Stupidités -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Stupidités

A travers la presse: les OVNIS sont encore "expliqués"...

La divulgation du rapport Condign, ou comment les medias Britanniques se moquent du monde:

Grande annonce avec tambour et trompettes:

Le 6 mai 2006, les ufologues Gary Anthony, David Clarke, Joe McGonagle et Andy Roberts informent plusieurs groupes de discussion ufologiques qu'ils ont découvert par des demandes au Ministère de la Défense britannique (MoD) une documentation inédite qui révèle une histoire inédite ayant de grandes implications concernant le rôle de la défense britannique dans l'étude des OVNIS. Ils ajoutent que cela "confirme et valide les conclusions des ufologues sérieux."

Ils ajoutent qu'ils sont en possession de la totalité de cette documentation, et que le MoD la rendra publique ultérieurement.

Ils ajoutent quelque chose que j'ai trouvé inquiétant: ils s'attendent à un grand intérêt de la part des journaux et des télévisions Britanniques, et disent qu'il faut surveiller ce qui va se dire à la BBC le lendemain soir, ainsi que dans les journaux Britanniques.

Debunkers mais instructifs:

Pourquoi est-ce inquiétant?

Parce que ces 4 ufologues réservent la priorité de leur découverte au mass-média, mass-média qui sont généralement incapables de lire correctement une documentation sur les OVNIS et en font des interprétations erronées. Parce que dans une recherche normale, on partage ses informations avec ses pairs. Aller voir les journaux et TV, cela tient plus de l'opération publicitaire, de la recherche de l'attention, que de la recherche.

Certain ufologues ont tout de suite senti le "coup" qui se préparait. Compte tenu du discours souvent moqueur et ridiculisant de David Clarke et Andy Roberts sur la question des OVNIS et leurs moqueries répétées d'ufologues, ils ont pensé que ce qui allait surgir ne serait encore une fois qu'un pétard mouillé, encore une fois quelque chose de nature à ridiculiser indûment l'idée de visiteurs extraterrestres.

D'un autre côté, je savais que la situation de ces deux ufologues n'est pas aussi simple. Le site Internet de Clarke et Roberts, www.flyingsaucery.com, guère mis à jour, donne bien une impression de moquerie. On y trouve les démontages de quelques canulars célèbres, divers documents de la défense, le tout sous discours mi-chèvre mi-choux: "Ufology: delicious hot, disgusting cold", soit: "l'ufologie: délicieusement excitant, horriblement décevant."

Le livre qu'ils avaient publié en 2002, "Out of the Shadows: UFOs, the establishment and the official cover-up", bien qu'on y note un ton généralement négatif concernant ce qui touche à des visites extraterrestres, était, peut-être malgré eux mais le fait demeure, un mine d'informations tout à fait intéressante, sur l'attitude généralement négative de la défense Britannique concernant les OVNIS, avec quelques beaux mensonges, mais aussi une mine d'informations trouvées dans leurs archives officielles à propos d'observations hautement intrigantes qu'ils avaient été les premiers à obtenir, et dont voici trois exemples:

En bref, j'ai eu l'impression de lire le livre de deux chercheurs qui ne veulent pas vraiment entendre parler de visiteurs extraterrestres, mais qui ont tout de même fait des recherches documentaires approfondies et ont partagé le résultat, sans dissimuler les éléments plutôt favorables à l'idée des visites extraterrestres.

Mais pour ce nouveau document qu'ils ont obtenu, la façon dont cela s'est passé à gâché ma bonne impression cette fois.

La presse de déchaîne

En effet, au jour annoncé, il n'y avait aucune nouvelle de nos quatre ufologues mais des articles de journaux et un reportage de la BBC. Il s'agissait d'articles et reportage hautement navrants.

Ainsi, le Times, et le Telegraph, R-U., titrent "Les scientifiques explique les observations d'OVNIS." Autrement dit, ils sont tous expliqués, "expliqués" signifiant qu'ils ont tous comme explication des mensonges et des confusions, sauf certains qui restent inexpliqués mais pourraient l'être un jour.

A cela, le Times sonne le titre "Sorry ET, You're Just A Puff Of Plasma", soit "Désolé ET, tu n'es qu'une bouffée de plasma."

Mieux, l'article dit que l'étude de 4 ans a conclu que la plupart des observations sont causées par un "phénomène atmosphérique peu connu."

Le cocasse est alors atteint: les OVNIS sont "la plupart du temps" des "plasma lumineux de gaz qui sont été créés par des décharges d'électricité. Des courants d'air ont alors sculpté les plasmas en leur donnant des formes aérodynamiques qui ont paru voler à des vitesses extraordinaires à travers le ciel."

Le rapport indique que ces plasma "sont crédités de la capacité de planer, d'atterrir, de décoller, d'accélérer à des vitesses exceptionnelles et de disparaître, ils peuvent censément changer leur direction de vol soudainement et peuvent clairement exhiber des caractéristiques aérodynamiques bien au-delà de celles de n'importe quel avion ou missile connu."

Quand les gens voient un objet triangulaire sombre portant des lumières aux coins, racontent les journaux en citant le rapport, c'est tout simplement trois plasmas qui volent en formation, et si les gens voient bien une masse structurée qui les porte, ou des extraterrestres à l'intérieur, c'est encore un effet des plasmas, qui sont sculptés par les vents pour prendre ces formes!

Car, "ces plasma peuvent jouer des tours dans les esprits créant des impressions vivaces. Il a été médicalement prouvé que des champs électromagnétiques localisés causent des réponse dans les lobes temporaux au cerveau." Et donc, "en résultat, les gens qui ont pensé voir un OVNI ont en réalité souffert d'une rétention de mémoire étendue et d'expériences répétitives induites par les plasmas."

Puisqu'ils sont électriquement chargés, les plasmas peuvent changer de forme ou de couleur une fois atteints par une autre source d'énergie, telle que les signaux radio émis par les observateurs d'OVNIS."

Les ufologues expérimentés savent très bien d'ou sort ce délire.

Ce n'est aucunement un "nouvelle découverte" de "scientifiques".

C'est tout simplement la reprise d'explications pseudo-scientifiques données par le debunker américain Philip Klass dans les années soixante. Klass avait cru avoir une idée de génie, et avait été saisi de folie plasmatique, écrivant son livre "Les OVNIS sont expliqués" et attribuant à des plasmas n'importe quelle observation d'OVNI, aussi absurde cela était-il, comme par exemple l'observation du policier Lonnie Zamora qui avait vu un OVNI qui avait atterri, et ses deux occupants, à Soccoro en 1964. Comme tous les gens sensés avaient éclaté de rire à cette explication, il en a changé ensuite en diffamant le maire de la ville, l'accusant d'avoir fomenté un canular pour attirer les touristes... Une autre sornette.

Ces explications par les plasmas avaient été absolument démontées comme non-sens à cette époque, mais Klass n'y a jamais totalement renoncé, et beaucoup de fantasmes sceptiques circulent encore sur les plasmas. Il faut noter que quelques "sceptiques" moins malhonnêtes n'hésitent pas à dire que ces fantasmes sur les plasmas sont insensés. D'autres encore nient même l'existence de la foudre en boule, ce qui est indéfendable également.

Les fameux "plasma", c'est la foudre en boule. Elle n'explique en rien les OVNIS, si vous avez besoin de savoir pourquoi, lisez cet article.

Les plasmas ne naissent pas comme cela au hasard, ce n'est pas de la magie, cela n'apparaît pas spontanément, c'est quelque chose qui à besoin d'une source d'énergie, obéit à des lois connues sur la conservation de l'énergie etc. Ils ne durent pas longtemps, ils ne prennent pas n'importe quelle forme, ils ne sont pas sculptés par le vent pour devenir des engins triangulaires, ils ne suivent pas les avions, ils ne ressemblent pas à des engins spatiaux, ils sont petits, ils sont lumineux, ils finissent pas exploser, etc. Il y a d'autres phénomènes électriques dans l'atmosphère, comme les "sprites" dont l'existence a été seulement récemment admise alors que les pilotes en parlaient depuis un moment malgré les moqueries qu'ils recevaient en retour, mais personne ne prend les sylphes pour des engins spatiaux extraterrestres.

Mieux encore: un plasma, c'est de l'air ionisé, et il y a quelques raisons de penser que des vaisseaux spatiaux extraterrestres pourraient justement ioniser l'air autour d'eux, par exemple pour annihiler l'onde de choc en vol supersonique!

Quant aux fameuses "ondes électromagnétiques qui font voir des extraterrestres", il s'agit de la théorie également réfutée d'un scientifique, Michael Persinger. Il pense que les lumières dans le ciel sont des lumières telluriques, créés par la piézo-électricité naturelle lors de moments de tension de la croûte terrestre précédant les séismes - ce qui est occasionnellement le cas. Mais il croit aussi que ces lumières émettent des ondes qui font voir des extraterrestres, ce qu'il n'a absolument jamais pu démontrer. La seule "démonstration" de cela consiste en une visite à son laboratoire d'une psychologue qui sans rien y connaître tient un discours entièrement négatif à propos des OVNIS, Susan Blackmore. Elle est une haute personnalité du CSICOP, une association de "lutte contre la croyance au paranormal", autrement dit, non pas une personne neutre et ignorante des implications de l'expérience, mais quelqu'un dont n'importe quel chercheur objectif devrait comprendre qu'elle pourrait fausser les résultats. Persinger l'a fait asseoir dans un fauteuil, lui a mis un certain casque de sa conception sur la tête, dans le but de lui montrer que c'est ainsi que les extraterrestres apparaissent au gens. Il crée un champ électromagnétique par le cerveau grâce à ce casque. Tout ce que Susan Blackmore a ressenti, après un long moment sous ce casque et dans le noir, c'est "être tiré pas les épaules" et avoir peur" - elle n'a vu aucun extraterrestre ou engin extraterrestre. Pire, dans son émission de TV ou elle est filmée dans cette expérience, tout ce qui est montré est qu'avec le casque sur la tête, au bout de 10 minutes durant lesquelles il ne se pas rien elle dit ressentir une "présence." Celle de Persinger qui est derrière son pupitre magique?

Les "résultats" de Persinger, fortement médiatisés mais jamais vérifiés, ont causé une juste hilarité parmi les ufologues, sauf parmi certains des ufologues dits "sceptiques" qui souvent trouvent que tout cela est de la Vraie Science, que cela explique les OVNIS et les visiteurs extraterrestres, et n'éprouvent nul besoin de remettre les choses en perspectives ou de vérifier ces travaux.

Personne par exemple n'a été capable de remarquer qu'il n'y a pas un seul témoin de l'authentique foudre en boule qui rapporte des "enlèvements extraterrestres" ni quoi que ce soit de "paranormal" ou d'étrange... (voir mon catalogue en fin de cet article. Malheureusement, pour nier les OVNIS, certains ferment les yeux à s'en faire mal aux paupières.

Par la suite, on a appris que le laboratoire ou exerce Persinger l'a sommé de respecter les principes méthodologiques de base dans ses travaux, ce qu'il n'a pas fait, mais c'est le genre de choses qui n'intéressent guère les "UFO-sceptiques."

Ce que le rapport du MoD raconte n'est probablement rien d'autre que cette théorie de Persinger. J'expliquerais plus loin pourquoi je n'en suis pas sûr à ce jour.

La BBC est un tantinet plus raisonnable que les journaux, comme d'habitude:

Mais aucun questionnement sur la validité de la "science" du rapport n'apparaît.

Le reste est à l'avenant, mélange de propos contradictoires et sans clarté. On retrouve ensuite plus ou moins les mêmes propos repris dans d'autres journaux Britanniques:

Ainsi que des sites d'information scientifique:

Des sites d'aviation:

Puis cela passe à l'international par les agences de presse comme UPI:

On retrouve alors la même salade dans le monde entier par exemple en Australie ou l'on titre "les OVNIS c'est du vent:"

Très rarement, un journal donne la parole à un contradicteur:

Ici, une ufologue explique que la foudre en boule n'est pas une réfutation valide des OVNIS et invitent les lecteurs à entendre d'autres voix.

Le pire est paru sur le site Internet du journal britannique "The Register", à www.theregister.co.uk/2006/05/08/ufos_dont_exist

"Les OVNIS n'existent pas", affirme-t-on. Et on ajoute que les témoins d'OVNIS "ont eu une sonde anale", qu'ils "courent en tous sens comme des poulets sans tête" et ainsi de suite.

Voilà le beau résultat de la démarche des 4 ufologues auprès des médias!

John Rimmer, la mauvaise foi à l'oeuvre

Bien entendu, tous les ufologues sensés ont pensé et dit ce que je dis ici. Il a alors fallu qu'un ufologue-debunker britannique, John Rimmer, montre sa mauvaise foi. Rimmer professe que les rapports d'OVNIS ne sont tous que mensonges et confusions, "du folklore", et que les ufologues qui ne partagent pas ce point de vue sont des idiots.

Il a dit que les ufologues réagissent à un rapport qu'ils n'ont même pas encore lu.

Qu'en est-il?

En réalité, les ufologues réagissent justement à ce que la presse raconte de ce rapport, et non au rapport lui-même. Mais, aussi déformé que puisse être le rapport tel que présenté dans les journaux, il n'y a aucun doute sur le fait qu'il contienne ce que j'en ai dit.

Le rapport lui-même, nos 4 ufologues ont bel et bien trouvé bon d'en donner lecture aux mass média, mais pas aux ufologues!

Les 4 ufologues ont ouvert un site web, prêt pour l'action, et dont l'ouverture a été retardée jusqu'à la date où les médias allaient être informés par eux. Mais sur leur site, bardé d'interdiction de copier qui font peur, il n'y a du rapport de 400 pages que les pages de garde, les conclusions (ambiguës) et la table des matières (qui confirme qu'il est bien question entre autre de "plasma qui font voir des extraterrestres!"

J'ai tout de suite contacté l'un des quatre pour lui demander était le rapport, mais je n'ai toujours pas eu de réponse.

Les fautifs de la situation, ce ne sont pas les ufologues qui commentent la presse. C'est largement la presse, mais la presse n'est que rarement capable d'esprit critique et de justesse sur la question OVNI, les journalistes ne sont pas des ufologues, et nos 4 ufologues doivent bien le savoir. Les fautifs de la situation, au premier titre, ce sont ces 4 ufologues, qui ont organisé un tintamarre médiatique inévitablement sans commune mesure avec les réalités, au lieu de partager normalement le document découvert avec leurs pairs, et de donner à la presse le document avec interprétations, analyses, explications, tenant compte des avis contradictoires.

John Rimmer dit aussi que les ufologues américains sont devenus "hystériques" à cause de cette annonce. En réalité, la plupart ont haussé les épaules, parce qu'il n'y a vraiment rien de neuf dans tout cela. Il accuse les ufologues de commenter sans attendre le rapport, alors que la presse donne d'ores et déjà des commentaires que l'on peut critiquer, et qu'ils sont les derniers à blâmer. Les 4 ufologues auraient du publier le rapport entier pour tout le monde, pas seulement pour les journaux et TV, ce qui relève de l'opération de promotion de leurs personnes.

Un ufologue a eu ce commentaire qui donne bien le ton: "Il vaut mieux que le rapport ait vraiment de la science dedans, sinon les tomates vont voler." J'ai bien l'intention de le vérifier également.

D'autres ont fait remarquer avec justesse que les plasmas qui ont maintenant séduit les journaux sont comme les feux follets, ou "gaz des marais" qui avaient fait fureur dans la presse il y a longtemps comme prétendue explication des observations d'OVNIS. De la même manière, les journaux ont raconté sans aucune retenue que "les OVNIS sont des feux follets!" En réalité, certains rapports d'OVNIS, c'est à dire de lumières dans la nuit, ont parfois été des feux follets, mais fermer le dossier en disant qu'ils en sont tous est stupide. Il en va de même pour les plasmas. Pire, certains rapports sont en réalité d'OVNIS et faussement rangés dans la catégorie "foudre en boule"!

D'un autre côté, inévitablement, il y aura un petit nombre d'ufologues qui diront que le rapport est une manoeuvre orchestrée par la Défense pour nier les OVNIS. Mais cela n'a pas de sens. Pour dissimuler quelque chose, on ne fait pas de bruit, même pas pour nier. On n'en parle pas du tout, tout simplement. D'autres verront dans les bêtises journalistiques une "campagne de désinformation." C'est le cas. Mais ils verront une campagne de désinformation "organisée d'en haut". Cela n'a pas de sens; les journaux sont, selon les modes ou les humeurs, favorables ou défavorables sur le sujet des OVNIS: ce qui les intéresse d'abord est de capter l'attention pour augmenter les tirages pour le profit. Ce qui capte l'attention, ce sont les choses simples et frappantes: "les OVNIS enfin expliqués!" tout autant que "Un OVNI a été vu!". On trouve tout cela dans les journaux. Egalement, les uns copient les autres. Une agence de presse donne la nouvelle, les journaux abonnés à cette agence la reprennent, avec un gros titre sensationnaliste de son cru. Différents titres moqueurs pour un même article à peu de chose près.

Il est à noter que les 4 ufologues ne sont pas entièrement d'accord avec ce que raconte le rapport. Joe McGonagle l'a dit à la TV. Gary Anthony a dit à la TV qu'il y avait des "contradictions" dans le rapport. Et David Clarke a dit à la TV que "les OVNIS existent" - quoi que cela puisse vouloir dire pour lui.

Questions réponses:

Ce rapport "Condign" est-il un nouveau rapport "Condon"?

Non. L'auteur du rapport précise bien que la similitude des noms est un hasard. Mais également, le rapport Condon était, au moins en principe, un effort de recherche à destination du public, et non pas une recherche faite dans le secret par des militaires. Condign est donc plus proche de rapport Robertson de la CIA que du rapport Condon. Un possible point commun entre les deux histoires peut être que la presse interprète les conclusions comme négatives et ne lit pas le corps du rapport, et n'a aucun regard critique sur tout cela; mais pour Condign, c'est le cas seulement depuis 2 jours et il se peut que certains journalistes trouvent d'autres avis à émettre ou publier, dans les prochains temps.

Et enfin, le but de "Condon" était de déterminer s'il peut y avoir des retombées pour la science à étudier les rapports d'OVNIS, tandis que le but de Condign était de déterminer s'il y a des conséquences des OVNIS intéressant la défense, et s'ils représentent un danger pour les pilotes. Dans les deux cas, "l'objectif" est largement perdu de vue et ces rapports prennent des teintes de "nous n'avons pas trouvé de preuve que les extraterrestres nous jamais visité donc ils ne nous ont jamais visité", mais les points de départ de sont pas les mêmes.

Ce rapport Condign a-t-il été déclassifié dans le cadre d'une politique de diffusion d'informations sur les OVNIS du ministère britannique de la défense?

En apparence seulement. La défense en a annoncé la publication pour le 15 mai, mais rien n'indique que cela soit un geste spontané. A la base, ce sont 4 ufologues qui ont fait des mains et des pieds pour l'obtenir, parce que la loi d'accès libre à l'information du Royaume-Uni veut que le demandeur indique quel document il veut obtenir. Il a donc été difficile de l'obtenir parce que son existence n'était pas avérée au départ, mais soupçonnée petit à petit par les 4 ufologues. Ils pensaient que le "Bureau des OVNIS" public de la défense n'était qu'un bureau de relations publiques qui ne mène en réalité aucune recherche sur les OVNIS, et tenaient à le prouver en trouvant une "vraie" recherche faite dans le dos du "Bureau" public. C'est ce qu'ils ont fini par trouver. Ce qui a motivé cette recherche, c'est que les 4 ufologues ont une grande détestation pour Nick Pope, l'ancien de ce Bureau public, qui trouve assez bonne la thèse des visiteurs extraterrestres comme explication de certains rapports d'OVNIS. Ils estiment qu'il donne une fausse impression de l'importance de ce Bureau, et voulaient donc prouver que les "vraies affaires" se passaient sans lui. Rien ne permet de penser que le MoD aurait spontanément livré le document s'ils n'avaient pas fait cette recherche.

Mais n'y a-t-il pas d'OVNIS qui s'expliquent par la foudre en boule?

Vous aurez grand mal à trouver le moindre récit de témoin disant "j'ai vu un engin extraterrestre" et pour lequel la foudre en boule soit une bonne explication. A la fin de mon article à ce sujet, je donne un catalogue de témoignage de foudre en boule, vous constaterez que les témoins de foudre en boule ne disent pas "j'ai vu un engin extraterrestre" ou "j'ai vu un OVNI", mais disent "j'ai vu la foudre en boule" ou "qu'est-ce que c'était?" Foudre en boule et engins extraterrestres sont tout à fait discernables dans pratiquement tous les rapports. Les gens qui ont vu la foudre en boule, quelle que soit leur interprétation, s'ils en ont une, donnent de bonnes descriptions de la foudre en boule, jamais celle d'extraterrestres ou d'engins extraterrestres.

Les lumières tectoniques sont un peu différentes. Elles ont typiquement une durée relativement longue et peuvent "manoeuvrer" (de manière aléatoire, elles ne se mettent pas à suivre les gens ou les avions). Mais ce ne sont pas des choses structurées, ce sont des formes luminescentes.

Comment savez-vous que la science dans ce rapport est incorrecte sans l'avoir lu?

Parce que des extraits du rapport sont repris dans la presse. Si la presse n'invente pas ces extraits, alors ils indiquent de la mauvaise science, reprise de la mauvaise science de Philip Klass et Michael Persinger.

Si le rapport est publié, et si par quelque miracle il y avait de la bonne science là-dedans, je ne manquerais pas de le signaler.

Il est même possible qu'il y ait des parties tout à fait intéressantes dans le rapport, mais certainement pas celles qui prétendent expliquer les rapports d'OVNIS par des plasmas.

La table des matières indique qu'il n'y a aucune explication novatrice dans le rapport.

Qui a écrit le rapport?

Son nom n'est pas donné. Je pense que l'auteur est un "UFO-sceptique" quelconque, un peu comme si notre ministère de la défense demandait à un quelconque "sceptique" de notre pays de lui pondre un rapport sur les OVNIS.

Ce n'est pas un travail scientifique au sens normal de ce terme. Il n'y a pas d'avis contradictoires, pas de comité de lecture, etc.

Le rapport ne dit pas que tous les OVNIS sont des plasmas. Il donne aussi d'autres explications.

C'est peut-être vrai, mais ce que la presse raconte - il faut attendre la publication réelle du rapport pour le vérifier - c'est que selon ce rapport, "la plupart" (most) des rapports d'OVNIS sont des plasmas. C'est une baliverne, une baliverne de la presse, et probablement une baliverne qui figure bien dans le rapport, puisqu'un tel extrait du rapport est cité par les journaux.

Pourquoi diantre un ufologue s'intéresserait-il à un rapport qui dit que les OVNIS n'existent pas, s'il pense que certains OVNIS sont des visiteurs extraterrestres?

Parce que le rapport, qui selon les sources fait 400 ou 460 pages, pourrait contenir des rapports d'observations qui contredisent la conclusion négative. Ca a été le cas avec le rapport Condon, qui bien qu'il traite de nombreux cas "faciles" et de nombreux cas déjà expliqués par des causes triviales, contient en proportion un record de cas intéressant, dont des cas qui étaient commenté "à moins qu'un fait nouveau surgisse, ça devait bien être un engin extraterrestre" ou "ce cas est sûrement un phénomène naturel jamais vu avant ni après et reste inexpliqué."

Est-ce que tout cela ne prouve pas que les théories de "conspirations OVNIS" sont des salades?

Non, absolument pas.

Supposons par exemple qu'un pays comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni mette la main sur une soucoupe volante extraterrestre. Et bien, en aucun cas la gestion en serait confiée à toute une armée, ou à des pays "alliés", ou à un vaste service existant. Cela deviendrait l'affaire d'un groupe entièrement séparé des autres services, cloisonné, comme par exemple le projet Manhattan, qui développait en vase clôt la bombe atomique. S'il y avait eu des témoins de la récupération, il y aurait un démenti immédiat, et des actions pour que l'affaire paraisse expliquée. Les témoins auraient été achetés ou intimidés, voire pire, mais "on" tenterait surtout de limiter les dégâts en ne parlant plus du tout du sujet. Le "need-to-know" serait appliqué au maximum, et seules des rumeurs pourraient faire surface, pas des preuves.

Bien entendu, dire qu'une telle chose est possible ne signifie nullement qu'elle est.

Mais si ET n'est qu'une "bouffée de plasma", pourquoi ce rapport était-il secret?

Ca ne peut évidemment pas être la nature des explications qui est secrète. Aucune de leurs explications n'est nouvelle ou inconnue du public, et toutes viennent du monde de l'ufologie civile.

Ce n'est pas non plus pare qu'il y a la question des données confidentielles sur les radars. Ces données-là, cela peut se censurer facilement; la preuve en est que cela a justement été fait. Passer du marqueur sur ces données ou retirer ces pages, ça n'est pas un grand travail.

Les militaires ont un culte du secret de toute façon, même quand il n'y a pas vraiment de justification.

Au ministère de la défense, certains pensent que le simple fait de parler OVNI donne du crédit à la thèse des visites extraterrestres, et ils ne veulent pas cela.

Je pense aussi que ce genre de rapport n'est là que pour rassurer les militaires eux-mêmes, et qu'ils sentent bien que si les ufologues avaient une chance de le lire, ils ne manqueraient pas d'en exposer les incohérences.

Les militaires britanniques pensent donc que les OVNIS n'ont aucune implication pour la Défense.

Oui et non. Les militaires sont des gens comme vous et moi. Certains pensent que des OVNIS sont bien extraterrestres. Certains les ont vus. D'autres pensent qu'ils n'existent pas.

Par exemple, Nick Pope, qui est un civil mais travaillait au "bureau des OVNIS" des militaires, est tout à fait favorable à la thèse que certains rapports d'OVNIS ne s'expliquent pas du tout mieux que comme visiteurs extraterrestres. Par exemple, un ancien ministre de la défense, l'amiral Hill-Norton, à démontré devant le parlement britannique qu'il y a bel et bien un problème causé par les OVNIS pour la défense: concernant l'incident OVNI de Rendlesham en 1980, soit les OVNIS existent et ne sont rien de banal, soit les militaires ont des problèmes psychiatriques; dans les deux cas, il y a un problème pour la Défense.

Quant au rapport Condign, il dit qu'il n'y a pas de problème pour la Défense puisque ces OVNIS ne sont pas hostiles, et quoi qu'ils soient, je vois aussi qu'ils ne sont pas "hostiles" au sens militaire du terme. Mais le rapport Condign dit aussi qu'ils représentent un danger pour les pilotes puisqu'ils peuvent les "distraire."

Les militaires britanniques sont d'accord avec Condon: il n'y a aucune retombée scientifique à attendre de l'étude des rapports d'OVNIS.

Ce n'est visiblement pas ce qu'ils ont écrit: ils disent que les OVNIS sont des plasmas et que l'étude des plasmas peut permettre comme conséquence des découvertes applicables à la recherche et au développement d'armements plasma!

Condon a été contradictoire sur la question du bénéfice scientifique ou de son absence. En début de conclusion, il dit qu'il n'y a aucun bénéfice à attendre. A un autre endroit de la conclusion, il dit qu'il pourrait y avoir des bénéfices en météorologie et d'autres domaines. En fin de conclusion, après avoir dit qu'il faut décourager l'intérêt des étudiants pour les OVNIS, il dit que si des scientifiques veulent tout de même les étudier, il faut l'encourager. Malheureusement, non seulement la plupart des gens n'ont pas lu son rapport en entier, mais encore la plupart des gens n'ont même pas lu la conclusion en entier...

Le rapport est enfin disponible!

Le 15 mai, le Ministère de la Défense britannique a mis le rapport à la disposition du public. Je l'ai lu. Voici mes commentaires:

Les OVNIS qui font bang!
L'OVNI à Petit-Réchain.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 mai 2006