France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

< Précédent  Tous  Suivant >

3 octobre 1954, Aulnoye-Aymeries, Nord:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-Aulnoye-Aymeries.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

En 1978, l'ufologue "sceptique" Dominique Caudron, basé dans le Nord, a catalogué des observations dans la région du Nord du 3 octobre 1954, dont une vers 20:45, à Aulnoy: un contremaitre des usines LMA aurait vu le même phénomène qu'à Leval.

Caudron indiquait que la source était le journal Nord Matin dans l'édition d'Avesnes du 8 octobre 1954 en page 3.

Vers 2017, Dominique Caudron revient sur ces observations dans la région du Nord du 3 octobre 1954 négligées par les ufologues, dont de nombreuses inédites, et la plupart du temps explicables par une lune rousse dont l'aspect était altéré par des nuages.

L'une de ces observations avait été rapportée dans le journal régional Nord Matin, édition d'Avesnes du 8 octobre 1954:

Vers 20:45, à Aulnoye, dans le département du Nord, un contremaitre des usines LMA aurait vu le même phénomène qu'à Leval, ce qui serait donc "un croissant lumineux dont le centre projetait une lueur blanche."

Dominique Caudron a expliqué ces observations comme des interprétations erronées de la lune, l'objet étant dans la même direction que la lune et se comportant comme la lune.

En 2020, Dominique Caudron publiait l'article original de Nord Matin; lequel, parlant de trois observations du 3 octobre 1954, en décrivait une ainsi:

"D'autre part, un contremaître des usines L.M.A., demeurant rue des Fleurs, à Aulnoye, qui désire conserver l'anonymat, a vu de chez lui et à la même heure que M. Bermeja, l'engin au-dessus de Forges de Leval."

Le journal disait des témoins des trois observations:

"Ces personnes dont le sérieux ne peut être mis en doute, sont formelles dans leur déclaration, elles se défendent d'avoir été l'objet d'hallucination."

"M. Desuel, commissaire de police a consigné leurs observations dans un rapport."

Rapports:

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan.

AULNOYE-AYMERIES

DES "SOUCOUPES" APERCUES
DANS NOTRE REGION

Les soucoupes volantes contiuent à être d'actualité.

Aulnoye attendait d'avoir elle aussi la visite d'un de ces engins jusqu'ici mystérieux, c'est chose faite maintenant.

Dimanche 3, à 20 h. 45, M. Fabien Bermeja, chauffeur de taxi, homme des plus pondérés, se rendait à Origny-en-Thiérache avec plsuieurs personnes à bord. A l'entrée de la commune de Leval, son attention fut attirée par un point lumineux immobile, en forme de croissant, dont le centre projetait une lueur blanche, au-dessus des Forges de Leval-Aulnoye.

Peu après, poursuivant sa route, l'automobiliste et les passagers constatèrent que l'engin changeant d'aspect, se déplaçait, pour prendre la direction de Maroilles et le perdirent de vue. Mais, après la traversée de Leval, l'engin réapparut à leur vue, pour le voir à nouveau disparaître derrière une maison isolée sur la route qui mène à Taisnières-en-Thiérache.

Le conducteur de l'automobile qui se rendait dans cette localité, arrivé au lieudit "Fontinette" prit le virage et à nouveau les mêmes personnes virent une lueur blanche derrière la maison isolée.

D'autre part, un contremaître des usines L.M.A., demeurant rue des Fleurs, à Aulnoye, qui désire conserver l'anonymat, a vu de chez lui et à la même heure que M. Bermeja, l'engin au-dessus de Forges de Leval.

Par ailleurs, on signale que M. Colleur, marchand de bestiaux à la Porquerie, hameau de Pont-sur-Sambre, aperçut lui aussi entre 15 heures et 16 heures, un engin mystérieux évoluant sans bruit au-dessus de la ferme du Hambre.

Ces personnes dont le sérieux ne peut être mis en doute, sont formelles dans leur déclaration, elles se défendent d'avoir été l'objet d'hallucination.

M. Desuel, commissaire de police a consigné leurs observations dans un rapport.

[Ref. dcn1:] DOMINIQUE CAUDRON:

Le week-end du 2-3 octobre apparait sur tous les graphiques comme le maximum-maximorum de la vague de 1954. Bien que le travail de dépouillement de la presse de l'époque ne soit pas encore terminé, les 118 éditions diverses de journaux et revues que j'ai pu dépouillées pour cette période nous donne un aperçu à peu près complet, en tous cas très largement représentatif des observations régionales qui ont été rapportées dans la presse pour le dimanche 3 octobre. J'ai inclus les observations de la Somme qui me paraissaient indissociables de celles du Nord-Pas-de-Calais et qui figurent d'ailleurs dans le chapitre intitulé "Zigzag sur le pays minier" du livre d'A. Michel: "Mystérieux Objets Célestes".

Je compte, pour un cas, chaque observation faite par un groupe indépendant de témoins. L'étonnante quantité d'observations rapportées ci-après, montre encore une fois l'intérêt de fouiller à fond les archives de journaux.

3 OCTOBRE 1954:

[... autres cas...]

21) Vers 20h45, AULNOY _59_ Un contremaitre des usines LMA aurait vu le même phénomène qu'à Leval. (NM[Nord Matin]_Avesnes, p.3, 8/10)

[... autres cas...]

Dominique Caudron explique que pour ce cas comme pour d'autres dans la région à ce moment, il s'agissait d'une méprise causée par un coucher de lune en croissant barrée par un nuage.

Dans son article, Dominique Caudron listait 46 cas pour le 3 octobre 1954 dans le nord de la France, expliquait que cela correspond à des centaines de témoins qui ne se connaissent dans un intervalle de temps d'une heure et demie, ce qui donne une impression d'un "phénomène réel".

Il notait que les heures ne correspondent pas toujours, qu'il y a des écarts jusqu'à 40 minutes pour un même cas selon ses versions.

Il notait que "tous ces cas se ressemblent un peu", énumérant la partie des cas où le phénomène se scinde en deux, où l'on dit qu'un disque se détache pour aller au sol, et rapelle qu'un des témoins, Mr. Bonte, a expliqué que la lune était barrée par un stratus.

Il notait que dans 5 des cas, l'objet est décrit comme un croissant, dans d'autres c'est un disque, un dôme, une colerette, dans d'autres il est comparé à la lune. Dans 7 cas, l'objet est dit suivre une voiture en déplacement, mais s'arrête quand la voiture s'arrête.

Il indiquait que dans 13 des cas il y a eu une indication de direction, toujours le sud-ouest, où se trouvait la lune.

Il indiquait que dans 7 cas l'objet s'abaisse sur l'horizon, et que la lune était bien en train de se coucher.

Il notait que certains cas s'expliquent peut-être par les montgolfières du retraité de Beuvry-les-Béthune.

[Ref. dcn3:] DOMINIQUE CAUDRON:

Dominique Caudron a dressé un inventaire d'observations dans le Nord au 3 octobre 1954, comprenant 51 rapports, dont celui-ci:

La fabuleuse journée du 3 octobre 1954

[...]

Chronologie des observations du 3 octobre.

Nous ne donnons ici qu'un résumé de ce qui est paru dans la presse de l'époque, pour la région du nord, sans tenir compte de qu'ont pu raconter ensuite les ufologues. Nous avons numéroté toutes ces observations, dont les premières n'ont rien à voir avec le coucher de la lune, afin de pouvoir les étudier globalement dans un tableau. Certaines font déjà l'objet d'un dossier spécial.

[... autres cas...]

21) Vers 20 h 45, AULNOYE (59)

- Un contremaitre des usines LMA aurait vu le même phénomène qu'à Leval.

(Nord Matin-ed. Avesnes 8/10 page 3)

[... autres cas...]

Tout ceci n'est qu'une compilation des renseignements donnés par l'ensemble des journaux de l'époque, éditions locales comprises, er dont les ufologues n'ont jamais utilisé qu'une partie.

Nous verrons que l'analyse de ces renseignements permet d'éliminer l'hypothèse d'une soucoupe volante, au profit de celles de multiples observations de la lune, dont l'image était rougie et déformée par des nuages, qui lui donnaient aussi un mouvement apparent illusoire.

[Ref. dcn4:] DOMINIQUE CAUDRON:

Analyse des observations du 3 octobre 1954

[... autres cas...]

21) Vers 20 h 45, AULNOYE (59)

Proximité avec le cas identifiable de Leval.

[... autres cas...]

Explications:

Carte.

La Lune.

Sur la carte ci-dessous: le témoin se trouvait probablement à son domicile, donc sur la ligne bleue qui représente la rue des fleurs à Aulnoye-Aymeries. L'objet étant dit au-dessus des forges, se trouvait dans la direction comprise entre les deux lignes jaunes, soit entre l'Ouest-Sud-Ouest (252°) et le Sud (180°).

Carte.

La Lune ce soir-là à 20:45 depuis ce lieu était bien dans cet intervalle de direction; elle se trouvait à l'azimut de 222° 51', et la faible élévation de 3° 5' propice aux méprises, et elle était bien un croissant, étant dans son dernier quartier avec 36.5 % de sa surface éclairée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Aulnoye-Aymeries, Nord, Aulnoye, contremaître, croissant, lueur, projection, blanc, lune

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 5 juin 2019 Première publication.
1.1 Patrick Gross 28 avril 2020 Addition [nmn1]. Dans le Résumé, addition en "En 2020..." et ce qui suit. Explications changées, étaient "La Lune."
1.2 Patrick Gross 26 avril 2022 Addition [dcn1]. Dans le Résumé, addition des informations de [dcn1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 avril 2022.