France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, La Roupie, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-La Roupie. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal local hebdomadaire L'Echo de la Lys, d'Aire-sur-la-Lys, rapportait le 22 octobre 1954, qu'un de ses concitoyens, Mr. Robert Boon, de la rue du Doyen, avait vu un phénomène atmosphérique peu banal:

Revenant d'Isbergues à Aire-sur-la-Lys à bicyclette, "lundi" - donc le 18 octobre 1954 - et passant à 21:15 aux hameaux de La Roupie et de La Lacque, il a vu dans le ciel en direction de d'Houleron et Thiennes, à une distance qu'il évaluait à quatre kilomètres, une boule lumineuse qui a fait jaillir un éclair fulgurant lorsque le météore toucha terre pour se volatiliser.

Mr. Boon avait été seul sur la route à cet endroit et à ce moment précis. En rentrant chez lui, encore sous le coup de l'émotion, il expliqua à ses proches ce qu'il avait vu, ajoutant qu'à la suite de cette apparition les chiens du quartier s'étaient tous mis à aboyer.

A cette heure, beaucoup de gens circulent encore sur les routes, mais aucun autre témoin ne s'était encore fait connaître, selon le journal, qui se demandait si l'on pourrait retrouver dans les champs, un jour ou l'autre, des traces ou des débris de ce météore.

Rapports:

[Ref. edl1:] NEWSPAPER "L'ECHO DE LA LYS":

Scan

LES PROPOS DU GUETTEUR

BOLIDE, SOUCOUPE, BALLON, CIGARE OU FOUDRE???

L'un de nos concitoyens, M. Robert Boon, demeurant rue du Doyen, vient d'être le témoin oculaire d'un phénomène atmosphérique peu banal.

Revenant d'Isbergues à Aire à bicyclette, lundi soir et passant à 21 h. 15 au hameau de La Roupie et de La Lacque, il aperçut dans le ciel en direction de d'Houleron et Thiennes, à une distance qu'il évalue à quatre kilomètres, une boule lumineuse qui fit jaillir un éclair fulgurant lorsque le météore toucha terre pour se volatiliser.

M. Boon était seul sur la route à cet endroit et à ce moment précis. En rentrant chez lui, encore sous le coup de l'émotion il expliqua à ses proches ce qu'il avait vu, ajoutant qu'à la suite de cette apparition les chiens du quartier s'étaient tous mis à aboyer.

A cette heure, beaucoup de gens circulent encore sur les routes et d'aucuns auraient remarqué une lueur dans le ciel, mais il n'y a pas encore eu d'autre témoin de ce phénomène atmosphérique qui, jusqu'à présent se soit fait connaître.

Peut-être retrouvera-t-on dans les champs, un jour ou l'autre, des traces ou des débris du météore?

Dommage, je n'étais pas à ma balustrade à cette heure.

Si j'avais su, évidemment... Car depuis le temps que j'assure mon guet je n'ai pas encore eu la chance d'en voir une: une soucoupe volante...

LE GUETTEUR.

Explications:

Le météore de 20:45 de ce jour-là.

Scan

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

La Roupie, Pas-de-Calais, Robert Boon, Isbergues, Aire-sur-la-Lys, bicyclette, La Lacque, Houleron, Thiennes, nuit, distant, boule, lumineux, éclair, météore, chiens, aboiements, animaux

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 18 juin 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 juin 2020.