France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Saint-Cirgues, Haute-Loire:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-SaintCirgues. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Le Méridional du 20 octobre 1954 rapportait que deux habitants de Saint-Cirgues, en Haute-Loire, ont aperçu à très haute altitude dans le ciel, deux boules lumineuses qui semblaient reliées entre elles par une tige. "L'engin" était resté immobile pendant un quart d'heure, puis avait "disparu à très vive allure."

En 1958, l'ufologue Aimé Michel explique dans son livre sur les soucoupes françaises de 1954 qu'il a pu avoir des détails ultérieurement. Il date l'observation du 18 octobre 1954, en fin d'après-midi. Ce sont des paysans qui avaient fait l'observation. L'objet était composé de deux boules lumineuses reliées par une "tige" également lumineuse, et pendant le quart d'heure où cela était resté dans le ciel, le centre de la tige semblait rester en point fixe tandis que les deux boules et la tige oscillaient comme les plateaux d'une balance.

Les paysans sur le lieu d'observation principal avaient dit que l'ensemble évoquait une balance, et un autre groupe de paysans dans la même région avaient évoqué des haltères. Michel indique que les journaux du lendemain se moquèrent de l'affaire en titrant "New Look dans la soucoupe: les haltères prennent l'air" ou "Les balances s'envolent."

Après ce quart d'heure, l'objet entier avait filé à vive allure et a disparu à l'horizon.

Rapports:

[Ref. lml1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Deux boules lumineuses

CLERMONT-FERRAND. -- Deux habitants de Saint-Cirgues (Haute-Loire) ont aperçu dans le ciel, à très haute altitude, deux boules lumineuses qui semblaient reliées entre elles par une tige. L'engin est resté immobile pendant un quart d'heure puis a disparu à très vive allure.

[Ref. lcx1:] JOURNAL "LA CROIX":

Scan.

Soucoupes, cigares, etc.

Elles s'envolent!

MM. Jean Augard, cultivateur à Sisternes-la-Forêt [sic] (Puy-de-Dôme), et Jean Chanzotte, ancien mineur, ont déclaré avoir aperçu, dans un champ en bordure de la route, un engin de forme ovoïde surmontée d'une coupole d'un blanc brillant. Comme les deux hommes s'approchait de la "soucoupe", celle-ci s'éleva à la verticale et disparut en direction du Nord-Est, laissant derrière elle une traînée rougeâtre.

A Gelles, bourgade voisine, plusieurs personnes avaient vu un engin semblable, également posé dans un champ.

En Vendée, [Erreur: en Charente-Maritime] à Pont-l'Abbé-d'Arnoult, un mystérieux engin qui s'élevait à la verticale derrière une haie, a été vu par M. Meunier, chef de chantier dans une entreprise de maçonnerie.

En poursuivant la soucoupe...
il "boit la tasse"

Plusieurs personnes couraient à travers champs à Moyaux (Calvados), en direction d'une soucoupe volante qui leur avait été signalée par un enfant.

L'une d'elles, un cultivateur, M. Filate, qui ne quittait pas le ciel des yeux, tomba dans une mare profonde où il faillit se noyer. Fort heureusement, ses compagnons réussirent à le sauver.

"Melon et tandem"

Un "melon" a fait son apparition cette fois dans le ciel d'Alsace. En effet, plusieurs personnes, dont quelques pilotes de l'Aéro-Club de Strasbourg, prétendent avoir vu samedi soir un engin brillant, ayant la forme d'un melon, et laissant une trace de deux mètres de couleur blanc-orange, survoler la région du Bas-Rhin.

Deux habitants de St-Cirgues (Haute-Loire), ont aperçu dans le ciel, à très haute altitude, deux boules lumineuses qui semblaient reliées entre elles par une tige. L'engin est resté immobile pendant un quart d'heure puis a disparu à très vive allure.

Brigadier avez-vous raison?

Lundi soir, vers 21 h. 25, à Pommier (Pas-de-Calais), le brigadier chef de gendarmerie et un gendarme ont aperçu un engin lumineux orange se déplaçant à une très grande vitesse d'Est en Ouest à environ 500 mètres d'altitude.

Dans le ciel d'Italie

On signale également le passage de soucoupes dans le ciel italien, au dessus de Milan, Trente, Gênes et du delta du Pô.

L'un de ces engins se serait même posé à Capri de nuit, bien entendu. C'est un peintre, M. Raffaële Castello, qui aurait vu la soucoupe se poser sur la terrasse de la villa de Malaporte [sic, Malaparte]. Le peintre, qui avait cru qu'il s'agissait d'un hélicoptère, s'approcha et eut la surprise de voir quatre hommes, de petite taille, descendre du disque. Les passagers de l'engin, qui étaient revêtus d'une combinaison, demeurèrent autour du disque environ une demi-heure. Des lueurs bleuâtres s'échappaient sans arrêt du disque, semblables à des épingles et rapides comme l'éclair, elle partaient dans toutes directions.

Après quelque temps, une demi-heure environ, les quatre hommes sont rentrés dans le disque qui, dans un léger ronronnement, s'est élevé doucement, perpendiculairement, et a pris rapidement ensuite de l'altitude.

Au rapport!

M. Holaubek, préfet de police de Vienne, a ordonné aux agents se trouvant sous ses ordres d'établir un rapport sur toutes les histoires de soucoupe volante et sur toutes les déclarations de personnes affirmant avoir vu "des visiteurs d'un autre monde".

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

L'ufologue français indique dans son livre que d'après les journaux du 20 octobre, et des détails qu'il a eu ultérieurement, le 18 octobre 1954, en fin d'après midi, à Saint-Cirgues en Haute-Loire, les paysans avaient observé un objet volant à haute altitude dans le ciel, composé de deux boules lumineuses reliées par une "tige" également lumineuse, qui était resté dans le ciel pendant un quart d'heure au cours duquel le centre de la tige semblait rester en point fixe tandis que les deux boules et la tige oscillaient comme les plateaux d'une balance.

Après un quart d'heure de ce manège, l'objet entier a filé à vive allure et a disparu à l'horizon.

Tandis que les paysans sur le lieu d'observation principal avaient dit que l'ensemble évoquait une balance, l'objet a été vu par un autre groupe de paysans dans la même région qui ont évoqué des haltères. Michel indique que les journaux du lendemain se moquèrent de l'affaire en titrant "New Look dans la soucoupe: les haltères prennent l'air" ou "Les balances s'envolent." Il dit également que le cas a été rapporté dans les journaux du 20 octobre.

[Ref. ton1:] THOMAS OLSEN:

L'auteur liste:

DATE LIEU GEOGRAMMATIQUE SOURCE
18 oct. 1954 ST CIRGUES, HAUTE-LOIRE, FRANCE MICHEL - 1958 P 192

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

374 -003.40191 45.14800 18 10 1954 18 00 2 ST-CIRGUES.HT-LOI. F 302744 C 324

[Ref. cln1:] CORAL ET JIM LORENZEN:

Les auteurs indiquent que le 18 octobre 1954, des fermiers à proximité de Saint-Cirgues dans la Haute-Loire, France, ont vu deux boules lumineuses reliées par une tige lumineuse. Le milieu de la "tige" a semblé être fixé, tandis que les "boules" se balançaient comme des casseroles en équilibre, et le tout a ressemblé à une balance volante. Après 15 minutes environ, le tout a filé au loin à grande vitesse et a disparu au-dessus de l'horizon.

D'autres fermiers dans la même région qui a observé le phénomène ont décrit l'objet comme des haltères. L'incident a été largement mentionné dans les journaux, et Aimé Michel en a parlé au Commandant Morin, le directeur du journal Ouest-France. Morin s'est rappelé l'incident, mais dit qu'il croyait qu'il s'est produit en Vendée, et ainsi, Aimé Michel a recherché dans les journaux de Vendée et a constaté qu'un autre cas très similaire s'était en effet produit tout au sud de la Vendée ou plus exactement en Charente-Maritime, et à la même date.

[Ref. cei1:] GROUPE D'UFOLOGIE "CERPI":

C'est à notre connaissance, la seule observation d'un échange de pilotes de soucoupes. A remarquer qu'après cet échange, la barre lumineuse reliant les deux boules n'a pas réapparu. A noter également que, quelques heures plus tôt, à Saint-Cirgues, dans la Haute-Loire, des cultivateurs avaient remarqué, à haute altitude, la présence d'une "balance lumineuse" en tous points identique. Au bout d'un quart d'heure, la "balance" s'était éloignée à tràs grande vitesse. Est-ce le même engin qui a été vu par ces deux groupes différents de témoins?

[Ref. cgu1:] CHARLES GARREAU:

Charles Garreau rappelle que la "balance" observée par M. et Mme Labussière avait été vue quelques heures plus tôt ce même jour, à Saint-Cirgues, dans la Haute-Loire. Des cultivateurs avaient remarqué, à haute altitude, la présence d'une "balance lumineuse en tous points identique." Au bout d'un quart d'heure, la "balance" s'était éloignée à très grande vitesse vers l'ouest.

[Ref. jsr1:] JEAN SIDER:

L'auteur indique que le 18 octobre 1954 à Saint-Cirgues en Haute-Loire, un objet lumineux en forme de balance a été observé par des paysans.

La source est indiquée comme Michel pages 233-234.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4196: 1954/10/18 18:00 60 3:24:00 E 45:08:40 N 3333 WEU FRN HLR 8:7

St.CIRGUES,FR:HALTERE-ECHELLE TIGES/1 HEURE:puis JAILLIT >HRZN:/r138N°9p62

RefN° 49 MICHEL,Aime: FS & STRAIGHT LINE TH: Page No. 192 : PATURAGE

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Haute Loire à St Cirgues le 18 octobre 1954 à une heure non connue, "En fin d'après midi, des paysans ont observé un objet volant à haute altitude dans le ciel, composé de deux boules lumineuses reliées par une "tige" également lumineuse, qui était resté dans le ciel pendant un quart d'heure au cours duquel le centre de la tige semblait rester en point fixe tandis que les deux boules et la tige oscillaient comme les plateaux d'une balance. Après un quart d'heure de ce manège, l'objet entier a filé à vive allure et a disparu à l'horizon. Tandis que les paysans sur le lieu d'observation principal avaient dit que l'ensemble évoquait une balance, l'objet a été vu par un autre groupe de paysans dans la même région qui ont évoqué des haltères."

La source est indiquée comme "M.O.C. par Michel Aimé ** Arthaud 1958".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 18 octobre 1954 à 18:00 à Saint Cirgues, France, la "forme de Cloche, vole loin. Explication: Planète."

"On a observé des objets planants. Deux objets en forme de cloche ont été observés par sept témoins expérimentés masculins dans un pâturage pendant plus de 15 minutes."

Les sources sont indiquées comme Michel, Aime, Flying Saucers and the Straight-Line Mystery, S. G. Phillips, New York, 1958; Lorenzen, Coral E., UFOs: The Whole Story, Signet T3897, New York, 1969; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Olsen, Thomas M., The Reference for Outstanding UFO Sighting Reports, UFOIRC, Riderwood, 1966; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

Explications:

Si jamais Aimé Michel s'était trompé de date, et que l'observation avait eu lieu le 16 octobre et non le 18, alors, il y aurait lieu d'envisager que cela aurait été le ballon de haute altitude repéré par l'observatoire du Mont Ventoux.

Même sans erreur de date, la possibilité de ballons demeure; je pense à un dispositif de type ballons en tandem, reliés par un câble portant la radiosonde, ou reliés par quelque autre dispositif, tel que visible ci-dessous. Je précise que ces allons tandems ne sont pas de 1954; mais on ne peut pas exclure une telle explication pour cette observation, notamment parce que la durée de la "disparition" derrière l'horizon n'a pas été donnée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Cirgues, Haute-Loire, balance, haltères, boules, tige, lumineux, multiple, stationnaire, durée, rapide, haut, montagne, paysans

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 21 décembre 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 6 juin 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [jsr1], [lcn1], [uda1].
1.1 Patrick Gross 26 décembre 2009 Addition [ton1].
1.2 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jve5].
1.3 Patrick Gross 12 octobre 2016 Addition [lml1]. Dans les Explications, ajout du paragraphe "Si jamais Aimé Michel s'était trompé...".
1.4 Patrick Gross 20 janvier 2019 Additions [cei1], [lhh1], Résumé. Dans les Explications, addition de ce qui suit "Même sans erreur de date..."
1.5 Patrick Gross 10 janvier 2021 Addition [lcx1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 janvier 2021.