France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

4 octobre 1954, Brive-la-Gaillarde, Corrèze:

Référence pour ce cas: 4-oct-54-Brive-la-Gaillarde. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional La Dépêche du Midi du 6 octobre 1954 avait indiqué que vers 22:00 le lundi 4 octobre 1954, Mr. Marcel Mazouaud, entrepreneur de peinture à Brive, avait vu de sa fenêtre, se déplaçant à une très haute altitude et à une grande vitesse, une masse d'une aveuglante luminosité.

Il n'en crut d'abord pas ses yeux, mais ayant pris les jumelles, il s'est rendu à l'évidence: il s'agissait bien d'un globe lumineux et on ne pouvait en aucune façon le confondre ni avec une étoile filante, ni avec un avion à réaction.

Mr. Mazouaud avait évalué à "plusieurs kilomètres" l'altitude à laquelle se déplaçait "cet engin qui évoluait en ligne droite sans tracer aucune trajectoire."

Mme Mazouaud, son épouse, était accourue et avait également assisté au spectacle étrange. Le lendemain matin, une rumeur courait à Forgès, un Briviste avait enfin aperçu quelque chose qui ressemblait à une soucoupe volante.

On trouve également dans les archives OVNI de l'US Air Force une coupure de presse du 6 octobre 1954 indiquant que le lundi dans la soirée à 22 heure, Mr. Marcel Mazouaud, un marchand d'art de la rue Louis-Mie à Brive a vu quelque chose se déplacer dans le ciel, apparemment juste à peu près au-dessus de l'école ménagère. C'était une sorte de boule lumineuse qui a éclairé tout le ciel et qui a disparu après que Mr. Mazouaud l'ait observée pendant 4 ou 5 minutes, dans la direction de la route de Bordeaux.

Il avait eu le temps de prendre ses jumelles, et d'informer son épouse et ses voisins, M. et Mme Gagnebe, qui l'avaient également parfaitement vu.

Rapports:

[Ref. dmi1:] JOURNAL "LA DEPECHE DU MIDI":

Scan

NOUVELLES APPARITIONS
DE SOUCOUPES VOLANTES
dans notre région

Un globe lumineux dans le ciel de Brive

Brive (C.P.) -- Il pouvait être 10 heures du soir lorsque lundi, M. Marcel Mazouaud, entrepreneur de peinture à Brive, aperçut de sa fenêtre se déplaçant à une très haute altitude et à une grande vitesse une masse d'une aveuglante luminosité.

Il n'en crut d'abord pas ses yeux, mais ayant pris les jumelles, il se rendit à l'évidence, il s'agissait bien d'un globe lumineux et on ne pouvait en aucune façon le confondre ni avec une étoile filante, ni avec un avion à réaction.

M. Mazouaud a évalué à plusieurs kilomètres l'altitude à laquelle se déplaçait cet engin qui évoluait en ligne droite sans tracer aucune trajectoire.

Mme Mazouaud son épouse accourue, put également assister à cet étrange spectacle et le lendemain matin, une rumeur courait à Forgès, un Briviste avait enfin aperçu quelque chose qui ressemblait à une soucoupe volante.

Un "cigare volant" dans la Corrèze

Tulle (C.P.). -- Lundi, vers 16 heures, un objet brillant se déplaçait dans le ciel corrézien à une très haute altitude et l'imagination aidant, de nombreux témoins l'identifièrent comme une soucoupe volante, ce qui n'était en réalité qu'un avion à réaction.

Mais deux heures plus tard un autre phénomène beaucoup plus troublant celui-ci était observé au-dessus de Forgèse [sic, Forgès], volant à une basse altitude. Un engin silencieux en forme de cigare se déplaçait lentement. De nombreuses personnes l'aperçurent et l'examinèrent à loisir, notamment dans les deux villages de Chammard et de Brugieux. Deux témoins nous ont rapporté que ce curieux engin semblait pourvu à l'avant d'une sorte d'hélice.

Au bout de quelques minutes le cigare volant piquait soudain à la verticale et disparaissait rapidement laissant littéralement stupéfiés tous ceux qui avaient suivi jusque là ses évolutions.

[Ref. blb1:] ARCHIVES DU PROJET BLUE BOOK DE L'U.S. AIR FORCE:

Scan

Ma transcription du fragment de l'article de journal français dans le dossier de l'US Air Force:

A BRIVE

Lundi soir à 22 heures, M. Marcel Mazouaud, entrepreneur de peinture, rue Louis-Mie, a aperçu se mouvant dans le ciel de Brive, à peu près au-dessus de l'Ecole ménagère, une sorte de boule lumineuse dont la clarté illumina le ciel. Cette boule diparut dans la direction de la route de Bordeaux après que M. Mazouaud l'ai eu dans sa vue pendant 4 to 5 minutes. Il a d'ailleurs eu le temps de pour l'observer de prendre des jumelles et de prévenir son épouse, ainsi que ses voisins Mme et M. Gagnebe, [...]

Ma transcription et traduction de la transcription et traduction de l'article par le personnel utilisé par l'USAF:

OCT. 4

Lundi dans la soirée à 22 heure, M. Marcel Mazouaud, un marchand d'art de la rue Louis-Mie (Brive) a vu quelque chose se déplacer dans le ciel, apparemment juste à peu près au-dessus de l'école ménagère. C'était une sorte de boule lumineuse qui a éclairé le ciel entier. Elle a disparue, après que M. Mazouaud l'ait observée pendant 4 ou 5 minutes, dans la direction de la route de Bordeaux. Il a eu le temps de prendre ses jumelles, et d'informer son épouse et ses voisins, M. et Mme. Gagnebe, qui l'ont également parfaitement vu. (Vraisemblablement il y avait plus, disant ce qu'il a vu à travers les jumelles).

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan

Descendu de sa "soucoupe" à Loctudy (Finistère)

UN MARTIEN, PETIT, VELU ET LAID, TAPE SUR L'EPAULE
D'UN COURAGEUX MITRON

...Tandis qu'à Paris, un représentant en cartonnages voit un "disque volant" au-dessus de la porte Dorée

ENCORE un Martien. Chaque département aura bientôt le sien. C'est dans le Finistère qu'est apparu le dernier spécimen de l'espèce. Il s'est montré, cette fois, sans casque, à visage découvert. Il n'est pas beau.

Un ouvrier boulanger de Loctudy, M. Pierre Lucas, l'a vu débarquer hier, à 4 heures du matin, d'une soucoupe volante de trois mètres de diamètre, dans la cour de la boulangerie.

- Il n'avait pas plus de 1 m. 20, dit-il. Il s'est approché de moi et m'a tapé sur l'épaule en prononçant des paroles inintelligibles.

"J'ai réussi à garder mon sang-froid, poursuit le courageux mitron. Le visiteur m'a suivi jusqu'au fournil. A la lumière, j'ai pu le dévisager. Il avait la figure couverte de poils et les yeux de la dimension d'un œuf de corbeau. J'ai appelé mon patron, mais le Martien, quand il est arrivé, avait déjà disparu. Et la soucoupe s'était envolée".

Cette même nuit, un marchand de bière de Concarneau a vu dans le ciel deux tables rondes lumineuses, prolongées par une sorte de queue...

Dans le Nord, on n'a pas vu de Martien, mais les gendarmes de Beuvry-les-Béthune ont dressé procès-verbal contre un fabricant de soucoupes volantes. C'est un retraité, nommé d'Oliveira. Il n'est pas Martien, mais Portugais. On a trouvé dans son grenier tout un stock de soucoupes. En fait, c'étaient des montgolfières de papier, de 1 m. 50 à 5 mètres de diamètre, et de toutes couleurs.

J'en ai lancé des milliers, a-t-il dit. C'était si beau. Le soir, on aurait dit des boules de feu...

L'usine à soucoupes est désormais fermée. L'industriel va être poursuivi pour "avoir fait partir des engins enflammés à moins de 100 mètres des habitations".

Mauvais jour, hier, pour les soucoupes dans le Nord: une enquête, menée à Bray-Dunes, près de Dunkerque, a permis d'établir que les engins aperçus dans cette région étaient des avions à réaction de la base belge de Coxide.

"Tramway volant"

Un habitant de Haubourdin a pourtant observé un "tramway volant", et un enfant a vu atterrir à Cheny, près de Lille une soucoupe qui a laissé des traces "comme celle, a-t-il dit, d'un homme grenouille". Les gendarmes ont examiné ces traces; elles ont paru très semblables à celles des sabots de chevaux.

Paris, que les soucoupes négligeaient jusqu'ici, a été favorisé d'une apparition hier après-midi. Un disque volant, suivi d'un panache de fumée, a survolé à 16 h. 30 la porte Dorée sous les yeux de M. Allouis, représentant en cartonnages. Plusieurs autres personnes ont confirmé son témoignage. Mais un rabat-joie insinue que le disque volant, qu'il a également observé, était, semble-t-il, une aile volante.

On a vu hier une bonne vingtaine de soucoupes, de cigares, de boules de feu, de globes lumineux, à Limoges, à Brive, à Azat-le-Ris et à Magnac-Laval (Haute-Vienne), à Forgès et au Mazin (Corrèze), à Payzac (Dordogne), à Chàteau-Chinon, à Nassier, dans le marais poitevin, à Vix (Vendée), à La Rochelle, à Albi.

Près de Clermont-Ferrand, deux soucoupes qui, au passage, dégageaient une odeur de nitro-benzine; près de La Rochelle, une autre qui a laissé des taches d'huile en atterrissant dans un pré.

Enfin, un technicien de la station météorologique de Mans-Arnage a observé hier matin, à 6 h. 8, deux fortes lueurs d'un rouge foncé.

- Il ne s'agissait, dit-il, ni d'avions ni de ballons-sondes, ni de météores. Mais je n'irai pas jusqu'à prétendre qu'il s'agit de soucoupes volantes...

Explications:

On pourrait penser de prime abord à un météore, mais ce n'est pas évident. Il n'y a aucune mention de traînée, il y a même ce "évoluait en ligne droite sans tracer aucune trajectoire" qui pourrait être une indication d'absence de traînée, et l'observation semble un peu trop longue.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Brive-la-Gaillarde, Corrèze, Mazouaud, Gagnebe, multiple, jumelles, durée, nuit, déplacement, durée, boule, lumineux

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 12 juin 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 16 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 29 décembre 2016 Addition [dmi1].
1.2 Patrick Gross 25 décembre 2019 Addition [ppe1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 décembre 2019.