Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Ouvrages ufologiques en ligne:

"Le Rapport sur les Objets Volants Non Identifiés"
par Edward J. Ruppelt, ancien responsable du projet Blue Book de l'U.S. Air Force.

Avant-Propos

Voici le texte intégral de l'ouvrage "Le Rapport sur les Objets Volants Non Identifiés" par Edward J. Ruppelt, qui était le chef du projet Blue Book de l'US Air Force, un projet ayant pour mission de déterminer pour le public Américain la nature du phénomène OVNI.

Référez-vous à ma page sur le Projet Blue Book de l'US Air Force pour en savoir plus sur ce projet, et au bas de cette page pour en savoir plus sur Ed Ruppelt et son livre.

Table des matières:

Avant-propos
CHAP. 1 Le Project Blue Book et l'histoire des OVNIS, 1
CHAP. 2 L'Ere de la Confusion commence, 15
CHAP. 3 Les classiques, 29
CHAP. 4 Les boules de feu vertes, le Projet Twinkle, les petites lumières, et Grudge, 47
CHAP. 5 L'Age Sombre, 59
CHAP. 6 La Presse fonce, l'Air Force hausse les épaules, 69
CHAP. 7 Le Pentagone grommelle, 82
CHAP. 8 Les lumières de Lubbock, 96
CHAP. 9 Le nouveau projet Grudge, 111
CHAP. 10 Le Project Blue Book et la Grande Fabrication, 123
CHAP. 11 La Grande Vague d'OVNIS, 139
CHAP. 12 Le manège de Washington, 156
CHAP. 13 Falsification ou horreur?, 173
CHAP. 14 Digérer les données, 186
CHAP. 15 L'histoire des radiations, 199
CHAP. 16 La hiérarchie tergiverse, 209
CHAP. 17 Que sont les OVNIS?, 226


Introduction:

"Les objets volants non identifiés" - que sont-ils exactement? Sont-ce des vaisseaux spatiaux interplanétaires pilotés par les êtres intelligents? Ou bien les affaires d'OVNIS sont-elles juste une masse des canulars, des hallucinations, et des phénomènes normaux aisément expliqués?

Ceci est le premier livre sérieux concernant les OVNIS qui ait été écrit par quelqu'un qui fut activement lié à la recherche officielle sur ces phénomènes. Comme chef du projet de l'Armée de l'Air assigné à la recherche et à l'analyse des OVNIS, M. Ruppelt et son personnel ont étudié plus de 4.500 rapports et les ont discutés avec des illuminés, des scientifiques, et des généraux du sommet de la hiérarchie militaire.

Tous les rapports reçus ont été soumis aux procédures d'analyse du renseignement militaire. Des astronomes, des physiciens, des ingénieurs aérodynamiques, et des psychologues ont été consultés au cours des investigations approfondies de l'Air Force. Des rapports du Centre Technique du Renseignement de l'Air Force et leurs résultats, avec de nombreux détails sont indiqués pour la première fois dans ce livre, contenant certain détails totalement déroutants concernant les observations d'OVNIS par des témoins absolument fiables.

Il y a là les comptes rendus officiels complets de cas classiques - les lumières de Lubbock, les films de l'Utah, le Chef Scout en Floride, les observations au-dessus de Washington - tout autant qu'une pléthore d'incidents moins connus mais également étonnants.

Alors que certain ont écrit des livres et des articles sur les OVNIS en suggérant avoir conféré avec des officiels au courant des secrets, Mr. Ruppelt, comme ce livre fascinant en rend compte, était l'officiel au courant des secrets.

A propos de l'auteur:

Du début de 1951 jusqu'à septembre 1953, Edward J. Ruppelt était le chef du Projet Blue Book de l'US Air Force, une opération du Centre Technique du Renseignement de l'Air. Depuis 1953 l'auteur a été en contact étroit avec le personnel du projet et a récemment fait un voyage à travers le pays pour vérifier les développements courants. M. Ruppelt est maintenant un ingénieur de recherches pour Northrop Aircraft Company.

Avant-propos de l'auteur:

Avant-propos:

Ceci est un livre concernant les objets volants non identifiés - les OVNIS - ou "soucoupes volantes." C'est en réalité plus qu'un livre; c'est un rapport, parce que c'est la première fois que quiconque, tant parmi les militaires que les civils, a rassemblé dans un document tous les faits sur ce sujet fascinant. Excepté pour le style, ce rapport est écrit exactement de la manière dont je l'aurais écrit si j'avais officiellement été invité à le faire tandis que j'étais le chef du programme de l'Air Force pour étudier les rapports d'OVNIS - le projet Blue Book.

Dans beaucoup de cas j'ai omis les noms des personnes qui ont rapporté voir des OVNIS, ou les noms de certaines personnes qui étaient associées au projet, juste comme je l'aurais fait dans un rapport officiel. Pour la même raison j'ai changé des localisations dans lesquelles une partie des observations d'OVNIS se sont produites. C'est particulièrement vrai dans le CHAPITRE QUINZE, l'histoire de la façon dont certains de nos scientifiques dans le nucléaire ont détecté des radiations chaque fois que des OVNIS ont été rapportés près de leurs "stations de détection d'OVNIS." Cette politique de ne pas identifier "la source," pour emprunter un terme du renseignement militaire, est exigée par l'Armée de l'Air de sorte que les gens qui ont coopéré avec eux ne subissent aucune publicité non désirée. Ces noms sont considérés comme des "informations secrètes."

Mais le plus grand soin a été pris pour s'assurer que l'omission des noms et des changements de lieux n'ont nullement altéré les faits de base, parce que ce rapport est basé sur les faits, tous les faits; rien d'importance n'a été omis.

Ce fut seulement après de considérables réflexions que j'ai assemblé ce rapport, parce qu'il a devait être rédigé avec exactitude, sans autocensure. J'ai finalement décidé de le faire pour deux raisons. D'abord, il y a intérêt mondial pour les soucoupes volantes; les gens veulent connaître les faits. Mais le plus souvent ces faits ont été obscurcis par le secret et la confusion, une situation qui a mené à des spéculations sauvages à une extrémité de la balance et une presque dangereusement blasée de l'autre. C'est seulement quand tous les faits sont présentés qu'une évaluation correcte peut être faite.

En second lieu, après avoir passé deux ans à étudier et analyser des rapports d'OVNIS, après avoir parlé aux gens qui ont vu des OVNIS - des industriels, des pilotes, des ingénieurs, des généraux, et tout simplement l'homme de la rue, et après discussion du sujet avec de nombreux scientifiques très capables, j'ai estimé que j'étais en position de pouvoir assembler le compte rendu complet de la lutte entre l'Air Force et les soucoupes volantes.

Il a été difficile écrire le rapport parce qu'il concerne quelque chose qui n'existe pas officiellement. Il est bien connu que depuis que la première soucoupe volante a été rapportée en juin 1947 l'Armée de l'Air ait officiellement indiqué qu'il n'y a aucune preuve qu'une chose telle qu'un vaisseau spatial interplanétaire existe. Mais ce qui est bien moins connu est que cette conclusion est loin d'être unanime parmi les militaires et leurs conseillers scientifiques en raison d'un et un seul mot, "preuve;" donc les enquêtes sur les OVNIS continuent.

La dispute au-dessus du mot "preuve" se résume à une question: qu'est-ce qui constitue une preuve? Est-ce qu'un OVNI doit atterrir devant l'entrée principale du Pentagone, près des bureaux des chefs d'Etats Major des Armées? Ou est-ce que c'est une preuve quand une station de radar au sol détecte un OVNI, envoie un jet pour l'arrêter, que le pilote du jet le voit, et le verrouille avec son radar, seulement pour voir l'OVNI filer au loin à une vitesse phénoménale? Est-ce preuve quand un pilote de jet ouvre le feu sur un OVNI et s'en tient à son histoire même sous la menace du conseil de guerre? Est-ce que ceci constitue une preuve?

Le débat parfois vif pour répondre à cette question pourrait être la réponse à la question, "est-ce que les OVNIS existent vraiment?"

Je vais vous donner les faits, tous les faits, et vous déciderez.

Juillet 1955
E. J. RUPPELT


Chapitre suivant  >  


Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 juillet 2010