France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

27 septembre 1954, Paris:

Référence pour ce cas: 27-sep-54-Paris. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal Le Parisien du 28 septembre 1954 rapportait avoir reçu trois appels téléphoniques, la veille vers 22 heures, rapportant le passage d'un disque lumineux sur Paris.

Il y a eu un appel de Mr. Ilias, et quelques instants plus tard un appel de Mr. Thibaut.

Le troisième témoignage venait de M. Georges Chapty (ou Chappuis), 36, rue Jouffroy, qui a dit de "l'engin" lumineux:

"- Je l'ai vu arriver de l'est de Paris, il a stoppé un court instant au-dessus du Sacré-Coeur, puis il est reparti à toute vitesse sans changer de cap - c'est-à-dire dans la direction nord-nord-ouest."

Rapports:

[Ref. lpn1:] JOURNAL "LE PARISIEN":

UN MYSTERIEUX ENGIN LUMINEUX A ETE APERCU AU-DESSUS DE PARIS HIER SOIR

Plusieurs de nos lecteurs ont pris la peine de nous téléphoner hier soir, vers 10 heures, pour nous faire part d'une observation qui les avait fort émus.

C'est M. Ilias, 18 rue David-d'Angers, qui, le premier, nous informa:

- Je faisais un petit tour avec ma femme, nous a-t-il dit, lorsque nous avons aperçu un engin lumineux, semblable un peu à un disque éclairé au néon qui passait au-dessus des Buttes-Chaumont. Il s'est arrêté cinq ou six secondes, puis il est reparti à toute allure dans la direction Est-Nord.

Quelques instants plus tard, M. Thibaut, qui habite 78, avenue Secrétan, nous confirmait les dires de M. Ilias:

- Est-ce une soucoupe volante? Je ne le jurerais pas, mais c'était un disque lumineux qui, après un court arrêt au-dessus des Buttes-Chaumont, a filé vers Montmartre.

Et, à Montmartre, M. Georges Chapty, qui habite 36, rue Jouffroy, a vu, lui aussi, "l'engin" lumineux.

- Je l'ai vu arriver de l'est de Paris, il a stoppé un court instant au-dessus du Sacré-Coeur, puis il est reparti à toute vitesse sans changer de cap - c'est-à-dire dans la direction nord-nord-ouest.

On remarquera que nos correspondants bénévoles se gardent bien d'affirmer qu'ils ont vu une soucoupe volante. Mais ils sont d'accord sur la direction, sur la vitesse et sur la luminosité de l'engin mystérieux.

[Ref. ppe1:] JOURNAL "PARIS-PRESSE":

Scan.

TANDIS QUE D'AU-
TRES APPARAISSENT
EN CORREZE

Des
Martiens géants
herborisent
au Portugal

Il y a plusieurs types de Martiens. C'est ce que l'on peut conclure des déclarations d'un paysan portugais. Ceux qu'on a "vus" en France avaient la taille de pygmées. Les Martiens portugais sont des gaillards de 2 m. 50!

Dans une lettre au quotidien "Diario de Lisboa", M. César Cardoso révèle que le 24 septembre, à 10 heures du matin, il y a vu, ainsi que trois de ses camarades, une soucoupe volante atterrir au milieu d'un pré dans les monts de Gardunha (frontière hispano-portugaise).

- Une sphère apparut dans le ciel, déclare le témoin. Elle volait à une vitesse vertigineuse et lançait des éclairs multicolores. Elle atterrir sans bruit à 200 mètres de nous et deux silhouettes hautes de 2 mètres 50 environ en descendirent. On eût dit des hommes d'aluminium. Ces visiteurs cueillirent d'abord des herbes et ramassèrent des cailloux qu'ils déposèrent dans une boîte d'un éclat aveuglant. Puis, nous apercevant, ils vinrent à nous et proférèrent quelques sons.

Les portugais ne comprenant pas le martien, les voyageurs les invitèrent par gestes à monter dans leur engin.

- Nous avons refusé poliment, ajoute César Cardoso. Ils n'ont pas insisté et sont remontés dans leur machine. Celle-ci a décollé à la verticale et a disparu à une vitesse foudroyante en lâchant une pluie d'étincelles.

Le témoin - qui, pour un montagnard, emploie des termes bien savants - a précisé que seuls les "pôles" de la sphère tournaient et que la partie "équatoriale" était transparente et laissait voir à l'intérieur des ombres mouvantes!

Des lumières étincelantes

Est-ce la même soucoupe qu'a rencontré un avion de la Panamerican Airways? Le capitaine Freeman, qui pilotait un appareil de cette compagnie sur la ligne New-York-Afrique du Sud, déclare qu'en plein Atlantique, par 37 degrés de longitude ouest et 38 de latitude nord, au large des Açores, il a été frappé par la présence de plusieurs lumières étincelantes sur l'océan.

Tube fluorescent
au Danemark

Le Portugal n'a pas le monopole des engins mystérieux. Plusieurs habitants de Svendborg, au Danemark, ont aperçu, hier soir, un objet lumineux ayant l'aspect d'un immense tube fluorescent et qui se déplaçait à grande vitesse dans le ciel. Il a disparu au bout de cinq secondes.

Dans l'Ontario, une "soucoupe" (qui était sans doute une tasse) a laissé tomber une "pluie bleu azur"...

En France, hier, les Martiens ont été discrets. Plusieurs Parisiens affirment cependant avoir aperçu un disque lumineux qui, après avoir évolué au-dessus des Buttes-Chaumont, a stoppé au-dessus du Sacré-Coeur...

D'autre part, deux femmes assurent que vendredi dernier elles ont vu une soucoupe se poser dans un champ à Diges (Yonne). Le "pilote" inspectait l'appareil dont il avait laissé la porte ouverte.

[Ref. bre1:] JOURNAL "LA BOURGOGNE REPUBLICAINE":

Scan.

"SOUCOUPITE" AIGUE?

Engins volants à la douzaine
dans le ciel de France...

Paris, 29 (A.C.P. - A.F.P). -- Les témoignages se multiplient à propos des soucoupes volantes. Trois personnes différentes ont téléphoné l'autre nuit, vers 22 heures, à un quotidien parisien, auxquel elles ont fait à peu près le même récit:

"J'ai vu un engin lumineux au dessus du Sacré-Coeur: il filait en direction du nord."

Le docteur Martinet, médecin dermatologiste à Chambéry a vu une soucoupe volante évoluer au-dessus de la Croix du Nivolet.

"Une quinzaine de personnes, déclare-t-il, peuvent en témoigner."

Le docteur et sa femme revenait en voiture du col du Chat lorsqu'ils aperçurent, à l'aplomb de la Croix du Nivolet, à 2.000 mètres d'altitude environ, une masse grise aluminium foncé. Le docteur arrêta son véhicule pour suivre les évolutions de l'engin. Trois autres voitures stoppèrent également:

"J'ai observé ma montre, dit le docteur. Il était 17 h 14' 30''. Les évolutions de la soucoupe ont durer jusqu'à 17 h. 18' 40''. A 17 h. 16, alors qu'elle se présentait de face, c'est-à-dire sous forme de disque j'ai discerné une zone claire au centre de l'engin et des taches sombres tout autour. L'engin descendit à l'aplomb de la gare du téléphérique de Revard, puis disparu soudain à la vitesse de l'éclair."

Entre temps, une quinzaine de personnes s'étaient groupés autour du docteur Martinet et firent les mêmes observation que lui.

Dans la Vienne, un cultivateur de 28 ans, M. Yves David, demeurant aux Brouloux, commune de Vouneuil-sur-Vienne, a rencontré sur la route de Cernon [sic] à Vouneuil, une sorte de "scaphandrier". Celui-ci vint lui "caresser" les bras, émit des sons intelligibilité, se dirigea vers un engin que M. David ne peut

Suite pages 3, sous le titre
SOUCOUPE

Scan.

SOUCOUPE

décrire et qui s'éleva sans bruit à la verticale, puis disparut à toute vitesse.

Un habitant de Wimereux (Pas-de-Calais), M. Raoul Baptiste, 72 ans, entrepreneur en retraite, a déclaré avoir vu, dimanche soir une soucoupe volante qui se dirigeait à très basse altitude vers le Nord.

Dans la Drôme, une habitante de Valence, Mme Leboeuf, qui se promenait près de Chabeuil, affirme avoir rencontré dans le chemin qu'elle suivait, un être de petite taille et vêtu si bizarrement qu'elle crut tout d'abord qu'il s'agissait d'un épouvantail en cellophane. Le chien qui accompagnait la promeneuse aboyait furieusement, pris de terreur. Quant à Mme Leboeuf, terrifiée également, elle se cacha derrière une haie.

C'est alors qu'elle vit s'élever du champ de maïs qui bordait le chemin un disque d'où émanaient un sifflement. Peu après, le témoin et des paysans se rendirent dans le champ, où, selon eux, se distinguait nettement une trace circulaire d'environ 3 mètres de diamètre, avec épis de maïs couché et branches cassées en bordure.

D'autres habitants de Chabeuil ont également déclaré avoir aperçu ce jour-là une soucoupe volante évoluant au dessus de la campagne.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Selon l'ufologue Aimé Michel, M. Georges Chappuis, 36 rue Jouffroy, à Paris, a déclaré concernant une observation le 27 septembre 1954 vers 22 heures, que

"L'objet est arrivé de l'Est. Il a stoppé un court instant au-dessus du Sacré-Coeur, puis est reparti à toute vitesse dans la direction nord-nord-ouest."

Aimé Michel note que du fait de l'adresse du témoin, il a pu penser que l'objet s'est arrêté au-dessus du Sacré-Coeur sur la colline de Montmartre alors qu'il aurait pu s'arrêter au-dessus de la colline des Buttes-Chaumont: celles-ci sont dans le même alignement mais masquées par le Sacré-Coeur.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

150 -002.39121 48.37000 27 09 1954 19 57 101 PARIS-EST F 3012 C** 137

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

Cet ufologue américain n'évoque pas le cas mais reproduit l'article du Parisien [lpn1].

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données qu'à Paris le 27 septembre 1954 à 22:00 heures "Plusieurs témoins ont signalé sans doute le même objet" et "Rue David-d'Angers vers 22 heures, un témoin faisait un petit tour avec sa femme ont aperçu un engin lumineux semblable à un disque éclairé au néon qui arrivait dans le ciel depuis l'Est à vive allure. Le témoin rapporte que le disque lumineux est arrivé au-dessus des Buttes-Chaumont où il s'est soudain arrêté pendant cinq ou six secondes, après quoi il est reparti dans la direction du Nord."

"Encore vers 22 heures, un autre témoin, résidant avenue Secrétan, voit arriver dans le ciel un disque lumineux, qui s'arrête quelques secondes sur les Buttes-chaumont, puis part à vive allure en direction du Nord-Ouest. Enfin un dernier témoin résidant rue Jouffroy a observé vers 22 heures, qu'un objet est arrivé de l'Est. Il a stoppé un court instant au-dessus du Sacré-Coeur, puis est reparti à toute vitesse dans la direction nord-nord-ouest."

La source est indiquée comme: "M.O.C. par Michel Aimé ** Arthaud 1958".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 29 septembre 1954, à Paris, France, il y a eu des "Observations de divers emplacements." Et: "Un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un objet a été observé par de nombreux témoins."

Les sources sont indiquées comme "Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)".

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 5 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540927 27.09.1954 Sacre Coeur France 21.30
19540927 27.09.1954 Sacre Coeur France 21.00 NL
19540927 27.09.1954 Sacre Coeur France 22.00 NL
19540929 29.09.1954 Paris France 22.25
19540929 29.09.1954 Paris France

Explications:

Carte.

Nous avons les rapports apparemment indépendants de trois personnes à Paris:

  1. Mr. Ilias, 18, rue David-d'Angers.
  2. Mr. Thibaut, 78, avenue Secrétan.
  3. Mr. Chapty (Chappuis?), 36, rue Jouffroy.

("Montmartre" est la même position que le "Sacré-Coeur").

La distance entre Mr. Thibaut et le domicile de Mr. Ilias est de 1.17 km en ligne droite. Mr. Chapty est à 5.10 km de Mr. Thibaut.

Malheureusement on ne sait pas exactement où se trouvait Mr. Ilias, car il faisait "un petit tour". Les positions des deux autres témoins ne sont pas certaines non plus, ils étaient peut-être chez eux, peut-être pas.

On peut seulement dire qu'il n'y a aucune contradiction apparente quant à la position qu'ils attribuent au "disque".

J'ai évidemment pensé à un météore; mais j'ai de gros doutes:

- Trois témoins, et pas un seul ne mentionnent la moindre traînée.

- Trois témoins et tous parlent d'un arrêt. Je sais qu'il peut y avoir une impression d'arrêt lorsque l'on suit un météore des yeux, mais cela dépend beaucoup de l'angle de vision. Cela se produit lorsque le météore semble "monter" en arrivant de derrière l'horizon, puis semble "accélérer" en s'approchant.

Ici nous avons Mr. Chapty bien à l'Ouest des Buttes-Chaumont, le voyant arriver de l'Est de Paris, le voyant s'arrêter dans la direction du Sacré-Coeur, qui est quasiment celle des Buttes-Chaumont où les deux autres témoins le voient et l'un des deux dit qu'il s'arrête; puis dit Mr. Chapty, il repart vers le nord-nord-ouest. Il a donc la trajectoire du "disque" défilant devant ses yeux de sa droite à sa gauche, avec peut-être un virage, un angle de vue certainement différent de celui des deux autres témoins. Cela ne me paraît pas du tout propice à une illusion d'arrêt.

Je suis intrigué. Mais hélas, aucune enquête, aucune durée totale, aucun angle d'élévation...

Donc, s'il faut à tout prix une explication triviale, ce serait un météore; mais je n'en suis guère convaincu.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Paris, Georges Chappuis, Buttes-Chaumont, Sacré-Coeur, Montmartre, objet, arrêt, rapide

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 13 avril 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 1 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lcn1].
1.1 Patrick Gross 18 juin 2010 Additions [jve5], [uda1].
1.2 Patrick Gross 9 février 2017 Addition [ubk1].
1.3 Patrick Gross 29 juillet 2019 Additions [lpn1], [lgs1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées."
1.4 Patrick Gross 30 avril 2020 Additions [ppe1].
1.5 Patrick Gross 7 janvier 2021 Addition [bre1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 janvier 2021.