France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

3 octobre 1954, Leval, Nord:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-Leval. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Vers 2017, l'ufologue "sceptique" Dominique Caudron, basé dans le Nord, a catalogué des observations dans la région du Nord du 3 octobre 1954 négligées par les ufologues, dont de nombreuses inédites, et la plupart du temps explicables par une lune rousse dont l'aspect était altéré par des nuages.

L'une de ces observations avait été rapportée dans le journal régional Nord Matin, dans l'édition d'Avesnes du 8 octobre 1954:

A 20:45, sur la Route Nationale 359 près de Leval qui est dans le département du Nord, Mr. Fabien Bermeja roulait dans son taxi allant vers Taisnière-en-Thiérache.

Il a vu au-dessus des forges de Leval-Aulnoye un croissant lumineux dont le centre projetait une lueur blanche. Il se dirigeait vers Maroilles.

Le témoin l'a ensuite perdu de vue, mais l'a revu à la sortie de Leval.

Dans le journal régional La Frontière du 8 octobre 1954, on mentionnait l'affaire en ajoutant que le chauffeur du taxi avait ravconté son observation au commissaire Dusuel.

Dominique Caudron a expliqué cette observation comme une interprétation erronnée de la lune, l'objet étant dans la même direction que la lune et se comportant comme la lune.

En 2020, Dominique Caudron a publié l'article de presse original de Nord-Matin.

Cela disait que "dimanche 3", donc le 3 octobre 1954, à 20:45, Mr. Fabien Bermeja, chauffeur de taxi, "homme des plus pondérés", se rendait à Origny-en-Thiérache avec plusieurs personnes à bord. A l'entrée de la commune de Leval, son attention a été attirée par un point lumineux immobile, en forme de croissant, dont le centre projetait une lueur blanche, au-dessus des Forges de Leval-Aulnoye.

Peu après, poursuivant sa route, Mr. Bermeja et ses passagers avaient constaté que l'engin, changeant d'aspect, se déplaçait pour prendre la direction de Maroilles et ils l'ont perdu de vue. Mais après la traversée de Leval, ils lôn de nouveau vu,puis il a de nouveau disparu derrière une maison isolée sur la route qui mène à Taisnières-en-Thiérache.

Mr. Bermeja, qui se rendait dans cette localité, arrivé au lieu-dit "Fontinette", a pris le virage et à nouveau les mêmes personnes ont vu une lueur blanche derrière la maison isolée.

Rapports:

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan.

AULNOYE-AYMERIES

DES "SOUCOUPES" APERCUES
DANS NOTRE REGION

Les soucoupes volantes contiuent à être d'actualité.

Aulnoye attendait d'avoir elle aussi la visite d'un de ces engins jusqu'ici mystérieux, c'est chose faite maintenant.

Dimanche 3, à 20 h. 45, M. Fabien Bermeja, chauffeur de taxi, homme des plus pondérés, se rendait à Origny-en-Thiérache avec plusieurs personnes à bord. A l'entrée de la commune de Leval, son attention fut attirée par un point lumineux immobile, en forme de croissant, dont le centre projetait une lueur blanche, au-dessus des Forges de Leval-Aulnoye.

Peu après, poursuivant sa route, l'automobiliste et les passagers constatèrent que l'engin changeant d'aspect, se déplaçait, pour prendre la direction de Maroilles et le perdirent de vue. Mais, après la traversée de Leval, l'engin réapparut à leur vue, pour le voir à nouveau disparaître derrière une maison isolée sur la route qui mène à Taisnières-en-Thiérache.

Le conducteur de l'automobile qui se rendait dans cette localité, arrivé au lieudit "Fontinette" prit le virage et à nouveau les mêmes personnes virent une lueur blanche derrière la maison isolée.

D'autre part, un contremaître des usines L.M.A., demeurant rue des Fleurs, à Aulnoye, qui désire conserver l'anonymat, a vu de chez lui et à la même heure que M. Bermeja, l'engin au-dessus de Forges de Leval.

Par ailleurs, on signale que M. Colleur, marchand de bestiaux à la Porquerie, hameau de Pont-sur-Sambre, aperçut lui aussi entre 15 heures et 16 heures, un engin mystérieux évoluant sans bruit au-dessus de la ferme du Hambre.

Ces personnes dont le sérieux ne peut être mis en doute, sont formelles dans leur déclaration, elles se défendent d'avoir été l'objet d'hallucination.

M. Desuel, commissaire de police a consigné leurs observations dans un rapport.

[Ref. lfe1:] JOURNAL "LA FRONTIERE":

Scan.

Il fut un temps tout récent ou deux personnes ne pouvaient se rencontrer sans parler de la sempiternelle pluie qui a gâché toute la saison. Le sujet d'actualité est autrement intéressant, puisqu'il s'agit... vous vous en doutez sans doute... des soucoupes, cigares, champignons, ailes et autres engins anormaux qui prennent leurs ébats dans notre ciel de France. Très peu ailleurs semble-t-il.

Mais chez nous, alors là c'est un bouquet! Un petit feu d'artifice, un carroussel ininterrompue, et dès qu'on a un journal en main, c'est pour s'intéresser à qui aura vu un cigare volant ou un "Martien"...

***

Les avis sont fort partagés là-dessus. Certains - tel mon sympathique commissaire de quartier - admettent comme impossible scientifiquement cette chose pour le moins anormale: il voudrait voir pour croire. Beaucoup d'autres sont ébranlés par cette avalanche d'apparitions aux quatre coins du pays.

Je me range résolument avec eux. Il est impossible qu'on n'assiste pas à des essais d'engins nouveaux. Attendons encore quelque temps pour savoir d'où ils peuvent venir, car on le saura bien un jour que diable! Le Ministre de l'Air nous donnera bien une explication à la suite de l'interpellation dont il va être l'objet ces jours-ci, à la Chambre.

***

Superfortiches tout de même ceux qui ont conçu ces curieux engins dont, m'a-t-on dit, la vitesse atteindrait 13.000 kilomètres à l'heure! Ce qui explique la concordance des visionnaires quand ils racontent, comme un cliché bien appris, que l'engin s'est soudainement déplacé dans les airs à très grande vitesse... Et on aimerait bien connaître la suite de la formation d'un grand hebdo illustré relatant qu'une de ces fameuses "soucoupes" aurait été capturé à Chicago, avec dedans, les petits êtres ou robots qui actionne ces curieuses machines, lesquels, d'après notre confrère, ne possède rien qui rappelle un moteur. Tout cela fonctionnerait, paraît-il, grâce aux seuls rayons magnétiques...

Bizarre vraiment autant qu'étrange, malgré les "expériences" d'un facétieux Beuvrygois auxquelles ont assisté nos confrères Béthunois, et qui paraissent en dessous de la vérité pratique. Ainsi, ce brave boulanger de Loctudy (Finistère) a déclaré avoir vu une soucoupe de trois mètres de diamètre atterrir à ses côtés pendant qu'il puisait de l'eau. Un gnome en descendit, qui vint familièrement à sa rencontre, lui frappa l'épaule en proférant des sons incompréhensibles pour notre malheureux Breton. Le gars boulanger rentra à son fournil, où à la lumière, il s'aperçut que son "visiteur" avait le visage velu et des yeux de la grosseur d'un oeuf de corbeau...

Tout cela a été dit à la radio mercredi matin. Enfin, les dernières visions de cigares, toupies, disques, queue ou aile volante se situent à Tulle, à Paris (ah! ah!... les parisiens qui preniez les gens du Nord pour des farceurs quand le gars de Quarouble annonça sa première rencontre avec les "Martiens"...) dans le Poitou, à Berck-Plage, à Marseille (mais allez croire ces galléjeurs...) à Concarneau, à Clermont-Ferrand (cette soucoupe-là sentait le nitro-benzol), enfin à Limoges, près de Belfort, dans la Somme, à Saint-Jean d'Engely [sic], dans les Côtes-du-Nord, l'Aude, Bergerac, à Nevers... N'en jetez plus! Mais il faut bien avouer que jamais autant que ces derniers temps, on n'a scruté le ciel avec autant d'intérêt. N'était-ce la mauvaise saison, on passerait volontiers la nuit sur les balcons...

***

Après ce que Robert Romain avait vu il y a trois semaines à Maubeuge, d'autres gens de chez nous ont "vu"... Demandez plutôt à ce chauffeur de taxi d'Aulnoye qui dimanche, vers 20 h. 30, avec cinq personnes à son bord, à vu sur la route de Taisnières, une soucoupe brillante, se déplaçant à grande vitesse... Il a été conté [sic] son aventure au commissaire Dusuel.

Et que dire de notre négociant maubeugois de la Rue de l'Hermitage, à Sous-le-Bois qui, roulant à vive allure sur la route de Valenciennes, du côté de la Boiscrète, a été enveloppé dans un faisceau lumineux dont il ne peut expliquer la provenance...

A Jeumont enfin, il s'est passé quelque chose d'anormal dans le ciel, prétendent deux noctambules.

***

Tout cela ne manque pas d'être fort curieux... Comme parurent fabuleux, à l'époque, les obus que tiraient sur Paris - à 120 kilomètres de là - la grosse Bertha... Comment aurait pu paraître invraisemblable, il y a trente ans, le développement de la radio... Encore plus chimérique celui de la Télévision. Et pourtant!

***

Un bon conseil, et votre fortune sera faite. Si vous voyez un jour un "Martien>, fait lui un croq-en-jambes et enfermez-le dans une baraque foraine, mais ne vous laissez jamais emmener par lui! C'est le mot de la fin que me donna ce soir-là l'ami Léon.

Jean MABUSE

[Ref. dcn3:] DOMINIQUE CAUDRON:

Dominique Caudron a dressé un inventaire d'observations dans le Nord au 3 octobre 1954, comprenant 51 rapports, dont celui-ci:

La fabuleuse journée du 3 octobre 1954

[...]

Chronologie des observations du 3 octobre.

Nous ne donnons ici qu'un résumé de ce qui est paru dans la presse de l'époque, pour la région du nord, sans tenir compte de qu'ont pu raconter ensuite les ufologues. Nous avons numéroté toutes ces observations, dont les premières n'ont rien à voir avec le coucher de la lune, afin de pouvoir les étudier globalement dans un tableau. Certaines font déjà l'objet d'un dossier spécial.

[... autres cas...]

20) 20 h 45, RN 359 près de LEVAL (59)

- Mr Fabien Bermeja, roulant dans son taxi, vers Taisnière-en-Thiérache. a vu au dessus des forges de Leval-Aulnoye un croissant lumineux dont le centre projetait une lueur blanche. Il se dirigeait vers Maroilles. Le témoin le perdit de vue mais le revit à la sortie du Leval.

(Nord Matin-ed. Avesnes 8/10 page 3)

[... autres cas...]

Tout ceci n'est qu'une compilation des renseignements donnés par l'ensemble des journaux de l'époque, éditions locales comprises, er dont les ufologues n'ont jamais utilisé qu'une partie.

Nous verrons que l'analyse de ces renseignements permet d'éliminer l'hypothèse d'une soucoupe volante, au profit de celles de multiples observations de la lune, dont l'image était rougie et déformée par des nuages, qui lui donnaient aussi un mouvement apparent illusoire.

[Ref. dcn4:] DOMINIQUE CAUDRON:

Analyse des observations du 3 octobre 1954

[... autres cas...]

20) 20 h 45, RN 359 près de LEVAL (59)

Même aspect que la lune ce soir là, même comportement apparent que la lune.

[... autres cas...]

Explications:

La Lune depuis Leval (50° 10' 49'' Nord 3° 49' 51'' Est) au moment de l'observation est à l'azimut 222° 51' (Sud-Ouest), l'élévation de 3° 6' propice au méprises, et dans son dernier croissant (le témoin parle bien d'un un croissant lumineux) avec 36.5 % de sa surface éclairée par le soleil. Elle passera derrièRe l'horizon à 21:15.

A la suite de la réforme de 1972, la Route Nationale 359 a été déclassée en Route Départementale 959 (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Route_nationale_359). C'est sur la carte la "Rue d'Aulnoye" pui aprèS Leval la "Grand Rue".

Allant de Leval à Tasinières-en-Tiérache, le témoin se trouvait au Nord de Leval (puisqu'il revoit le phènomène en sortant de Leval), descendant vers le Sud-Ouest.

Lorsqu'il voit le phénomène au-dessus des forges d'Aulnoyes-Leval, il doit être sur la D959 avant Leval, et le phénomène, la Lune, est devant lui.

Il a toujours la Lune quasiment droit devant lui avant et après la traversée de Leval. La Lune étant très basse, il est normal qu'il ne puisse la voir quand il traverse les rues et maisons de Leval.

Maroilles est un peu plus bas que la carte, au Sud-Ouest du témoin; il est donc également normal qu'il ait l'impression que le phénomène aille vers Maroilles; c'est la classique illusion de mouvement de la Lune alors que c'est la voiture qui se déplace.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Leval, Nord, Fabien Bermeja, Aulnoye, croissant, taxi, route, direction, lumineux, lueur

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 25 mai 2019 Première publication.
1.1 Patrick Gross 28 avril 2020 Addition [nmn1]. Dans le Résumé, addition de "En 2020..." et de ce qui suit.
1.2 Patrick Gross 1 février 2021 Addition [lfe1]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Dans le journal régional La Frontière..."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 février 2021.