Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Oise-Matin, Beauvais, France, page 1, le 2 octobre 1954.

Scan

LES PREMIERES
PHOTOGRAPHIES
DES SOUCOUPES

On en signale une dans le
ciel de La Chapelle-en-Serval

Les soucoupes volantes continuent plus que jamais à faire parler d'elles. Et leurs détracteurs, comme ceux qui pensent qu'elles existent, sont pareillement gâtés.

Les premiers notamment, par une précision relative à la "soucoupe" décrite la semaine dernière à Grenoble par le Dr Martinet.

Les observations d'un pilote de Challes-les-Eaux, qui a assisté au même spectacle, ont permis d'établir qu'il s'agissait en fait d'un... vol d'étourneaux.

Les seconds pourront faire état de nouvelles manifestations des soucoupes.

Dans l'Oise notamment, ce sont M. et Mme Joseph van Wymersch, de La Chapelle-en-Serval, qui ont déclaré avoir aperçu dans cette localité, mercredi soir, vers 21 heures, pendant environ 15 minutes, "un engin lumineux qui monta et descendit dans le ciel pour disparaître ensuite en direction de l'Ouest".

Autre part en France, c'est au Mas de Bruzy, près de Perpignan, à Rixheïm, à Pau et à Nevers, que des témoins ont déclaré avoir aperçu des soucoupes.

Au Mas de Bruzy, plusieurs vendangeurs ont affirmé avoir vu dans le ciel un objet brillant de forme circulaire qui, après avoir évolué à la verticale en laissant une traînée blanche, disparut dans les nuages.

A Rheim [sic], près de Mulhouse deux personnes ont précisé avoir étudié un engin lumineux avec des jumelles. Ils ont constaté, disent-ils, que l'objet avait la forme d'un long cigare et qu'il était entouré d'une douzaine de petits cigares satellites. Un cheminot en service de nuit a déclaré avoir observé le même phénomène.

Enfin à Pau, mercredi matin, vers 11 h. 45, de nombreuses personnes, dit une dépêche A.F.P., ont vu un cigare évoluant à très haute altitude et, près de Nevers, un ouvrier agricole qui circulait à bicyclette sur la route de Saint-Pierre-le-Moutier, a aperçu, affirme-t-il, un objet de forme demi-sphérique qui se déplaçait sans bruit avec une grande rapidité en direction du nord-est.

La "soucoupe" que M. Ates, ingénieur architecte de Marseille, précise avoir photographiée de chez lui le 26 mai dernier, à 18 h. 30 - notre photo - était, au contraire selon lui, extrêmement bruyante puisque, a-t-il dit, elle faisait vibrer les carreaux de sa chambre en restant immobile dans le ciel et que, lorsqu'elle s'est élevée pour disparaître, son accélération a été accompagnée d'une étonnante déflagration.

[Légende des photographies:] Cette photographie, où le seul élément terrestre paraît être la corde à linge que l'on distingue en bas, a été prise par un architecte de Marseille, et nous a été communiquée par le grand hebdomadaire "Semaine du Monde". Elle a été prise 26 mai 1954, à 18 h. 30 du soir, par un temps brumeux. La seconde photo a été prise de nuit. Elle traduirait une impression de "cigare volant" plutôt que celle d'une "soucoupe".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 mai 2021.