France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

4 octobre 1954, Saint-Aubin-sous-Erquery, Oise:

Référence pour ce cas: 4-oct-54-Saint-Aubin-sous-Erquery. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional L'Oise-Matin rapportait sur un ton humoristique, le 8 octobre 1954, l'incident suivant:

Lundi soir, notre homme juché sur un tracteur tournait autour d'un pylône de haute tension, rien d'anormal à cela me direz-vous, certes, mais sa lente gravitation, tous phares allumés, produisit dans le ciel un cercle lumineux dont l'effet grandiose impressionna les nerfs fragiles d'une autorité voisine.

"Alerte! Les Martiens! Une soucoupe!"...

Branle-bas de combat, mobilisation générale, des plus courageux en avant avec fusils de chasse, chevrotines, cuisine roulante, aspirine, gardénal, calvados, et coup de l'étrier. Tout était paré. Erquery, à l'avant-garde de l'humanité, déclarait la guerre aux Martiens.

On allait voir ce qu'on allait voir!

L'intrépide commando de choc, après un démarrage spectaculaire sur un Dodge, baptisé "Char d'Assaut" pour la circonstance, s'en fut vers son devoir sous les regards humides des épouses éplorées.

L'expédition, après une marche d'approche de deux km., fut obligé de se replier sur des positions préparées à l'avance, le chauffeur ayant été paralysé par les rayons jaunes du tracteur - derviche tourneur.

Rapports:

[Ref. lon1:] JOURNAL "L'OISE-MATIN":

Scan.

Dans le ciel de l'Oise

SOUCOUPES EN
TECHNICOLOR

et apparitions nombreuses
dans toute la France

S'il comportent parfois des démentis cinglants pour ceux qui croient à l'existence des "soucoupes" - tel ce farceur du Nord qui a avoué en avoir lancé plus d'un millier... en papier - le dossier des engins inconnus se grossit, par contre de nouveaux et troublants témoignages, tant en ce qui concerne notre Oise que le reste de la France.

C'est ainsi qu'à Bethisy-Saint-Martin M. Etienne Docolo, a déclaré avoir aperçu dans le ciel un disque lumineux et rougeoyant se déplaçant lentement dans l'espace et à La Chapelle-aux-Pots, ce sont douze personnes qui affirment avoir aperçu des soucoupes, dimanche dernier, vers 23 h. 30.

L'accord ne s'est pas fait cependant en ce qui concerne la couleur des engins qui se déplaçaient disent-ils sans bruit en direction Nord-Ouest. M. Yves Quelcelin, demeurant à Marivaux, hameau d'Hodenc-en-Bray affirme en effet, que les soucoupes étaient rouges tandis que la personne qui l'accompagnait a déclaré aux gendarmes de la brigade du Coudray-St-Germer, que les engins étaient verts.

Autre part, dans notre Oise, on signale une ruée des habitants - armés - de Sainte-Aubin-sur-Erquery vers un endroit où les soucoupes semblaient évoluer. Mais il ne s'agissait que du reflet des phares d'un tracteur.

Suite en page 10

Scan.

NOMBREUSES
SOUCOUPES
SIGNALEES

Suite de la 1re page

Enfin hier, jeudi à 20 h. 30, à Crépy-en-Valois, quatre personnes ont aperçu une soucoupe qui se dirigeait vers Duvy.

Dans le reste du pays, ont déclaré avoir aperçu des soucoupes ou autres "cigares, tonneaux, ou croissants volants": Un maçon, M. Simonnetti, à l'île de Ré, ainsi que deux autres habitants de l'île; deux parisiens en vacances dans la commune proche de Mouchamps; M. et Mme Landrin, à Duclair (Seine-inférieure) et divers témoins à Saint-Etienne, dans plusieurs villages de l'Eure-et-Loir, à Heyrieux (Isère), Dieulanvollon (Côtes-du-Nord), à Ajort (Calvados) et Biarritz.

A Poncey-sur-l'Ignon (Côte-d'Or), Mme Thérèse Fourmeret a affirmé avoir vu lundi soir, un engin inconnu se poser dans son pré. L'enquête de la gendarmerie a révélé qu'à cet endroit des mottes de gazon avait été arrachées et projetées dans un rayon de quatre mètres. Quant à M. Garreau, un cultivateur de Chaleix, il a affirmé avoir vu une "soupière volante" se poser dans sa propriété à Chaleix (Dordogne).

Deux êtres revêtus de combinaisons kaki en sont descendus m'ont serré la main et m'ont parlé dans une langue inconnue, ajoute M. Garreau, qui précise qu'après avoir caressé son chien ils sont remontés dans leur appareil qui s'est envolé sans bruit à une allure vertigineuse.

Les récits de rencontres avec les passagers de soucoupes sont légion, actuellement, mais celui de M. Garreau présente une originalité imprévue : les passagers, dit-il, ressemblait à n'importe quel être humain.

[Ref. lon2:] JOURNAL "L'OISE-MATIN":

Scan.

LES CHASSEURS
DE SOUCOUPES

Nos villages une fois de plus viennent de se montrer à l'avant-garde de l'actualité. Les soucoupe et autres cigares volants étant à la mode, il eut été dommage que MM. les Martiens ignorassent plus longtemps le charme pastoral de nos campagnes!

Une lacune était à combler, elle l'est!

En effet, un de nos jeunes concitoyens vient d'être le héros d'une aventure sidérale dont il est resté quelque peu... sidéré !

Voici les faits:

Lundi soir, notre homme juché sur un tracteur tournait autour d'un pylône de haute tension, rien d'anormal à cela me direz-vous, certes, mais sa lente gravitation, tous phares allumés, produisit dans le ciel un cercle lumineux dont l'effet grandiose impressionna les nerfs fragiles d'une autorité voisine.

"Alerte! Les Martiens! Une soucoupe!"...

Branle-bas de combat, mobilisation générale, des plus courageux en avant avec fusils de chasse, chevrotines, cuisine roulante, aspirine, gardénal, calvados, et coup de l'étrier. Tout était paré. Erquery, à l'avant-garde de l'humanité, déclarait la guerre aux Martiens.

On allait voir ce qu'on allait voir!

L'intrépide commando de choc, après un démarrage spectaculaire sur un Dodge, baptisé "Char d'Assaut" pour la circonstance, s'en fut vers son devoir sous les regards humides des épouses éplorées.

L'expédition, après une marche d'approche de deux km., fut obligé de se replier sur des positions préparées à l'avance, le chauffeur ayant été paralysé par les rayons jaunes du tracteur - derviche tourneur.

On se demande ce qu'auraient pu penser de nous les martiens en visite amicale sur notre planète si on les avait reçu à coups de chevrotines!... Allons, Messieurs, faites preuve d'urbanité, la prochaine fois que vous verrez des soucoupes ou des cigares, préparez plutôt des tasses à café et des cendriers!...

Ce sera plus correct et moins dangereux pour vos voisins!

"L'Oreille de Vénus".

Explications:

Cas négatif, méprise, phares de tracteur.

Carte.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Aubin-sous-Erquery, Oise, tracteur, phare, multiple, cas négatif, nuit

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 10 mai 2021 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 mai 2021.