurgiste a vu un engin lumineux surgir à grande vitesse, perdant de l'altitude.

L'engin a ralenti progressivement et s'est posé doucement dans la campagne, à 200 ou 300 mètres du témoin, se livrant à de nombreux jeux de lumières au moment de son atterrissage. Des faisceaux lumineux ont illuminé la campagne alentour et ont été aperçu par des gens dans les villages voisins, tandis que le témoin s'en est allé au plus vite.

[Ref. ars1:] ANTONIO RIBERA:

L'auteur mentionne que l'on a signalé une série d'observations le 15 octobre 1954 dont en France, dont à Aire-sur-la-Lys.

[Ref. prn1:] PETER ROGERSON:

444 15 octobre 1954 Nuit

ISBERGUES (FRANCE) Un métallurgiste a observé une sphère lumineuse atterrir dans un champ. Elle a ensuite émis des lumières de différentes couleurs qui ont été vues par de nombreux témoins dans les villages voisins. (M268; France-Soir, Paris-Presse, 21 oct 54; Miohel II, 181)

[Ref. gni1:] GNEOVNI:

Scan

15/10/1954 - ISBERGUES 62 type I

La nuit, un ouvrier des aciéries voit un engin lumineux de forme circulaire descendre lentement du ciel et se poser dans la campagne. Au moment de son atterrissage, l'objet se livre à de puissants jeux de lumières qui illuminent le ciel et sont aperçus par de nombreux témoins des villages voisins.

M.O.C. Aimé Michel page 221)

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 15 octobre 1954 à 19:30 à Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais, un ouvrier des aciéries d'Isbergues a aperçu à la nuit tombée un engin lumineux et circulaire qui est descendu lentement et s'est posé dans un champ.

Au moment de l'atterrissage, il émit des lumières de couleurs variées, qui ont été aperçues par de nombreux témoins des villages voisins.

[Ref. jge1:] JEAN-FRANCOIS GILLE:

ICOD DESIGNATION (57) DATE JV4 jve1 COMMENTS
092 1600 AIRE-SUR-LA-LYS RF62 541015 268 353 @

[Ref. mft1:] MICHEL FIGUET:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
214 CEl 15 10 1954 19.50 Aire-sur-la-Lys 62330 B4 RS[=Renseignements succincts]-P[=Presse], OVNI: p. 170

[Ref. jca1:] JACQUES COSTAGLIOLA:

L'auteur indique que le 15 octobre 1954, il y a eu 8 observations dont 5 alignées dont une était à Aire/Lys.

[Ref. fbn1:] FABRICE BONVIN:

Fabrice Bonvin note:

Cas n029: 15/10/1954, p. 170 (Aires-sur-la-Lys [sic])

[Ref. fbn2:] FABRICE BONVIN:

En un tableau, Fabrice Bonvin note des cas sélectionnés de la vague française de 1954 dont celui-ci:

Cas Nbre témoins Heures Type objets
Aire-sur-la-lys 1 4 2

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4141: 1954/10/15 19:30 10 2:28:00 E 50:37:00 N 3332 WEU FRN PDC 7:A

AIRE-sur-la-LYS,FR:NMRS SEP.OBS:SCP ATTERRI/FLDs:TOURNE CLRS:RAYONNE:/r8+/r49p181

RefN°138 GROSS,L.:UFOs a HISTORY-1954/10 bks Book N° 9 Page 51 : VILLE &VILLE

[Ref. djn1:] DONALD JOHNSON:

Rencontres avec des Extraterrestres Ce Jour-Là

15 octobre

[...]

1954 - Un ouvrier d'aciérie à Isbergues, France a observé une sphère lumineuse atterrissant dans la campagne cette nuit-là. Après avoir atterrir elle a émis des lumières de diverses couleurs (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 181; Jacques Vallée, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 230, cas n° 268).

[...]

[Ref. jdt1:] JEAN-PIERRE D'HONDT:

Cet ufologue indique que le 15 octobre 1954, à Aire sur la Lys, dans le Pas-de-Calais, "Le témoin, un ouvrier des aciéries d'Isbergues aperçoit à la nuit tombée vers 19 30, un engin lumineux et circulaire qui descend lentement et se pose dans un champ. Au moment de l'atterrissage, il émet des lumières de couleurs variées, qui sont aperçues par de nombreux témoins des villages voisins."

Les sources sont indiquées comme "Catalogue Vallée, cas n° 268. - Aimé Michel: 'A propos .des S.V', p. 221 - C. Garreau et R. Lavier: 'Face aux E.T.', p. 190-191. - France-Soir et Paris-Presse du 21/I0/1954".

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Pas de Calais à Aire sur la Lys le 15 octobre 1954 à 19:30 heures, "Un ouvrier des aciéries d'Isbergues aperçoit à la nuit tombée un engin lumineux et circulaire qui descend lentement et se pose dans un champ. Au moment de l'atterrissage, il émet des lumières de couleurs variées, qui sont aperçues par de nombreux témoins des villages voisins."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. djn2:] DONALD JONHSON:

Donald Johnson indique qu'Aimé Michel a trouvé que le vendredi 15 octobre 1954, il y avait eu une observation à Aire-sur-la-Lys en France.

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*15 oct. 1954 - Un ouvrier d'aciérie à Isbergues, France a observé une sphère lumineuse atterrissant dans la campagne cette nuit-là. Après avoir atterrir elle a émis des lumières de diverses couleurs, (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 181; Jacques Vallée, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 230, cas n° 268).

[Ref. dcn2:] DOMINIQUE CAUDRON:

L'auteur se penche sur "Le mythe de l'alignement SOUPO", c'est à dire l'affirmation venue de Jacques Vallée et Aimé Michel d'un alignement de 8 observations d'OVNIS du 15 octobre 1954 en Europe. L'auteur démontre qu'aucun des cas n'est à la bonne date sauf peut-être un, que l'alignement est douteux et les observations également.

Dominique Caudron note que le cas à Aire sur La Lys n'est pas un atterrissage, et qu'il n'y pas lieu le 15 octobre 1954 mais le 18 octobre 1954, le journal local La Voix du Nord, édition de St Omer, 20 octobre 1954, page 6, disait en fait:

UN BOLIDE SERAIT TOMBÉ LUNDI SOIR ENTRE LA ROUPIE ET LA LAQUE.

Lundi, vers 21 h. 15, M. Robert Boon, demeurant rue du Doyen à Aire-sur-la-Lys, revenait des Aciéries d'Isbergues et roulait seul à bicyclette lorsque, entre La Roupie et La Lacque, il eut le regard attiré par une boule lumineuse qu'il situa entre le hameau de Hourleron et le village de Thiennes. Ce bolide, en forme de ballon, paraissait, de cette distance (4 kilomètres) avoir un diamètre d'un mètre.

M. Boon fut aveuglé par un éclair fulgurant, jaillissant vraisemblablement à l'instant où le météore touchait terre et se volatilisait.

Dominique Caudron note qu'en effet ce lundi 18 octobre, à la même heure, de nombreux témoins ont décrit le passage d'un bolide.

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce même cas diversement, 7 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541015 15.10.1954 Aire Lys France Tombée de la nuit
19541015 15.10.1954 Isbergues France RR II
19541015 15.10.1954 Isbergues France 20.00
19541015 15.10.1954 Isbergues France Soir RR I
19541015 15.10.1954 Isbergues France Nuit RR I
19541015 15.10.1954 Isbergues France Nuit CE I
19541015 15.10.1954 Isbergues France Tombée de la nuit

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

15 octobre 1954. Night.

ISBERGUES (PAS DE CALAIS : FRANCE)

Un ouvrier d"aciérie a observé une sphère lumineuse atterrir dans un champ. Elle a ensuite émit des lumières de couleurs variées, qui ont été vues par de nombreux témoins dans les villages avoisinants

Michel 1958b p181

Vallée cas 268 citant France Soir + Paris Presse tus deux 21 octobre 1954.

Explications:

Le météore de 20:45 vu dans la région ce jour-là.

Map

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Aire-sur-la-Lys, Pas-de-Calais, Isbergues, ouvrier, métallurgiste, sphère, lumineuse, atterrissage, campagne, lumière, couleurs, multicolore

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 11 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 21 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lcn1].
1.1 Patrick Gross 11 février 2010 Addition [jca1].
1.2 Patrick Gross 28 février 2010 Additions [djn1], [djn2].
1.3 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jve5].
1.4 Patrick Gross 9 juillet 2010 Addition [fbn2].
1.5 Patrick Gross 19 septembre 2014 Addition [cmn1].
1.6 Patrick Gross 15 octobre 2014 Addition [nip1].
1.7 Patrick Gross 22 novembre 2016 Additions [dcn2], [ubk1]. Changement de date du cas du 15 au 18 octobre. Explication changée de "Possible météore" à "Météore".
1.8 Patrick Gross 21 janvier 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Possible météore."
1.9 Patrick Gross 6 juillet 2019 Additions [rvt1], [lhh1], [prn2].
2.0 Patrick Gross 20 janvier 2020 Additions [ppe1], [prn1], [gni1], [jge1], [mft1].
2.1 Patrick Gross 31 janvier 2020 Addition [pat1].
2.2 Patrick Gross 2 mars 2020 Addition [nnm1].
2.3 Patrick Gross 18 mai 2020 Addition [nmn1].
2.4 Patrick Gross 22 juin 2020 Addition [ner1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 juin 2020.