France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

14 octobre 1954, Gueugnon, Saône-et-Loire:

Référence pour ce cas: 14-Oct-54-Gueugnon. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de 1958 sur la vague française de 1954, l'ufologue Aimé Michel indiquait sans donner sa source que le 14 octobre 1954, quelques minutes après le cas de Saint-Romain-Sous-Gourdon le même jour (donc vers 18:20), Mr. André Cognard, de Ciry-le-Noble, conduisait sa voiture sur la route départementale 60 entre Gueugnon et Ciry-le-Noble.

Aimé Michel indiquait que cette route serpente, monte et descend entre des collines.

Il dit que Mr. Cognard a rapporté:

"Tout à coup, en haut d'une côte, je me trouvais pour ainsi dire nez-à-nez avec une sorte de disque d'une luminosité si violente que j'en fus aveuglé comme par un phare. Je dus m'arrêter. L'engin me survola légèrement sur la droite à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest, où il resta visible plusieurs minutes, avant de disparaître dans le lointain."

Aimé Michel insistera sur un "alignement" de cas du 14 octobre 1954, comprenant ce cas.

En 1979, les ufologues "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker trahiront leur manque de sérieux en affirmant qu'ils ont enquêté, qu'il y avait deux observations, ce qui n'est pas tout à fait justifié, que c'était à 19:30, ce qui est erroné, et que c'était un "canular."

En 1986, Michel Figuet, futur "sceptique", donnera la bonne explication: un météore; tandis qu'en 1997, Jean Sider déformera le récit donné par Aimé Michel et disant que c'était "un phare ou un projecteur placé sur un véhicule aérien en forme de disque."

Rapports:

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel signale que le 14 octobre 1954, quelques minutes après le cas de Saint-Romain-Sous-Gourdon le même jour, M. André Cognard de Ciry-le-Noble conduisait sa voiture sur la route départementale 60 entre Gueugnon et Ciry-le-Noble, une route qui serpente, et monte et descend entre des collines.

M. Cognard a rapporté:

"Tout à coup, en haut d'une côte, je me trouvais pour ainsi dire nez-à-nez avec une sorte de disque d'une luminosité si violente que j'en fus aveuglé comme par un phare. Je dus m'arrêter. L'engin me survola légèrement sur la droite à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest, où il resta visible plusieurs minutes, avant de disparaître dans le lointain."

[Ref. am5:] AIME MICHEL:

Une curieuse droite.

J'avais alors (après de nombreuses autres tentatives) entrepris d'étudier la disposition des observations sur une carte région par région, lorsque quelque chose de curieux attira mon attention sur le Centre-Est de la France. Du Sud de Poligny jusqu'à un point situé près de Gueugnon, en Saône-et-Loire, cinq observations présentaient une disposition rigoureusement rectiligne, sur une distance de 150 kilomètres.

Le long de cette ligne, d'Est en Ouest, se succédaient les observations du Bois de Poligny, de Saint-Germain du Bois, de Saint-Romain sous Gourdon, de la Départementale 60 près de Ciry le Noble, et de la Départementale 25 près du bois de Chazey. En contrôlant leur date je découvris avec étonnement que tous ces cas étaient du 14 Octobre, puis que, sur les 5 observations, l'une (Saint-Germain) était un objet lumineux posé au sol, la suivante (Saint-Romain) un objet lumineux immobile, posé au sol, bloquant un moteur et éteignant un phare, la troisième un objet lumineux survolant la campagne au ras des arbres (Départementale 60), la quatrième un objet semblable bloquant un moteur et éteignant des phares. Seule, l'observation de Poligny pouvait à la rigueur prise pour un bolide. Toutes les autres présentaient les caractères les plus incroyables attribués aux Soucoupes.

Cette première ligne droite me donna une autre idée: puisque 5 cas du 14 Octobre étaient alignés, pourquoi ne pas examiner si les autres cas du même jour ne présentaient pas eux aussi quelque disposition intéressante? Je découvris alors, ce même jour, un nouvel alignement de 4 observations: Poligny (déjà sur l'autre droite), Palleau (Saône-et-Loire), Meursanges (Côte d'or), et enfin, à 460 kilomètres de là, Méral, dans la Mayenne. Et Méral était encore une observation au sol [mais le 11 et non le 14].

(à suivre)

[Ref. am6:] AIME MICHEL:

Pour les localisations faites par des témoins au sol en direction des lignes, les exemples bien attestés sont nombreux également: voir par exemple à Lemps, le 27 septembre, ou la série entre Poligny et le bois de Chazey le 14 octobre.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

344 000.61191 46.60200 14 10 1954 19 35 101 GUEUGNON F 151233 C** 294

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée signale que le 14 octobre 1954, quelques minutes après le cas de Saint-Romain-Sous-Gourdon le même jour, M. André Cognard de Ciry-le-Noble conduisait sa voiture sur la route départementale 60 entre Gueugnon et Ciry-le-Noble, une route qui serpente, et monte et descend entre des collines.

M. Cognard a rapporté:

"Tout à coup, en haut d'une côte, je me trouvais pour ainsi dire nez-à-nez avec une sorte de disque d'une luminosité si violente que j'en fus aveuglé comme par un phare. Je dus m'arrêter. L'engin me survola légèrement sur la droite à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest, où il resta visible plusieurs minutes, avant de disparaître dans le lointain."

Jacques Vallée indique que sa source est le deuxième livre d'Aimé Michel.

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

258

14 Octobre 1954, crépuscule. Bois de Chazey (France):

M. André Cognard, venant de Gueugnon, a été aveuglé par une lumière au moment où sa voiture était survolée, à basse altitude, par un objet en forme de disque. (Anatomy 130).

[Ref. am4:] AIME MICHEL:

Puis, un jour, je crus voir un commencement de lumière. Etudiant les cas du 14 octobre sur une carte de Bourgogne, je fus frappé par le fait que cinq d'entre elles (Poligny, (Saint-Germain-du-Bois, (Les Brosses-Tillots, (Nationale 60 et (Le Bois de Chazey) étaient disposées sur une ligne droite. Je cherchai alors d'autres lignes droites, et j'en trouvai des foules. Beaucoup de peu probantes, mais certaines qui semblaient défier le hasard.

[Ref. ai1:] ANTONIO RIBERA:

L'auteur note que selon Aimé Michel, le 14 octobre 1954 au bois de Chazey en France il y a eu une observation inexpliquée à 19:35.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs rapportent qu'à Oudry en Saône-et-Loire, le 14 octobre 1954 au crépuscule, Mr. André Cognard circulait en voiture sur la route départementale D60.

Il a rapporté:

"Tout à coup, je vis en face de moi une sorte de disque, d'une luminosité si violente que j'en fus aveuglé comme par un phare ou un projecteur, je m'arrêtai. L'appareil me survola à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest; il resta visible plusieurs minutes avant de disparaître."

Les auteurs indiquent que les sources sont le cas 258 du catalogue Vallée; Aimé Michel dans "A Propos des S.V." page 215; et Anatomy 130.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs notent ce cas au 14 octobre 1954:

"Bois-de-Chazey - 71 - 19 h 30: canular après enquête (2 observations)."

[Ref. mf1:] FRANCAT - MICHEL FIGUET:

Dans un extrait de son catalogue Francat, Michel Figuet a noté que le cas de type CE0 au Nord-Ouest du bois de Chazey était au crépuscule une "confusion avec la chute d'une bolide."

[Ref. cn1:] GROUPE D'UFOLOGIE "CNEGU":

DATE HEURE DEPT LIEU
14.10.1954 19.30 71 Bois de Chazey (Gueugnon)

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

Jean Sider se réfère au livre d'Aimé Michel et indique que le 14 octobre 1954, au crépuscule, sur la route départementale 60 de Gueugnon à Ciry-le-Noble en Saône-et-Loire, M. André Cognard roule en voiture, quand il est soudainement aveuglé par un phare ou un projecteur placé sur un véhicule aérien en forme de disque. L'engin survole la voiture du témoin à basse altitude et file dans la direction de l'Ouest.

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

Godelieve van Overmeire indique qu'en 1954, le 14 octobre, en France, à Ciry le Noble, au crépuscule M. Cognard circulant en voiture, en haut de la côte, se trouvait quasiment nez à nez avec une sorte de disque d'une luminosité telle qu'il en fut aveuglé. L'engin le survola à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest.

L'ufologue s'interroge "ce M. Cognard, c’était à Ciry le Noble ou au Bois de Chazey ? – voir rubrique suivante".

La source est notée "Aimé Michel: 'M.O.C.' éd. Seghers, p. 234".

Godelieve van Overmeire indique comme cas suivant qu'en 1954, le 14 octobre, en France, au Bois de Chazey, M. André Cognard, venant de Gueugnon, a été aveuglé par une lumière au moment où sa voiture était survolée, à basse altitude, par un objet en forme de disque".

La source est notée "Anatomy 130".

Elle ajoute qu'une autre version [en réalité un autre cas à une autre date, le 10 octobre 1954] est: "A 19 h 30 au sud de Gueugnon, MM Jeannet et Garnier ont vu une boule de feu rougeâtre qui a survolé à basse altitude leur voiture dont le moteur s'est arrêté et les phares se sont éteints."

La source est notée "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DenoeL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 281".

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Jeudi 14 octobre 1954

Au crépuscule - A Bois de Chazey (France), M. André Cognard, venant de Gueugnon, est aveuglé par une lumière au moment où sa voiture est survolée, à basse altitude, par un objet en forme de disque.

Jérome Beau indique comme source "Vallée, J., Anatomy 130".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans la Saône et Loire à Oudry le 14 octobre 1954 à une heure non connue, "Au crépuscule, le témoin circule en automobile sur la D60. " Tout à coup, raconte-t-il, je vis en face de moi une sorte de disque, d'une luminosité si violente que j'en fus aveuglé comme par un phare ou un projecteur, je m'arrêtai. L'appareil me survola à basse altitude et poursuivit sa route vers l'ouest; il resta visible plusieurs minutes avant de disparaître."

La source est notée: "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 14 octobre 1954 à 18:00 à Bois de Chazey, France, "un objet en forme de disque a volé bas au-dessus d'une voiture." "Andre Cognard, venant de Gueugnon, a été aveuglé par une lumière pendant qu'un objet en forme de disque volait bas au-dessus de sa voiture."

Et: "On a aperçu un objet qui a eu un aspect et une performance au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus. Une soucoupe a été observée par un témoin sur une route pendant cinq minutes (Andre Cognard)."

Le site web indique que la source est "Vallee Magonia Database".

[Ref. dj2:] DONALD JONHSON:

Donald Johnson indique que le 14 octobre 1954, dans le département de Saone-et-Loire peu de temps après "Chazey Wood", Andre Cognard, qui venait de Gueugnon, était aveuglé par une lumière d'un objet en forme de disque lumineux pendant qu'il volait bas au-dessus de sa voiture. Le faisceau lumineux projeté était si lumineux et aveuglant qu'il a été forcé d'arrêter sa voiture.

Les sources sont indiquées comme Jacques Vallee, Anatomy of a Phenomenon, p. 130; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, case # 258; Michel Figuet and Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 163-164.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*14 oct. 1954 - Encore une fois à Chazey Bois, département de Saône-et-Loire, France peu de temps après, André Cognard, qui venait de Gueugnon, a été aveuglé par une lumière provenant d'un objet en forme de disque lumineux pendant qu'il volait bas au-dessus sa voiture. Le faisceau de lumière projeté était si brillant et aveuglant qu'il a été contraint d'arrêter sa voiture. (Sources: Jacques Vallee, Anatomy of a Phenomenon, p. 130; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, cas n° 258; Michel Figuet & Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, pp. 163-164).

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

14 octobre 1954. 1930hrs.

CHAZEY (AINE : FRANCE)

Sud de Gueugnon, Messieurs Jeannet et Garnier, voyageant sur la Rte D023 ont vu une boule de feu rougeâtre voler bas au-dessus d eleur voiture alors que leur moteur et phares tombaient en panne. Quand l'objet était passé ceux-cis se sont remis à fonctionner. A à peu près la même heure Andre Cognard conduisant depuis Gueugnon était au sommet d'une colline quand il a été tellement ébloui par une lumière brillante qu'il a dû s'arrêter. La lumière venait d'une sorte de disque qui a volé au-dessus de sa voiture en direction de l'ouest.

Michel 1958b p175,176

Vallee 1966a 9p 130/1

Evaluation - De toute évidence la même chose, un météore brillant

Note: le cas de Messieurs Jeannet et Garnier n'est pas du tout au 14 octobre, il est rapporté dans la presse le 12 octobre 1954...

Explications:

Le météore de 18:10 ce jour-là.

Barthel et Brucker ont clairement inventé des "enquêtes" de leur cru sur plusieurs observations (au moins 4) du 14 octobre 1954: d'une part, elles correspondent toutes au météore de 18:10; d'autre part, ils font parfois deux témoignages différent pour un témoignage unique; et enfin, il serait bien étonnant que au moins quatre témoins différents aien commis un même "canular" au moment du passage d'un météore.

Quant à Jean Sider, il a, sans s'en rendre compte peut-être, transoformé le "disque" aveuglant par lui-même en un "engin" portant un phare aveuglant, comme si le disque lui-même n'avait pas été indiqué avoir été lumineux par lui-même. Il est évident que le "disque" est la partie avant du météore et le "phare" sa traînée.

La durée de "quelques minutes" peut paraître trop importante pour un météore; mais celui-ci a été vu depuis le Var, jusqu'à l'Alsace, perdue de vue au-dessus de l'Allemagne. C'est donc un gros météore probablement assez lent, qui peut bien avoir été vu une ou deux minutes.

Concernant le lieu, voici quelques éclaircissements.

Aimé Michel nous dit qu'André Cognard habite Ciry-le-Noble, qu'il roulait sur la route départementale 60 entre Gueugnon et Ciry-le-Noble:

On se réfère souvent au "bois de Chazey" pour cette observation. Ce bois se nomme maintenant (2019) "bois de Chazé", il est au Sud-Est de Gueugnon à côté de la Zone d'Activité de Chazey.

Il y a plusieurs "Route Départementale 25", aucune n'est au bon endroit. La Route Départementale 60 est sans doute la bonne, elle relie bien Gueugnon à Ciry-le-Noble.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Chazey, Chazé, Saône-et-Loire, André Cognard, Gueugnon, lumière, voiture, objet, disque, bas, aveuglé, route, forêt, bois

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 20 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 8 avril 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [jb1], [lc1], [ud1].
1.2 Patrick Gross 10 février 2010 Addition [ai1].
1.3 Patrick Gross 28 février 2010 Addition [dj2].
1.4 Patrick Gross 29 juin 2010 Addition [jv5].
1.5 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [ni1].
1.6 Patrick Gross 15 juillet 2019 Additions [am5], [am6], [am4], [cn1], [prn2], Résumé. Explications changées, étaient "Le météore de 18:10 ce jour-là."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 juillet 2019.