France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

8 octobre 1954, Poulhan, Finistère:

Référence pour ce cas: 8-oct-54-Poulhan. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

L'observation du 8 octobre 1954 à Poulan a été mélangée à celle de la veille en mer près de Poulhan, par la presse puis par les sources ufologiues.

En réalité, dans une source de presse sans doute locale mais non précisée trouvée dans les archives du groupe d'ufologie GEPSI, titrée "Une soucoupe volante au port de Poulan", on apprend que "Vendredi matin" donc le 8 octobre 1954, vers 5:50, avant le lever du jour, Mr. François Cariou, 52 ans, marchand de poissons ambulant à Poulhan, s'apprêtait à sortir sa voiture du garage pour faire sa tournée journalière.

Il a alors "aperçu soudain" dans le ciel une lueur vive entourée, lui semblait-il, d'une fumée dense. Il a d'abord pensé à un incendie de tas de paille au village de Kerrerou, distant à vol d'oiseau de 500 mètres environ. Il s'est précipité dans sa cuisine pour alerter sa femme et ses deux filles,qui prenaient leur petit déjeuner avant de préparer les poissons pour la vente.

Tous les quatre ont alors constaté que la lueur, d'abord immobile, s'avançaient droit vers eux à une hauteur de dix mètres environ. Elle avait l'apparence d'une sphère, reflétant une couleur orange et se déplaçant avec rapidité.

Effrayés, ils sont rentrés précipitamment dans leur cuisine où ils se sont enfermés à double tour.

Rapports:

[Ref. lln1:] JOURNAL "LE LORRAIN":

Scan

LES "SOUCOUPES VOLANTES"

posent de nombreuses énigmes

MAINTENANT, LES VOITURES S'ARRETENT

PARIS. -- Les "soucoupes volantes" continuent.

De partout, on en signale. Et maintenant, voilà qu'elles se mêlent d'arrêter les moteurs.

Un ramasseur de lait du Mans, M. Alexandre Tremblais, qui circulait à bord de son camion sur la petite route près de Saint-Jean-d'Assé (Sarthe), constata soudain que le moteur de son véhicule s'arrêtait et que les phares s'éteignaient.

M. Tremblais descendit de son camion pour voir passer à toute allure au-dessus de lui un cigare lumineux rouge et bleu, d'un mètre de long, qui disparut à l'horizon. Quelques minutes plus tard, le moteur repartait normalement et les phares fonctionnaient à nouveau.

A Nancy, un sceptique endurant, M. Georges Bou, 30 ans, chauffeur à Sarrebruk [sic, Sarrebourg], roulait sur la nationale 3 entre Morsbach et Forbach lorsqu'il vit une ombre large et épaisse barrer la route. Il stoppa, descendit de sa cabine, croyant à un accident. Mais il se rendit compte quil était bel et bien arrêt par une soucoupe. Celle-ci avait neuf mètres de diamètre et quatre mètres de hauteur environ. Elle était éclairée par plusieurs faisceaux lumineux dirigés vers le sol.

Le chauffeur s'approcha de l'étrange appareil. Soudain, celui-ci décolla à la verticale, marqua un temps d'arrêt à dix mètres, puis s'éloigna très rapidement.

Le capitaine de gendarmerie Bohler s'est rendu sur les lieux aujourd'hui avec M. Bou. Mais il n'a pu relever aucune emprunte.

A l'Ile de Ré, M. Simonnetti a déclaré avoir vu une sphère lumineuse de 12 mètres de diamètre environ, qui oscilla à une cinquantaine de mètres du sol.

La sphère, a-t-il dit, est devenue rouge, a viré au bleu et s'est élevée très rapidement à la verticale.

Deux autres habitants et deux Parisiens en vacances ont confirmé.

A Duclair (Seine-Inf.), M. Landrin, préposé aux eaux, qui se promenait en compagnie de sa femme, a été aveuglé par un faisceau lumineux. Lorsqu'il rouvrit les yeux, Déclara-t-il, il vit une boule qui disparut quelques minutes plus tard.

- Près de Reims, un mécanicien des usines Panhard, M. Joseph Roy, 30 ans, a vu près de l'Isles-sur-Suippe un cigare posé au sol, ressemblant d'après sa description à celui de Marignane. Des témoins alentours ont confirmé.

- A la Montagne-de-Béruges (Vienne), un cultivateur, M. Edouard Thébault, a observé dans son champ un énorme engin lumineux.

Quelques minutes plus tard, l'engin s'éteignit et un énorme phare balaya la route, puis quand le témoin revint accompagné de son père qu'il avait été quérir, tout avait disparu.

- Plusieurs pêcheurs et toute la famille d'un marchand de poissons ont vu dans le ciel, à Plozevet (Finistère), une vive lueur entourée d'une fumée dense. Cette lueur, d'abord immobile, se dirigea vers eux à une altitude d'environ dix mètres. Elle avait l'apparence d'une sphère orange.

- Un engin siffleur, de couleur grise, s'est immobilisé un instant à 100 mètres environ de Chassevreuil (Indre). L'appareil est reparti à vive allure, laissant derrière lui comme un brouillard.

Dans la même commune, un jeune homme a vu un engin lumineux de couleur rouge-orange qui se déplaçait en direction nord-sud.

- Une coupole demi-sphérique de couleur aluminium, éclairée à l'intérieur, qui se trouvait à environ trois mètres de la route et à un mètre du sol, a été vue à Jettingen (Haut-Rhin) par M. René Ott, employé à la S.N.C.F. Effrayé, M. Ott s'enfuit. Il eut cependant, dit-il, le temps de remarquer qu'une porte s'ouvrait dans l'appareil. Celui-ci évolua au-dessus de lui sur une distance de 800 mètres avant de disparaître. Les gendarmes n'ont relevé aucune trace.

- Un engin silencieux, qui se déplaçait en tournant comme une toupie, a été vu à Calais, au-dessus du théâtre municipal, par un gardien de la paix, un coiffeur, un chauffeur de taxi et un boucher. Il s'est éloigné en direction de la mer.

- Une soucoupe volante s'élevant sans bruit à la verticale à été vue à Vigneux (Seine-et-Oise) par M. Marais, hier à 21 heures. Elle était lumineuse et comportait des hublots.

LA SOUCOUPE ECLATEE DE SAINT-VALERY-sur-SOMME N'ETAIT QU'UN BALLON-SONDE DE LA R.A.F.

ABBEVILLE. -- Encore une fausse soucoupe! L'engin mystérieux qui éclata dans le ciel picard et dont les débris s'éparpillèrent dans une pâture, à Boismont, près de Saint-Valéry-sur-Somme, n'était qu'un ballon-sonde.

Les habitants de la région, dans la crainte du fameux rayon vert "paralysant", n'osèrent s'approcher des débris. Seul, M. Raymond Boucher, employé de sucrerie, eut le courage de venir contempler la soucoupe. Il s'agissait plus simplement d'un ballon utilisé par les services météorologique de la Royal Air Force qui, en touchant le sol, avait éclaté bruyamment.

VIENNE. -- Des milliers de personnes ont vu hier une formation de soucoupes volantes au-dessus de Ried, volant d'est en ouest.

L'OPINION D'UN SAVANT

Interrogé au sujet des voitures qui s'arrêtent, a dit:

- Soucoupes ou pas soucoupes, il faut retenir comme vraies les informations qui parviennent en ce moment. En ce qui concerne l'arrêt brusque de moteurs au passage d'engins, il faut admettre la présence et l'action de rayons inconnus. Cela ne veut pas dire que ces rayons aient une origine extra-terrestre. Vous vous souvenez de ce fameux rayon Z, dont on parlait tant bien avant la dernière guerre? Pendant les hostilités, les belligérants ont encore perfectionné le procédé. J'ai vu personnellement, il y a une quinzaine d'année, des expériences en laboratoires où des rayons électriques enflammaient à des distances de quelques mètres du papier u d'autres matières combustibles.

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

204) 7 octobre 1954, tôt le matin. Plozevet (France):

Les équipages de plusieurs bateaux de pêche virent un objet lumineux de couleur orange au-dessus de la côte, apparemment entouré d'une fumée dense. Les villageois virent le même objet et déclarèrent qu'il s'était approché à environ dix mètres du sol puis s'était envolé vers le Sud-Est. (P. 42, M. 140).

[Ref. jve2:] JACQUES VALLEE:

7 octobre 1954, tôt le matin, Plozevet (France):

Les équipages de plusieurs bateaux de pêche virent un objet lumineux de couleur orange au-dessus de la côte, apparemment entouré d'une fumée dense. Les villageois virent le même objet et déclarèrent qu'il s'était approché à environ dix mètres du sol puis s'était envolé vers le Sud-Est. (France-Soir, 9 oct. 1954).

[Ref. gei1:] GROUPE D'UFOLOGIE "GEPSI":

scan

GEPSI

Groupe d'Etude des Phénomènes Spatiaux Inexpliqués

A.S.B.L.
LOI 1901 - J. O. DU 6 OCTOBRE 1983
SIEGE SOCIAL [] RUE DE SIAM - 29200 BREST
OBJET: ETUDE DU PHENOMENE OVNI PAR TOUS LES
MOYENS LEGAUX QUI SE REVELERONT NECESSAIRES
(REALISATION D'ENQUETES ET DE CONTRE-ENQUETES
AUPRES DES DIVERSES SOURCES, COLLECTE ET ANA-
LYSE D'INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES, ETC.)

CATALOGUE GENERAL DES TEMOIGNAGES
FINISTERE

Type de témoignage: LN [Lumière nocturne]

Date: 7 [8] octobre 1954

Heure: 5 h 50

Lieu: PLOZEVET

Nombre de témoins: 6

Enquête:

Identification:

Résumé du cas UNE SOUCOUPE VOLANTE AU PORT DE POULHAN

A son tour, le pittoresque petit port de Poulhan aura eu la visite des soucoupes volantes.

Vendredi matin vers 5 h 50, avant le lever du jour, M. François Cariou, 52 ans, marchand de poissons ambulant à Poulhan, s'apprêtait à sortir sa voiture du garage pour faire sa tournée journalière.

Il aperçut soudain dans le ciel une lueur vive entourée, lui semblait-il, d'une fumée dense. Il crut d'abord à un incendie de tas de paille au village de Kerrerou, distant à vol d'oiseau de 500 mètres environ. Il se précipita alors dans sa cuisine pour alerter sa femme et ses deux filles, qui prenaient leur petit déjeuner avant de préparer les poissons pour la vente.

Tous les quatre constatèrent alors que la lueur, d'abord immobile, s'avançaient droit vers eux à une hauteur de dix mètres environ. Elle avait l'apparence d'une sphère, reflétant une couleur orange et se déplaçant avec rapidité.

Effrayés, ils rentrèrent précipitamment dans leur cuisine où ils s'enfermèrent à double tour.

.../...

Explications:

La fiche du GEPSI semble être la reprise d'un article de journal, mais ils n'ont pas donné la référence de leur source.

Il y a un problème avec la date de l'observation. Le texte donné par le GEPSI dit que c'était un vendredi matin, et ce vendredi correspond au 8 et non au 7 indiqué au-dessus par le GEPSI.

Ci-dessus: Poulhan est à 2 km à vol d'oiseau de Plozevet.

Il y a eu de toute évidence un mélange, dans la presse de l'époque, et donc dans la littérature ufologique: le cas dans la nuit du 6 au 7 octobre 1954 ou "tôt le matin" du 7 octobre 1954, dit de "Plozevet" (les témoins étaient en fait des pêcheurs en mer) et celui-ci qui est du 8 octobre 1954 et non du 7.

L'observation de la famille Cariou est inexpliquée pour moi; mais les informations ne sont pas très détaillées et de toute évidence il n'y a pas eu d'enquête.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Poulhan, Plozevet, Finistère, port, matin, François Cariou, multiple, lueur, lumière, mouvement, bas, sphère, rapide, orange, peur, fumée, feu

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 12 juillet 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 26 janvier 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 14 août 2019 Additions [lln1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 août 2019.